On a discuté avec Serge Nyuiadzi, attaquant du Žalgiris Vilnius

Nicolas Kohlhuber - Publié le 15 juillet 2015

A la veille d’affronter Malmö lors du deuxième tour préliminaire de Ligue des Champions, Footballski a interviewé Serge Nyuiadzi, attaquant du Žalgiris Vilnius en Lituanie. Entretien.

Serge, mercredi le Žalgiris joue le troisième tour préliminaire de C1, comment abordes-tu ce match ?

Je l’aborde avec sérénité et confiance comme toujours. Ce ne sera pas facile, mais je pense que cette année, on a les moyens de faire quelque chose dans cette compétition.

Dans quelle forme est l’équipe ? Vous êtes premiers du championnat mais l’équipe semble avoir plus de difficultés que d’habitude, comment l’expliques-tu ?

L’équipe est dans une bonne forme, on a pas mal de nouveaux joueurs. C’est vrai qu’à mi-championnat, on n’a pas autant d’avance que les années précédentes. C’est en partie en raison des autres équipes qui se sont armées pour nous causer un peu plus de problèmes. C’est intéressant et c’est une bonne chose pour le championnat lituanien.

Cela fait maintenant deux ans que tu es là-bas, quel regard portes-tu sur cette expérience ?

Oui deux ans maintenant … c’est une expérience que je vis toujours très bien. La vie sur et en dehors du terrain se passe très bien. En deux ans mon palmarès s’est enrichi avec cinq titres : ce n’est pas rien. Un point négatif dans cette expérience ? Le seul que je vois reste la météo (rires). Quand on voit par exemple qu’un 14 juillet comme aujourd’hui, il fait à peine 14 degrés, je vous laisse imaginer l’hiver…

Nyuiadzi

Avant le Žalgiris Vilnius, tu as fait un passage en Bulgarie au CSKA Sofia, que retiens-tu de cette période ?

Je l’ai toujours dit le passage au CSKA , m’a permis de devenir un homme. Je n’avais que 20 ans quand je suis arrivé. Ça m’a formé, je m’en suis sorti et je suis devenu plus mûr et plus fort mentalement.

Peux-tu comparer les deux championnats ?

Le championnat lituanien est en voie de développement, le basket étant le sport numéro 1 ici. C’est très différent de la Bulgarie ou avec le CSKA, le Levski entre autres, le football tient une place importante et notamment dans l’histoire bulgare. Forcément, le championnat bulgare est un peu plus évolué, et cela se voit dans les résultats dans les compétitions continentales.

Lors de ta saison au CSKA Sofia, tu as notamment inscrit un but décisif dans le derby contre le Levski, est-ce que ça t’a marqué ?

Marqué dans ce derby, mon premier but en professionnel, en plus un but qui donne la victoire à l’équipe, ce n’est pas rien. Forcément que ça marque. Mais ça ne fait partie que de très bons souvenirs maintenant à se remémorer de temps en temps. Le football c’est aussi ça, se remettre en question chaque jour. A moi de continuer à travailler pour en marquer de nombreux et de plus important durant la suite de ma carrière.

Que penses-tu de la rétrogradation du CSKA en 3eme division ?

C’est triste pour un club avec un passé aussi important, et une telle histoire qui a vu passer de grands joueurs. Mais ce sont des choses qui arrivent de plus en plus de nos jours dans le football par exemple notamment en Italie avec le FC Parme.

Quelles ambitions pour la suite ?

Mes ambitions, toujours aller plus haut, avec beaucoup de travail et un peu de chance, j’espère arriver le plus haut possible. Actuellement je suis dans un club qui se bat chaque année pour accéder à la phase de poules de la Ligue des Champions ou de la ligue Europa. Pour le moment c’est dur pour nous d’aller jusqu’au bout parce qu’il y a de très bons clubs sur le chemin. Personnellement, pourquoi pas un club qui a justement plus de facilités et de moyens d’accéder à cette phase de poules de Europa League ou Champions League. En tant que footballeur on rêve tous de cela je pense.

Nicolas Kohlhuber

On a discuté avec Serge Nyuiadzi, attaquant du Žalgiris Vilnius
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Nicolas Kohlhuber

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
champion_Milsami
Le FC Milsami découvre la Coupe aux grandes Orhei

Ce mardi, le Ludogorets Razgrad rencontre un néophyte de la Ligue des Champions : le FC Milsami Orhei, tout juste...

Fermer