De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

RPL

Et nous avons un nouveau leader en Russie! Le Spartak Moscou n’aura conservé sa première place qu’une semaine car les gladiateurs se sont inclinés 1-0 à « domicile » (les rencontres dans la région de Moscou sont désormais sans spectateurs) contre Rostov. Le CSKA Moscou en profite et monte sur la plus haute marche du podium suite à sa victoire 1-0 contre le Rotor Volgograd, avec un but du revenant Dzagoev. Cela faisait une éternité que le CSKA n’était pas leader en Russie ! De son côté, le Zénit s’est imposé 2-0 sur la pelouse de Khimki et le Dinamo Moscou s’accroche avec une victoire 2-1 sur la pelouse de Tambov, qui a terminé à 9.

Dans les autres rencontres, l’Oural Iekaterinbourg remporte un succès extrêmement précieux contre Ufa dans la course au maintien avec un doublé de Bicfalvi. Sochi reste dans le haut de classement suite à sa victoire 2-1 contre le Lokomotiv Moscou. Enfin, le Rubin Kazan repointe le bout de son nez et enchaîne un nouveau succès 3-1 à domicile contre l’Arsenal Tula.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Encore un gros match pour Anton Zabolotny. Avec un but et une passe décisive, il permet à Sochi de s’imposer contre le Lokomotiv Moscou. Le club de la Mer Noire est toujours en course pour une place européenne cette saison!

UPL

Les deux géants sont enfin aux commandes. Leader invaincu, le Dynamo Kiev s’est imposé sur le terrain du SK Dnipro-1 (2-1) tandis que le Shakhtar Donetsk a écrasé Mariupol (4-1). Le champion en titre s’est emparé de la deuxième place en profitant de la première défaite de la saison du Vorskla Poltava. Le surprenant dauphin s’est incliné (0-1) sur le terrain du FK Lviv, pourtant dernier et qui ne s’était pas imposé depuis le mois de février en ayant manqué un penalty au bout du temps additionnel de la deuxième période. Le Dynamo Kiev compte quatre points d’avance sur le Shakhtar avant le choc de dimanche prochain entre les deux équipes.

Le Vorskla Poltava aurait même pu voir le Desna Chernigiv revenir à sa hauteur mais ce dernier n’a pu faire mieux qu’un nul (2-2) à Oleksandriya. Il prend néanmoins un peu d’avance sur le Kolos Kovalivka, battu (1-2) par l’Olimpik Donetsk. Le Zarya Lugansk a quant à lui manqué l’occasion de se rapprocher des places européennes en concédant le nul (1-1) chez l’Inhulets Petrove, qui est encore à la recherche de sa première victoire de la saison et qui a partagé les points pour la sixième fois en huit matchs. L’Inhulets est la seule équipe avec le Rukh Lviv, nouveau dernier, à ne pas avoir encore gagné cette saison. Le Rukh a justement été tenu en échec (0-0) sur le terrain du FK Mynai.

PERSHA LIGA

Pas de changement aux deux premières places, Odessa et le Girnik-Sport maintiennent le cap avec des victoires respectives 2-0 contre Mykolaïv et 0-1 contre l’Alyans. La bonne perf’ du week-end est pour le Veres Rivne, vainqueur 3 à 2 du Krystal Kherson et qui profite de la défaite du Volyn (1-0) pour s’emparer de la troisième marche.

Enfin, dernier résultat important, la victoire de l’obolon sur le Metalist 1925. Le club de la capitale tient enfin sa victoire référence face à un gros du championnat.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Avec son doublé contre Mariupol, Taison inscrit ses deux premiers buts de la saison. Le Shakhtar aura bien besoin de tous ses atouts offensifs après un début de saison timide.

Première défaite pour le Sheriff!

Incroyable mais vrai, le Sheriff a perdu des plumes en championnat. Première défaite en 36 matchs pour le quintuple champion en titre, qui restait sur une série impressionnante de 45 points sur 45 depuis le début de cette saison.

Le bourreau n’est autre que le seul club qui parvient à hisser son niveau de jeu le plus près de celui de l’intouchable Sheriff, à savoir le Petrocub Hîncești, passé en quelques années du petit promu à un modèle de gestion au sein de l’élite moldave.

En ce 1er novembre d’élections présidentielles, dans son stade municipal quelque peu garni et sur un terrain détrempé qui ne facilite pas le maniement du ballon, Petrocub s’est montré à la hauteur de l’événement et a fait jeu égal face au leader. Au petit jeu des détails qui font la différence, il y a d’abord cette passe en profondeur lumineuse de Iaser Turcan, l’un de nos espoirs Footballski en 2020, il y a ensuite cette course parfaite et ce tir décroisé imparable d’Alexandru Bejan, l’un de nos espoirs Footballski en 2018.

Au-delà d’un rapproché assez relatif au classement – l’écart est réduit à six points, le Petrocub montre qu’il est possible de faire de bons résultats avec des joueurs moldaves. Son onze de base ce dimanche comportait deux joueurs étrangers (les Camerounais Onana et Melachio), quant le Sheriff alignait… deux joueurs moldaves (le solide Posmac et la pépite Gaiu) seulement. Mêlant formation et recrutement intelligent, le Petrocub est un exemple à suivre pour les trop nombreux clubs moldaves habitués à faire le yo-yo et dont certains ont disparu dans les divisions inférieures ou purement et simplement du fait d’une gestion calamiteuse et d’un manque de vision à long terme. Le Zimbru, actuel avant-dernier et dont la défaite face au FC Florești ce week-end risque de laisser des traces, devrait se sentir visé.

Cependant, l’expérience du Sheriff et la qualité de son effectif lui permettront sans doute de passer outre ce couac et d’aller chercher une énième couronne de champion, ne laissant que des miettes (la Coupe, peut-être ?) à son rival le plus costaud ces dernières saisons.

Le résumé du match :

Le Flora pas encore, Paide presque !

L’on s’approche doucement mais sûrement de la fin de saison en Premium Liiga, et le suspense s’efface petit à petit. Avec un match nul face au Nõmme Kalju ce week-end, le Flora recule un peu son futur sacre mais reste largement en tête. Derrière, Paide a presque assuré sa deuxième place au classement grâce à sa très belle victoire (6-2) face au FC Kuressaare, avec en prime de bien beaux buts.

Paide, le club qui monte en Estonie. Car, outre sa deuxième place en Premium Liiga, meilleur résultat de sa courte histoire (et ce malgré l’élimination en Coupe d’Estonie dès les 8e de finale mercredi soir), le club a vu cette semaine son équipe réserve, Paide U21, être sacrée d’Esiliiga B, la troisième division. Les jeunes du club évolueront donc l’année prochaine en Esiliiga, en compagnie des U21 du Flora, du FCI Levadia et du Tammeka Tartu. Un sacré cap de franchi dans l’ascension irrésistible du « Barça estonien » !

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Zenit Saint Petersbourg

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.