L’œil du recruteur #16 : Adam Zreľák

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 19 mai 2016

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion aussi de vous faire découvrir un joueur que vous verrez évoluer dans quelques jours pendant le championnat d’Europe des nations en France. Aujourd’hui, Adam Zreľák du ŠK Slovan Bratislava.

Adam Zreľák

Nom complet : Adam Zreľák
Né le : 5 mai 1994  à Stará Ľubovňa
Pays : Slovaquie
Taille – Poids : 1.84 m – 79 kg
Poste (pied) : Attaquant de pointe (Gauche)
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif gauche / droit
Club : ŠK Slovan Bratislava – Fortuna Liga, Slovaquie
1 sélection, 0 but avec la Slovaquie (7 sélections, 4 buts avec les U21)

CARRIÈRE

Adam Zreľák représente depuis des années le possible futur buteur de la sélection slovaque de football. L’enfant de Ľubotín, village du district de Stará Ľubovňa dans la région de Prešov, a baigné dans le football depuis le plus jeune âge au point de, déjà, vouloir devenir footballeur professionnel. Comme beaucoup, le football commence dans les terrains de son village natal où, durant l’école primaire et le collège, il aimait se mesurer à plus grand que lui. Rapidement, il se fait remarquer par le club du MFK Ružomberok où son parcours est fulgurant. En compagnie de formateurs expérimentés, le jeune Zreľák s’impose et devient champion U15 slovaque avec le club.

« Au moment où j’ai quitté Lipany, j’avais d’autres offres, mais j’ai aimé Ružomberok dès la première fois, donc j’ai décide d’aller dans ce club. » – Talenty-info.sk

Un choix judicieux. Si Ružomberok n’est pas un club prestigieux, le club a réussi à accrocher une victoire en championnat et en coupe durant la saison 2006. Un exploit éphémère où Erik Jendrišek, un autre buteur comme Zreľák, sortait d’une saison à 21 buts à tout juste 20 ans. De quoi donner des envies au jeune Adam. D’autant que le club a déjà eu l’occasion de voir passer dans ses effectifs des joueurs comme Juraj Kucka, Igor Žofčák, Marek Sapara ou encore Marek Bakoš et Dušan Švento. Pas si mal.

Champion U15, il est promu en 2010/2011 avec les U17 où il gagne une nouvelle fois le titre de champion de Slovaquie de la catégorie avec le club. À cette époque, il est utilisé en tant qu’ailier afin d’exploiter sa combativité et sa vitesse de course. Puis, tout s’enchaîne rapidement. Une saison plus tard, en 2011/2012, le joueur passe chez les U19 du club où sa carrière bascule avec un repositionnement en tant que buteur.

« Avec les U19, mes entraîneurs m’ont changé de place pour me mettre en attaque où j’ai très bien réussi. J’ai joué toute une saison parfaitement et j’ai reçu ma première nomination pour l’équipe première, où j’ai continué à jouer buteur. » – Talenty-info.sk

Mars 2013. Zreľák fait une entrée fracassante dans le monde professionnel slovaque face à Senica. Si le joueur ne marque pas tout de suite, il gagne sa place dans l’équipe et en profitera pour trouver les filets de l’élite quelques matchs plus tard, face à Banska Bystrica, dans le derby, pour une victoire de son club 3-2. Alors que son club réalise des performances très moyennes, Zreľák est le seul joueur à sortir la tête de l’eau et à tenir son club, à seulement 19 ans, sur ses épaules. Après un peu plus de 60 matchs avec Ružomberok en un peu plus d’un an et demi, le joueur attire les clubs, locaux ou étrangers. Si le CSKA Moscou l’a suivi, lui faisant passer des tests et voulant le signer en prêt, il signe finalement lors de l’hiver 2015 au Slovan Bratislava, afin de s’assurer du temps de jeu et une progression constante. Auteur d’une dizaine de buts en 30 matchs environ, les prestations du joueur sont encourageantes et à remettre dans leur contexte. En effet, depuis sa venue, Zreľák a connu l’instabilité qui règne dans le club de la capitale avec une multitude d’entraîneurs. Ces derniers le trimbalant du poste de buteur à ailier gauche, voire même défenseur gauche. Une situation qu’il a accepté sans broncher, en jouant du mieux possible.

UTILISATION ACTUELLE 

La principale qualité d’Adam Zreľák est son sens du devoir. S’il n’était pas forcément le plus polyvalent à son plus jeune, il a toujours su faire preuve de combativité et d’abnégation afin de s’imposer et devenir leader, qu’importe son âge. À Ružomberok où il a du tenir un club presque seul, où en sélection, avec les U21, où il fut capitaine et prit une vraie envergure dans le groupe. Hargneux, il ne rechigne jamais à faire ce qu’on lui demande et peut jouer buteur, ailier ou défenseur latéral. Si, personnellement, je l’ai toujours préféré en position axial devant, il faut véritable saluer sa mentalité, son caractère et sa capacité à faire des efforts pour le bien de son équipe.

Actuellement, le joueur est essentiellement positionné sur le couloir gauche, soit en tant qu’ailier ou défenseur. Si ces deux positions ne mettent pas forcément le joueur en valeur, elle souligne une nouvelle fois son sens du sacrifice pour le bien de l’équipe, une qualité rare pour un si jeune joueur.

PROFIL

  • Premièrement, comme souligné plus haut, Adam Zreľák est un vrai joueur d’équipe. Il a toujours su faire preuve d’un très bon état d’esprit qui se ressent sur le terrain dans sa façon à ne jamais rechigner dans l’effort et ce qu’importe la façon dans le coach va l’utiliser. Il ne recherche pas forcément à briller, mais plutôt à faire briller et mettre en valeur un collectif.
  • Si à première vue, Zreľák ne paye pas de mine, il est pourtant un joueur qui dispose d’une marge physique impressionnante et déjà exploitée dans son jeu actuel. Il dispose de belles capacité d’accélération et de vitesse, d’un bon équilibre et il n’est pas si facile de le bouger.
  • S’il peut jouer dans beaucoup de position, le poste d’attaquant central lui convient parfaitement et c’est dans cette position qu’il exploite le plus ses qualités. C’est un attaquant très complet, qui dispose d’une excellente détente couplée à un très bon jeu aérien.
  • De plus, il aime prendre les espaces et faire la différence grâce à sa vitesse. Il peut ainsi jouer seul en pointe dans un registre d’attaquant de profondeur en mouvement, dévorant les espaces pour se mettre en position de frappe et déclencher des frappes dangereuses de n’importe quel angle. Il dispose d’une bonne coordination dans ses frappes.
    • Exemple avec un match entre la Slovaquie et l’Italie en U21. Emmené en profondeur, Zreľák arrive à se créer une action tout seul. Dans un premier temps, le joueur résiste facilement à son défenseur, puis prend le dessus avec un contrôle parfait avant de se mettre dans une position. Symbole de sa capacité à peser sur les lignes défensives adverses.
    • Autre exemple avec un autre match de la sélection slovaque, cette fois-ci face aux Pays-Bas. La base de l’action est toujours la même, on cherche à jouer long sur Zreľák à la suite d’un coup franc a priori sans grand danger. Pourtant, le joueur sent le jeu et prend directement la défense à défaut avec un appel dans la profondeur. Puis, il résiste une nouvelle fois physiquement à son adversaire et trouve en plus le moyen de frapper ou de faire une passe en retrait à un coéquipier bien placé également. Dans ce cas précis, il préfère le choix individuel qui s’avère payant.
    • Enfin, dernier exemple avec un but sous le maillot de Ružomberok. Seul en pointe, le joueur commande la passe grâce à un appel en profondeur qui lui permet de mettre dans le vent la totalité de la défense du Spartak Myjava.
  • Il est également capable de jouer en tant qu’attaquant de soutien, à côté d’un autre attaquant. Dans cette position, on le voit souvent descendre et on peut retrouver sa hargne et sa combativité. Il est très difficile à bouger pour son jeune âge et arrive ainsi se mettre en position de frappe ou de passe pour un coéquipier afin de réaliser les décalages.
  • L’un de ses points faibles est sa polyvalence. C’est, certes, paradoxal mais le fait de le voir être trimbalé dans toutes les positions l’amène à ne pas se spécialiser vraiment dans son poste de prédilection, l’attaque.
  • Autre point faible, son habilité technique. S’il sait réaliser le minimum et assurer ses passes, ce n’est pas forcément un joueur spectaculaire et capable de faire des différences techniques en un contre un. Ses dribbles sont souvent très prévisibles et ne font que très rarement la différence.
  • Il reste dépendant de la performance de ses coéquipiers et a besoin de soutien pour perforer. Il ne peut pas prendre le jeu à son compte et mettre son équipe sur les bons rails.

ÉVALUATION

Si Adam Zreľák n’est pas forcément le joueur le plus spectaculaire de la « génération dorée slovaque » de 1994. Par contre, il en est peut-être le futur leader. Intelligent, il a toujours su s’imposer comme un cadre grâce à sa mentalité sur et en dehors du terrain. Un jeune joueur qui est naturellement courtisé par beaucoup. Ainsi, s’il n’avait pas signé au CSKA Moscou avant d’aller au Slovan Bratislava, le club russe suit toujours de près les performances du jeune joueur slovaque. En plus du club moscovite, des clubs anglais auraient montré un grand intérêt pour le joueur durant la fin de l’année 2015 dont Stoke City, Leicester City et West Bromwitch Albion.

Véritable leader de la sélection U21, Adam Zreľák est aussi aux portes de la sélection A où le manque de joueur talentueux à son poste d’attaquant pourrait lui laisser une grande opportunité de briller à moyen terme. Après une fin de saison canon avec le Slovan Bratislava où il a su se montrer très efficace et permettre au club d’engranger des points importants, nul doute que des clubs se montreront intéressés. À lui de faire preuve d’intelligence comme il toujours su le faire pour choisir le bon, ou rester une année de plus en Slovaquie afin d’y apporter quelques trophées à un palmarès professionnel toujours vierge.

Cibles types : Girondins de Bordeaux, Stade Rennais, CSKA Moscou, Rostov, West Bromwich Albion, Celtic
Prix : 1.000.000 €
Rapport qualité / prix : Bon, sans gros risque et plus-value à venir
Note du joueur : C-
Note du potentiel : B

Pierre Vuillemot


Image à la une : TASR/Martin Baumann

L’oeil du recruteur #1 : Filip Mladenovic (BATE Borisov / FC Köln)
L’oeil du recruteur #2 : Andraz Sporar (Olimpija Ljubljana / FC Basel)
L’oeil du recruteur #3 : Andrija Zivkovic (Partizan)
L’oeil du recruteur #4 : Nikita Korzun (Dinamo Minsk / Dynamo Kiev)
L’oeil du recruteur #5 : Viktor Kovalenko (Shaktar Donetsk)
L’oeil du recruteur #6 : Marko Grujic (Crvena Zvezda / Liverpool)
L’oeil du recruteur #7 : Naby Keita (Red Bull Salzburg)
L’oeil du recruteur #8 : Karol Linetty (Lech Poznan)
L’oeil du recruteur #9 : Bartosz Kapustska (Cracovia)
L’oeil du recruteur #10 : Georgi Melkadze (Spartak Moscou)
L’oeil du recruteur #11 : Arthur Masuaku (Olympiakos)
L’oeil du recruteur #12 : Matúš Bero (AS Trencin)
L’oeil du recruteur #13 : Bartłomiej Drągowski (Jagiellonia Białystok)
L’oeil du recruteur #14 : László Bénes (MSK Zilina)
L’oeil du recruteur #15 : Oleksandr Zinchenko (FK Ufa)

L’œil du recruteur #16 : Adam Zreľák
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • […] L’oeil du recruteur #1 : Filip Mladenovic (BATE Borisov / FC Köln) L’oeil du recruteur #2 : Andraz Sporar (Olimpija Ljubljana / FC Basel) L’oeil du recruteur #3 : Andrija Zivkovic (Partizan) L’oeil du recruteur #4 : Nikita Korzun (Dinamo Minsk / Dynamo Kiev) L’oeil du recruteur #5 : Viktor Kovalenko (Shaktar Donetsk) L’oeil du recruteur #6 : Marko Grujic (Crvena Zvezda / Liverpool) L’oeil du recruteur #7 : Naby Keita (Red Bull Salzburg) L’oeil du recruteur #8 : Karol Linetty (Lech Poznan) L’oeil du recruteur #9 : Bartosz Kapustska (Cracovia) L’oeil du recruteur #10 : Georgi Melkadze (Spartak Moscou) L’oeil du recruteur #11 : Arthur Masuaku (Olympiakos) L’oeil du recruteur #12 : Matúš Bero (AS Trencin) L’oeil du recruteur #13 : Bartłomiej Drągowski (Jagiellonia Białystok) L’oeil du recruteur #14 : László Bénes (MSK Zilina) L’oeil du recruteur #15 : Oleksandr Zinchenko (FK Ufa) L’oeil du recruter #16 : Adam Zreľák (Slovan Bratislava) […]

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2015-2016 : Un an de football en Autriche

Après 36 journées et 477 buts inscrits, la Bundesliga autrichienne s’est achevée comme l’an dernier. Le Red Bull Salzburg a...

Fermer