Mondial: présentation de la Russie

Rusko - Publié le 10 juin 2014

Combien de sélections peuvent se targuer d’être composées uniquement de joueurs du championnat ? La Russie fait partie de ces équipes, c’est peut-être même la seule. 23 joueurs issus du championnat russe, parmi lesquels on retrouve l’éternel Akinfeev, le fougueux Denisov et l’imprévisible Shirokov notamment.

En 2012, malgré un premier match convainquant, la Russie avait déçu, et pas qu’un peu. Depuis, Capello a pris les rênes de l’équipe et a su inculquer à ses joueurs une discipline tactique qui leur faisait cruellement défaut, sans parler d’un sérieux et d’un professionnalisme qu’on ne pourra juger que sur place, au Brésil.

Terminé le jeu parfois chatoyant, découvert mais peu organisé. Don Fabio a amené une vraie rigueur à sa sélection et une discipline qui se ressent dans les chiffres. En effet, la Russie s’est qualifiée en terminant première de son groupe, devant le Portugal, et en ayant encaissé 5 buts en 10 matchs. Il faut bien avouer également, que, mise à part le Portugal, les adversaires étaient très abordables pour une sélection comme la Russie. Au final, si le parcours n’a pas été flamboyant (la défaite face à l’Irlande du Nord fait tâche), la Russie a su profiter des faiblesses du Portugal pour s’octroyer un ticket pour le Brésil. Très impliqué dans son rôle, Capello n’a cessé d’arpenter les stades de RPL dans le but d’affiner le plus possible sa sélection. Si dans sa première liste, certains choix avaient étonné, seul Semenov fait office de surprise dans la liste finale des 23 sélectionnés. 

Fabio Capello - Source [1]

Les surprises sont plutôt à chercher du coté des absents. Je pense notamment à Artem Dzyuba, meilleur buteur russe de la saison (17 buts, juste derrière Doumbia au classement final des buteurs de RPL) mais qui n’a jamais plu à Capello. Ajoutons également Bystrov, Pavlyuchenko, voire Pogrebnyak, plus ou moins habitués aux sélections internationales, ou encore Cheryshev que les suiveurs de la Liga connaissent peut-être.

Mais selon moi, la principale absence des 23 n’est pas le fait du sélectionneur italien, mais le résultat d’une blessure, celle de Dmitry Tarasov. Le capitaine et milieu défensif très travailleur du Lokomotiv s’est en effet blessé au genou début 2014, une blessure qui le prive du Coupe du Monde. Ainsi, malgré une réputation défensive, Capello présente une liste relativement offensive avec un seul vrai milieu défensif : Igor Denisov, même si Glushakov peut également jouer ce rôle.

La liste de 23 russes

Gardiens

Igor Akinfeev (CSKA), Yury Lodygin (Zenit) et Serguei Ryzhikov (Rubin)

Défenseurs

Vasily Berezutskyi (CSKA), Serguei Ignashevich (CSKA), Georgy Schennikov (CSKA), Vladimir Granat (Dinamo), Aleksey Kozlov (Dinamo), Andreï Eschenko (Anzhi), Dmitry Kombarov (Spartak), Andreï Semenov (Terek)

Milieux

Igor Denisov (Dinamo), Alan Dzagoev (CSKA), Roman Shirokov (Krasnodar/Zenit), Denis Glushakov (Spartak), Viktor Fayzulin (Zenit), Oleg Shatov (Zenit), Yury Zhirkov (Dinamo), Aleksey Ionov (Dinamo) et Aleksandr Samedov (Lokomotiv)

Attaquants

Aleksandr Kokorin (Dinamo), Aleksandr Kerzhakov (Zenit), Maksim Kanunnikov (Amkar)

Sélectionneur

Fabio Capello

Equipe-type

Difficile de composer l’équipe-type de Fabio Capello, tant l’italien peut s’adapter et proposer une équipe différente d’un match à l’autre. Néanmoins, la défense semble être l’élément sur lequel l’italien a le plus de certitude. Ainsi, devant Akinfeev, on devrait retrouver la charnière du CSKA Ignashevich-Berezutskyi, ou la charnière Ignashevich-Granat. Côté droit, Kozlov apparaît être le successeur actuel d’Anyukov alors que côté gauche Kombarov ne fait pas débat. Notez que ce dernier est plus un excellent défenseur de débordement qu’un vrai défenseur dans l’âme.

La sbornaya devrait se présenter avec un milieu à 3. Denisov semblait dans un premier temps tenir les faveurs de Capello, mais l’italien n’a pas hésité à sortir son capitaine de l’équipe de départ à plusieurs reprises. C’est pourquoi, on pourrait très bien retrouver Glushakov devant la défense ou en relayeur. S’il est remis de ses pépins physiques, Shirokov devrait tenir une place de titulaire indiscutable dans cette équipe. On peut aussi penser que Fayzulin aura sa chance, peut-être à la place de Glushakov. Finalement, celui qui fait les frais de l’arrivée de Capello à la tête de l’équipe, c’est le jeune Alan Dzagoev. En effet, le milieu offensif du CSKA n’a jamais vraiment eu les faveurs de son sélectionneur, la faute, sans doute, à un caractère parfois trop impulsif. En tout cas, on ne peut que regretter la très probable (j’espère me tromper) non présence de Dzagoev parmi les titulaires, tant il sait illuminer le jeu quand il est sur le terrain.

Devant, les russes ont plusieurs options. Si Samedov, auteur d’une excellent saison avec le Lokomotiv, pourrait avoir gagné sa place sur le côté droit, les deux autres places restent ouvertes. En qualité pure, Zhirkov serait le mieux placé pour jouer le rôle d’ailier gauche. Dans ce cas, Capello devra choisir entre la jeunesse de Kokorin et l’expérience de Kerzhakov. Capello peut également décider de faire jouer Kokorin côté gauche et de l’associer à Kerzhakov, et, dans ce cas, de laisser le côté gauche libre pour les montées de Kombarov.

En résumé, si derrière tous les choix semblent arrêtés, la faute notamment à un choix assez restreint au niveau des bons défenseurs russes, le milieu et l’attaque peuvent varier en fonction des joueurs et du système mis en place. Si je devais tenter une équipe-type pour cette Russie made in Capello, voici ce que ça donnerait

Equipe type de Russie

Les joueurs clés

Igor Akinfeev - Source [2]

Igor Akinfeev

Moins souverain que par le passé, le portier du CSKA est monté en puissance cette saison pour finir la saison en très bonne forme. Un bon parcours de la Russie passera forcément par de bonnes performances de son gardien

Sergeï Ignashevich - Source [3]

Sergeï Ignashevich

A l’instar de son équipe du CSKA, Ignashevich a fini très fort la saison, enchaînant les bonnes performances défensives. Malgré tout, sa relative lenteur pourrait causer quelques soucis à l’arrière garde russe, d’autant plus que son compère en charnière ne devrait pas être beaucoup plus rapide. Qu’importe, Sergeï compense par son sens du placement et son expérience.

Roman Shirokov - Source [4]

Roman Shirokov

L’enfant terrible du football russe. Adulé par les uns, incompris par les autres, Roman est une espèce rare qu’il faut choyer et protéger pour pouvoir en tirer toute la quintessence. Dans un bon jour, il peut vous éclairer tout le jeu, dans un jour sans il ratera absolument tout et sera un poids pour l’équipe.

Igor Denisov - Source [5]

Igor Denisov

Dans quel état d’esprit se présentera le capitaine russe pour cette Coupe du Monde ? Un peu en retrait depuis deux saisons, Denisov doit prouver à beaucoup qu’il est encore dans le coup.

Aleksandr Kokorin - Source [6]

Aleksandr Kokorin

Le jeune avant centre du Dinamo doit prendre ses responsabilités, prendre la place de Kerzhakov et démontrer tout le potentiel qu’il laisse entrevoir sur les pelouses de RPL depuis plus de deux ans maintenant.

J’aurais aimé ajouter Dzagoev à ces joueurs clés, mais il serait très surprenant que Capello change tous ses plans pour faire jouer le créateur du CSKA.

Quel objectif pour cette Coupe du Monde ?

Opposée à la Belgique pour le premier match, puis à la Corée du Sud et l’Algérie, la Russie se doit de sortir de cette poule qui semble très homogène. Pour cela, il faudra se méfier de tous les adversaires (pas seulement de la Belgique) et être sérieux tout au long de cette phase de poule. C’est sur ce point que nous verrons si le travail de Capello a bien porté ses fruits.

Ensuite, si l’aventure venait à se poursuivre, la Russie croiserait avec une des équipes du groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis). On se souvient qu’en phase de qualification la Russie a battu le Portugal 1-0 à Moscou et s’est inclinée 1-0 là-bas. Impossible d’envisager quoique ce soit, mais pourquoi ne pas rêver à un bon parcours russe lors de cette Coupe du Monde ?​

Dernière minute 

Pas remis de sa blessure, Roman Shirokov est forfait pour cette Coupe du Monde. Il est remplacé dans le groupe pas le jeune et prometteur Pavel Mogilevets. Capello va maintenant devoir revoir ses plans. Qui de Fayzulin, Shatov ou Dzagoev intégrera le 11 de départ russe ? Difficile à dire, même si mon choix se porterait naturellement vers Alan Dzagoev, capable de prendre le jeu de l’équipe à son compte et de bonifier les relations milieux-attaques.

Rusko & The Wolfman

Cet article est paru en premier sur SoccerPopulaire

Mondial: présentation de la Russie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Rusko

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Mondial – Equipe Footballski: Alan Dzagoev

Alan Dzagoev (23 ans / CSKA Moscou / Russie / 31 sélections / 8 buts) En club : Le natif de...

Fermer