L’oeil du recruteur #22 : Dawid Kownacki

Jan Zipek - Publié le 13 octobre 2016

Grand retour de l’œil du recruteur pour une nouvelle saison et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, tous les quinze jours, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion aussi de vous faire découvrir un joueur qui pourrait débarquer dans un grand championnat d’ici quelques mois. Aujourd’hui, Dawid Kownacki du Lech Poznań.

DAWID KOWNACKI

Nom complet : Dawid Kownacki
Né le : 14 mars 1997 à Gorzów Wielkopolski
Pays : Pologne
Taille – Poids : 1.86 m – 77 kg
Poste (pied) : Attaquant (droitier)
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif droit
Club : Lech Poznań – Ekstraklasa, Pologne
0 sélection, 0 but avec la Pologne (3 sélections, 0 but avec les U21)

CARRIÈRE

Dawid Kownacki est un pur produit de la formation du Lech Poznan. Arrivé au club à seulement 8 ans après avoir fait ses débuts au ZKS Stilon Gorzów Wielkopolski, le club de sa ville de naissance, Kownacki a monté toutes les catégories d’âge au Lech avant de faire ses débuts en Ekstraklasa face au Wisla Krakow le 6 décembre 2013, à seulement 16 ans. Quelques semaines plus tard, le 21 février 2014, il devient le cinquième joueur du championnat polonais à marquer avant ses 17 ans, face au Pogon Szczecin. Une précocité qui annonce un vrai crack, d’autant que ses premières prestations et entrées en jeu étaient très convaincantes et qu’il avait été sélectionné dans toutes les équipes nationales chez les jeunes. La seconde saison est une confirmation. Kownacki joue 30 matchs et s’impose petit à petit comme un grand espoir, mais alors qu’on pouvait attendre une vraie explosion la saison dernière, Dawid Kownacki a stagné dans une équipe du Lech qui n’a pas eu les résultats escomptés.

© Sport.se.pl

© Sport.se.pl

L’objectif pour Kownacki, alors qu’il n’a que 19 ans, est de retrouver la confiance pour un joueur travailleur et plein de talent. Surtout que l’attaquant polonais est actuellement à la mode en ce début de saison 2016-2017. Robert Lewandowski marque but sur but avec le Bayern Munich et Arkadiusz Milik l’imitant avec Naples, les buteurs blanc et rouge commencent à se forger une réputation sur le vieux continent. Au-delà de ces buteurs-stars, une nouvelle vague de jeunes joueurs polonais arrivent pour inonder l’Europe de leur talent. Bien que le championnat polonais ne soit pas à son meilleur niveau, la formation polonaise a, quant à elle, un avenir ensoleillé et Dawid Kownacki en est un des exemples.

UTILISATION ACTUELLE

Dawid Kownacki est utilisé seul en pointe dans un 4-5-1 dans son club du Lech Poznań. Son gabarit, lié à son activité incessante font de lui un attaquant se mettant au service de son équipe et qui peut également servir de premier défenseur.

C’est un attaquant très complet et ne reniant pas à la tâche qui fait le bonheur des Kolejorz (cheminots) depuis maintenant 3 ans.

PROFIL

  • Kownacki a le profil type d’un travailleur de l’ombre, c’est un joueur altruiste qui va aimer faire briller ses partenaires. Il est précieux pour le jeu de son équipe.
  • C’est un attaquant puissant qui a une grosse activité sur le terrain. Il est le premier à défendre une fois le ballon possédé par l’adversaire.
  • On peut définir Kownacki comme un 9 et demi. En effet, il met en valeur ses coéquipiers et va jouer pour son équipe. Bien qu’actuellement l’image du 9 et demi peut faire transparaître un buteur maladroit balle au pied et devant le but, Kownacki est loin d’être ridicule dans ce domaine : il a déjà marqué 16 buts en 83 matchs avec son club mais aussi 16 buts en 20 matchs dans les différentes équipes nationales de jeunes polonaises.
  • Dawid Kownacki est un attaquant puissant, avec un gros gabarit (1m86 pour 77 kg à seulement 19 ans). Il bénéficie en plus d’une pointe de vitesse non négligeable qui fait de lui un joueur difficile à marquer pour les défenseurs adverses. L’analyse ci-dessous nous permettra de voir le comportement de Kownacki lorsqu’il est lancé en profondeur, au duel avec un défenseur.kownacki1kownacki2kownacki3kownacki4

Sur cette action qui peut sembler anodine, 3 choses peuvent ressortir sur le jeu de Kownacki :

  1.  Son comportement. 80% des attaquants n’auraient pas été presser le défenseur adverse, car le ballon a été dégagé sans précision par la ligne défensive du Lech Poznań et l’adversaire a 3 mètres d’avance sur l’attaquant, le ballon semble évidemment perdu. Kownacki a décidé d’aller mettre une pression sur l’opposant. Choix qui s’avère payant car il gagne la possession grâce à cette pression, ce joueur ne lâche rien.
  2. Son physique. Avec 3 mètres de retard sur le défenseur adverse, il arrive à le rattraper sur 20 mètres de course pour ensuite gagner le duel à la régulière. Bien qu’un défenseur ne soit pas réputé par sa vitesse, il n’en reste pas moins réputé pour son physique. Kownacki a littéralement bougé le latéral pour reconquérir le ballon.
  3. Sa technique. La passe décisive (image 3) de Dawid Kownacki peut paraître simple, mais elle est difficile à réaliser : le défenseur adverse a de l’avance dans le repli défensif par rapport au buteur et il faut exécuter une passe parfaitement dosée et enroulée pour mettre en situation idéale le buteur de Lech Poznań.
  • Autre point fort de cet attaquant, son jeu de tête. Kownacki culminant à 1m86, il profite de sa taille pour régner dans la surface de réparation. L’action suivante nous met en œuvre les déplacements et le comportement de Kownacki dans le cadre d’une attaque placée. Situé au point de pénalty, Dawid Kownacki va patienter le décalage réalisé par son coéquipier et lorsque ce dernier s’apprête à centrer, on peut voir que Kownacki va piquer au premier poteau afin d’ajuster le gardien adverse d’une belle tête dans la lucarne après avoir pris un temps d’avance sur son défenseur adverse.

kownacki-gif

Le comportement de Kownacki à l’approche d’un centre

Pour tout ce qui concerne les axes à travailler de Dawid Kownacki, le plus grand point noir est sa finition, en effet, il paye les limites de son activité sur le terrain : il peut manquer parfois de lucidité et de clairvoyance dans le dernier geste.

  • Du point de vue technique, Dawid Kownacki n’a pas une grosse frappe, il est plus un buteur de surface. Ce n’est pas le genre de buteur qui va frapper des 20 mètres pour essayer de marquer.
  • Au niveau physique, sa principale faiblesse est qu’il n’a pas une grosse pointe de vitesse.

ÉVALUATION

Dawid Kownacki arrive dorénavant à un moment charnière de sa jeune carrière, il a de belles qualités et un physique intéressant. Cependant, il est nécessaire qu’il trouve la voie dans laquelle travailler, il manque encore de clairvoyance et d’efficacité pour devenir un 9 pur, focalisé par le but, mais il a néanmoins toutes les qualités pour jouer dans un rôle de 9 ½ où il pourra faire profiter son équipe de son physique et de son activité incessante.

Dawid Kownacki n’est pas un buteur qui marquera 30 buts dans une saison, c’est le type d’attaquant qui oscillera environ entre 10-15 buts par saison avec 10-15 passes décisives. C’est un joueur collectif qui va préférer l’intérêt de l’équipe plutôt que son intérêt personnel. Dawid Kownacki serait idéal dans un 4-4-2 avec un buteur à ses côtés.

Cibles types : Rennes, Saint-Etienne, Southampton
Prix : 1.000.000 € – 1.500.000 €
Rapport qualité / prix : Bon, avec plus-value certaine
Note du joueur : B-
Note du potentiel : B

Jan Zipek


Image à la une : © KATARZYNA PLEWCZYNSKA/CYFRASPORT

L’oeil du recruteur #15 : Oleksandr Zinchenko (FK Ufa)
L’oeil du recruteur #16 : Adam Zreľák (Slovan Bratislava)
L’oeil du recruteur #17 : Aleksandr Golovin (CSKA Moscou)
L’oeil du recruteur #18 : Mariusz Stępiński (Ruch Chorzów)
L’œil du recruteur #19 : Nicolae Stanciu (Steaua Bucarest)
L’oeil du recruteur #20 : Ádám Nagy (Ferencvaros / Bologna)
L’oeil du recruteur #21 : Nemanja Maksimovic (Astana)

L’oeil du recruteur #22 : Dawid Kownacki
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Jan Zipek

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Histoire de Derbys – Levski Sofia vs. CSKA Sofia

À l’instar de la Croatie et de la Serbie, la Bulgarie possède également son « Derby éternel », entre le Levski et...

Fermer