Ce début de saison européen, joué à vitesse grand V et sur un seul match à cause de la crise sanitaire actuelle, nous offre déjà pas mal de joie et de tristesse. Nous vous proposons un bulletin Footballski nouvelle formule, avec une note donnée à chacun de nos pays en fonction des performances de leurs équipes sur la scène européenne, c’est-à-dire à la fois en Ligue des Champions et en Ligue Europa.

Car oui, la plus belle des compétitions européennes a repris. On ne va pas vous le cacher qu’il s’agit de notre semaine préférée de l’année, celle où la majorité des artistes de nos championnats ont l’occasion de se montrer sous les yeux de l’Europe entière. Du Zeta à Saburtalo, du Dinamo-Auto au Neftchi Bakou, l’APOEL, Apollon, Paide, Honvéd, Partizan, FCSB, FC Noah, pour n’en citer que quelques uns, tant de noms qui évoquent ici de glorieuses victoires passées, là un sursaut de curiosité, des noms qui sentent bon le romantisme, l’inconnu, la découverte. Place au bulletin.

🇦🇱 Albanie – A

3/3 en Europa League ! On n’avait pas été habitué à pareil fête en Albanie depuis longtemps. C’est tout d’abord Teuta Durres qui a largement dominé le Beitar Jerusalem (2-0), puis Laçi qui est allé arraché au bout de la séance de tirs au but une qualification inespérée face à l’Inter Bakou (0-0 ; 5 tab 4). Enfin, Kukësi a complété le bal d’une belle soirée albanaise en obtenant son ticket face au Slavia Sofia dans les dernières minutes (2-1). La veille malheureusement, le KF Tirana s’est bien battu face à Crvena Zvezda mais a finalement concédé la défaite de très peu (0-1). Cela nous laissera cependant quatre clubs albanais en lice au 2ème tout d’Europa Ligue.

🇷🇸 Serbie – A

3/3 ! La Serbie est bien reçue ! Alors que ces dernières années, nous étions habitués à aller de déception en déception lors des tours préliminaires, cette année, la Serbie compte encore tous ses clubs après le second tour éliminatoire. Zvezda, privé de Ben (blessé), s’est imposé avec un but de Tomane, de la tête sur corner. Le déplacement en Albanie a été compliqué entre des ultras qui ont allumé des feux d’artifices sur le parking de l’hôtel dans la nuit et des bâches de supporters appelant à la violence avant le match. Le Partizan a fait le minimum en gagnant 1-0 sur penalty. La surprise qui n’en est une qu’à moitié est venue de TSC victorieux à Chisinau face au Petrocub. Le club de la minorité hongroise jouait le premier match de l’histoire du club sur la scène européenne !

🇬🇷 Grèce – A

Il y a des soirs qui marquent des carrières. Pour Christos Tzolis, nul doute que le 25 août restera dans un coin de sa tête, tant le jeune attaquant de 18 ans a éclaboussé la rencontre du PAOK face à Besiktas de son talent. Deux buts et une passe décisive avant même la pause, et voilà le PAOK lancé sur de très bons rails. Les hommes d’Abel Ferreira, peut-être transcendés par le contexte géo-politique gréco-turc, n’ont laissé que des miettes à leur adversaire du soir, et peuvent encore espérer rallier les groupes de la prochaine Ligue des Champions. En misant sur un été fou de sa jeune pépite ? Les paris sont ouverts !

En Ligue Europa, l’Aris et l’OFI Crète entrent en lice au prochain tour tandis qu’on attendra les barrages pour voir les oeuvres de l’AEK.

🇸🇰 Slovaquie – A

Le Slovan Bratislava n’a même pas eu l’occasion de jouir de son titre de champion sur la scène européenne. Le Covid-19 est passé par là et après un premier report dû à un cas positif dans le personnel du Slovan qui a empêché la tenue du match face aux Féringiens du KI le 19 août, un autre cas positif s’est déclaré le 21 août, obligeant l’UEFA à décider la non-tenue du match et la victoire du KI sur tapis vert. Dégoûté. D’autant plus que le Slovan assure qu’au retour au pays, tous les membres de la délégation ont été testés négativement. Le Slovan est reversé en C3.

En Ligue Europa, le DAC cher au président hongrois Orban continue son petit bonhomme de chemin après s’être imposé par deux buts à zéro sur la pelouse de Hafnarfjordur. En revanche, grosse désillusion pour Zilina, éliminés par The New Saints après prolongations, tandis que Ružomberok n’a rien pu faire en Suisse contre le Servette (3-0). Deux clubs slovaques seront donc présents au prochain tour. A condition que le Covid-19 ne refasse pas des siennes…

🇲🇰 Macédoine – B

Un premier tour plutôt réussi pour les clubs macédoniens engagés. Un Shkendija en plein doute est allé s’imposer en Azerbaïdjan sur les terres de Sumaqayit (0-2), tout comme un FK Renova vainqueur en Arménie du FC Alashkert (1-0), un très bon résultat pour un club peu habitué des joutes européennes. Le FC Shkupi ne rejoindra pas malheureusement ses congénères, logiquement défaits sur la pelouse d’un autre club azerbaïdjanais, le Netfchi Bakou.

🇰🇿 Kazakhstan – B

Du bon et du moins bon pour le Kazakhstan cette semaine après un match d’Astana désastreux. Le bon, c’est le Kairat qui s’impose 4-1. Récital de Vagner Love, loin d’être cramé comme certaines mauvaise langues prédisaient, il marqué à deux reprises et a multiplié les courses et appels. Le projet « red bull d’Asie centrale » continue son bonhomme de chemin. Les joueurs ont pressé haut, essayé de jouer dynamique mais on sait que le niveau technique n’est pas à la hauteur des ambitions et l’équipe est coupée en deux. Le moins bon, c’est Shymkent qui perd à domicile face à Botoșani, 1-2. Trop de ratés pour le club kazakh pour sérieusement avoir la prétention de gagner.

🇨🇾 Chypre – B

Lancé dans son rêve de Ligue des Champions, l’Omonia peut continuer de rêver de la petite musique si célèbre la saison prochaine. Car les coéquipiers d’Éric Bautheac sont allés arracher leur billet sur la pelouse du Legia, au terme d’un match plutôt animé. Le déclic est finalement arrivé un peu avant l’heure de jeu, après le rouge de Lewczuk côté Legia. Mais il a fallu attendre jusqu’aux prolongations pour que la décision ne se fasse : un penalty de Jordi Gomez et un but de Thiago, déjà buteur au tour précédent, auront suffi au bonheur chypriote. Et voici l’Omonia à deux petits tours du Graal !

Du côté de la Ligue Europa, les deux clubs engagés ont assuré. L’Apollon Limassol, d’abord, n’a pas fait de quartiers face au Saburtalo Tbilisi (Géorgie) avec un large succès 5-1. Et quoi de mieux qu’un duo de Français pour le faire ? Auteur d’un triplé, Bagaliy Dabo a également été accompagné par Nicolas Diguiny, débarqué de l’Aris Salonique cet été, sur le tableau d’affichage. La doublette, très en forme, pourrait bien profiter de ce format inédit pour être présent, comme l’an dernier, en phase de poules. De son côté, l’APOEL a eu un peu plus de mal pour venir à bout du club kosovar de Gjilani, malgré un penalty raté par Al-Tamari en fin de rencontre. Ainsi, il aura fallu attendre les prolongations pour voir Efrem et Ndongala faire la différence et permettre au club de Nicosie d’aller chercher son ticket pour le tour suivant.

🇱🇹 Lituanie – B

En C1, Suduva espérait rééditer son exploit de l’année passée contre le Maccabi Tel-Aviv. Raté, le champion de Lituanie se prend un 0-3 bien tassé en ayant rien montré et le Maccabi tient sa vengeance. Riteriai avait l’honneur d’ouvrir le bal en Ligue Europa ce mardi, et ce fut plutôt une très bonne surprise, puisque les « chevaliers » l’emportent 3-2 dans un match à suspens contre Derry City. Lanterne rouge du championnat avec une seule victoire au compteur remontant au 30 mai, on n’espérait logiquement pas grand-chose d’une équipe extrêmement jeune, mais l’arrivée de l’entraineur finlandais Pikkarainen semble avoir donné un nouveau souffle à l‘équipe au bon moment.

Le Zalgiris Vilnius partait largement favori contre les estoniens de Paide et ce fut un match à sens unique qui se termine sur le score de 2-0 pour le Zalgiris, qui a énormément galvaudé. Bödo/Glimt s’est montré beaucoup trop fort en revanche pour le Zalgiris Kaunas qui se prend une gifle en Norvège (6-1). Il y aura donc trois club lituaniens au prochain tour, ce qui est déjà très positif.

🇭🇺 Hongrie – B

Quel exploit ! Le mythique Celtic Park avait beau sonner creux en raison du huis-clos imposé par l’UEFA, cela n’enlève rien à la performance majuscule accomplie par Ferencváros mercredi soir. Fradi a non seulement tenu tête avec brio à un Celtic Glasgow qui était censé lui être bien supérieur. Il a courageusement défendu son but. Et, surtout, a su marquer. En tout début de match, pour cueillir l’adversaire à froid. Puis à l’approche du dernier quart d’heure, pour asséner un coup de poignard à des Bhoys qui, forts de leur égalisation et de leur domination territoriale, pensaient avoir pris l’ascendant (1-2). L’aventure européenne se poursuit donc pour les Aigles Verts, et on espère qu’elle sera la plus longue possible.

En Ligue Europa, le ratio n’est en soi pas mauvais, 2/3. Mais la manière a pu laisser à désirer. Si la Puskas Akadémia – dont le début de saison a été grandement perturbé par des tests positifs au coronavirus – n’a rien pu faire sur le terrain de Hammarby (3-0), on était en droit d’attendre davantage de maîtrise de la part de MOL Féhervár, qui a dû attendre les tirs au but pour écarter les Bohemians de Dublin (1-1, 4-2 TAB). Le Budapest Honvéd a également été poussé en prolongation par l’Inter Turku, qu’il a battu dans la douleur (2-1 a.p.).

🇧🇦 Bosnie – B

On a plutôt l’habitude de voir les clubs de Bosnie se faire sortir dès le premier tour mais cette année ça ne sera pas le cas. En Ligue Europa, le Zrinjski Mostar a fait le boulot contre les luxembourgeois de Differdange avec un large succès 3-0. De son côté, l’invité surprise de cette saison, le Borac Banja Luka, passe également suite à sa victoire 1-0 contre le club monténégrin de Sutjeska. Une belle performance pour l’équipe de Republika Srpska. Dernière équipe engagée en C3, le Zeljeznicar, qui devait se déplacer sur la pelouse du Maccabi Haifa, a vu son match reporté.

Du côté de la C1, le FK Sarajevo est malheureusement éliminé suite à sa défaite 2-1 en Biélorussie contre le Dynamo Brest. Une défaite difficile à encaisser pour le club de la capitale qui a eu de nombreuses décisions arbitrales en sa défaveur (dont un but hors-jeu) et qui compte porter plainte auprès de l’UEFA.

🇧🇬 Bulgarie – B

Grosse déception en Ligue des Champions avec l’élimination dès ce deuxième tour de Ludogorets, face au champion danois Midtjylland, 0-1. Une élimination méritée tant les Danois ont dominé la partie, en martyrisant notamment le côté gauche tenu par Nedyalkov et en finissant par ouvrir le score dans le dernier quart d’heure.

Repêchage en Ligue Europa pour le Ludogorets, où la Bulgarie aurait pu espérer mieux du Slavia Sofia, éliminé par les Albanais de Kukësi (2-1). Ca passe en revanche pour le CSKA Sofia contre le FC Sirens, ainsi que pour le double tenant de la Coupe Lokomotiv Plovdiv, qui se déplaçait au Monténégro contre l’Iskra Danilovgrad.

Un bilan plutôt encourageant malgré tout avec un Ludogorets qui fera figure d’épouvantail en C3 et aura comme principal objectif d’atteindre la phase de poules.

🇨🇿 République Tchèque – B

Défaite du Viktoria Plzen dans un match terne et décevant face à l’AZ Alkmaar marqué par le piètre niveau de football affiché lors de la rencontre. Il faut dire que les fortes bourrasques de vent n’ont pas aidé. Les Tchèques vont devoir se concentrer sur l’ Europa League.

Le Slovan Liberec et Jablonec entrent en lice au prochain tour de la C3. Actuellement, avec cette défaite de Plzen conjuguée aux nombreux bons résultats enregistrés par les « petites » nations, la République Tchèque est la dernière nation au coefficient UEFA cette saison.

🇬🇪 Géorgie – B-

Un exploit et deux désastres, on reconnait bien le football géorgien. On passera rapidement sur les performances du FC Saburtalo qui a sombré en terres chypriotes face à l’Apollon (5-1) ou encore d’un faible Dinamo Batumi qui n’a jamais existé sur la pelouse de l’Hapoel Beer Sheva. En revanche on ne manquera pas de signaler l’authentique exploit du Locomotive Tbilissi, tombeur de l’Unversitatea Craiova dès ce premier tour. Grâce à un but de renard des surfaces de l’inévitable Irakli Sikharulidze et de l’attaquant marocain Oulad Omar, le Locomotive Tbilissi s’est donc permis de sortir le vice-champion de Roumanie et peut rêver d’une belle affiche européenne pour son second tour où il disposera du plus petit coefficient UEFA parmi les clubs présents. Une belle récompense pour un club qui travaille très bien sur la formation de ses jeunes depuis plusieurs années et a su être patient pour arriver à un résultat pareil.

🇵🇱 Pologne – C+

Après le champion du Kazakhstan, puis le champion de Moldavie et la saison suivante par le champion de Slovaquie et le champion du LUXEMBOURG, contre qui le Legia pouvait-il se faire éliminer de la C1 cette saison ? Par le champion de Chypre bien sûr. Comme petits lorsque nous essayons de faire finir notre carte de France en magnets sur le frigo de la cuisine, le Legia lui s’occupe de finir son tour d’Europe des éliminations. L’Omonia Nicosie et son coach Henning Berg revenant au L3 ont donné une leçon de football aux Legionisci. Le club de Varsovie, encore une fois décevant, est reversé en Ligue Europa, son vrai objectif étant d’arriver en phase de poule. Un rêve qui deviendra réalité ?

En C3, on pensait que sur la lancée du Legia, les clubs polonais allaient nous proposer l’habituelle soupe fadasse et froide de l’élimination prématurée. C’était être mauvaise langue. Car à part bien sûr le Cracovia qui comme à son habitude passe une tête avant de se faire jarter – comme cette fois-ci tout naturellement face à des Suédois les ayant Malmönés dès la première minute – les autres clubs ont redonné des couleurs au drapeau blanc et rouge. Le Piast Gliwice malgré son tirage compliqué a éliminé le Dinamo Minsk sans trembler au terme d’une très bonne prestation. Attention d’ailleurs au Piast qui pourrait être un bel épouvantail pour le prochain tour. Le Lech a Poznan ses ******* sur la table pour éliminer des Lettons dépassé et n’ayant pu contenir les vagues polonaises successives. Le tout grâce à un doublé d’Ishak et un but du jeune Szymczak, dont on reparlera, c’est certain. Les cheminots en phase de groupe de la C3, on prend le pari dans la rédaction.

🇸🇮 Slovénie – C

Le coach Kosic décidait de mettre le même XI qu’au tour précédent pour Celje, malgré un match peu maîtrisé face à un faible adversaire Irlandais. La première mi-temps est plutôt insipide de la part des Norvégiens, et Celje en profite avec trois occasions nettes dont un but de Lotric suite à une superbe passe en retrait de Kerin.

Suite à ce but, Celje recule et Molde appuie sur l’accélérateur. Cependant, il faudra une erreur complètement folle et inexplicable du gardien de Celje pour que les Norvégiens recollent à la 57ème. A la 73ème, la défense slovène est simplement prise de vitesse par des adversaires plus percutants, rapides et puissants. Les rêves de C1 sont évaporés, mais Celje n’a pas à rougir de son match, ponctué de plusieurs beaux mouvements et d’occasions nettes. Il aura manqué d’expérience après l’ouverture du score pour mieux gérer les phases de possession et de transition. L’expérience pourra s’avérer utile pour la C3 !

« Après le match, je l’ai serré dans mes bras et je l’ai embrassé. Grâce à lui, nous sommes là où nous sommes. C’est un sport. Des erreurs se produisent. Gardons la tête haute et avançons. »

Le coach Kosic, à propos de son gardien Rozman.

En C3 justement, on retiendra l’énorme surprise que nous a offerte Maribor, éliminé aux tirs au but par les Nord-Irlandais et semi-pro de Coleraine. Un gros coup dur pour le vice-champion, qui n’a pas l’habitude de sortir de la scène européenne d’entrée de jeu. Heureusement pour le coefficient, leur rival l’Olimpija a sauvé les meubles en sortant le Vikingur Reykjavik en prolongations, tandis que le NS Mura devra patienter le 10 septembre pour tenter de décrocher son premier succès européen, puisque son match contre le Nõmme Kalju a été reporté pour cause de covid-19.

🇱🇻 Lettonie – C

Le tirage avait été extrêmement difficile pour les clubs lettons avec le Partizan Belgrade pour le RFS Riga, le Lech Poznan pour Valmiera, seul Ventspils en tirant les moldaves du Dinamo-Auto semblaient avoir l’espoir de passer un tour. Il n’y a pas eu de surprise dans les trois matchs. Ventspils se qualifie difficilement à la maison (2-1). Le RFS Riga s’incline à Belgrade (1-0) en ayant résisté courageusement. Valmiera s’est effondré en seconde mi-temps en Pologne et repart avec un 3-0 dans les valises.

Éliminés au tour précédent de la C1 par le Maccabi Tel Aviv, le Riga FC accompagnera Ventspils au tirage au sort de ce lundi qui risque d’être une nouvelle fois extrêmement compliqué…

🇲🇩 Moldavie – C

Du classique Sheriff. Ca recrute des légionnaires à tour de bras pour rouler sur le championnat moldave, mais dès que le niveau s’élève, le sens du collectif est absent et les manquements sont criants, à l’image de ce stupide pénalty concédé par Obilor ou cette carte rouge méritée pour Abang pour un pied bien trop élevé sur un adversaire. Le même Abang qui loupait un face à face pour un contrôle trop long quelques minutes auparavant. Des erreurs bien trop lourdes pour prétendre à mieux, surtout face à une équipe aussi expérimentée que Qarabag. Le joli but de Castaneda pour sauver l’honneur n’y change pas grand chose, le Sheriff quitte une nouvelle fois la C1 prématurément.

Seul le magicien Roberto Bordin a réussi à souder un groupe avec l’armada du Sheriff ces dernières années. Après un premier échec l’année dernière, Zoran Zekic a ici l’occasion de se rattraper en Ligue Europa pour garder le Sheriff sur une scène européenne qu’il convoite tant. A condition de revoir sa copie.

En C3 justement, les clubs moldaves ont livré des prestations mi-figue mi-raisin car les vendanges ont commencé. On n’attendait pas grand-chose du Dinamo-Auto, qui n’a pas démérité face au Ventspils de A. Shishkanov (défaite 2-1), tandis que le Petrocub a montré ses limites au plus haut niveau en concédant une triste élimination contre les Serbes du Backa Topola (0-2). La surprise est venue de Biélorussie, où le Sfântul Gheorghe est venu à bout du Shakthyor Soligorsk, au terme d’une séance que la légende vivante Alexandru Suvorov, homonyme du grand général de l’Empire, a conclu de manière victorieuse lors du quatrième tir moldave. Pour sa première participation européenne, le club du petit village de Suruceni continue l’aventure et c’est bien la seule bonne nouvelle de cette semaine côté moldave !

🇷🇴 Roumanie – C

Après une victoire poussive face au champion de Malte, le CFR Cluj ne partait pas favori face au Dinamo Zagreb. Avec une équipe exsangue, où les recrues tardent à arriver, Dan Petrescu a pourtant réussi le petit exploit de mettre en place un bloc solide et joueur, qui met à mal son adversaire. Las, jouer n’est pas tout, il faut marquer. Et à ce jeu, ce sont les Croates qui gagnent. Face à une équipe réduite à 10 dès la 50e minute, le CFR Cluj voit Deac rater un penalty, et est mené jusqu’à la dernière seconde. C’est ainsi à la 93e minute que Debeljuh, son unique recrue sur le terrain, égalise à 2-2!

La prolongation ne donnant rien, c’est la séance de tirs au but qui départage les deux équipes. Le CFR Cluj s’y incline sur un tir très aérien de Yannick Boli. Une déception, et beaucoup de questions. Sur le choix de Golofca comme cinquième tireur comme sur la suite de la saison du double champion en titre.

En Ligue Europa, c’est deux sur trois, mais pas comme on l’attendait. Premier en lice, le FC Botoșani n’était pas favori mais a réalisé un bel exploit en s’imposant (1-2) sur le terrain de l’Ordabasy Shymkent. Une victoire aux confins de la zone UEFA qui lui offre un deuxième match – forcément contre un adversaire de haut niveau. La joie de cette qualification a malheureusement été vite effacée par l’élimination de l’U Craiova. Sur le terrain du Locomotive Tbilissi, les vice-champions de Roumanie ont été inexistants. Manque de motivation ou tout simplement de fraîcheur physique après une coupure de dix jours seulement entre deux saisons, la cause reste à trouver, et surtout à corriger! Enfin, le FCSB s’est imposé (3-0) face au Shirak Gyumri, mais le score ne reflète en rien le match poussif des Bucarestois. Il faudra faire bien mieux au prochain tour pour espérer poursuivre l’aventure.

🇧🇾 Biélorussie – D

Fortunes diverses pour les clubs biélorusses, mais impossible de ne pas parler de la catastrophique défaite du Shakhtyor Soligorsk face au Sfintul Gheorghe. Leader du championnat, le Shakhtyor pouvait ambitionner les phases de poule tant son niveau de jeu était de qualité sur cette saison. La forme physique était présente puisque le championnat ne s’est pas arrêté depuis avril. Ce qui s’est arrêté, en revanche, c’est le parcours européen du club après 120 minutes et une séance de tirs au but. Réduits à 10 suite à l’expulsion de Darko Bodul qui n’a jamais rien apporté à Soligorsk depuis son arrivée malgré son statut, les joueurs de Vernidub n’ont pas pu faire mieux que de faire jeu égal avec leurs adversaires, sans pouvoir inscrire ce petit but. La séance de tirs au but a tourné à l’avantage des Moldaves.

Tirage difficile pour le Dinamo Minsk, opposé au Piast Gliwice, champion de Pologne en 2019. Supportés par quelques supporters du BATE Borisov qui possèdent une amitié avec leurs confrères du Piast, les Polonais n’ont pas eu à forcer leur talent pour passer. Le Dinamo Minsk a essayé mais, comme en championnat, c’est beaucoup trop brouillon et désordonné malgré de la qualité à toutes les lignes. Le magnifique coup franc de Lipski dans le premier quart d’heure n’aura pas facilité la tâche biélorusse. Seule éclaircie, le Dynamo Brest qui continue son parcours européen malgré son niveau de jeu famélique en championnat. Après avoir éliminé Astana, c’est Sarajevo qui a subi la loi d’Abdoulaye Diallo, buteur victorieux de la poitrine, et de ses coéquipiers.

🇪🇪 Estonie – D

Les déceptions s’accumulent pour les clubs estoniens. Après l’élimination aux tirs au but du Flora en Ligue des Champions, ce sont deux autres clubs qui ont pris la porte dès leur entrée en Ligue Europa. Mention spéciale à Paide, qui disputait le tout premier match européen de son histoire et a logiquement chuté (2-0) sur le terrain du Zalgiris Vilnius à l’issue d’un match correct. La grosse déception vient du FCI Levadia, éliminé par le B36 à l’issue d’un match fou (4-3 après prolongations). Malgré le long trajet et un effectif décimé par les blessures, suspensions et problèmes de visa, le FCI Levadia avait un coup à jouer, et a même mené par deux fois au score, avant de tout perdre sur de grosses erreurs défensives.

Cerise sur le gâteau, le seul match à domicile pour un club estonien n’a pas eu lieu. Après la découverte d’un cas de Covid-19 dans les rangs de chaque équipe, le gouvernement a décidé d’annuler la rencontre Nõmme Kalju – NS Mura. Depuis l’isolement de chaque joueur positif, les deux effectifs ont pourtant été testés négatifs à deux reprises, mais le gouvernement est resté inflexible. Un coup du sort qui pourrait mettre prématurément fin à l’aventure de Kalju, qui avait pourtant une bonne carte à jouer.

🇦🇲 Arménie – D

Trois matchs, trois défaites ! L’aventure est déjà terminée pour les clubs arméniens en Ligue Europa. Premier en lice, le FC Noah a logiquement été battu par le Kairat Almaty (4-1) dans un match où le seul Arménien aligné au coup d’envoi portait… le maillot du Kairat ! En Roumanie, le Shirak Gyumri a de son côté fait un bon match, tenant fièrement tête au FCSB avant de craquer (3-0). Un score trop lourd par rapport à sa prestation. La grosse déception vient du FC Alashkert, seul club évoluant à domicile, qui a dominé Renova, mais sans parvenir à faire la différence. A l’inverse, les Nord-Macédoniens marquent le but de la victoire à l’heure de jeu, et remportent une victoire plutôt inattendue. Pas une grande année pour l’Arménie, dont le dernier club encore en lice est l’Ararat-Armenia, reversé au prochain tour après son élimination en Ligue des Champions.

🇲🇪 Montenegro – D

Trois clubs engagés pour le premier tour et trois éliminations, c’est pas la forme au Monténégro ! Sutjeska était la plus grande chance de qualification, notamment avec des bons parcours européens et un barrage de C3 il y a quelques saisons. Mais Sutjeska se fait sortir par la modeste équipe du Borac Banja Luka sur le score de 1-0. De son côté, Zeta n’a pas existé face à l’ogre luxembourgeois de Niedercorn (3-0), tout comme Iskra qui a fait mieux que résister face au Lokomotiv Plovdiv mais s’incline finalement 1-0. Il n’y a plus que le Buducnost sur la scène européenne, qui jouera le second tour de C3 suite à sa défaite en C1 contre Ludogorets.

La Rédaction Footballski


Image à la une : © Facebook Sfântul Gheorghe Suruceni – https://www.facebook.com/FCSGS

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.