Saison 2017/2018 – Six mois de football en Macédoine

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 14 février 2018

Serait-on en train de vivre une année historique en Macédoine ? Après trois titres consécutifs et une domination sur le football macédonien, le Vardar Skopje est à deux doigts d’être renversé. La faute au Shkëndija Tetovo, le club de la communauté albanaise du nord du pays, qui prend de l’ampleur année après année. Alors le Shkëndija va t-il garder son rythme et déloger le Vardar ? Réponse au mois de mai !

La PRVA Liga

1er – KF Shkëndija Tetovë – 46 points

Six ans après son seul et unique titre de champion, le KF Shkëndija est en bonne voie pour récidiver. Sous l’impulsion de son nouveau sponsor, Ecolog, le club de Tetovo auquel nous nous sommes intéressés l’été dernier lors d’un FootballskiTrip a réalisé un très gros cycle aller. Malgré l’élimination en barrages d’Europa League contre le Milan AC, Shkëndija a commencé sa saison par une très belle campagne européenne en éliminant le Dacia, le HJK et Trakai avant de tomber contre les Lombards. Le championnat commence par une grosse victoire contre le Vardar Skopje et le club de Tetovo montre déjà qu’il faudra être très fort pour le battre cette saison. Battu à seulement deux reprises contre ce même Vardar et l’Akademija Pandev, le club de Tetovo a laissé très peu de points filer en route.

S’appuyant sur un très bon effectif pour le championnat macédonien avec notamment Hasani auteur de 17 buts et Ibraimi, le Shkëndija fut étincelant offensivement en terminant meilleure attaque du championnat. Poussé par les Ballistet, son groupe de supporters parmi les plus fervents du pays, le Shkëndija, qui a enregistré l’arrivée d’Alma Wakili (ancien du Trakai), va continuer à pousser offensivement. Toujours en lice en coupe, le Shkëndija pourrait réaliser un doublé historique, il faudra pour cela ne perdre aucun point en route et remporter ce match difficile contre le Vardar un certain 14 février.

Meilleur buteur : Ferhan Hasani (17 buts)
Affluence moyenne : 3722 spectateurs (1/10)

2ème – FK Vardar Skopje – 38 points

Que l’été fut beau pour le Vardar Skopje ! Club le plus titré du football macédonien, le grand Vardar obtient sa première qualification en phase de groupe d’une compétition européenne de son histoire ! Qualifié pour le deuxième tour de Champions League grâce à son titre de champion, le Vardar va tout de même sortir Malmö avant de tomber au tour suivant contre Copenhague après avoir pourtant gagné à domicile. Reversé en barrages d’Europa League, le Vardar va venir à bout de Fenerbahce et rejoint les poules. Malheureusement, la suite n’est pas rose et le Vardar commence par se faire dépouiller de ses meilleurs joueurs. Balotelli part pour le Qatar, Spirovski pour Ferencvaros et Nikolov cet hiver pour Videoton. Trois joueurs majeurs quittent le maillot rouge et noir, Maksimov quant à lui rejoint le club de la capitale. Une arrivée qui aurait pu coûter très cher pour le Vardar, Trakai son ancien club accuse le Vardar d’avoir aligné l’avant-centre russe dans son onze lors d’une rencontre de championnat alors que celui ci était toujours sous contrat avec les Lituaniens. Affaire qui ne donnera pas suite mais qui aurait pu être lourde de conséquences…

Placé dans un groupe difficile d’Europa League, le Vardar ne va malheureusement pas exister et ne sera jamais au niveau du Zenit Saint-Pétersbourg, de la Real Sociedad et de Rosenborg, à l’exception du dernier match qui permet aux Macédoniens de repartir avec un petit point au compteur. Cette campagne européenne aura des répercussions puisqu’en championnat, le Vardar va connaître un début de saison compliqué en enchaînant les mauvaises performances. La fin de cycle sera bien meilleur mais le Vardar possède tout de même déjà huit points de retard sur le leader !

Meilleur buteur: Juan Felipe (7 buts)
Affluence moyenne: 800 spectateurs (6/10)

Le Vardar jouera l’Europe pour la première fois de son histoire ©Mia

3ème – FK Sileks Kratovo – 31 points

Petite sensation cette saison avec un Sileks que l’on retrouve sur le podium et à proximité du Vardar Skopje. Deux ans après sa dernière troisième place, le Sileks retrouve son beau niveau de jeu en s’appuyant sur une défense de fer. Malgré un début de saison compliqué, le Sileks retrouve des couleurs au mois d’octobre et enchaîne les bons résultats pour terminer ce cycle à une probante troisième place. Malgré l’élimination en quart de finale de coupe, le Sileks réalise un très gros coup et pourrait jouer l’Europe la saison prochaine s’il continue sur sa lancée.

Meilleur buteur: Milos Djordjevic (4 buts)
Affluence moyenne: 572 spectateurs (8/10)

4ème – FK Akademija Pandev – 25 points

Quelle saison pour le promu ! Pour sa grande première dans l’élite du football macédonien, le club fondé par Goran Pandev, dirigé par Goran Pandev, nommé en l’honneur de Goran Pandev et situé dans la ville de naissance de Goran Pandev fait parler de lui et ne devrait pas connaître l’ascenseur. L’Akademija, située à Strumica, n’est pas qu’une équipe seniors, c’est aussi une usine à pépites et disposera d’un complexe flambant neuf à faire pâlir les plus grosses cylindrées des Balkans d’ici la fin de la saison. S’appuyant sur un mélange de joueurs d’expérience et de joueurs promis à un grand avenir, l’Akademija a connu un début de saison tonitruant en se battant longtemps pour la seconde place. Un peu plus dans le dur en fin d’année, l’Akademija est malgré tout quatrième et va tout faire pour rattraper le Sileks pour jouer l’Europe. Ou bien va tout donner en coupe pour remporter son premier titre…

Meilleur buteur: Zoran Baldovaliev (8 buts)
Affluence moyenne: 1100 spectateurs (4/10)

5ème – FK Rabotnicki Skopje – 23 points

La petite désillusion de ce cycle aller provient de la capitale et se nomme Rabotnicki. Toujours aussi peu populaire avec une affluence quasi nulle dans le plus grand stade du pays, le Rabotnicki avait pourtant obtenu un ticket pour l’Europa League la saison dernière. Eliminé au second tour par le Dinamo Minsk après avoir sorti Tre Penne (Saint Marin), le Rabotnicki était aux abonnés absent au championnat. Avec seulement six victoires en championnat et une grosse raclée 6-2 contre le Shkëndija, le Rabotnicki va devoir surveiller ses arrières. Pour cela il pourra compter sur son meilleur buteur, Chinedu, auteur d’un très bon cycle aller, la seule bonne note positif dans un club bien tristounet.

Meilleur buteur: Charles Geoffrey Chinedu  (7 buts)
Affluence moyenne: 250 spectateurs (10/10)

6ème – FC Shkupi – 23 points

Le Shkupi lui aussi a chaud aux fesses, mais ça ne devrait plus durer. Passé par la casse barrages pour se maintenir la saison dernière, le club de la minorité albanaise de la capitale a encore eu du mal fin 2017. Emmanuel Mbella était pourtant confiant en début de saison, mais lui et son club ont eu un peu de mal à s’envoler cette saison. Malgré un très bon mois de septembre, le Shkupi va progressivement descendre dans les profondeurs du classement et se retrouve une nouvelle fois aux portes de la descente. Mais cette fois c’est quasiment sûr, le Shkupi ne descendra pas. Fin décembre, la nouvelle fait un grand boum dans les journaux locaux, un homme d’affaire décide d’investir dans le club et devient sponsor principal du club. L’objectif est simple, devenir la place forte du football dans la capitale. Une tâche ardue qui commence à prendre forme avec l’arrivée cette hiver de deux jeunes de Guinée Equatoriale, repérés par un recruteur envoyé sur place lors du Championnat d’Afrique des Nations. Une nouveauté qui fait beaucoup parler au pays et qui pourrait être un tournant majeur dans la jeune histoire du FC Shkupi.

Meilleur buteur: Alen Jasharovski (6 buts)
Affluence moyenne: 1378 spectateurs (3/10)

7ème – FK Pobeda Prilep – 19 points

Pour sa deuxième saison consécutive dans l’élite, le Pobeda a renouvelé avec l’inconstance. Capable de battre le Vardar Skopje mais aussi de se faire humilier à deux reprises contre le Rabotnicki, c’est tout naturellement que l’on retrouve le club de Prilep à la septième place. Éliminé en coupe contre le Pelister, le Pobeda n’a plus que le championnat à jouer. L’opération maintien sera compliquée mais le Pobeda devrait s’en sortir grâce à un effectif expérimenté dans le championnat macédonien.

Meilleur buteur: Blagoja Gesoski (5 buts)
Affluence moyenne: 733 spectateurs (7/10)

8ème – KF Renova Dzepciste – 18 points

Le Shkëndija n’est pas le seul club à jouer dans l’Ecolog Arena. Le Renova Dzepciste évolue dans cette enceinte du fait de l’absence de stade dans le petit village de Dzepciste. Difficile d’exister dans l’ombre du club de Tetovo, pourtant le Renova est une place forte en Prva Liga avec déjà huit saisons de suite dans l’élite. Huit ans après son seul titre de champion, le Renova semble pourtant sur le déclin et se bat chaque saison pour ne pas descendre. Alors est-ce l’année de trop pour le petit club de Dzepciste ? Actuellement barragiste, le Renova aura fort à faire pour ne pas descendre vers l’échelon inférieur !

Meilleur buteur: Argjent Gafuri (4 buts)
Affluence moyenne: 1000 spectateurs (5/10)

9ème – FK Pelister Bitola – 16 points

La grosse déception de cette première partie de saison, c’est le Pelister Bitola. L’ennemi juré du Vardar Skopje avait pourtant remporté la deuxième coupe de Macédoine de son histoire la saison dernière et pouvait enfin connaître la joie des soirées européennes. Malheureusement, l’épopée sera bien courte avec une élimination d’entrée contre le Lech Poznan. En championnat, c’est la catastrophe ! Malgré un bon début de saison, le club de Bitola va totalement être à côté de la plaque ! Dix défaites déjà et une avant-dernière place plus qu’inquiétante : le Pelister devra en plus faire sans son meilleur buteur Cardoso, parti en Albanie lors du mercato hivernal. Pour espérer le maintien, le Pelister pourra compter sur son public qui espère bien voir son club évoluer en Prva Liga dans une nouvelle enceinte qui devrait voir le jour dans quelques années.

Meilleur buteur: Lucas Ferreira Cardoso (4 buts)
Affluence moyenne: 1800 spectateurs (2/10)

Un nouveau stade en prévision pour le Pelister ©Republika

10ème – FK Skopje – 10 points

Les retrouvailles avec l’élite n’ont pas été des plus joyeuses pour le FK Skopje. Le club fondé en 1960 retrouvait la première division six ans après l’avoir quitté. Malgré une refonte complète de l’effectif l’été dernier, le FK Skopje n’a pas existé cette année. Avec seulement une seule victoire au compteur, la pire attaque et défense du championnat se retrouve logiquement lanterne rouge. Huit points derrière la place de barragiste, on voit très mal comment le club de la capitale pourrait se maintenir cette saison.

Meilleur buteur: Milos Dzugurdic (2 buts)
Affluence moyenne: 289 spectateurs (9/10)

La minute D2

Nouvelle saison et nouveau format pour la D2 macédonienne. Deux groupes ouest-est au programme pour limiter les déplacements aux quatre coins du pays. Dix équipes dans chaque groupe avec deux places directes pour la Prva Liga pour les deux champions et deux autres places de barragistes pour la suite du podium. Velazerimi, qui fut racheté l’été dernier par un franco-albanais, ainsi que Belasica (l’autre club de Strumica) sont bien partis pour monter. Les relégués de la saison dernière ne sont pas vraiment en forme, seul le Bregalnica Stip sort du lot avec actuellement une troisième place. Le Teteks est quant à lui relégable tandis que le Makedonija GP est dans le ventre mou.

Antoine Jarrige

 

Saison 2017/2018 – Six mois de football en Macédoine
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le football dans les RSS #37 – L’Arménie : l’Ararat Erevan aux deux sommets de la gloire en 1973

A moins d'un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l'histoire du football soviétique...

Fermer