Saison 2017/2018 – Un an de football en Macédoine

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 2 août 2018

Quelle année en Macédoine! Entre le second titre de l’histoire du Shkëndija Tetovo, la première qualification en poules de Coupe d’Europe du Vardar Skopje (une première dans l’histoire du football macédonien) et une lutte acharnée pour le maintien, l’année fut mouvementée en Macédoine. Et on a adoré !

1er – KF Shkëndija Tetovë – 91 points

Et si le nouveau blockbuster du football macédonien était un club « albanais » ? Après des années de lutte avec le Vardar Skopje pour le titre, le club de la ville la plus albanaise du pays a enfin réussi à prendre les devants sur son rival de toujours. Tout avait bien commencé avec notamment un bel été européen : supérieur au Dacia Chisinau, à l’HKJ et au Trakai, le Shkëndija s’offrira un barrage de prestige contre le Milan AC mais ne parviendra pas à créer l’exploit.

Place au championnat et d’entrée on voit les rouge et noir sur les devants de la scène avec une victoire 2-0 contre le Vardar Skopje à la 1ère journée. En plus on y était dans le kop des ultras ! Sous l’impulsion d’un excellent Ibraimi (meilleur buteur du championnat) et de son expérimenté capitaine Hasani (plus de vingt buts cette saison), le club de Tetovo a marché sur le championnat macédonien. Avec seulement trois défaites, le Shkëndija remporte logiquement le second titre de son histoire, sept ans après son premier sacre. Meilleure attaque (105 buts!), meilleure défense et 35 points d’avance sur son dauphin : les Ballistet peuvent être fiers de leur équipe! Une saison somptueuse ponctuée par une victoire en finale de coupe contre le Pelister Bitola, un doublé coupe-championnat historique.

Meilleur buteur: Besart Ibraimi (23 buts)

Affluence moyenne: 3572 spectateurs (1/10)

2ème – FK Vardar Skopje – 56 points

Le Vardar Skopje est un géant sur le déclin. Le meilleur club de l’histoire du football macédonien est en mauvaise posture après avoir vécu sa première saison européenne. En effet malgré les déboires financiers, un coach viré deux jours avant un barrage européen et un président qui menace de quitter le navire, le Vardar a réussi l’exploit de se qualifier pour l’Europa League, une première dans la courte histoire du football macédonien. Disposant du Fenerbahce de Valbuena en barrage (on y était là aussi), le club de la capitale obtient son précieux sésame pour la phase de groupes.

Un groupe relevé composé du Zénit Saint Pétersbourg, de la Real Sociedad et de Rosenborg. Un groupe surtout beaucoup trop compliqué pour les macédoniens qui finiront bon dernier avec seulement un petit match nul contre les norvégiens. Le doux parfum européen contraste avec une saison complètement loupée pour une équipe du calibre du Vardar. Rapidement distancé au classement par le Shkëndija, le club ne parviendra jamais à faire son retard. Pire encore les retards de paiement  voire les non-paiements de salaires s’accumulent sur les derniers mois de l’année et les rouge et noirs devront même se battre face au Rabotnicki pour conserver la seconde place. En difficulté même face à des petites équipes, le Vardar aura souffert toute la saison. Autant dire que la saison 2018/2019 sera compliquée …

Meilleur buteur: Tigran Barseghyan (9 buts)

Affluence moyenne: 550 spectateurs (6/10)

3ème – FK Rabotnicki Skopje – 52 points

Le club le moins populaire du pays avec ses 217 spectateurs de moyenne n’en est pas moins une valeur sûre. Quatre ans après son titre surprise, le Rabotnicki s’appuie toujours sur son système d’achat revente pour grandir. Le club achète de bons joueurs de D2 ou de ventre mou de D1 ainsi que des jeunes dans l’espoir de les revendre et de se faire une belle plus value. Un système qui marche puisque le club de la capitale accroche une nouvelle fois une place sur le podium et va vivre un nouvel été européen, le quatrième en cinq ans. La saison 2017/2018 commence par une victoire contre Tre Penne puis une défaite contre le Dinamo Minsk. Un petit parcours qui rapporte tout de même beaucoup financièrement et qui va permettre au Rabotnicki de continuer de grandir. La mise en route fut plus compliquée en championnat : il faudra attendre mi octobre avant de voir le club enchaîner des séries de victoire et remonter progressivement au classement. Une belle remontée qui se ponctue par une troisième place et une nouvelle qualification pour l’Europa League.

Meilleur buteur: Charles Geoffrey Chinedu (11 buts)

Affluence moyenne: 217 spectateurs (10/10)

4ème – FC Shkupi – 51 points

Nouvel investisseur, nouveau sponsor, nouveaux maillots, nouveau projet. Et si le club de la minorité albanaise de la capitale devenait le club numéro un de Skopje? Le début de saison fut pourtant compliqué pour le jeune club qui flirte avec la zone rouge jusqu’à la trêve. Une trêve où tout va changer dans le club, de nouveaux moyens sont apportés et Shkupi se met à rêver. Ce sera malheureusement sans notre frenchie Emmanuel Mbella qui rejoint Gjilani au Kosovo mais avec deux jeunes joueurs de la Guinée Equatoriale repérés par un scout du club lors du Championnat d’Afrique des Nations. Un projet qui séduit les supporters se massant dans le petit Cair Stadium et les résultats suivent. La fin de saison est exceptionnelle avec notamment une dernière victoire contre le Vardar Skope 4-1. La victoire du Shkëndija en coupe sera synonyme de qualification pour l’Europa League, un véritable exploit au vu du début de saison!

Meilleur buteur: Blazhe Ilijoski (12 buts)

Affluence moyenne: 1339 spectateurs (3/10)

5ème – FK Sileks Kratovo – 50 points

Deux ans après sa dernière campagne européenne, le club de Kratovo est passé à deux doigts d’un été aux quatre coins du continent. La faute à une fin de saison complètement loupée, le Sileks a manqué de tranchant. S’appuyant sur un jeu ultra défensif (deuxième meilleure défense du championnat) au détriment de l’attaque (avant dernière), le Sileks a pourtant réalisé un très bon début de saison et a longtemps lutté avec le Vardar pour la seconde place. Mais voila, le cycle retour n’est pas bien géré avec seulement quatre victoires en dix huit rencontres. Un cruel manque d’efficacité qui prive le Sileks d’Europe pour seulement un petit point.

Meilleur buteur: Filip Timov (5 buts)

Affluence moyenne: 467 spectateurs (8/10)

6ème – Akademija Pandev – 42 points

Pour sa première saison dans l’élite du football macédonien, le club de Goran Pandev a fait plus que de la figuration. Il est vrai qu’on ne donnait pas cher à la peau de l’Akademija mais au vu du projet mis en place par l’emblématique capitaine de la Macédoine il était important que le petit club de Strumica se maintienne. Chose faite avec notamment un excellent cycle aller qui plaçait l’Akademija en course pour l’Europe. Le cycle retour va être plus compliqué à cause de nombreuses blessures et une situation tendue avec Belasica (l’autre club de Strumica qui ne souhaite pas fusionner avec l’Akademija) qui oblige l’équipe de Pandev à jouer à Turnovo. Malgré des résultats en chute libre, l’Akademija a tout de même atteint les demi-finales de coupe et sera l’équipe à suivre dans quelques années!

Meilleur buteur: Zoran Baldovaliev (14 buts)

Affluence moyenne: 742 spectateurs (4/10)

7ème – KF Renova – 41 points

Dur dur d’exister quand le voisin s’appelle Shkëndija. Pourtant le Renova s’accroche à la Prva Liga et malgré un budget limité, le petit club de Dzepciste jouera une nouvelle fois dans l’élite du football macédonien la saison prochaine. Malgré un cycle aller compliqué et un mois de novembre désastreux (quinze buts encaissés en trois matchs), le Renova a su enchaîner avec un beau cycle de victoires à la reprise permettant aux coéquipiers de Valmir Nafiu de se maintenir assez rapidement et de laisser filer en fin de saison.

Meilleur buteur: Valmir Nafiu (7 buts)

Affluence moyenne: 611 spectateurs (5/10)

8ème – FK Pobeda Prilep – 38 points

Le club de Prilep a eu très chaud aux fesses cette saison! Obligé de passer par la case barrage pour se maintenir, Pobeda a été beaucoup trop irrégulier pour espérer une année tranquille. Capable d’accrocher un bon nul contre le Shkëndija puis de perdre 4-0 contre le Rabotnicki, le Pobeda a alterné le bon et le moins bon. Les barrages se passeront de la même manière, tendus jusqu’au bout (victoire dans le match décisif 2-1 contre Borec, pensionnaire de D2).

Meilleur buteur: Zoran Danoski (8 buts)

Affluence moyenne: 525 spectateurs (7/10)

9ème – FK Skopje – 35 points

Lanterne rouge et complètement à côté de la plaque à la trêve, le FK Skopje a réalisé un somptueux come back lors du cycle retour qui ne sera finalement pas récompensé. Les arrivées de Bopesu (ancien joueur d’Epinal) et de Koffi ont fait beaucoup de bien à une équipe qui a quand même réussi à battre le Vardar Skopje à la Telekom Arena! Il manquera trois petits points pour le club de la capitale puisse accrocher un barrage.

Meilleur buteur: Dosseh Koffi (5 buts)

Affluence moyenne: 267 spectateurs (9/10)

10ème – FK Pelister Bitola – 34 points

On était loin de penser en début de saison que le vainqueur de la coupe de l’année précédente pouvait finir bon dernier du championnat. Le début de saison était pourtant correct, le Pelister ayant même pu disputer une double confrontation de prestige en Europa League contre le Lech Poznan (avec toutefois une élimination à la clé). Mais le club va s’effondrer de manière totalement inattendue. Perplexe, la ville de Bitola qui a pourtant mis en route un projet de nouveau stade va devoir suivre son équipe à l’échelon inférieur la saison prochaine. On espérait une victoire en coupe pour sauver l’honneur mais le Shkëndija en décidera autrement. Terrible.

Meilleur buteur: Borce Manevski (7 buts)

Affluence moyenne: 1628 spectateurs (2/10)

Antoine Jarrige

Saison 2017/2018 – Un an de football en Macédoine
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 2 d’UPL 2018/2019 – Championnat d’Ukraine de football

Les matchs s'enchaînent très vite en ce début de saison en Ukraine. Retour sur la deuxième journée qui a vu...

Fermer