La plus belle des compétitions revient et c’est dans nos contrées qu’elle se montre sous son plus beau jour, généralement entre début juillet et fin août. Alors profitons-en et passons en revue quelques unes des infos principales de cette première grande soirée européenne du côté de Footballski.


On était à Speranța Nisporeni vs. Neftchi Bakou

C’est à Chișinău, dans un stade Zimbru plutôt dégarni, comme on pouvait s’y attendre, que le Speranța Nisporeni a joué le premier match européen de son histoire. Habitué à jouer à domicile à l’extérieur puisqu’il loue le stade du Milsami Orhei en championnat, le Speranța est tout simplement dépassé par des visiteurs très bien en place et qui font mal à chaque accélération.

Alors qu’on s’avance vers les stands de nourriture et de boisson, on est à demi étonné de voir que la seule bière vendue est sans alcool, tandis que le choix est restreint entre des chips sans saveur ou du pop corn trop sucré. Le Kukuruza, cet épi de maïs cuit qui fait fureur des plages de la mer jusqu’aux allées des centres-villes, nous fait de l’œil mais quelle n’est pas notre surprise quand on voit que l’épi n’est plus et qu’il s’agit simplement de grains de maïs cuits et salés incorporés dans un gobelet. Moins de sport et plus de plastique, bon an mal an, on se fait une raison et on emporte notre victuaille jusque dans les gradins.

Sur leur lancée de la saison dernière, les hommes de Roberto Bordin, qui a emmené en son temps le Sheriff Tiraspol jusqu’aux poules de la Ligue Europa, ont assuré leur qualification dès la première mi-temps, grâce à un pénalty généreux transformé par Makhmudov et une combinaison géniale sur coup-franc conclue par le non moins pétillant et ancien Brestois Steven Joseph-Monrose, dans tous les bons coups ce jeudi soir et qui s’avère déjà une recrue essentielle pour son équipe.

L’entrée en jeu de Ion Dragan à la mi-temps a certes mis de l’ordre dans les offensives du Speranța, mais pas de quoi émerveiller un public qui ne dort pas grâce à l’ambiance incessante fournie par la cinquantaine d’ultras du Neftchi ayant fait le déplacement. En face, une vingtaine de gaillards composent la Republica Nisporeni du soir, bien en peine à emballer le stade à l’image de son équipe. Les ratés d’Ambassa face au but et le 0-3 infligé par Hajiyev à un quart d’heure du terme ne font que baisser une température déjà bien frisquette. La valse des spectateurs pressés de ne pas se retrouver dans des trolleybus bondé commence et la fin du match semble un calvaire pour les deux équipes, entre crampes, passes ratées et minutes précieusement grappillées.

0-3 score final, le Speranța est sans doute éliminé et laisse sa place au Petrocub la semaine prochaine, même stade même heure, qui devra renverser la défaite 1-0 encaissée à l’aller face à l’AEK Larnaca pour espérer continuer l’aventure en Europe. On y sera. Le Kukuruza aussi.


Un Legia Varsovie sans kérosène ni pilote mais de beaux avions en arrière plan pour passer le temps

Le résumé va être court car il n’y a pas grand chose à dire sur le match du Legia Varsovie, qui se déplaçait pour le premier tour de qualification de cette Ligue Europa à Gibraltar. Les Polonais ont délivré une prestation indigne et honteuse. Nuls, comme le résultat du match. Aucune énergie, aucune envie, aucune idée. Rien. Le néant absolu. C’est même l’Europa FC qui à domicile s’est longtemps procuré les meilleures occasions et situations. Après la Moldavie, l’Azerbaïdjan ou le Luxembourg, le vice-champion polonais continu de trimballer sa carcasse rouillée et sa peine pour le troisième été consécutif mais cette fois-ci aux portes de l’Afrique. Qu’il est le loin le temps des 3-3 à domicile face au Real Madrid dites-moi.

Même si les Legionisci devraient s’en sortir chez eux la semaine prochaine (quoi que…), cette prestation reste comme une nouvelle étape de franchie dans la troisième saison de notre fameux feuilleton estival « Fais moi peur Legio ». On attend donc la suite avec impatience et un nouvel épisode qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte. En attendant, vous pouvez admirer les beaux avions décollant et atterrissant derrière les cages du gardien de Gibraltar hier. Merci pour ce moment  !


Coup de chaleur pour Domzale à Malte

Pour la première fois de ma vie, j’ai vécu un choc thermique. La chaleur extrême et le synthétique ne nous ont pas aidé. Cela a certainement affecté notre performance, qui n’était pas idéale.

Simon Rozman, coach de Domzale

Après avoir mené 1-0, Domzale s’est fait mener 2-1, puis 3-2, avant de l’emporter 4-3. Coup de clim, sous 40 degrés !


Une première pour un club kazakh

Jusqu’à présent, Siroki Brijeg avait toujours ses matchs à domicile contre les équipes kazakhes (Contre Pavlodar et Shymkent, avec au moins 2 buts d’écart). On pourrait se dire que les Kazakhs ont enfin fait honneur à leur statut et à leur budget mais il faut bien dire que le gardien Pokatilov a eu beaucoup de travail. Les Bosniens ont beaucoup plus tiré au but que leurs adversaires. Mais le Kairat a été très réaliste en contre et s’est presque qualifié.


Le leader du championnat kazakh en échec au Luxembourg

Des quatre matchs de Coupe d’Europe concernant des clubs kazakhs, seul le match de Tobol n’était pas diffusé. Difficile donc pour les journalistes restés au pays de vérifier les propos du technicien de Kostanay, Vladimir Gazzayev, assurant que son équipe avait largement dominé le match. Des déclarations qui ne correspondent ni à l’opinion des spectateurs luxembourgeois de ce match ni aux statistiques officielles du match. Au retour, Gazzayev ne pourra pas tromper son monde. Et une élimination ressemblerait à une humiliation pour le leader du championnat kazakh.


L’exploit du Flora Tallinn

Superbe soirée pour les hommes de Jürgen Henn. Face au Radnicki Nis, fraîchement auréolé d’une deuxième place en Super Liga serbe, les Estoniens ont réalisé un véritable exploit, doublé du fait d’être les seuls de leur pays à s’être imposés cette semaine. Un petit mot sur le premier buteur, Mark Anders Lepik. Après un prêt avorté en Suisse à cause d’une longue blessure, notre jeune ancien espoir (18 ans seulement) signait avec ce match son grand retour au Flora, et sur les terrains. Avec succès puisqu’il ne lui a fallu que deux petites minutes après son entrée en jeu pour marquer ! Même si le match retour sera difficile, tous les espoirs sont permis après cette belle prestation. L’espoir d’avoir le droit de jouer face à l’Eintracht Fracfort au prochain tour !


De beaux buts et une victoire pour Craiova

Les Roumains ramènent une excellente victoire (2-3) d’Azerbaidjan. Face à Sabail, Mateiu et Bancu brillent avant que Roman n’enfonce le clou. Une grosse erreur du gardien Pigliacelli permet aux Azéris de réduire la marque en fin de match, mais la différence semble faite.


La balade du FCSB

Pas de suspense pour le FCSB face aux Moldaves du Milsami Orhei. Avec un trio offensif Coman-Tănase-Man qui vient de briller à l’Euro U21, les Bucarestois – qui jouaient à Giurgiu à cause d’un concert à la Național Arena – l’ont emporté 2-0 mais auraient pu marquer bien plus. Le match retour s’annonce tranquille.

Le festival du Dinamo Tbilissi et des clubs géorgiens

Sacré début de campagne européenne pour les clubs géorgiens. Après Saburtalo qui s’est baladé en Moldavie (3-0 face au Sheriff), le Chikhura a également réalisé une belle performance en s’imposant au Luxembourg (2-1 sur le terrain de Fola Esch), quand dans le même temps seul le Torpedo Kutaisi s’est incliné sur la plus petite marge à Shymkent.

Mais le carton de la soirée vient de Tbilissi. Opposé à une faible équipe d’Engordany, les Lurji-Tetri n’ont laissé aucun espoir aux Andorrans en s’imposant 6 buts à 0. Parmi ces réalisations, on retiendra l’ouverture du score de Ninua sur un superbe coup-franc, puis la frappe pleine lunette de Kukhiadze, ainsi qu’un pénalty transformé d’une panenka parfaitement exécutée.

La rédaction de Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.