On a vécu Zimbru Chisinau vs. Academia Chisinau

Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 10 novembre 2014

On était à Chişinău pour l’un des nombreux derbys de la capitale, entre l’historique FC Zimbru et l’Academia. Dans une fraîcheur ensoleillée, les visiteurs ont glacé une équipe du Zimbru décidément incapable d’enchaîner les bonnes performances cette saison. Récit.

Située à l’extrémité sud-est de la capitale, la Zimbru Arena est la principale réalisation d’un complexe sportif très moderne – en contraste avec les barres soviétiques qui l’entourent – et qui comprend également 2 terrains annexes, des terrains de tennis et un hôtel 3 étoiles qui accueille aussi bien les joueurs que certains touristes. Mais malgré ce joli petit stade (10 500 places) et le prix du ticket bon marché (30 lei, soit environ 1,5€), le football moldave n’attire pas les foules, si ce n’est lors des grandes occasions : les matchs européens, ceux contre le Sheriff ou lorsque l’équipe nationale y joue.

Aujourd’hui, le Zimbru Chişinău, 7e seulement, affronte une équipe de l’Academia Chişinău encore moins bien classée, à l’avant-dernière place, pour tenter de poursuivre sur leur bonne lancée depuis la défaite face au Sheriff Tiraspol, fin septembre : 2 nettes victoires en championnat, et un cinglant 0-10 infligé au FC Gagauzia en Coupe de Moldavie mercredi.

Il est 15 heures, le coup d’envoi vient d’être donné, les tribunes sont clairsemées (environ 1000 spectateurs d’après le site officiel du club), les ultras ne sont pas encore au complet et il fait 6°C au soleil, soit un peu moins à l’ombre. Bref, on se les caille.

Après un début de match dominateur, le Zimbru s’endort un peu et les occasions sont peu nombreuses, si bien que l’Academia a failli ouvrir le score, par deux fois ; mais le gardien Denis Rusu a montré que son équipe pouvait compter sur lui, sortant ces deux tirs de Cone en corner.

Les seuls réchauffements viennent des chants incessants des ultras, composés de deux groupes, l’un roumanophone et l’autre présumé russophone – bien qu’ils chantent en roumain de temps à autre – ainsi que quelques échauffourées entre Potîrniche et Cone. L’arbitre siffle la mi-temps, histoire que chacun ait le temps de s’acheter du pop corn, une bière ou un hot-dog pour oublier ces tristes 45 premières minutes.

Zimbru vs. Academia aperçu 1

Le début de la deuxième mi-temps décidera du match, puisqu’un pénalty est sifflé en faveur de l’Academia à la 54e. Transformé par Ţurcan, il est suivi dans la foulée d’une faute de main évidente dans la surface des visiteurs. Seulement, Vremea loupe lamentablement cette occasion de recoller au score. Le coach Kubarev effectue ses trois changements assez rapidement, mais Dan Spataru se retrouve trop seul en pointe, face aux grands gaillards de l’Academia qui repoussent les longs ballons envoyés sur lui. Comme à son habitude, le capitaine Erhan essaie de dynamiter son flanc gauche, cependant ses passes manquent de réussite.

Pendant ce temps, le Dacia et le Sheriff reçoivent quelques gentillesses depuis les kops ultras. Les galben şi verzi parviennent à se créer des occasions face à une équipe de l’Academia qui a placé une marshrutka devant son but. Cela dit, quand il s’agit de cadrer une frappe, c’est plus difficile, ou alors le gardien de l’Academia Avram parvient à sauver les meubles, comme sur l’occase la plus chaude du match (74e). Du coup, le marquoir des hôtes restera vierge, malgré les encouragements torses-nus des ultras, un carton rouge pour Negru en fin de match et une glissade du gardien adverse qui sera leur seule satisfaction sur le terrain.

Zimbru vs Academia - Ultras Numai

Nouvelle désillusion pour le Zimbru, qui malgré tout s’en va remercier ses fidèles supporters. Au final, l’audience aurait dû en faire de même tant le show aujourd’hui se trouvait davantage dans les tribunes que sur le terrain.

Le résumé du match (par Moldfootball.com):

 

Thomas Ghislain

On a vécu Zimbru Chisinau vs. Academia Chisinau
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera la Coupe du Monde 2018. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Chez les Mamic, un charlatan peut en cacher un autre

Après deux raclées contre le Red Bull Salzbourg en Europa League, le Dinamo Zagreb est presque éliminé et continue de...

Fermer