Nouveau week-end bien calé au coin du feu ou sous sa couette, on vous propose une dose de rakia avec une belle présence bulgaro-macédonienne et donc balkanique dans nos matchs #Footballski ! Des duels qui sentent bon la pyro et le football champagne.

CSKA Sofia vs. CSKA 1948 Sofia, dimanche 29 novembre, 18h

Vous ne rêvez pas. Quand vos championnats surcotés évoquent le mot derby pour vendre des matchs entre des clubs séparés par des centaines de kilomètres, les championnats Footballski vous offre un match entre deux clubs identiques. Ou presque, soyons honnête.

Dans la bagarre de savoir qui est le faux qui est le vrai, au-delà de bouger la tête sur les talentueux chuchotements bruxello-carolorégien de Jeanjass et Cab’, nous avons d’un côté le CSKA Sofia, dont la continuité historique remonte à 1948 (selon sa direction et l’UEFA) mais qui, après des années de galère et une descente en division 3, a été racheté par le propriétaire du Litex Lovech pour que la fusion puisse aboutir à obtenir la licence professionnelle du Litex, et le nom du CSKA. On se retrouve donc avec un CSKA Sofia parachuté en D1.


Lire aussi : Litex Lovech, 20 ans et puis s’en va


De l’autre, le CSKA 1948 Sofia est né le 19 juillet 2016 suite à l’opposition de plusieurs légendes et de certains supporters à ce scénario, estimant être le réel successeur historique du CSKA Sofia et qui s’est donc reconstruit de la base, depuis les divisions inférieures. Après plusieurs montées quasi successives, voilà donc le CSKA 1948 dans l’élite, en même temps que son faux-frère, coaché par la légende Balakov mais ayant perdu l’enchère sur le blason du club, qui reste donc sur le torse des joueurs du CSKA Sofia.

Outre la haine commune envers le Levski, c’est donc une nouvelle rivalité qui est née et qui commence à se développer au plus haut niveau entre les « deux » CSKA. Une rivalité qui pourra s’exprimer à l’avenir dans les tribunes, pandémie oblige.

Sportivement parlant, un point seulement sépare les deux équipes, toutes deux en course pour intégrer le Top 6. Le match à suivre pour perdre la tête ce week-end!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est anepasmanquerfootballski-1024x168.jpg

🇸🇰 Spartak Trnava vs. DAC, samedi 28 novembre, 16h15

Le DAC se doit de gagner s’il veut suivre le rythme du Slovan Bratislava, les deux équipes trônant sur la Fortuna Liga à égalité de points. Mais à Trnava, le Spartak ne laissera rien échapper pour rester en course pour le titre et s’assurer une place dans le top 6. Surtout après un match nul décevant à Pohronie le week-end dernier.

🇧🇬 Lokomotiv Plovdiv vs. Botev Plovdiv, samedi 28 novembre, 17h

Le Loko semble être le seul club à pouvoir rivaliser avec le Ludogorets cette saison, bien calé en seconde position à deux points du leader. De son côté, le Botev galère en seconde partie de tableau mais reste l’un des seuls clubs bulgares à ne pas avoir subi la loi de Mathias Coureur cette saison, puisque la rencontre face au Cherno More a débouché sur un solide 0-0. Le duel des deux ennemis de la belle Plovdiv risque d’être animé sur le terrain, à défaut de l’être en tribunes.

🇭🇺 Ferencvaros vs. MTK Budapest, samedi 28 novembre, 19h30

Le leader du championnat entame la seconde phase (sur 3) du championnat malgré deux matches de retard, face à la seule équipe qui l’a tenue en échec en championnat cette saison, en dehors du rival MOL Vidi. C’était lors de la première journée; depuis, le MTK Budapest a confirmé ses promesses et pointe à la quatrième place du championnat, invaincu depuis début octobre. Le plus vieux derby de Hongrie, qui oppose les deux meilleures équipes de la première moitié du vingtième siècle, nous permettra d’assister à un choc pour la première fois depuis la saison 2015-2016, des années de galère et d’ascenseur ayant suivies pour le promu au glorieux passé. Les deux formations les plus en forme du championnat s’affrontent; les bleus et blancs espèrent bien faire tomber le champion en titre qui continue avec son calendrier dantesque à Kiev mercredi dans un match décisif pour leur avenir européen, mais n’oublions pas que les fradistas ont gagnés toutes leurs rencontres de NB I à domicile en 2020-2021 et qu’ils n’y ont pas perdu dans cette compétition depuis avril 2017 …

🇱🇻 Riga FC vs. Ventspils, dimanche 29 novembre, 11h30

Dernière journée ce dimanche en Virsliga lettone, qui se jouera sans enjeu et dans le chaos suite à l’explosion de cas de coronavirus dans le pays. Le champion Riga FC est complétement décimé, allant jusqu’à aligner jeudi un gardien au poste d’attaquant dans le derby (perdu évidemment) de Riga ! Histoire également de narguer son adversaire du jour. Ventspils, quatrième, ne jouera pas l’Europe la saison prochaine, pour la première fois après 22 qualifications consécutives ! La faute à une défaite en finale de coupe contre Liepaja (5ème) et une fin de championnat quelque peu biaisée par le covid puisque Valmiera, troisième, a empoché jeudi les trois points contre Daugavpils après que les visiteurs se sont présentés à huit et n’ont pu finir le match après avoir été réduits à six suite à deux blessures. La dernière journée s’annonce donc en roue libre…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est asuivreegalementfootballskki-1024x168.jpg

🇷🇴 U Craiova 1948 vs. ASU Poli Timisoara, samedi 28 novembre, 12h15

Pas de championnat ce week-end, place à la Coupe de Roumanie ! avec des 16e de finale qui offrent une belle affiche… entre clubs de Liga 2. Et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit tout simplement du leader et de son dauphin. Bien plus excitant que les duels entre clubs de Liga 1 (hormis peut-être Dinamo-Viitorul) malgré le huis clos toujours en vigueur au pays. Car les deux clubs, appelés à rejoindre l’élite dans les années à venir, sont tous deux soutenus par ses supporters parmi les meilleurs.

🇧🇦 Velez vs. Sarajevo, samedi 28 novembre, 15h

Velez – Sarajevo cela fleure bon les années 1980, Vahid Halilodzic, Faruk Hadzibegic et toutes les légendes des années dorées du football bosnien. Même si aujourd’hui le niveau intrinsèque a baissé, un Velez Mostar – FK Sarajevo reste un match attendu. Et malgré sa 7ème place au coup d’envoi, le Velez cherchera à tout donner pour tenter de faire tomber un FK Sarejvo ultra favori et n’ayant pas encore connu la défaite cette saison.

🇬🇷 Aris vs. Olympiakos, samedi 28 novembre, 18h30

Un duel au sommet. Difficile de résumer autrement cette affiche entre le leader en déplacement chez son dauphin. Deux formations qui partagent le même bilan après sept journées : six succès pour un seul petit nul. C’est dire l’enjeu de cette rencontre qui arrive juste après un match de Ligue des Champions, mais aussi dans la foulée de la victoire face au Panathinaïkos lors du derby. De son côté, l’Aris tentera de percer la meilleure défense du championnat pour poursuivre sa très belle entame et prouver que ce collectif peut être un peu plus qu’un tube de l’été.

🇺🇿 Bunyodkor vs. Nasaf Qarshi, dimanche 29 novembre, 11h30

Derrière le Pakhtakor, déjà champion, on s’arrache les petites miettes laissées par la bande à Derdiyok et Arveladze. C’est le cas du Nasaf Qarshi et du Bunyodkor respectivement second et quatrième. Si à Qarshi la seconde place semble quasiment acquise, le Bunyodkor va devoir battre son rival pour espérer remonter sur le podium de ce championnat ouzbek qui nous aura tenu en haleine depuis février.

🇲🇰 Makedonija GP vs. Shkupi, dimanche 29 novembre, 13h

Le choc des outsiders en Macédoine. Surprenant 2ème et 3ème du championnat, les deux « autres » clubs de Skopje avec le Vardar peuvent affirmer leurs ambitions cette saison grâce à ce match. Une petite pièce sur Skhupi qui vient d’accrocher le point du nul sur le terrain de Shkendija le week-end dernier.

 

N’oubliez pas que vous pouvez suivre certains championnats d’Europe de l’Est gratuitement grâce au Footballski Live !

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.