On a vécu Lettonie vs. Pays-Bas

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 14 juin 2015

On dirait que l’été est là à Riga, aussi surprenant que cela puisse paraître, on transpirerait presque en se promenant dans les parcs de la capitale balte. Mais si nous sommes là, ce n’est pas pour le soleil, les monuments, ni même pour les Lettonnes. En effet, si nous sommes à Riga en cette mi-juin c’est pour voir quelque chose d’aussi sexy que ces demoiselles : un match de qualification pour l’Euro 2016 opposant la Lettonie aux Pays-Bas. Et au cas où nous l’aurions oublié, les hordes de maillots oranje au centre de la ville nous le rappellent vite (et au passage nous rappellent également qu’en Europe, il n’y a pas plus fervents supporters de leur équipe nationale que les Néerlandais).

LetPB7

Tout ça pour le site de référence.

Côtés enjeux, c’est clairement pour les Néerlandais que ce match est le plus important. Mal partis et seulement barragistes pour le moment derrière l’Islande et la République Tchèque, ils ont vu la Turquie leur passer devant un peu plus tôt dans la journée à la faveur d’une victoire au Kazakhstan, ce qui ne le leur laisse aucun droit à l’erreur. La Lettonie n’a elle que trois points, n’a pas encore gagné le moindre match et est quasiment éliminée. Malgré tout, cela n’empêche pas les Lettons de vouloir faire plaisir à leurs fans dans un Skonto Stadions qui affiche complet pour l’occasion (les derniers billets ayant été vendu il y a bien longtemps).

Buffet léger, mais buffer gratuit et ça en Europe de l'est, on ne laisse pas passer

Buffet léger, mais buffet gratuit et ça en Europe de l’Est, on ne laisse pas passer.

Chez Footballski, on n’a pas ce souci, car j’ai déjà pu récupérer mon accréditation pour ce match et je vais pouvoir m’installer tranquillement en salle de presse avec les nombreux journalistes néerlandais présents en attendant la feuille de match. Il n’y a pas vraiment de surprise dans les compositions. Côté néerlandais, Van der Wiel est titulaire ainsi que le redoutable trio d’attaque Depay-Van Persie-Huntelaar. Côté locaux, Marian Pahars a renouvelé sa confiance au jeune milieu de terrain messin Janis Ikaunieks. L’ambiance est bon enfant, le petit kop letton chante « Latvija Latvija » en cœur avec les latérales, alors que la grosse colonie Oranje (à peu près 2 000 personnes sur les 9 000 places que compte le vieux stade) chante, braille et joue du tambour sans cesse en ce début de match.

Les compositions d'équipes

Les compositions d’équipes.

D’ailleurs c’est la Lettonie qui va se montrer solide en ce début de match, avec un excellent Ikaunieks à la baguette. Ce dernier va d’ailleurs provoquer le danger très rapidement avec sa patte gauche sur un coup-franc légèrement trop long. Sneijder va réveiller les siens en enroulant une frappe sur le haut du poteau dès la dixième minute. Côté letton, Rakels va être averti pour une simulation peu évidente dans la surface de réparation et dès lors la Lettonie va disparaître de la circulation. Les joueurs de Guus Hiddink vont multiplier les incursions dans la surface avec de nombreuses frappes signées Depay et Huntelaar mais vont toujours buter sur un excellent Andrejs Vanins. Les Grenats vont même manquer de créer la sensation à la 45e minute lorsque l’extérieur du pied droit de Valerijs Sabala va mettre en danger Cillessen. Malheureusement, la frappe de l’avant-centre de Jablonec va fuir très légèrement le cadre.

Les Oranjes sont venus en masses

Les Oranjes sont venus en masses

La deuxième période va commencer comme la première, avec des percées de Deniss Rakels, mais le joueur de Cracovia n’obtient toujours pas de faute et les visiteurs vont reprendre leur domination de plus belle, avec notamment une bonne tête de Willems, suivie d’une autre de Depay magnifiquement claquée par le portier de Sion. C’est l’entrée de Wijnaldum qui va tout changer, peu après l’heure de jeu et à la place d’un Van Persie assez décevant. Celui-ci se procure une occasion sur son premier ballon, avant de s’imposer physiquement dans la surface, de se retourner et de glisser une balle lente mais placée hors de portée de Vanins. Le talent néerlandais a alors raison de l’envie de bien-faire des Lettons et les Oranjes finissent même par doubler la mise en contre-attaque à la 71e minute par Narsingh (la défense lettonne étant très malheureuse sur ce coup-là). Dès lors le match va retomber en intensité. Le kop tente de soutenir timidement son équipe, qui ne peut que tenter de sauver l’honneur par Karasauks mais sa frappe n’est pas cadrée. L’ancien joueur du Rubin clôt là le match.

Le Kop Letton a, lui, décidé de profiter de l'été

Le kop letton a, lui, décidé de profiter de l’été.

Une victoire importante pour les Pays-Bas, encore une défaite pour les Baltes ! Certes, mais ils ont laissé entrevoir de nets progrès et on est déjà loin du marasme footballistique que nous proposaient les Lettons ces derniers temps et on espère ici que cela va durer ! Sur ce, je vais suivre le sage chemin montré par les bienheureux néerlandais: une pinte dans la vieille ville et à bientôt pour de nouvelles tribulations est-footballistiques.

Allez ! Bonne soirée à tous...

Allez ! Bonne soirée à tous…

 

Adrien Laëthier

On a vécu Lettonie vs. Pays-Bas
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Un scandale de trop en Croatie ?

Pour les non suiveurs, lire d'abord l'article présentant la sanction du huis clos Un nouveau scandale a émaillé un match...

Fermer