L’oeil du recruteur #18 : Mariusz Stępiński

Jan Zipek - Publié le 5 juin 2016

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion aussi de vous faire découvrir un joueur que vous verrez évoluer dans quelques jours pendant le championnat d’Europe des nations en France. Aujourd’hui, Mariusz Stępiński du Ruch Chorzów.

Mariusz Stępiński

Nom complet : Mariusz Stępiński
Né le : 12 mai 1995 à Sieradz
Pays : Pologne
Taille – Poids : 1.83 m – 73 kg
Poste (pied) : Buteur (droitier)
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif droit
Club : Ruch Chorzów – Ekstraklasa, Pologne
2 sélections, 0 but avec la Pologne

CARRIÈRE

Ces dernières années ont vu la Pologne produire et se spécialiser dans les grands buteurs. Outre le très connu Robert Lewandowski et la pépite Arkadiusz Milik, la jeunesse pousse au portillon avec les espoirs placés en  les personnes de Mariusz Stępiński et de Dawid Kownacki à qui on souhaite toute la réussite des 2 premiers nommés.

L’œil du recruteur va se pencher plus précisément aujourd’hui sur Mariusz Stępiński cette semaine. Nous allons étudier et comprendre comment joue ce joueur fraîchement sélectionné pour l’Euro 2016 avec la Pologne.

UTILISATION ACTUELLE

Mariusz Stępiński est utilisé seul en pointe dans un 4-2-3-1 dans son club du Ruch Chorzów. Il alterne également en tant que milieu offensif droit où ses qualités physiques peuvent lui être utiles.
C’est un attaquant avec un bon potentiel qui, à seulement 21 ans, a déjà joué plus de 90 matchs professionnels. Sa dernière saison est d’ailleurs remarquable avec 15 buts en 34 matchs.

PROFIL

  • Stępiński est un vrai buteur finisseur. Une fois dans les 16 mètres il va privilégier la frappe. Que ce soit pied gauche ou pied droit, il va tout faire pour marquer.
  • Il a un jeu de tête qui est à souligner. Dans le jeu ou sur coups de pied arrêtés, il sait gagner ses duels face à ses défenseurs directs pour marquer de la tête due notamment à sa bonne détente.
  • Bien que Stępiński soit défini comme étant un pur buteur, il sait également mettre en avant ses équipiers lorsque la situation s’y prête. Les images du but ci-dessous en sont le parfait exemple :
    Stepinski1 stepinski2

    • Au-delà de l’altruisme dont fait part Stępiński sur ce but, il faut souligner son travail hors ballon : je donne – je me déplace. On peut voir que les 3 défenseurs qui lui faisaient barrage au début de l’action (1) se retrouvent aspirés par sa passe et son appel et lui donne ainsi un champ libre (2) pour prendre la parfaite décision. Les 2 relais en une touche qu’il a effectué mettent hors de position les 4 défenseurs.
  • Stępiński a une bonne vision du jeu dans les 30 derniers mètres, il est très à l’aise dans la surface de vérité et fait preuve de sang-froid lorsqu’il doit prendre des décisions.
  • Ci-dessous nous allons voir 2 actions pour analyser son placement et déplacement dans la surface de vérité.
    • Comportement face au but sur une phase de jeu « arrêté » où les défenseurs sont immobiles : L’ailier du Ruch Chorzów récupère le ballon à l’extérieur de la surface, il n’est pas attaqué car les défenseurs adverses sont (plus que) passifs. Il en profite pour lever la tête et délivrer un superbe centre à Stępiński qui est seul face à 5 défenseurs. Vu que les défenseurs sont arrêtés et que Stępiński est le seul en mouvement, il a un avantage considérable face à ses adversaires et malgré l’infériorité numérique, il va partir du deuxième poteau pour aller piquer vers le premier poteau, laissant ses défenseurs sur place, il va réussir à marquer d’une belle tête en pleine lucarne.
      Stepinski-gif1

      Les déplacements de Stępiński lorsque les défenseurs adverses sont arrêtés. | Footballski

    • Comportement dans la surface sur une rentrée de touche : Sur un ballon qui peut être anodin, Stępiński va se servir de son défenseur direct pour pouvoir s’orienter face au but et ainsi décocher une superbe frappe pied gauche – son mauvais pied. Cette action est symptomatique du comportement de Stępiński dans la surface de réparation. Il n’a qu’une seule obsession : le but. Il sait où il se situe avant le début de l’action et il sait également où est le but. Toutes ces informations lui permettent d’avoir un temps d’avance sur ses adversaires. Au moment de la touche,  lui seul sait qu’il va recevoir le ballon pour aller marquer.
Stepinski-gif2

Le comportement de Stępiński dans la surface. | Footballski

  • Pour finir, nous allons étudier le comportement de Stępiński sur une phase de contre-attaque. Stępiński se situe en haut de l’écran.
    • Il est placé sur l’aile gauche non pas par hasard mais parce qu’il sait qu’il va venir rentrer sur son pied droit à la fin de l’action. Il sait qu’il est hors-jeu au début de l’action et va marquer un temps d’arrêt pour se replacer dans le sens du jeu et se faire oublier par ses adversaires directs, pensant qu’il est toujours hors-jeu. Il en profite ensuite pour placer un amour d’intérieur du pied dans le petit filet du but.
Stepinski-gif3

Stępiński en situation de contre-attaque. | Footballski

  • Concernant ses points faibles, Stępiński gagnerait à travailler sur son activité. Il pourrait être dans le dépassement de fonction pour apporter encore plus à son équipe. Évidemment il ne faut pas que son activité passe devant au détriment de son efficacité.
  • Du point de vue technique,  Mariusz Stępiński n’est pas un grand dribbleur, il ne va pas partir dans des chevauchés de 50 mètres et dribbler 5 joueurs pour ensuite ajuster le gardien adverse. C’est le type de joueur à préférer une belle passe plutôt qu’un beau dribble.
  • Mentalement, il doit travailler sa concentration. Il gagnerait à être plus régulier sur ce point.
  • Le dernier point faible se situe dans ses choix de carrière, malgré ses 21 ans, il a en effet connu 5 clubs différents depuis ses débuts professionnels dus à des choix qui peuvent poser question, il a voulu aller trop haut trop vite. Espérons qu’il ait appris de ses erreurs et qu’il se serve de ses leçons pour ses futurs choix de carrière.

ÉVALUATION

L’année 2015-2016 aura été l’année de la révélation pour Mariusz Stępiński. Il aura montré une belle régularité cette année avec pour récompense cette sélection dans les 23 Polonais pour l’Euro 2016. On espère qu’il se serve de cette expérience pour apprendre des attaquants comme Lewandowski et Milik, qu’il va côtoyer à l’entrainement pendant cette compétition.

© Thomas Langer/Bongarts/Getty Images

© Thomas Langer/Bongarts/Getty Images

Annoncé un peu partout en Europe, si Stępiński venait à changer d’air cet été il lui faudra choisir un club stable où tout est réuni pour travailler. L’année prochaine risque d’être une année charnière pour ce jeune joueur, l’année de la confirmation des espoirs placés en lui. Il est important de ne pas franchir les étapes trop vite pour ne pas se griller. Il a déjà utilisé un joker lors de son départ en II. Bundesliga où il n’a jamais joué dans l’équipe première du 1. FC Nuremberg.

Il ferait le bonheur d’un club faisant confiance aux jeunes joueurs et qui permet de les faire grandir dans un environnement sain notamment dans le championnat allemand ou français.

Cibles types : Lyon, Lille, Borussia Mönchengladbach
Prix : 1.000.000 € – 2.000.000 €
Rapport qualité / prix : Bon, avec plus-value certaine
Note du joueur : B –
Note du potentiel : B +

Jan Zipek


Image à la une : © Ruch Chorzów

L’oeil du recruteur #1 : Filip Mladenovic (BATE Borisov / FC Köln)
L’oeil du recruteur #2 : Andraz Sporar (Olimpija Ljubljana / FC Basel)
L’oeil du recruteur #3 : Andrija Zivkovic (Partizan)
L’oeil du recruteur #4 : Nikita Korzun (Dinamo Minsk / Dynamo Kiev)
L’oeil du recruteur #5 : Viktor Kovalenko (Shaktar Donetsk)
L’oeil du recruteur #6 : Marko Grujic (Crvena Zvezda / Liverpool)
L’oeil du recruteur #7 : Naby Keita (Red Bull Salzburg)
L’oeil du recruteur #8 : Karol Linetty (Lech Poznan)
L’oeil du recruteur #9 : Bartosz Kapustska (Cracovia)
L’oeil du recruteur #10 : Georgi Melkadze (Spartak Moscou)
L’oeil du recruteur #11 : Arthur Masuaku (Olympiakos)
L’oeil du recruteur #12 : Matúš Bero (AS Trencin)
L’oeil du recruteur #13 : Bartłomiej Drągowski (Jagiellonia Białystok)
L’oeil du recruteur #14 : László Bénes (MSK Zilina)
L’oeil du recruteur #15 : Oleksandr Zinchenko (FK Ufa)
L’oeil du recruteur #16 : Adam Zreľák (Slovan Bratislava)
L’oeil du recruteur #17 : Aleksandr Golovin (CSKA Moscou)

L’oeil du recruteur #18 : Mariusz Stępiński
4.7 (93.33%) 9 votes

A propos de l'auteur

Jan Zipek

4 Commentaires

  • […] L’oeil du recruteur #1 : Filip Mladenovic (BATE Borisov / FC Köln) L’oeil du recruteur #2 : Andraz Sporar (Olimpija Ljubljana / FC Basel) L’oeil du recruteur #3 : Andrija Zivkovic (Partizan) L’oeil du recruteur #4 : Nikita Korzun (Dinamo Minsk / Dynamo Kiev) L’oeil du recruteur #5 : Viktor Kovalenko (Shaktar Donetsk) L’oeil du recruteur #6 : Marko Grujic (Crvena Zvezda / Liverpool) L’oeil du recruteur #7 : Naby Keita (Red Bull Salzburg) L’oeil du recruteur #8 : Karol Linetty (Lech Poznan) L’oeil du recruteur #9 : Bartosz Kapustska (Cracovia) L’oeil du recruteur #10 : Georgi Melkadze (Spartak Moscou) L’oeil du recruteur #11 : Arthur Masuaku (Olympiakos) L’oeil du recruteur #12 : Matúš Bero (AS Trencin) L’oeil du recruteur #13 : Bartłomiej Drągowski (Jagiellonia Białystok) L’oeil du recruteur #14 : László Bénes (MSK Zilina) L’oeil du recruteur #15 : Oleksandr Zinchenko (FK Ufa) L’oeil du recruteur #16 : Adam Zreľák (Slovan Bratislava) L’oeil du recruteur #17 : Aleksandr Golovin (CSKA Moscou) L’oeil du recruteur #18 : Mariusz Stępiński (Ruch Chorzów) […]

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Pologne Euro 2016 : Présentation de la Pologne

Avec une campagne de qualification menée avec brio (deuxième du groupe D avec 21 points à 1 point de l’Allemagne) la...

Fermer