En route pour l’Euro 2016 – La Moldavie à l’abordage du Liechtenstein

Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 15 novembre 2014

Après deux défaites au Monténégro (2-0) et face à l’Autriche (1-2), l’équipe nationale moldave pensait commencer sa campagne qualificative avec un 0 sur 9 suite au pénalty transformé par Dzyuba à Moscou, donnant l’avance à des Russes dominateurs. Mais c’était sans compter sur (son capitaine) Epureanu qui, d’une tête décroisée sur corner, rétablit l’égalité et permit à la Moldavie d’arracher un match nul prestigieux chez le grand frère russe (1-1).

Epureanu contre la Russie

Le coup de boule égalisateur d’Epureanu à Moscou

Dans un groupe très relevé, où Russie, Monténégro, Suède et Autriche devraient batailler pour les deux premières places, la Moldavie n’apparaît que comme un potentiel trouble-fête difficile à manœuvrer. Le Liechtenstein semble donc l’adversaire idéal pour que les Tricolorii se refassent la cerise et engrangent leur première victoire en match officiel depuis le 15 octobre 2013. Ce soir-là, à Podgorica, la Moldavie avait étonnamment giflé 2-5 un Monténégro certes déjà éliminé et démobilisé.

Le sélectionneur Kurteyan a révélé le 10 novembre dernier les 21 joueurs retenus pour cette rencontre. Un mix entre joueurs locaux et joueurs évoluant à l’étranger (Russie, Roumanie, Turquie, Italie). Artur Ioniță est en effet l’étendard de cette sélection suite à son transfert à l’Hellas Verona cet été (10 matchs, 2 buts), en provenance du FC Aarau. Il a d’ailleurs rencontré, dans le championnat suisse, plusieurs gaillards qu’il affrontera ce soir : « Ce sont des joueurs combatifs. Peut-être qu’ils ne sont pas au top concernant le contrôle du ballon ou la tactique de jeu, mais j’ai la certitude que nous ne devons pas nous attendre à un match facile ».

Son sélectionneur embraie : « Il ne peut être question de sous-estimer l’adversaire ». Alexandru Kurteyan n’en est qu’à son troisième match officiel à la tête de la sélection. En charge des U-21 depuis 2011, il s’est vu offrir le poste de sélectionneur national le 24 septembre dernier suite à la démission de Ion Caras, sur lequel les critiques fusaient suite au premier revers face au Monténégro. Après le nul ramené de Moscou, dans un « match très difficile », il indique que « le principal est que les joueurs sentent le goût des points » désormais, évoquant une équipe « très motivée » pour le match de ce soir.

Moldavie Autriche

Un stade (presque) plein lors de la réception de l’Autriche.

Au-delà de Ionita, les Tricolorii pourront également compter sur le feu-follet Dedov ou l’infatigable arrière gauche Erhan. Incertitude pour le poste d’attaquant de pointe avec les absences de Picuşceac et Sidorenco, bien que Dan Spataru soit le favori pour débuter. Par rapport aux deux matchs précédents, il se peut que Kurteyan effectue quelques changements, notamment en donnant sa chance au gardien du FC Saxan Alexei Koşelev à la place de l’habituel Ilie Cebanu.

Le coup d’envoi sera donné à 19 heures au Zimbru Stadion de Chişinău – soit 18 heures à Paris.

 

Thomas Ghislain

En route pour l’Euro 2016 – La Moldavie à l’abordage du Liechtenstein
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera la Coupe du Monde 2018. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Iordanescu, le retour de l'âge d'or pour la sélection roumaine ?

Victor Piturca quittant le poste de sélectionneur, la Roumanie s'est mise à rêver d'une arrivée de Mircea Lucescu sur le...

Fermer