La trilogie du FK Krasnodar – Épisode II : Les matchs fondateurs

Philippe Ray - Publié le 29 septembre 2016

Deuxième chronique de la trilogie Krasnodar. Au cours d’une première chronique, nous vous avons raconté l’histoire du club jusqu’à l’été 2016. Dans cette deuxième chronique, nous vous listons des commentaires avec les résumés-vidéos des matchs que l’on estime les plus importants et significatifs pour se familiariser avec les Byki. L’objectif n’est pas de lister les meilleurs matchs du club, mais de rassembler ceux qui permettent de mieux connaître son style. Ceux qui ont le plus marqué les esprits, que ce soit positivement (comme contre Dortmund) ou négativement (comme contre le Sparta), les match-tournants (les rencontres qui ont lancé des séries durables) et leurs conséquences (ce qui s’est déroulé sur une rencontre qui en suit une autre ayant lancé une nouvelle mode). Pour chacun de ces matchs, nous obtenons un enseignement important au sujet du club.

FK Krasnodar 4-0 Spartak Moscou/FK Krasnodar 4-0 Spartak Moscou

Le 22 mars 2014, Krasnodar bat 4-0 le Spartak Moscou avec un triplé d’Ari et un but de Wanderson. Au classement final, les deux équipes termineront avec le même nombre de points. Avec quinze matchs gagnés pour les deux clubs, le premier critère pour se départager qui fait appel au nombre de victoires est insuffisant. Le deuxième est la différence de buts particulière. La correction infligée au Spartak permet au FKK de devancer le club moscovite et de disputer l’Europe pour la première fois de son histoire.

Le 14 août 2014, le FKK récidive au Kuban Stadion contre le même adversaire. Izmaïlov, Ari, Bystrov et Joaozinho marquent chacun pour offrir un beau cadeau d’anniversaire à Sergey Galitsky.

L’enseignement : Lorsque Krasnodar joue à un bon niveau offensif, il ne se prive pas pour infliger la correction la plus lourde possible ! Cette équipe est loin d’être du genre à se contenter du strict minimum, même contre une équipe jouissant d’une certaine renommée.

FK Krasnodar 3-0 Real Sociedad

Lors de sa première campagne européenne, le FK Krasnodar affronte la Real Sociedad en barrages de la C3 2014-2015. Battus en Espagne (0-1), les Byki reçoivent au match retour le 28 août 2014. Ils s’imposent largement au terme d’un match mémorable et se qualifient pour leur première phase de groupe grâce à des buts de Joaozinho, Pereyra et Ari.

L’enseignement : L’enseignement est le même que contre le Spartak Moscou, sauf qu’il s’agit cette fois d’un match de compétition européenne.

LOSC Lille 1-1 FK Krasnodar/FK Krasnodar 1-1 LOSC Lille

On ne va pas oublier qu’il y a déjà eu une confrontation opposant le FKK à une formation française. Krasnodar se déplace à Lille le 18 septembre 2014 et reçoit le 27 novembre 2014. Le scénario des deux rencontres est le même. Les Byki ouvrent le score, se procurent plusieurs occasions de faire le break mais concèdent l’égalisation en deuxième mi-temps. Le FKK sera tout aussi peu réaliste au match aller contre Everton.

L’enseignement : Le manque de réalisme est un problème récurrent du FKK et il l’a particulièrement été sur toute la phase de groupes de la Ligue Europa 2014-2015. La saison 2015-2016 a vu une amélioration dans ce sens.

Everton FC 0-1 FK Krasnodar

Krasnodar a fait du Krasnodar pendant toutes les cinq premières journées de la phase de groupe. Déjà éliminé et en déplacement à Liverpool pour l’honneur, on attendait pour ce 11 décembre qu’il fasse autre chose que du Krasnodar. Après l’ouverture du score de Laborde, on craignait que le scénario ne se répète. Cette fois-ci, bien que les Byki n’aient pas su doubler la mise, ils sont parvenus à tenir le score et repartent d’Europe avec les honneurs.

L’enseignement : Première victoire dans la phase de groupe pour le FK Krasnodar pour l’honneur et c’est la première fois que les Byki arrivent à tenir un score en poules.

FK Krasnodar 3-2 Kuban Krasnodar/Kuban Krasnodar 2-3 FK Krasnodar

La ville de Krasnodar est entrée dans l’histoire en 2011 comme étant la première à proposer un derby non-moscovite. En 2015, le championnat russe a proposé l’affiche trois fois et deux de ces rencontres ont proposé un spectacle impressionnant avec un haut niveau de football et des occasions à tout va. Le premier match est disputé le 11 avril 2015. Le Kuban ouvre le score d’un but splendide avant que le FKK n’égalise par Pereyra. En deuxième mi-temps, le Kuban reprend l’avantage puis voit à nouveau Krasnodar égaliser grâce à Shirokov et prendre les devants grâce à Mamaev. Le FKK a cadré quasiment tous ses tirs dans cette rencontre et le Kuban a joué vaillamment. Les secteurs offensifs se sont amusés ce jour-là, le milieu a offert une bataille digne d’une grande compétition international et le gardien du Kuban, Belenov, a montré toutes ses capacités. Le 4 décembre 2015, les deux équipes se retrouvent pour la troisième fois de l’année (un derby moins spectaculaire s’étant déroulé en août). Le Kuban Krasnodar menait 2-0 après 67 minutes de jeu, mais Krasnodar s’imposait 3-2 après un match tout aussi intense que celui d’avril. Un vrai moment de football pur.

L’enseignement : Sergey Galitsky veut que son équipe soit une adepte du beau-jeu qui proposerait des matchs intenses et spectaculaires. Les derby contre le Kuban sont de véritables réussites en la matière et illustrent la volonté des dirigeants de développer du vrai football.

Zenit Saint-Pétersbourg 0-2 FK Krasnodar

Après un début de saison 2015-2016 manqué, Krasnodar obtient une victoire prestige à Saint-Pétersbourg par des buts de Sigurdsson (avec hors-jeu de Granqvist non-signalé) et Laborde. Cette victoire n’a été qu’un sursaut car les Byki sont retombés dans leurs travers lors des rencontres suivantes.

L’enseignement : Bien que cela arrive rarement, un FKK en méforme reste capable de créer des surprises.

FK Krasnodar 2-1 Rubin Kazan

Krasnodar a connu un début de saison extrêmement difficile en 2015, mais il s’est relancé en battant superbement le Rubin Kazan le 25 octobre 2015 grâce à un doublé d’Ari.

L’enseignement : Le FK Krasnodar de la saison 2015-2016 a fonctionné par cycles. Même dans la difficulté, le talent de cette équipe est toujours là et le réveil peut survenir à tout moment (mais ce ne sera pas dans ces circonstances que Nice sera reçu au Kuban Stadion).

FK Krasnodar 2-1 CSKA Moscou

Les Byki reçoivent le 8 novermbre 2015 le CSKA Moscou dans leur enceinte. Un club encore invaincu et leader en RPL. Depuis leur victoire contre le Rubin Kazan, les Byki sont totalement relancés et sont les premiers à faire tomber les Moscovites par un doublé de Smolov.

L’enseignement : Le FKK est une équipe redoutable lorsqu’elle est en forme. Et c’est bien dans un contexte similaire à cette rencontre que l’OGC Nice va défier les Byki. Autant en forme que peut l’être une équipe (CSKA ici, Nice ce soir), un déplacement à Krasnodar avec un FKK en forme est très périlleux.

FK Krasnodar 1-0 Borussia Dortmund

Toujours dans l’élan de la victoire contre le Rubin Kazan, le FK Krasnodar se présente face au Borussia Dortmund après s’être offert la tête de Samara, de l’Anji, du CSKA et du PAOK Salonique. En pleine confiance, les Byki font tomber une équipe assez remaniée de Dortmund en obtenant un penalty après seulement trente secondes de jeu (accroc d’Hummels sur Pereyra) que Mamaev convertit. Le Borussia réagit en touchant les montants plusieurs fois mais Krasnodar maintient son avantage. Il passe même assez proche d’enfoncer le clou sur un gros temps fort en deuxième mi-temps. Le FKK s’empare de la première place devant Dortmund à la différence de buts particulière (défaite 2-1 concédée dans le temps additionnel au match aller) et l’officialisera avec une victoire à Qabala à la dernière journée.

L’enseignement : Un Krasnodar en forme (ou pas, cf la victoire-surprise contre le Zenit) peut faire tomber les plus gros d’Europe.

Sparta Prague 1-0 FK Krasnodar/FK Krasnodar 0-3 Sparta Prague

Krasnodar est favori de son seizième de finale contre le Sparta Prague mais c’est aussi un club inexpérimenté dans l’épreuve des matchs de compétitions européennes en pleine trêve hivernale. La dynamique de la fin de l’automne 2015 est perdue. La rencontre à Prague le 18 février 2016 est un non-match de la part des Russes qui ne réagissent que dans les dix dernières minutes (premier tir de la rencontre aux alentours de la 80ème minute). La première mi-temps de la deuxième rencontre à domicile le 25 février 2016 est encourageante. Les Byki développent un jeu bien plus proche de celui de la fin 2015 mais ne convertissent pas leurs nombreuses occasions. Un match catastrophique de la part de l’arrière central Strandberg (qui ne sera quasiment plus titularisé par Kononov après ce match et finalement prêté à Hanovre en août 2016) permet aux Tchèques de marquer trois fois et de toucher la transversale en fin de match. Les Byki encaissent leur correction la plus marquante.

L’enseignement : L’inexpérience de Krasnodar pour gérer des matchs européens en trêve hivernale à fait défaut, les Byki étant revenus en ayant totalement perdus leurs repères de la belle série automnale.

FK Krasnodar 6-0 Ural Ekaterinbourg

Les Byki vivent une rentrée 2016 très compliquée mais une belle victoire acquise contre le Dinamo Moscou redonne un second souffle. Les Byki sont attendus pour confirmer le 10 avril 2016 contre l’Ural Ekaterinbourg, un club qui pose souvent beaucoup de problèmes aux gros. Pourtant, les Byki se baladent et Smolov inscrit un impressionnant quadruplé. Pourtant, ce score sans appel (plus large victoire du FKK) est très généreux en comparaison avec la physionomie du match. Krasnodar a totalisé au cours de cette rencontre près d’une vingtaine d’occasions dangereuses et n’a fait aucun cadeau à son adversaire, même avec un avantage confortable.

L’enseignement : Le duo Fyodor Smolov – Pavel Mamaev s’est propulsé au sommet de son art à la suite de cette rencontre. Smolov termine meilleur buteur avec vingt buts et Mamaev second meilleur passeur avec treize passes derrière Hulk et ses seize passes. Ce match a transformé le statut de Smolov, devenu très prolifique à la suite de cette rencontre. Mamaev sera en revanche très certainement absent face à Nice pour cause de blessure.

 

Philippe Ray


Image à la une : © goal.com

La trilogie du FK Krasnodar – Épisode II : Les matchs fondateurs
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Philippe Ray

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La trilogie du FK Krasnodar – Épisode I : Un peu d’histoire

L'OGC Nice, pour ce qui sera sa première phase de groupe Européenne, a été tiré dans le groupe des célèbres...

Fermer