Retour sur la journée 27 d’UPL 2016-2017 – Championnat d’Ukraine de football

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 3 mai 2017

La vingt-septième journée en Ukraine vient de se terminer et le Shakhtar Donetsk est toujours plus proche du titre alors que le Dnipro continue de se battre pour sa survie sportive.

Les résumés du week-end

Olimpik Donetsk vs. Zarya Lugansk

Dans un combat important pour l’Europe d’équipes en méforme inquiétante, l’Olimpik aurait pu ouvrir le score très rapidement sur une frappe spectaculaire de Sergiychuk aux vingt-cinq mètres étant venue heurter la transversale de Makharadze. C’est le Zorya, qui reste paradoxalement sur huit matchs d’invincibilité à l’extérieur, qui a ouvert le score juste après le premier quart d’heure grâce à Paulinho, qui reprenait victorieusement de la tête un centre minutieux de Petriak. Le break aurait pu être fait sur un coup-franc très dangereux de Lipartia, tiré depuis le côté droit à l’extérieur de la surface de réparation mais le ballon était bien repoussé par Makharadze. Le Zorya était puni était deuxième mi-temps puisqu’une sortie loupée du gardien Levchenko permettait à Nemchaninov de placer sa tête rentrante. Dans les dernières minutes, Fedori commettait une faute de main dans la surface qui n’était pas sanctionnée par l’arbitre. La protestation des joueurs du Zorya valait à Gordiyenko d’être expulsé. Score de parité à la fin du match, ce qui n’arrange personne (1-1).

Shakhtar Donetsk vs. Oleksandriya

Après sa victoire lors du choc sur le terrain du Dynamo Kiev, le Shakhtar Donetsk pouvait, selon les résultats du week-end, être sacré dès cette 27ème journée. Il lui fallait pour cela dans un premier temps l’emporter face à Oleksandriya. Pour venir à bout de l’actuel quatrième, le Shakhtar a dû faire preuve de patience. Il aurait pu être rapidement mené au score si la tête de Banada n’avait pas trouvé la transversale de Pyatov (9′). Le même Banada se procure par la suite une autre occasion (34′) face à un club du Donbass décidément peu en verve en première période. C’est ensuite Polyarus qui se distingue en trouvant le poteau (41′) avant de forcer Pyatov à se coucher sur l’une de ses frappes (43′). C’est donc une première période étonnamment à l’avantage d’Oleksandriya au niveau des occasions qui s’achève sur le score de 0-0.

Contraints de réagir, les coéquipiers de Darijo Srna, qui a prolongé son contrat d’une saison supplémentaire ce lundi, se sont remis dans le sens de la marche en deuxième période. Meilleur buteur du championnat, Facundo Ferreyra est l’homme de la révolte du Shakhtar. L’attaquant argentin contraint tout d’abord le gardien d’Oleksandriya Andriy Novak à réaliser une belle parade en reprenant de la tête un centre de son capitaine (64′) avant de se montrer plus adroit sur une action en tout point similaire à la 81ème minute. C’est l’unique but de la rencontre, celui de la victoire (1-0). Grâce à ce succès à Kharkiv, le Shakhtar Donetsk conforte sa place de leader et pouvait donc potentiellement être sacré champion ce week-end. Sa partie du travail étant faite, il ne restait plus au Shakhtar qu’à attendre une bonne nouvelle en provenance de Kiev, où les Chornomorets Odessa « recevaient » le Dynamo.

Chornomorets Odessa vs. Dynamo Kiev

L’ouverture du score ne va pas traîner avec, dès la deuxième minute, un bijou d’ouverture plein centre de Shepelev qui annihile la défense odessite pour répondre à l’appel d’Andriy Yarmolenko, qui ne tremble pas pour le 1-0. Dominateur, le Dynamo va finir par faire le break un peu avant la mi-temps. Une superbe action collective conclue par un caviar de Yarmolenko pour Artem Besedin qui fusille le portier du Chornomorets. Totalement dépassée, Odessa va définitivement sombrer à peine trois minutes plus tard. Domagoj Vida vient placer sa tête sur corner. Imparable, trois à zéro. Le Chornomorets devra attendre l’heure de jeu pour se montrer enfin dangereux avec une occasion de réduire la marque, sauvée de justesse devant sa ligne par le défenseur croate, buteur en première période. Andriy Yarmolenko vient ensuite inscrire un doublé sur penalty après une faute peu évidente sur sa personne à la 80ème. Odessa sauve finalement l’honneur en fin de rencontre avec un centre piège de Mykyta Tatarkov qui trompe Maksym Koval. Un dernier but qui ne change rien au résultat final et à la victoire nette du Dynamo (1-4).

La lutte pour le maintien

  • En cas de victoire à Poltava, le Stal Kamianske pouvait assurer son maintien. Il devra patienter au moins une semaine de plus puisqu’il s’est incliné sur le terrain du Vorskla (2-0). Vyacheslav Charpar (sur penalty) puis Pavlo Rebenok ont offert en neuf minutes un succès déterminant au Vorskla Poltava, quasiment assuré de se maintenir. Ce devrait aussi être le cas du Stal Kamianske qui n’a pas grand chose à craindre malgré sa défaite.
  • Le maintien est aussi en excellente voie pour le Zirka Kropyvnytsky, vainqueur (3-2) du Karpaty Lviv. Si l’ancien du Shakhtar et du Dynamo Oleksandr Hladkyy a ouvert le score sur penalty pour le Karpaty, Dmytro Bilonoh, Ihor Zahalskyy (sur penalty) et Maksym Drachenko ont permis au club de l’ex-Kirovograd de mener 3-1 à la pause. En deuxième période, Olexiy Hutsulyak réduit le score pour le Karpaty sans conséquence. Avec ce succès, le Zirka est quasiment maintenu tandis que le Karpaty se retrouve sous la menace.
  • Le Dnipro n’est pas encore mort ! Un but inscrit dans les arrêts de jeu de la deuxième période sur penalty par Yevhen Cheberko a permis au Dnipro de l’emporter (1-0) chez le Volyn Lutsk, lanterne rouge. Si le Volyn s’approche encore un peu plus de la relégation, le FK Dnipro revient à trois petits points du Karpaty Lviv, premier non-relégable. L’espoir demeure pour une équipe aux abois financièrement et pénalisée de quinze points par la FIFA et la fédération ukrainienne.

L’équipe-type du week-end

La polémique du week-end

Des arbitres « spéciaux » pour les équipes de Louhansk et Donetsk ?

Comme partout ailleurs en Europe, l’arbitrage est toujours sujet à interprétation pour les acteurs des matches. Un peu plus en Ukraine peut-être, dans un pays qui reste en guerre à l’Est et qui a reconnu la lutte contre la corruption comme cause nationale. Preuve que ce fléau est très ancré.  Ce week-end, l’entraîneur du Zorya Louhansk, Iouri Vernydub, était très remonté à l’issue du match nul un but partout de son équipe face à l’Olympik Donetsk. En cause selon lui, un arbitre désigné en raison de l’origine des deux équipes (provenant des deux régions en guerre).

Il a refusé de venir s’exprimer en conférence d’après-match mais les caméras ont pu capter son commentaire alors qu’il allait saluer son homologue sur l’autre banc de touche. « Où sont-ils aller chercher cette horreur ? Quatre matches d’affilée… Vous êtes tués par l’arbitre… J’ai le sentiment qu’il n’y a que les équipes de Donetsk et Louhansk qui sont arbitrés de la sorte. »

En cause notamment un penalty qui aurait dû être accordé à son équipe dans les derniers instants du temps réglementaire pour une main (assez évidente) dans sa surface d’Opanensenko. Si l’arbitrage fut mauvais, cela était tout de même contre une équipe de Donetsk, la raison de l’origine géographique de l’équipe perd donc en crédibilité. Gageons cependant que le football ukrainien est encore loin de la totale équité…

La « Persha Liga » ce week-end

Ca y est, Illichivets a acquis sa remontée sportivement dans l’élite pour l’an prochain après sa victoire 2-1 sur le terrain de Cherkassy. Mais derrière, la situation évolue et la bataille continue de faire rage. Le Veres Rovno, à la faveur d’une victoire 2-0 contre Arsenal, a repris pour un petit point la deuxième place au Desna Chernihiv qui n’a pu faire mieux que 0-0 contre le relégable Sumy.

Sumy est d’ailleurs le seul relégable a conserver une chance car c’est bel et bien fini en Persha Liga pour Ternopil, battu 2-0 sur sa pelouse par Inhulets qui s’éloigne de la zone de barrage. Terminé également pour le Skala Stryi tombé 2-0 sur le terrain de l’Avangard Kramatorsk. Mykolaiv de son côté est toujours barragiste après sa défaite 1-0 contre le Naftovyk. Le Bukovyna Chernivtsi n’est pas à l’abri non plus après sa défaite 2-0 à domicile contre le FC Poltava. Du coup, c’est la Hirnyk Sport qui a fait la bonne opération du week-end en s’imposant 3-1 chez le Kolos, quatrième, qui n’a plus rien à jouer.

Dans le dernier match du week-end, Helios Kharkiv et Obolon Kiev se sont quitté sur un match nul 0-0, loin du match aller qui avait vu les joueurs de la capitale dominer leur sujet.

Le point coupe d’Ukraine

À la fin de la saison, le Dynamo Kiev et le Shakhtar Donetsk se seront affrontés six fois : une fois en Super coupe d’Ukraine, quatre fois en championnat et donc en finale de la coupe.

Sans trembler, le Dynamo l’a facilement emporté (4-0) sur le terrain du dernier représentant de la Persha Liga, le MFK Mykolaiv. Un triplé d’Andriy Yarmolenko et un but extraordinaire de la recrue hongroise du mercato hivernal Tamás Kádár ont permis au Dynamo d’assurer sa qualification. Vainqueur par forfait de son quart de finale face au FK Poltava (Persha Liga) pour cause de terrain impraticable, le Shakhtar Donetsk s’est quant à lui imposé sur la plus petite des marges (1-0) face au FK Dnipro grâce à un but du capitaine d’un soir Taison.

La finale opposera donc les deux géants d’Ukraine à Kharkiv, là où reçoit habituellement le Shakhtar Donetsk, le 17 mai prochain. Conséquence de ce duel entre deux équipes assurées de terminer au deux première places : le troisième du championnat ira directement en phase de groupes de la Ligue Europa la saison prochaine.

Le but du week-end

Ce n’est pas un but inscrit lors de cette 27ème journée qui a été choisi. En demi-finales de la coupe d’Ukraine, le défenseur international hongrois du Dynamo Kiev Tamás Kádár a inscrit le deuxième but de son équipe sur le terrain du MFK Mykolaiv d’un superbe retourné acrobatique et a contribué au facile succès (4-0) de son équipe et donc à sa qualification pour la finale.

Les tribunes du week-end

Chernomorets Odessa | © ultras.org.ua

Dnipro Cherkasy | © ultras.org.ua

Veres Rivne (D2) | © ultras hearts

Veres Rivne | © ultras hearts

Metalist (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Metalist (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Brovari (Ligue amateur) | © ultras.org.ua

Karim Hameg, Mourad Aerts, Rémy Garrel, Adrien Laëthier et Philippe Ray.


Image à la une : © AFP PHOTO / YURI CORTEZ

Retour sur la journée 27 d’UPL 2016-2017 – Championnat d’Ukraine de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Coupe de Russie, bref historique

Ce soir, la finale de la Coupe de Russie opposera le Lokomotiv Moscou et Ural Ekaterinbourg. Pour le premier, c’est...

Fermer