Le football dans les RSS : #3 l’Ukraine – Retour sur le premier titre du Dynamo Kiev

Philippe Ray - Publié le 24 octobre 2017

A moins d’un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l’histoire du football soviétique des différentes (quatorze, hors Russie) républiques socialistes soviétiques d’Union Soviétique avec quatorze semaines spéciales, toutes reprenant le même format. Nous commençons avec l’Ukraine. Episode 3 : Retour sur le premier titre du Dynamo Kiev.


Lire aussi : Le football dans les RSS : #1 l’Ukraine – Introduction
Lire aussi : Le football dans les RSS : #2 l’Ukraine – Lobanovski, le scientifique qui créa une dynastie


Le championnat d’Union Soviétique est apparu en 1936. Durznt ses 80 ans d’existence, plusieurs clubs se sont succédé la position de puissance dominante. La majorité d’entre eux sont russes, comme le Spartak Moscou, le CSKA (CDKA) Moscou, le Zenit Leningrad, ou encore le Torpedo Moscou. Mais d’autres clubs incontournables ne proviennent pas de la Russie et, parmi eux, se trouve le Dynamo Kiev.

Pendant de nombreuses années, le championnat soviétique n’est remporté que par des clubs russes. Il faut attendre 1961 pour voir enfin un club d’une autre république soviétique être couronné champion. C’est le Dynamo Kiev qui met – enfin! – un terme à cette hégémonie.

La montée en puissance face aux Moscovites

Fondé en 1927, le Dynamo Kiev dispute son premier match officiel en 1928 en décrochant un match nul face à Odessa (2-2) avant d’être largement battu par le Dinamo Moscou (2-6). Le Dynamo Kiev monte ensuite rapidement en puissance au fil des années. Il intègre le championnat soviétique à sa création en 1936 (pour sa première édition, il est d’ailleurs le seul club avec le Dinamo Moscou a avoir participé à toutes les saisons), soit entre huit et neuf ans après la création du club. Son entrée en lice se solde par quatre victoires en cinq matchs, la seule défaite venant du match d’ouverture face au Dinamo Moscou (1-5).

En 1954, sous la houlette d’Oleg Oshenkov, Kiev remporte la Coupe d’URSS. D’abord vainqueur du Spartak Vilnius en seizièmes de finale (4-2), le Dynamo remporte un succès de très haute facture contre le Spartak Moscou en huitièmes (3-1). En quarts de finale, il croise la route du CSKA Moscou et triomphe après prolongations (3-1, ap), avant d’en faire de même face au Zenit Leningrad en demi-finale (1-0, ap). En finale, il brandit enfin le trophée face au Spartak Erevan (2-1). Le club de légende ukrainien vient de gagner sa première compétition.

En 1959 arrive l’entraîneur Vyacheslav Soloviev. C’est sous son commandement que le Dynamo Kiev connaît son premier âge d’or. En 1960, le Dynamo Kiev termine vice-champion d’URSS derrière le Torpedo Moscou, l’autre étoile montante du pays. À cette époque, les meilleures équipe d’URSS sont réparties en deux groupes de dix équipes qui s’affrontent entre elles. À l’issue des vingt matchs, les trois équipes du podium de chaque groupe gagnent le droit d’être classées dans une poule d’élite à six. Après avoir remporté son groupe en venant à bout du Lokomotiv Moscou, du CSKA Moscou et du Spartak Moscou, le Dynamo Kiev termine à trois points de la première place occupée par le Torpedo. Avec onze points, il termine deuxième du championnat, un an avant de le remporter.

© http://cc.1927.kiev.ua

La consécration en championnat

Le championnat connaît quelques modifications dans son format en 1961. Le système de séparation des meilleures équipes soviétiques est certes maintenu, mais la poule finale comporte cette fois-ci un total de dix équipes. Pour se qualifier au tour final, il faut donc terminer dans les cinq premiers de son groupe.

Pour cette nouvelle saison, le Dynamo Kiev est emmené par un secteur offensif particulièrement enviable. Parmi les attaquants du club, on peut citer Valeri Lobanovski (qui n’a pas laissé que son talent de joueur comme héritage), Viktor Kanievski, Viktor Serebryanikov ou encore Oleg Bazilievich. Le milieu de terrain est presque aussi dense, avec les Jozsef Szabo, Yuri Voinov et Andrey Biba.

Kiev est versé dans le groupe B, en compagnie du CSKA Moscou, du Spartak Moscou, du Spartak Erevan, du Dinamo Moscou et du Zenit Leningrad, entre autres. Le Dynamo termine deuxième du groupe avec 29 points, ex-aequo le CSKA Moscou, mais avec une différence de buts et un nombre de victoires défavorables.

Au tour final, c’est enfin la consécration : le Dynamo reste invaincu pendant son déroulement entier, remportant six matchs pour quatre nuls. Sur 30 matchs joués, il termine avec un bilan de 18 victoires, neufs nuls et seulement trois défaites, ce qui équivaut à 45 points. Son premier poursuivant, le Torpedo Moscou, arrive quatre points derrière.

Le Dynamo ne confirme pas sur le court-terme ce triomphe historique. Il finit cinquième en 1962, puis septième en 1963. Ce n’est qu’en 1964 que Kiev renoue avec le succès en remportant une deuxième Coupe d’URSS suite à l’arrivée de Viktor Maslov. Mais ce n’est qu’avec l’arrivée de Valeriy Lobanovskiy en 1973 que débute la déferlante de titres marquant l’âge d’or du football ukrainien.

Philippe Ray


Image à la une : © site officiel du Dynamo Kiev

Le football dans les RSS : #3 l’Ukraine – Retour sur le premier titre du Dynamo Kiev
4.3 (86.67%) 3 votes

A propos de l'auteur

Philippe Ray

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#118 Images de la semaine

On est mardi, voici les images de la semaine côté Footballski. Un 118e épisode prometteur qui vous emmène de la...

Fermer