L’oeil du recruteur #27 : Mihailo Ristic

Lazar Van Parijs
Lazar Van Parijs - Publié le 19 janvier 2017

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, tous les quinze jours, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion aussi de vous faire découvrir un joueur qui pourrait débarquer dans un grand championnat d’ici quelques mois. Aujourd’hui, Mihailo Ristić de Crvena Zvezda.

Mihailo Ristic

 Nom complet : Mihailo Ristić
Né le : 31 octobre 1995 à Bijeljina
Pays : Bosnie Herzégovine
Taille – Poids : 1.83 m – 76 kg
Poste (pied) : Défensur gauche (gaucher)
Autre(s) poste(s) : Milieu défensif, milieu central, milieu offensif, ailier gauche.
Club : Crvena Zvezda – Superliga, Serbie
1 sélection, 0 but avec la Serbie

CARRIÈRE

Mihailo Ristić vient de Bijeljina en Bosnie et est un ami de toujours de Luka Jović et de Dejan Joveljić. Ce premier a démarré le football au Partizan Donja Trnova avant d’être repéré par le Rudar Ugljvekik où il y est resté trois ans (2010- 2013) et où l’Étoile Rouge de Belgrade, son club favori, lui fait signer un contrat pour intégrer son équipe de jeune avant de lui offrir son premier contrat professionnel en 2014.  Jeune prometteur, il joue son premier match professionnel sous les ordres du technicien serbe Lalatovic le 9 août 2014 en remplaçant Vukan Savicević à la 82 ème.

Très jeune, il est vu comme le futur du club et de la Serbie, si prompt à élever au rang de future star de jeunes joueurs. Après une première saison 2014-2015 bien chargée avec pas moins de 23 matchs de championnat, il est appelé par Veljko Paunović pour participer à la Coupe du Monde des U20. Cependant il est contrait de renoncer et doit se faire opérer de la gorge. Cette opération ne pouvant plus être décalée dans le temps et empêchant alors Mihailo de devenir Champion du Monde avec la Serbie.

Manquer cette compétition a été un crève-coeur très dur à digérer pour le jeune joueur. Voir ses copains champions alors qu’il n’y était pas a démoralisé le joueur, envoyant le jeune serbe dans une traversée du désert. Ce dernier a alors perdu sa place pour se retrouver numéro trois dans la hiérarchie. Il faudra attendre la trace hivernale pour le voir de niveau titulaire indiscutable. Dans le même temps, Grof repositionne Mihailo arrière gauche après le départ d’Ibanez pour Trabzon.

Miško Ražnatović, fameux agent de basket-ball et fondateur de l’agence Beo Basket, a acheté une partie des droits du joueur en 2014 juste avant la fin de la tierce partie. En septembre de cette année, Ristić a signé une prolongation de son contrat avec Crvena Zvezda jusqu’en 2020.

UTILISATION ACTUELLE

Initialement milieu de terrain, il a été repositionné arrière gauche après le départ d’Ibanez. Loin d’être son poste de prédilection, il y joue pour le bien de l’équipe, mettant l’intérêt collectif en avant.

Grof joue essentiellement en 4-2-3-1 où Ristić est l’arrière gauche. Cependant, Mihailo peut également jouer sur l’aile gauche en 4-3-3 ou dans une doublette récupératrice en 4-4-2, voire en milieu. Ce changement récurrent de position a été particulièrement vrai la saison dernière avec pas moins de six positions différentes. C’est ainsi que notre espoir a évolué cinq fois en ailier gauche, quatre en milieu central, deux en milieu offensif, deux en arrière gauche, deux en milieu défensif et une fois en tant que milieu gauche.

Cette saison, la donne a changé avec le départ d’Ibanez. Mihailo a récupéré le poste d’arrière gauche, poste qu’il a occupé à 11 reprises et où il a délivré trois passes décisives. Il reste cependant polyvalent comme l’attestent les trois matchs joués en tant qu’ailier gauche.

PROFIL

  • Mihailo Ristić, c’est le couteau suisse par excellence. Formé au milieu, il évolue aujourd’hui arrière gauche. Loin d’être son poste de prédilection, il tient la baraque, et ne se plaint pas pour le bien de l’équipe.
  • Le principal point fort du numéro 73 de Zvezda est son niveau offensif. Sa technique est supérieure à la moyenne et a une bonne conduite de balle. Son aisance balle aux pieds lui permet également d’être créatif.
  • Et hop, technique supérieure Mihailo ristic
  • Joueur très collectif, il fait beaucoup de passes. Lors du match d’ouverture de la saison face à Napredak, il a fait 78 passes, 72 d’entre elles ont trouvé leur destinataire. Il est ainsi précis.
  • C’est un joueur rapide, qui n’hésite pas à aller au charbon et à se dépenser sans compter, toujours dans l’idée d’aider l’équipe.
  • N’étant pas formé en défense, il a quelques carences défensives qu’il doit améliorer s’il veut rester à ce poste. De plus, il doit également améliorer son jeu de tête.
  • Il joue cependant de son physique et ne se laisse pas impressionner en défense. Il gagne ainsi en moyenne 65% de ses duels. On a pu voir une progression nette entre la saison dernière et cette saison. Ristić a dû passer quelques heures à la salle de musculation l’été dernier !
  • Il a une moyenne de sept dribbles par match, ce qui est très élevé pour un arrière gauche.
  • Il aime faire de grandes ouvertes avec son pied gauche qui est très précis.
  • Mihailo est doté d’un fort caractère et son absence à la coupe du monde U20 l’a forcé à développer ses ressources mentales, il est solide dans sa tête et sait ce qu’il veut, est capable de faire les efforts pour arriver à ses fins.
  • Le capitana ne l’a pas changé, mais a augmenté sa valeur.
  • Il parle anglais et la langue ne sera donc pas une barrière majeure lors de son futur transfert.

© Facebook / Mihailo Ristić

 

ÉVALUATION

C’est un joueur polyvalent d’avenir doté d’une excellente technique et promis à un grand avenir. C’est un joyau brut qu’il va falloir polir en fonction du poste où il sera fixé. Si c’est en arrière défensif, il va devoir améliorer sa présence défensive ; si c’est à une position plus offensive que ce soit dans l’axe ou sur l’aile, le joueur possède une marge de progression importante. Il est doté d’une bonne mentalité et a montré dans le passé qu’il peut traverser mentalement des épreuves. Son départ marquerait la fin d’une époque au club alors qu’il est le dernier du projet de 2014 encore au club. Predrag Rajković, Marko Grujić, Vukasin Jovanović, et Luka Jović ont eux déjà quitté le navire. La tête sur les épaules, il sait qu’il doit y aller progressivement, étape par étape, pour devenir un grand joueur.

L’avis de Damien Le Tallec : « Il a une grosse marge de progression et peut devenir un très grand joueur. Il va falloir avoir un bon mental pour passer la transition internationale. Pour moi, aujourd’hui il a tout: costaud, technique, bon gars, il faut qu’il parte dans un bon club d’un bon championnat et en arrière gauche, il peut devenir comme Kolarov ».

D’un point de vue personnel, le joueur n’a jamais caché être attiré par l’Espagne et est un fan du FC Barcelone.

Cibles types : Espanyol Barcelone, Maccabi Tel Aviv, Montpellier
Prix : 1.800.000 €
Rapport qualité / prix : Très bon – avec une grosse plus-value potentielle
Note du joueur : B-
Note du potentiel : A

Lazar van Parijs


Image à la une : © Capture / Youtube

Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Lazar Van Parijs

Lazar Van Parijs

Je me suis réveillé un beau matin à Belgrade à cheval entre Europe de l' Ouest et le bloc soviétique après une nuit sur un Splav à boire de la Rakija. J'ai décidé de prendre le train de nuit suivant, direction Moscou, finir l'aventure devant l' Hotel Ukraina !

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
2016 – Six mois de football en Albanie

Les six derniers mois ont été historiques pour le football albanais. La première participation à un Euro et la victoire...

Fermer