En route pour l’Euro 2016 – 10ème journée

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 14 octobre 2015

La dixième journée des éliminatoires de l’Euro 2016 a rendu son verdict : huit nations de la zone Footballski valident leurs tickets pour la France. En revanche l’aventure se prolonge pour quatre d’entre elles qui devront passer par les barrages.

Groupe A : La République Tchèque conclut parfaitement

  • Turquie 1-0 Islande
  • Pays-Bas 2-3 République Tchèque
  • Lettonie 0-1 Kazakhstan

Avec une équipe légèrement remaniée, la République Tchèque a parfaitement terminé sa phase de qualification avec une victoire face aux Pays-Bas. Une victoire qui s’est rapidement dessinée grâce à un but du futur meilleur arrière droit du monde Pavel Kaderabek puis par un but de l’homme en forme du Slovan Liberec, Josef Sural, son premier avec la sélection tchèque. Si les Tchèques se retrouveront à 10 peu avant la mi-temps après un tacle stupide de Suchy, ils marqueront un troisième but grâce à un contre son camp fantastique de Robin Van Persie. Malgré les deux buts hollandais en seconde période, les Tchèques tiennent bon et accrochent un résultat éliminant leur adversaire du soir. Dans les autres matchs, la Turquie s’est qualifiée grâce à sa victoire face à l’Islande.

Groupe B : La Bosnie accroche les barrages

  • Pays de Galles 2-0 Andorre
  • Belgique 3-1 Israël
  • Chypre 2-3 Bosnie-Herzégovine

Un groupe où il n’y a que deux équipes Footballski et elles s’affrontaient pour une place en barrages avec le risque de tout perdre et de faire les affaires d’Israël qui avait pourtant largement compromis ses chances face aux Chypriotes. Cette menace sera rapidement écartée par la belle victoire des Belges face à Israël. Dans le match à suivre, ce sont donc les hommes de Bazdarevic qui s’offrent des barrages inespérés, deux ans après leur première participation à une grande compétition. Mais tout ne fut pas si facile, car même après avoir ouvert le score par l’intermédiaire de Medunjanin, les Bosniens vont se retrouver menés avec notamment un but de Charalambidis. Heureusement, ce même Medunjanin va remettre les équipes sur un pied d’égalité peu avant la mi-temps, avant que Djuric qualifie les siens pour les barrages en deuxième période.

Groupe C : Entre joie slovaque et déception ukrainienne

  • Ukraine 0-1 Espagne
  • Luxembourg 2-4 Slovaquie
  • Biélorussie 0-0 Macédoine

La Slovaquie l’a fait. Pour la première fois de sa récente histoire les slovaques se qualifient pour un Euro ! Même s’il ne faut pas oublier les participations sous le maillot Tchécoslovaquie, ce jour est à marquer d’une pierre blanche pour un football slovaque qui continue de progresser de jour en jour et une sélection qui s’est parfaitement reprise depuis l’arrivée d’un certain Jan Kozak sur le banc de touche. Ainsi, ce match face au Luxembourg devait être une formalité pourtant, si les Slovaques prirent rapidement un avantage certain en première mi-temps avec trois buts coup sur coup, la machine a failli se renverser l’espace de quelques minutes avec un tir fantastique de Mabio Mutsch puis un penalty concédé par Adam Nemec, dont on ne sait toujours pas ce qu’il faisait là. Au final, le vice capitaine Marek Hamsik viendra soulager le cœur des slovaques et propulser le pays vers la France !

Dans l’autre match important du groupe, l’Ukraine, pourtant extrêmement dominateur, ne réussira jamais à tromper De Gea, le portier espagnol. Saluons également l’autre portier, Pyatov, qui, malgré son irrégularité, a su garder l’espoir des Ukrainiens avec de magnifiques arrêts et un penalty sauvé. L’Ukraine n’était pas loin de l’exploit, aurait surement mérité mieux que cette défaite mais est toujours en course pour les barrages. Des barrages synonyme de mauvais souvenirs pour le peuple ukrainien …

Groupe D : La Pologne tamponne son ticket

  • Allemagne 2-1 Géorgie
  • Pologne 2-1 Irlande
  • Gibraltar 0-6 Écosse

Dans ce groupe, tout le monde avait les yeux rivés sur Varsovie. Si l’on jouait à Gibraltar et à Leipzig, ce n’était que pour du beurre. L’Ecosse n’a fait qu’une bouchée de Gibraltar qui termine-là sa première campagne d’éliminatoires alors que l’Allemagne a eu toutes les peines du monde à se défaire d’une séduisante Géorgie, profitant d’un équilibre bancal ces derniers temps chez les champions du Monde. La Pologne, à qui il suffisait un nul, et l’Irlande, elles, s’affrontaient pour déterminer qui se rendrait directement en France et qui passerait par les barrages. Au final, c’est la Pologne qui s’en est sortie dans un match à l’intensité extraordinaire. Il y avait un vrai sentiment de finale dans cette partie et le spectacle ainsi que le suspens furent au rendez-vous.

Très tôt, c’est Grzegorz Krychowiak qui ouvre le score d’une superbe frappe à l’entrée de la surface, mais Walters égalise dans la minute qui suit sur penalty. Heureusement pour elle, la Pologne a, dans ses rangs, un joueur d’exception. Ce genre de joueur qui serait titulaire dans n’importe quelle équipe. Il se nomme Robert Lewandowski et il a inscrit, juste avant la mi-temps, son 13e but dans ses éliminatoires. Un but qui envoie la Pologne en France en fin de saison, puisque plus rien ne sera marqué en seconde période, malgré une énorme pression irlandaise durant la deuxième partie de celle-ci. Deux équipes qui ont défendu leurs couleurs avec fierté et détermination mais, au final, c’est naturellement Footballski qui gagne.

CRELytuWgAA5yOk

© uefa.com

Groupe E : Les barrages pour la Slovénie

  • Estonie 0-1 Suisse
  • Saint-Marin 0-2 Slovénie
  • Lituanie 0-3 Angleterre

Ici tout était déjà joué à part improbable défaite des Slovènes par une dizaine de buts d’écart à Saint-Marin. Cela n’a évidemment pas eu lieu et, malgré quelques difficultés, ces derniers se sont imposés grâce à Cesar et Pecnik. Pour les Baltes, l’Euro se passera à la maison : l’Estonie a régressé tout au long de cette campagne mais a bien tenu face à une Suisse déjà qualifiée. En revanche tout va très mal pour la Lituanie, balayée 3-0 sur sa pelouse par l’Angleterre, qui au passage a réussi à remporter ses dix matchs de qualifications.

Groupe F : La Roumanie conclut enfin

  • Finlande 1-1 Irlande du Nord
  • Iles Féroé 0-3 Roumanie
  • Grèce 4-3 Hongrie

La Roumanie a enfin validé son ticket pour l’Euro en France. En panne ces derniers temps et sous la menace de la Hongrie, les Roumains ne sont pas tombés dans le piège des Iles Féroé avec cette victoire 3 à 0. Alexandru Maxim viendra compléter le doublé de Constantin Budescu et offrir à la Roumanie cette seconde place derrière les Nord Irlandais, neutralisés un partout en Finlande. Les Hongrois seront quant à eux barragistes après leur défaite en Grèce sur le score fleuve de 4 à 3. Panagiotis Kone donnera la victoire aux Grecs en toute fin de rencontre. La Grèce en termine donc avec cette piteuse campagne des éliminatoires, conclut par une dernière place exæquo avec les Iles Féroé.

Groupe G : Slutsky remet la Russie sur les rails

  • Suède 2-0 Moldavie
  • Autriche 2-0 Liechtenstein
  • Russie 2-0 Monténégro

La Russie se qualifie donc sans trop de surprise face à un Monténégro qui avait envoyé une équipe bis (ou expérimentale) à Moscou. Dans le stade du Spartak et au bout de l’ennui et du froid, la victoire deux buts à zéro a été obtenue sans trop de difficultés. C’est le « vieux débutant » Oleg Kuzmin qui a ouvert le score en fin de première mi-temps pour sa troisième sélection avant d’être suivi par Kokorin qui, sur penalty, a inscrit son dixième but en sélection. Le portier monténégrin débutant Mijatovic a lui notamment empêché Dzyuba d’inscrire un troisième but dans cette rencontre mais les Monténégrins ne se sont jamais montrés dangereux.

La Suède ira donc en barrages et a imposé une énième défaite à nos Moldaves qui, humiliation suprême, finissent dernier de ce groupe derrière le Liechtenstein battu par une Autriche déjà qualifiée avec neuf victoires et un nul. Les Tricolorii clôturent donc une campagne qui a ressemblé à un calvaire tout au long de ces 13 derniers mois. Le sursaut en Russie (avec un miraculeux match nul) n’était qu’une illusion, rapidement éteinte par la déconvenue face au Liechtenstein. Une nouvelle fois sans idées devant (2 tirs seulement), il n’y a pas eu d’effet Stoica. La Moldavie se doit de trouver un nouveau sélectionneur rapidement et préparer au mieux la prochaine campagne.

Le beau tifo Russe pour la réception du Monténégro

Le beau tifo Russe pour la réception du Monténégro | © fratria.ru

Groupe H : La Croatie qualifiée dans la douleur

  • Italie 2-1 Norvège
  • Bulgarie 2-0 Azerbaïdjan
  • Malte 0-1 Croatie

Entament son match sans grande sérénité, la Croatie a pourtant fait le boulot en ouvrant le score à Malte assez rapidement grâce à Perisic. Le score ne bougera pas et même s’il est peu reluisant, il va suffire pour qualifier les Dalmates, qui vont pouvoir remercier l’Italie. Une Italie qui, rapidement menée à domicile par la Norvège, va réagir en deuxième mi-temps et s’imposer deux buts à un pour envoyer les Scandinaves en barrages.

Dans le match Footballski des éliminés, Aleksandrov et Rangelov ont permis à une Bulgarie, qui va devoir reconstruire avant la prochaine campagne, de battre une équipe d’Azerbaïdjan pourtant en progrès ces derniers temps.

Groupe I : L’Albanie verra la France

  • Arménie 0-3 Albanie
  • Serbie 1-2 Portugal

L’Albanie, qui avait son destin en main, a fait le boulot en Arménie en s’imposant par trois buts et devance le Danemark de deux petits points. La Serbie s’incline à Belgrade face au Portugal et termine ses éliminatoires avec seulement 4 petits points, une campagne bien décevante au vu de l’effectif de cette formation.

Le bilan Footballski

Qualifiés : [8/27] République Tchèque, Autriche, Pologne, Slovaquie, Roumanie, Russie, Albanie et Croatie

Barragiste : [4/27] Slovénie, Ukraine, Hongrie et Bosnie.

Éliminés : [15/27] Kazakhstan, Lettonie, Biélorussie, Macédoine, Géorgie, Grèce, Moldavie, Azerbaïdjan, Arménie, Serbie, Monténégro, Lituanie, Estonie, Bulgarie et Chypre.

La rédaction Footballski


Photo à la une : © uefa.com

En route pour l’Euro 2016 – 10ème journée
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Consommateur de vodka, amoureux du Dynamo Kiev, défends l'intégrité territoriale de l'Ukraine sur Footballski.

Gloire à nous, gloire aux héros !

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
L’avenir très incertain des clubs relégués en L2 roumaine

Au terme d'une véritable saison couperet, pas moins de six clubs ont été relégués de Liga 1, la première division...

Fermer