L’oeil du recruteur #30 : Boban Nikolov

Quentin Guéguen
Quentin Guéguen - Publié le 24 août 2017

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion de vous faire découvrir un joueur que vous devriez voir dans un championnat plus huppé d’ici peu. Aujourd’hui, Boban Nikolov du Vardar Skopje.

BOBAN NIKOLOV

Nom complet : Boban Nikolov
Né le : 28 juillet 1994 à Stip
Pays : Macédoine
Taille – Poids : 1.80 m – 72 kg
Poste (pied) : Milieu relayeur (droit)
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif, milieu offensif droit, milieu offensif gauche, milieu défensif
Club : Vardar Skopje – Prva Liga, Macédoine
3 sélections, 1 but avec la Macédoine

Carrière

Pour ceux qui ne le connaissaient pas il y a trois mois, Boban Nikolov est un peu ce qu’on peut appeler le tube de l’été. Mais contrairement à beaucoup d’entre eux, ce tube est appelé à durer. Le milieu de terrain macédonien a tout d’abord participé, en juin dernier, à l’Euro U21 après avoir réussi à terminer premier dans le groupe de la France. Nikolov a réalisé une superbe compétition, trois matchs dans lesquels lui et quelques-uns de ses coéquipiers ont montré qu’ils n’étaient pas là par hasard. Nikolov a d’ailleurs eu l’honneur de faire partie de l’équipe-type Footballski de la compétition. Sur sa lancée, Boban Nikolov est le grand artisan de l’excellent parcours du Vardar Skopje en Coupe d’Europe cette saison. Alors que le champion de Macédoine en titre doit jouer le match le plus important de son histoire face au Fenerbahçe un peu plus tard dans la soirée, Nikolov a déjà réussi son parcours personnel avec trois buts en cinq matchs mais surtout une importance prépondérante dans le collectif. Deux buts pour éliminer Malmö, un but insuffisant face à Copenhague et il pourrait en ajouter quelques-uns en plus si le Vardar parvient à éliminer le club turc.

AFP PHOTO / Maciej GILLERT

Pourtant, s’il a toujours été considéré comme un grand espoir du football macédonien, comme en témoignent ses nombreuses sélections en équipes de jeunes, la carrière de Boban Nikolov est jusque-là assez singulière. Nikolov a fait ses débuts au Bregalnica Stip, le club de sa ville de naissance, avant qu’il ne dispute un tournoi à Brasov, en Roumanie, à 15 ans. Il est alors repéré par l’Academia Gheorghe Hagi, tout juste sortie de terre, et il rejoint ce qui n’est encore qu’un projet fou de l’ancien meneur de jeu de la sélection roumaine qu’il considère « comme un deuxième père ». Il fait ses débuts pour le FC Viitorul en Liga I à 18 ans, face au Gaz Metan Medias. Là où la majorité des espoirs de son genre progresse après avoir fait ses débuts professionnels, lui a du mal à confirmer et doit rebondir dans son pays d’origine, au Vardar, après cinq ans en Roumanie. La suite, on la connait déjà. Ses bonnes performances lui permettent de découvrir la sélection A et d’y inscrire son premier but face au Liechtenstein.

Utilisation actuelle

La polyvalence de Boban Nikolov en fait un élément souvent indispensable des équipes dans lesquelles il évolue. Capable de jouer à plus ou moins tous les postes du milieu de terrain, Nikolov offre une certaine flexibilité à ses entraîneurs. Le Vardar et la sélection U21 de la Macédoine jouent en 4-2-3-1 et Nikolov est surtout utilisé dans les « 2 » en tant que joueur le plus offensif des deux. Cela lui permet une certaine liberté de mouvement et il n’est pas rare de le voir apporter le surnombre au niveau des lignes plus offensives, avec beaucoup de succès d’ailleurs. Nikolov est un vrai milieu de terrain box-to-box puisqu’il n’oublie pas non plus ses tâches défensives.

A Malmö, il a notamment joué milieu offensif gauche pour bloquer les montées de Tinerholm, un latéral droit très offensif, avant d’évoluer ailier droit lors du match retour pour bloquer le côté Konaté – Yotun. Mais pas uniquement, puisque Nikolov a aussi marqué lors de ces deux rencontres…

Profil

  • Tout d’abord, Boban Nikolov est à l’aise dans toutes les parties du terrain. C’est pour cela qu’il a été utilisé à de nombreux postes, d’ailier gauche à arrière droit, lors de ses débuts au Viitorul. Généralement, c’est le signe d’un joueur intelligent, capable de s’adapter à ce qu’on lui offre sur le terrain.
  • Confirmation dans son jeu avec et sans ballon, Nikolov est intelligent. Il lit le jeu, prend les informations avant de recevoir son ballon, fait des appels entre les lignes ou décroche quand il le faut.
  • Aspect important à son poste de prédilection, Nikolov est calme avec le ballon et a tendance à ne pas se précipiter lors qu’il est mis sous pression. Il semble avoir confiance en ses qualités techniques pour se sortir de situations dangereuses dans l’entre-jeu et sait aussi utiliser son corps pour protéger son ballon ou obtenir une faute.
  • L’une de ses principales qualités est ses prises de balles. Il n’est pas très rapide, donc il doit compenser par une promptitude dans ses prises de décisions et c’est souvent sur ses contrôles qu’il fait la différence et qu’il accélère le jeu. On en revient à ses prises d’informations : il sait où se trouvent ses adversaires et s’adapte en fonction.
  • Boban Nikolov est un joueur généreux. Comme le montre les nombreux postes auxquels il a joué, il est prêt à se sacrifier pour le collectif. Il semble être un joueur facilement « coachable » dans le sens où il n’oublie jamais ses replis défensifs et respecte ses consignes, comme il l’a montré à Malmö.
  • Il est aussi généreux dans ses attitudes. Caractéristique des Balkans, Nikolov se donne à 100% et ne lâche jamais. Une chose intéressante à observer également est sa célébration après les buts. Pour Nikolov, il va régulièrement remercier le passeur décisif ou célébrer avec le banc. C’est souvent signe d’un joueur altruiste.
  • C’est un très bon et très efficace tacleur même s’il essaye de défendre debout au maximum. Pour récupérer un ballon, il compte sur sa lecture du jeu davantage que sur sa puissance physique.
  • Droitier, Nikolov n’a aucun souci avec son pied gauche. Il arrive sans problème à faire une transversale du mauvais pied et a même marqué quelques jolis buts avec son pied gauche.
  • A ce sujet, le Macédonien a une excellente qualité de frappe et tire parfois les coups de pied arrêtés. Pour son poste, il a aussi des qualités intéressantes devant le but et parvient à se trouver au bon endroit dans la surface adverse.
  • Il a trop tendance à chercher le jeu long trop rapidement alors qu’il pourrait jouer plus simplement. De la même manière, il cherche parfois à trouver la passe décisive plutôt que la passe utile.
  • Physiquement, il aura sûrement un peu de difficultés quand il découvrira un autre championnat mais il n’y a aucun doute qu’il arrivera à se mettre au niveau. Au niveau de sa vitesse, ce sera sûrement une autre histoire. Mais il vaut mieux un joueur rapide dans sa tête que dans ses jambes.

Évaluation

Boban Nikolov est un gros coup de cœur. Impressionnant lors de l’Euro U21, il a confirmé en club face à des équipes plus huppées en Coupe d’Europe et a réellement passé un cap cet été. Être recruté par Gheorghe Hagi est un gage de qualité car le Roumain ne cherche que l’excellence et des joueurs qui comprennent le football. Y passer la fin de sa formation est aussi l’assurance pour les prochains clubs de trouver un joueur très bien formé, à l’aise techniquement et capable de passer au niveau supérieur. C’est aujourd’hui le cas de Boban Nikolov.

Sans être véritablement excellent dans un domaine bien que son intelligence de jeu brille lorsqu’il joue, le Macédonien ne fait rien de mauvais. Il distribue, récupère le ballon, se projette, fait son travail défensif et a un excellent sens du jeu. Il est également très adroit devant le but adverse, ce qui est un bonus pour un joueur de son poste. Sans être un crack, Nikolov est un joueur solide avec d’excellents fondamentaux. Boban Nikolov est prêt, il ne reste plus qu’un club voulant faire ce pari. Nikolov n’a pas joué une saison complète dans un championnat plus huppé que la Liga I roumaine donc il y aura toujours un point d’interrogation, mais un potentiel transfert entre directement dans la catégorie « petit risque – grosse récompense ».

Cibles types : Augsburg, Sturm Graz, PAOK, Nantes, Lech Poznan
Prix : 300.000€
Rapport qualité / prix : Excellent
Note du joueur : B-
Note du potentiel : A-

Par Quentin Guéguen


Image à la une : © AFP PHOTO / Maciej GILLERT

L’oeil du recruteur #21 : Nemanja Maksimovic (FC Astana / FC Valencia)

L’oeil du recruteur #22 : Dawid Kownacki (Lech Poznań / Sampdoria)

L’oeil du recruteur #23 : Amr Warda (Panetolikos / PAOK)

L’oeil du recruteur #24 : Panagiotis Retsos (Olympiakos)

L’oeil du recruteur #25 : Răzvan Marin (FC Viitorul / Standard Liège)

L’oeil du recruteur #26 : Sardar Azmoun (FK Rostov / Rubin Kazan)

L’oeil du recruteur #27 : Mihailo Ristic (Crvena Zvezda / FK Krasnodar)

L’oeil du recruteur #28 : Dragoș Nedelcu (FC Viitorul / FCSB)

L’oeil du recruteur #29 : Athanasios Androutsos (Olympiakos)

L’oeil du recruteur #30 : Boban Nikolov
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Quentin Guéguen

Quentin Guéguen

J'aime les draniki sans champignon, et accessoirement le football biélorusse et autrichien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • 300 k€ seulement? C’est sérieux? Un joueur qui, selon le portrait, est amené à devenir la star de sa sélection et qui sort d’un excellent EURO espoir?

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 7 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Pas le temps de s'ennuyer en Russie avec une pluie de buts. Jeu set et match pour le Rubin et...

Fermer