L’oeil du recruteur #33 : Otar Kiteishvili

Saison 2017 : 5 espoirs du championnat géorgien
Antoine Gautier
Antoine Gautier - Publié le 24 juillet 2018

L’œil du recruteur revient et c’est toujours le même principe. Un rapport détaillé, technico-tactique d’un joueur de nos championnats, qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion de vous faire découvrir aujourd’hui un joueur que vous devriez voir dans un championnat plus huppé d’ici peu : Otar Kiteishvili du Dinamo Tbilissi.

Otar Kiteishvili

Nom complet : Otar (« Oto ») Kiteishvili
Né le : 26 mars 1996 à Rustavi (22 ans)
Pays : Géorgie
Taille – Poids : 1,73 m – 65 kg
Poste (pied) : Milieu offensif
Autre(s) poste(s) : Meneur de jeu, ailier droit, ailier gauche, milieu relayeur
Club : Dinamo Tbilissi – Erovnuli Liga, Géorgie
5 sélections avec la Géorgie

CARRIÈRE

Pur produit du centre de formation du Dinamo Tbilissi, Otar Kiteishvili monte un à un les échelons au sein du club. Aujourd’hui capitaine, à la fois meilleur buteur et meilleur passeur du championnat, il a également revêtu le maillot blanc géorgien lors des deux derniers matchs de la sélection. Initialement positionné sur l’aile pour exploiter au mieux sa vitesse et sa vivacité, il a été progressivement replacé au cœur du jeu, où sa technique et son sens de la passe en ont fait naturellement le dépositaire du jeu des lurji-tetri. Connu pour être très introverti, il a progressivement su forcer sa nature et porte désormais avec autorité le brassard de capitaine. Un brassard qu’il a porté également à huit reprises en sélection espoirs.

Champion de Géorgie (2016), double vainqueur de la coupe (2015 et 2016) et vainqueur de la Supercoupe, il a manqué pour un rien le titre l’an dernier, manquant dans des dernières secondes face au Torpedo Kutaisi le penalty qui aurait pu offrir le titre au Dinamo. Un échec qui, selon ses dires, « lui a donné des cauchemars toutes les nuits pendant trois semaines » mais qui n’a fait qu’augmenter son exigence envers lui-même. Le Dinamo Tbilissi étant peu en réussite en Coupe d’Europe, il n’a pour le moment pas véritablement pu se tester face à des adversaires de niveau supérieur, mais a déjà offert une belle démonstration de son talent face aux slovaques du DAC il y a quelques jours malgré une élimination concédée dans les dernières minutes.

Utilisation actuelle

Véritable couteau suisse du milieu de terrain, Kiteishvili bénéficie de son gabarit léger pour être un milieu relayeur et harceleur capable de remonter la balle de son camp aux trente mètres adverses. Le Dinamo Tbilissi jouant en 4-2-3-1, il est depuis quelques saisons le meneur de jeu attitré mais il n’est pas rare de le voir évoluer un cran plus bas comme milieu relayeur, notamment en sélection, ou encore sur l’aile où sa technique et sa vision du jeu lui permettent de combiner facilement avec les milieux axiaux. Compte tenu de son rôle au Dinamo Tbilissi, c’est lui qui tire les coups francs, les penaltys et les corners, d’où un nombre important de passes décisives (11 en 18 matchs sur cette première partie de saison).

Meilleur exemple de son activité, et le plus récent : lors du match aller face au DAC Dunajska Streda, il bénéficie d’une récupération haute de son équipe et se projette tout de suite vers l’avant. Sa fréquence de touche de balle lui permet de rester à distance de ses adversaires. Au milieu de quatre joueurs, il parvient à glisser la balle dans le bon tempo pour le but de son attaquant Zivzivadze.

Profil

  • Polyvalent, Kiteishvili est à l’aise dans toutes les parties du terrain. Sa volonté de se projeter toujours vers l’avant en font un joueur offensif précieux quelque soit son poste.
  • Sa couverture de balle et sa technique lui permettent d’être immédiatement en action lors de sa prise de balle. En une ou deux touches, il élimine son premier adversaire et lève rapidement la tête pour trouver ses partenaires.
  • C’est un joueur altruiste. Malgré un nombre de buts élevé dans le championnat géorgien (12 cette saison, 15 l’an dernier), il cherche le plus souvent à faire jouer ses coéquipiers. Comme il accapare souvent plusieurs joueurs adverses, ses montées de balle libèrent des espaces pour ses partenaires.
  • Kiteishvili est doté d’une bonne frappe, plus précise que puissante. Au Dinamo, tous les coup-francs situés aux abords de la surface de réparation sont pour lui. S’il ne fait pas toujours mouche, il s’applique à tous les cadrer.
  • Malgré un gabarit assez frêle, Kiteishvili compense par une condition physique au top et une capacité à savoir placer son corps pour éviter les impacts. On l’a vu lors de la rencontre face au DAC et en sélection, il est toujours présent en seconde lame pour récupérer un ballon dans les pieds de l’adversaire et sait éviter les tacles de ses adversaires. Ce sera surement une autre histoire dans un championnat plus relevé, mais il a déjà montré qu’il savait augmenter son niveau d’exigence quand il le fallait.
  • Son humilité et sa capacité à travailler pour l’équipe est indéniablement un atout. Alors qu’il aurait pu se contenter d’une place d’indéboulonnable au Dinamo Tbilissi, il sait que le chemin est encore long pour faire une belle carrière.
  • Très à l’aise sur les passes courtes et le jeu en petit périmètre. Le jeu long constitue néanmoins un domaine où il doit s’améliorer pour savoir alterner un peu plus si le jeu de son équipe le demande.

Evaluation

Etre capitaine du Dinamo Tbilissi et international A géorgien à 22 ans n’est en aucun cas une garantie de sa capacité à réussir au plus haut niveau, en témoignent le nombre de jeunes joueurs géorgiens qui se sont brûlés les ailes dans un championnat plus huppé. C’est en revanche le signe que Otar Kiteishvili est un des plus grands espoirs géorgiens de ces dernières années. Sa progression parfaitement linéaire en a fait un joueur repéré et scruté par tous les spécialistes de la région depuis plusieurs années. Largement au-dessus du lot dans le championnat géorgien, on attend un premier signe de faiblesse de sa part qui n’est toujours pas venu.

Otar Kiteishvili © fcdinamo.ge

Comme pour tout joueur géorgien, le changement d’environnement et de niveau d’exigence constituera le premier obstacle à franchir. Il pourrait néanmoins prendre exemple sur son ancien coéquipier Giorgi Papunashvili, bien intégré au Real Zaragoza, ou sur Giorgi Kharaishvili assez épatant avec l’IFK Göteborg. Le second obstacle sera surement sa capacité à encaisser des efforts physiques répétés à haute intensité. Si ces deux obstacles sont levés – il semble bien parti pour le premier – il peut constituer une belle pioche pour un club qui n’aura à débourser qu’un investissement minime.

Cibles types : Nice, Nantes, Dijon, Getafe, Augsbourg, FC Copenhague, SC Braga
Prix : 600 000 €
Rapport qualité / prix : Bon
Note du joueur : B+
Note du potentiel : A-

Antoine Gautier


Photo de couverture : Otar Kiteishvili © fcdinamo.ge

L’oeil du recruteur #33 : Otar Kiteishvili
5 (100%) 10 votes

A propos de l'auteur

Antoine Gautier

Antoine Gautier

Khinkalis et khatchapouris sur footballski. Caucasiophile, mon horizon s'élargit à l'Est toujours avec un stylo et un micro.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Brice Goupy, milieu de terrain du FK Palanga

Loin des caméras, Brice Goupy est parti se relancer en troisième division roumaine, au Metalosport Galati, avant de continuer son...

Fermer