On a vécu Zaglebie Sosnowiec vs. GKS Katowice

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 5 décembre 2015

Le week-end dernier, on était à Sosnowiec, en Pologne, pour un derby en deuxième division entre le Zagłębie Sosnowiec et GKS Katowice !

Sosnowiec et ses blocs

Bon. Disons-le, Sosnowiec n’est pas la plus belle ville du monde. C’est simple, prenez une photo de la Pologne dans les années 80, rajoutez-y le nombre des années dans le vieillissement des bâtiments et vous y êtes. En clair, vous avez à Sosnowiec tous les clichés que vous pouvez avoir sur les villes en Europe de l’Est.

Comme toutes les villes autour de Katowice, comme Zabrze, Chorzow ou encore Bytom, Sosnowiec est une ville à forte population ouvrière, très pauvre et vivant pour la plus grande majorité dans des HLM. Ainsi, 200 000 habitants vivent dans les blocs. Des blocs à perte de vue, comme un symbole de la ville et d’une région. Autant dire que le panorama n’est pas forcément le plus agréable.

La ville et les sociétés avoisinantes peinent à se sortir de l’ère communiste et à bénéficier des aides de l’Etat, la vie n’est pas forcément la plus simple en « Metropolia Silesia » et le football reste le grand exutoire de cette population.

Zagłębie Sosnowiec – GKS Katowice, le derby !

Le Zagłębie peine à retrouver l’Ekstraklasa, qu’il a quitté en 2008. Désormais troisième du championnat, le club de Sosnowiec fera tout cette saison pour retrouver l’élite et les 16 meilleures équipes du pays l’année prochaine. Ce match contre le rival de Katowice, dont le stade se situe à seulement 10 km, sent la poudre et nous rappelle les incidents du match aller, dont on vous parlait dans #42 les images de la semaine. Un match qui s’était déroulé dans une ambiance très chaude, où un supporter de Katowice avait eu la bonne idée d’aller dans la tribune du Zagłębie Sosnowiec. Au final, le supporter s’était fait repérer par les ultras du club de Sosnowiec et, au lieu de le passer à tabac comme on aurait pu s’y attendre, lui ont tout simplement demandé de se déshabiller totalement et de quitter la tribune dans le plus simple appareil. Un événement marquant, symbole de ce que peut représenter ce match ici.

Ainsi, c’est dans une grosse ferveur personnelle que nous parcourons les quelques kilomètres et, à force de s’approcher du lieu où se jouera le match, l’envie d’assister à ce match, de découvrir ce match, cette ambiance et les joies des divisions inférieures en Pologne se fait ressentir.

© Michał Sz.

© Michał Sz.

À l’approche du fameux Stadion Ludowy, le stade du Peuple, situé à quelques dizaines de mètres d’un quartier d’HLM, on se demande au final si un match va vraiment avoir lieu ce jour-là. En effet, à notre grande surprise, le calme règne. On se dirige alors avec un ami dans un petit bâtiment d’une trentaine de mètres carrés aux couleurs du club local pour voir ce qu’il s’y passe. Un bâtiment où on y retrouve pas plus de 10 personnes nous expliquant que cette structure est là pour faire notre précieux sésame, la Karta Kibica et, ainsi, acheter les billets ! Parfait.

Sympathique, l’un des hommes se présente comme le vice-président des supporters du club. À l’annonce de notre nationalité, les 10 personnes présentent dans le bâtiment se retournent toutes vers nous et ont visiblement un peu de mal à comprendre pourquoi deux français viennent assister à un match de deuxième division polonaise à Sosnowiec. Il faut croire que la réputation de Footballski n’avait pas encore atterri dans les oreilles des habitants de la ville, c’est chose faite maintenant.

Après avoir longuement discuté et sympathisé avec l’homme en question, on se rend alors vers l’entrée du stade dans lequel on rentrera, au final, très rapidement. En effet, à 35 minutes du coup d’envoi, on se retrouve dans un stade relativement vide composé de 200 âmes dans les tribunes. Heureusement, vingt minutes plus tard, une arrivée massive de supporters permet de passer de 200 personnes à … 6500. Soulagement. L’ambiance devrait donc bien être présente !

© zaglebie.sosnowiec.pl

© zaglebie.sosnowiec.pl

À l’arrivée des 22 acteurs, le stade entier se met à reprendre en cœur « Zaglebie ». On y est ! La région oublie ses problèmes, le peuple ne pense plus qu’à une chose : le football ! Ce football qui fait vibrer le cœur de toutes les générations et qui nous emporte par la même occasion. Le bruit est impressionnant, toute la ville est unie derrière les siens et derrière un même objectif : voir briller le Zagłębie Sosnowiec.

Si dans les tribunes le Zaglebie mène largement, sur le terrain ce n’est pas vraiment le cas. Rapidement, les hôtes se font dominer et malgré l’absence de leurs supporters pour des raisons de sécurité, le GKS joue intelligemment. Rares sont les passes ratés ou vers l’arrière, le football des visiteurs est assez séduisant. Si les visiteurs dominent, le Zaglebie n’est pas nécessairement ridicule et arrive tout de même se procurer quelques rares occasions de qualité lors de cette première période qui se solde finalement sur un 0-0. Malgré le score, le spectacle sur le terrain est très agréable et les tribunes donnent le ton.

La mi-temps permet de repenser un peu plus au froid, à ce vent glacial et à ces 2 degrés au compteur. Très clairement, l’hiver approche et le froid se fait ressentir. Des conditions qui n’ont changeront pas dans les 45 autres minutes du match. Des conditions qui visiblement ne dérangent pas vraiment Sosnowiec qui parvient à prendre la possession du ballon et à enflammer le stade vers l’heure de jeu avec une suite d’occasions, mais rien ne veut rentrer. Ça pue très clairement le 0-0.

C’est à la 82ème que le match basculera. Alors que l’on se demandait plutôt ce que l’on allait faire après le match, le GKS Katowice se permet d’ouvrir le score et de faire taire le stade entier par la même occasion. 1 minute plus tard, les locaux égalisent, on explose comme la totalité du stade. On est emporté par cette ferveur, oublié la température hivernale, oublié le vent. Pendant 7 minutes le stade Ludowy et son Peuple vont vibrer comme jamais !

Pendant 7 minutes , on aura le droit à une déferlante d’attaque. Les locaux se procurent pas moins de 5 occasions, l’attaque du Zaglebie est comme transcendée et donne le rythme aux chants des supporters de Sosnowiec. Le GKS est acculé en défense, est retranché dans sa surface de réparation et, à la suite d’un corner mal dégagé, va concéder le but victorieux de Sosnowiec. Un but exceptionnel et plein de désespoir, Fidziukiewicz, déjà buteur pour l’égalisation, place une reprise de volée qui va se loger en pleine lucarne du gardien du GKS. À ce moment, on est à la 92ème minute. Le stade est en folie. Nous aussi. Le Peuple a oublié ses soucis pendant 90 minutes et a le droit à une dose d’émotion jusqu’à la fin du match.

Les notes de Footballski

sosnowiec - katowice
Standing du stade (1/5) : 2 tribunes latérales ouvertes, une seule couverte. Sans compter que les tribunes sont ovales et assez loin de la pelouse, dommage.

Disponibilité des billets (3/5) : J’avoue ne pas connaitre parfaitement le stade, mais je n’ai trouvé que 3 endroits (2 tentes et le petit bâtiment) pour acheter les billets.

Tarifs (3/5) : 22zl soit 5€50 pour une place en tribune latérale.

Ambiance (4/5) : Une bonne grosse ambiance pour un tel niveau de football, si vous voulez apprendre des insultes en polonais, c’est là où il faut aller ! J’ai fait une moyenne de 6 par minute au mètre carré, bon ratio.

Risques (4/5) : Vous êtes un peu dans un quartier chaud d’une ville pauvre de Pologne. Le stade est très vétuste avec très peu de stadiers. Tant que l’on ne provoque pas et que l’on reste plutôt discret, cela ira pour vous.

Accessibilité et transports (3/5) : Sosnowiec est à 30km, voire moins de l’aéroport de Katowice, plutôt bien desservie par les tramways. Quelques bus ont des arrêts pas trop loin du stade mais, si vous le pouvez, la voiture est bien plus pratique.

Boissons (3/5) : Rien de nouveau en Pologne. De la bonne bière mais non présente pas dans les derbys, pensez à faire votre stock auparavant !

Quartier environnant (2/5) : Comme dit plus haut, c’est : des blocs, des blocs, des blocs. Cela a aussi son charme, au fond. Enjoy !

KS / Retranscription écrite par Pierre Vuillemot


Image à la une : © Michał Sz.

On a vécu Zaglebie Sosnowiec vs. GKS Katowice
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #49: Matchs du week-end et bons coups.

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir...

Fermer