L’oeil du recruteur #14 : László Bénes

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 14 avril 2016

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, tous les quinze jours, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion aussi de vous faire découvrir un joueur qui pourrait débarquer dans un grand championnat d’ici quelques mois. Aujourd’hui, László Bénes du MŠK Žilina.

László Bénes

Nom complet : László Bénes
Né le : 9 septembre 1997 à Dunajská Streda
Pays : Slovaquie
Taille – Poids : 1.73 m – 64 kg
Poste (pied) : Milieu central (gaucher)
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif
Club : MŠK Žilina – Fortuna Liga, Slovaquie
0 sélection, 0 but avec la Slovaquie (2 sélections, 1 but avec les U19)

CARRIÈRE

Élevé dans le club de Šamorín où il jouera dans un premier temps attaquant avec Patrik Pinte, László Bénes quittera rapidement le club pour continuer  sa formation dans le club de sa ville natale, Dunajská Streda. De 2007 à 2011, le jeune László fait ses classes dans son club natal, un environnement qu’il connaît bien et lui correspond, pour lui l’adolescent faisant partie de la minorité hongroise de Slovaquie. Par la suite, et pour terminer sa formation, le jeune László Bénes signera à l’académie des jeunes de l’ETO Győr, en Hongrie, où il ne jouera qu’un match avec l’équipe première.


Lire aussi : Les Hongrois en Slovaquie, récit d’une fracture au sein d’un pays


Benes-Zilina-1

© TASR

En difficulté financière, le club hongrois se voit dans l’obligation de vendre nombre de ses joueurs, c’est alors que László Bénes décidera de répondre favorablement à l’offre du meilleur club formateur slovaque, le MŠK Žilina. Dans une équipe très jeune qui repose sur de nombreux talents comme Milan Škriniar (depuis à la Sampdoria), Miroslav Káčer,  Jaroslav Mihalík (Slavia Praha), Lukáš Čmelík (FC Sion), László Bénes est alors dans l’un des meilleurs cadres possible pour s’épanouir et progresser, avec en prime l’un des meilleurs formateurs du pays, l’entraîneur Adrián Guľa.

« Je suis venu à Žilina principalement parce que j’ai plus d’occasions de jouer chez les professionnels ici qu’à Győr où je n’ai joué qu’un seul match. À Žilina, je joue régulièrement et c’est le plus important. Mon objectif était de me faire une place dans l’équipe, mais maintenant j’essaie d’être toujours dans le onze de départ » déclarait le joueur au journal slovaque Dennik N.

En effet, depuis son retour au pays, le jeu Bénes s’est très rapidement imposé au milieu de terrain, enchaînant les bonnes prestations que ça soit en championnat mais aussi dans les compétitions européennes qu’il a pu découvrir cette année, avec notamment un duel face à l’Athletic Bilbao. Et si à première vue ses statistiques sont loin d’être flamboyantes avec deux buts et deux passes décisives en 23 matchs de championnat, auxquels on peut ajouter ses trois passes décisives en huit matchs de Ligue Europa, ses performances, elles, ne laissent que très peu de doutes sur son futur.  Avec en prime, une apparition dans le Top 50 des grands talents de la Gazzetta aux côtés des Ante Coric, Viktor Kovalenko, Andrija Zivkovic ou encore Marko Grujic.

UTILISATION ACTUELLE

László Bénes a commencé sa carrière dans les équipes de jeunes au poste d’attaquant avant d’être repositionné plus bas sur le terrain comme un milieu offensif ou central. Depuis son transfert à Žilina, László Bénes joue la plupart du temps dans un milieu à trois aux côtés d’un milieu défensif comme Viktor Pečovský et du milieu central Jakub Paur. Plus proche d’un numéro 8 qu’un 10, Bénes a pour objectif de créer et d’organiser le jeu de son équipe en se rendant disponible au milieu du terrain et ainsi créer de nombreuses occasions de par ses passes et son habilité dans le jeu, qu’il soit court ou long. S’il n’est pas très souvent présent à la finition, il l’est à la création et dans la dernière passe.

S’il a un physique à première vue peu imposant, qui ne lui permet pas vraiment de s’imposer physiquement au milieu du terrain, il arrive tout de même à résister à ses adversaires malgré son mètre 73. Comme il l’a déjà pu le montrer dans ce duel de haut niveau face au club de Bilbao en Ligue Europa, une double confrontation où il a pu montrer toute son intelligence et sa capacité technique et, pour couronner le tout, où il fut d’ailleurs l’un des meilleurs joueurs sur le terrain.

PROFIL

  • Premièrement, comme décrit précédemment, Bénes fait partie de la minorité hongroise du pays. Si cette situation a déjà pu jouer des tours à des joueurs dans l’intégration dans d’autres clubs slovaques que le DAC, Bénes, lui, a toujours réussi à s’intégrer dans ses différents clubs et avec la sélection slovaque. En plus de ça, il a aussi pris la peine d’apprendre l’anglais et le slovaque, en plus de son hongrois natal, afin de pouvoir communiquer avec tous ses coéquipiers.
  • Bénes est un joueur extrêmement ambitieux qui a déjà des idées claires, mais surtout, le joueur répète dans de nombreuses interviews qu’à son âge « la chose la plus importante est de jouer régulièrement et de s’améliorer constamment. » De même, le joueur n’a pas hésité à louer les compétences de son coach à Žilina, ce dernier s’axant énormément sur le travail avec ballon lors des entraînements, ce qui correspond au joueur.
  • Bénes est un pur joueur axial, imaginatif et créatif. S’il a commencé en attaquant, ses qualités sont faites pour le milieu du terrain dans un rôle de numéro 8, ou de numéro 10 derrière l’attaquant.
  • Dès que l’on voit jouer Bénes, on se rend rapidement compte des qualités du joueur. Ce dernier dispose d’une très grande vision du jeu, il voit tout mieux que tout le monde et sent le jeu. Un don inné auquel on peut rajouter sa grande technicité et sa qualité de passe qui lui permettent ainsi d’exploiter le mieux possible cette vision du jeu. Il est régulièrement bien placé, capable de jouer court ou long et se rend toujours disponible afin de créer le jeu de son équipe.
    • Prenons un exemple lors du choc entre son club et Trencin. Dès la récupération du ballon, Bénes est déjà disposé à recevoir le ballon et repartir de l’avant. Le pressing défectueux de la doublette du milieu central de Trencin profite à Lazslo qui est parfaitement placé entre la ligne des défenseurs et la ligne des milieux, qui ont un temps de retard lors de la contre-attaque de Zilina. Dès la réception de ce ballon, le joueur ne tardera pas à en faire profiter son coéquipier avec une passe instinctive sans aucun contrôle qui surprend et transperce toute la ligne défensive de Trencin. Une vision du jeu splendide ajoutée à une passe qui l’est tout autant et une capacité de réaction et de déclencher son action quasi immédiate : voici l’illustration de ce dont est capable Bénes.

  • Si Bénes a été attaquant dans sa jeunesse, il n’est pas pour autant un très grand buteur. Et ce n’est pas forcément ce qu’on lui demande. Cependant, il dispose d’une très bonne habilité dans la frappe avec son pied gauche dont il aime se servir. Son placement lui permet parfois de se mettre en position de frappe tandis que sa qualité technique et son pied gauche lui permettent de faire mouche de la plus belle des façons.
    • Exemple lors du choc face à la Hongrie avec les U19 slovaques : dès le début de l’action, on peut constater la position du joueur. Il se rend toujours disponible et prend les espaces libres. Ainsi, lors de cette action sur le flanc droit et après une combinaison slovaque, Bénes se rend une nouvelle fois disponible pour recevoir le ballon à l’entrée de la surface. De là, il est totalement libre et à distance parfaite pour tenter sa chance en se mettant sur son pied fort, le gauche, et enrouler parfaitement la balle qui se loge en pleine lucarne. Le geste est parfait, son déplacement tout le long de l’action l’est également.

  • L’autre grande qualité du joueur se trouve dans les coups de pied arrêtés. Jamais en force, Bénes est le joueur désigné pour les tirer quand il faut utiliser une patte gauche. Un choix qui s’est avéré judicieux, le joueur offrant de nombreux caviars à ses partenaires et devenant au fil des matchs l’un des meilleurs du championnat slovaque dans cet exercice.
  • Dans les rares matchs de haut niveau qu’il a pu jouer dans sa carrière, il n’a jamais pâti de la qualité supérieure de ses adversaires, que ça soit face au Vorskla Poltava ou à l’Athletic Bilbao par exemple.
  • Au niveau du travail qu’il reste à accomplir, Bénes a une fâcheuse tendance à jouer quasi exclusivement sur son pied (très) fort, le gauche. On sent qu’il se sent complètement à l’aise avec celui ci. Une tendance qu’il faudra certainement gommée afin d’être le plus complet possible s’il veut jouer au très haut niveau.
  • Il est encore physiquement faible, du fait de son jeune âge, et doit encore acquérir une certaine masse musculaire. Il a encore tendance à perdre trop de duels en raison de son physique, bien qu’il aime se battre sur les ballons et à chaque perte de balle – avec une certaine aptitude à faire des fautes.
  • Bénes semble aussi avoir une très grande confiance dans son jeu. Au lieu de faire une simple passe, il peut parfois privilégier le beau geste technique afin d’éliminer son adversaire. Si cette confiance peut lui permettre de faire la différencee, il complique parfois son jeu et expose alors son équipe à un contre si perte de balle il y a.

ÉVALUATION

László Bénes est certainement le plus gros talent du championnat slovaque – avec Matúš Bero – et l’un des plus gros talents de cette nouvelle génération flamboyante qui arrive dans le pays. S’il a évidemment encore une grande marge de développement et des progrès à faire, il a su s’imposer dans le championnat local en quelques mois seulement malgré ses 18 ans. Bien qu’il soit déjà considéré comme le possible remplaçant de la star du football local Marek Hamšík, le joueur garde malgré tout la tête sur les épaules et ne se laisse pas impressionner par tous les commentaires que l’on peut faire sur son niveau et son probable avenir rayonnant.

Déjà courtisé par de nombreux clubs, Manchester City a notamment eu l’occasion de déclarer son possible intérêt pour le joueur à travers Jan Říčka, ancien scout de Chelsea aujourd’hui dans le club mancunien. Arsenal, Liverpool, Stuttgart ou encore le Red Bull Salzburg et le Borussia Mönchengladbach ont aussi eu l’occasion de suivre le joueur à travers ses rencontres. En attendant, Bénes s’est imposé dans le meilleur club formateur du pays et ne semble pas forcément disposé à partir dès maintenant, lui qui déclarait apprécier les entraînements proposés par Guľa fait de travail technique avec ballon.

Cibles types : Ajax, RB Salzburg, Stuttgart, Borussia Mönchengladbach
Prix : 1.000.000 €
Rapport qualité / prix : Très bon, avec potentielle plus-value importante
Note du joueur : C+
Note du potentiel : A+

Pierre Vuillemot


Image à la une : © TASR / Pavol Ďurčo

Remerciements à Giulio D’Alessandro pour sa vidéo très complète qui a permis la réalisation des GIFs.

L’oeil du recruteur #1 : Filip Mladenovic (BATE Borisov / FC Köln)
L’oeil du recruteur #2 : Andraz Sporar (Olimpija Ljubljana / FC Basel)
L’oeil du recruteur #3 : Andrija Zivkovic (Partizan)
L’oeil du recruteur #4 : Nikita Korzun (Dinamo Minsk / Dynamo Kiev)
L’oeil du recruteur #5 : Viktor Kovalenko (Shaktar Donetsk)
L’oeil du recruteur #6 : Marko Grujic (Crvena Zvezda / Liverpool)
L’oeil du recruteur #7 : Naby Keita (Red Bull Salzburg)
L’oeil du recruteur #8 : Karol Linetty (Lech Poznan)
L’oeil du recruteur #9 : Bartosz Kapustska (Cracovia)
L’oeil du recruteur #10 : Georgi Melkadze (Spartak Moscou)
L’oeil du recruteur #11 : Arthur Masuaku (Olympiakos)
L’oeil du recruteur #12 : Matúš Bero (AS Trencin)
L’oeil du recruteur #13 : Bartłomiej Drągowski (Jagiellonia Białystok)

L’oeil du recruteur #14 : László Bénes
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Papa de Footballski. À l'Est de nulle part avec mon crâne rasé, un stylo et du football slovaque. Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

Contact : Pierre.Vuillemot@footballski.fr

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 23 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Et aujourd'hui nous revenons sur une...

Fermer