Les premières joutes européennes de la saison sont terminées. L’occasion de revenir dessus avec le fameux bulletin Footballski, qui recense les surprises, satisfactions et déceptions de ce premier tour de Ligue des Champions.

🇦🇿 Qarabag – A

En signant quasiment tout une nouvelle défense cet été avec Donald Guerrier, Uros Matic et Kevin Medina, Qarabag ne fait pas mystère de ses ambitions : il veut retrouver la phase de groupes de la Ligue des Champions. Et pour l’instant, le club azéri répond présent. Le club qui évolue à Bakou s’est imposé 4-0 avec notamment un doublé du revenant Guerrier.

🇸🇮 Celje – B

Une victoire pour une première à ce niveau ne peut qu’être saluée ! Cependant, le score de 3-0 ne reflète pas vraiment la physionomie du match car les Irlandais, 14 fois champions, ont été dangereux les premiers, avec deux grosses occasions avant que Celje ne marque juste avant la mi-temps (43’). Le but ne permet pas de décomplexer les Slovènes qui prennent une marée en 2e mi-temps, heureusement sans conséquence en raison de la faiblesse dans l’avant-dernier et le dernier geste de leurs adversaires. A la 84e, tout le monde tremble quand Pat Hoban tape le poteau, finalement sans conséquence. Celje inscrit 2 buts dans les 2 dernières minutes afin de clôturer le suspens. Après avoir souffert pendant 90 minutes, Celje poursuit la belle aventure.

🇲🇰 Sileks Kratovo – C

Le Vardar Skopje, champion de Macédoine, étant trop fauché pour récolter une licence UEFA c’est le FK Sileks qui s’est coltiné le droit de disputer ce 1er tour. Et on a tout de suite vu la différence, avec un Qarabag habitué des campagnes européennes qui s’est imposé sans trembler face au modeste club de Kratovo (4-0). Un Sileks émoussé, donc.

🇵🇱 Legia Varsovie – D

Sur ce format d’un match sec certes à huis clos et à domicile, on aurait pu penser que le Legia, après un premier match officiel de Coupe de Pologne rondement mené avec son équipe B, n’allait faire qu’une bouchée de Linfield, l’ogre champion d’Irlande du Nord en titre. Mais c’était sans compter sur le malin plaisir qu’ont les clubs polonais à se rendre la tâche compliquée en Coupe d’Europe l’été venu. Avec un Boruc décisif, une attaque atone, un milieu à la petite semaine et une défense fébrile, le tout sans un Kapustka encore trop juste, le club de la Capitale s’est fait très peur pendant les trois quarts de la rencontre. Les Legionisci ne doivent leur salut qu’à des adversaires réduits à dix à 25 minutes de la fin, un but de José Kanté (de retour en grâce) sur un tir parfait à ras de terre depuis l’extérieur de la surface (82e) et à un poteau salvateur (88e). Ça passe donc pour cette fois mais gare à la déconvenue si tu ne muscles pas ton jeu Robert   Legia ! 

🇧🇾 Dynamo Brest – A

Après la rencontre, le speaker du Dynamo Brest a déclaré qu’il avait eu envie de pleurer en voyant les tribunes vides du Brestskiy OSK vides pour un tel match. Et quel match ça a été. Au milieu du chaos que vit actuellement la Biélorussie qui rencontre actuellement son histoire, le Dynamo Brest a agréablement surpris, contrairement à son adversaire, en manque total de rythme. Les champions en titre ont parfaitement débuté la rencontre pour leur tout premier match de Ligue des Champions en menant 3-0 après 20 minutes de jeu et 4-1 à la mi-temps. Les Kazakhs ont bien réagi en seconde période en inscrivant deux buts mais Abdoulaye Diallo, recruté en provenance du Rukh Brest cet été, leur a répondu pour un résultat final de 6-3. Inespéré pour un Dynamo Brest poussif en championnat mais qui a l’avantage d’avoir un peu plus d’une demi-saison dans les jambes. Brest, bastion fort de la révolution que vit actuellement le pays, maintient la flamme allumée et affrontera le FK Sarajevo au tour suivant.

🇰🇿 Astana – E

On ne s’attendait pas à grand chose de la part d’un club qui n’avait joué que quatre matchs officiels en 2020, mais tout de même. Et on ne va pas vraiment pouvoir sortir le nouveau coach Bilek de ce bourbier. Pourquoi laisser l’intouchable Eric sur le banc au profit du nouvel arrivé Nepogodov, qui a déjà prouvé sa médiocrité à de nombreuses reprises ? Pourquoi avoir aligné Radakovic en défense centrale, alors même qu’il ne s’était jamais entraîné avec Astana avant d’arriver en Biélorussie ? Pourquoi avoir totalement renouvelé la ligne offensive alors qu’elle avait déjà prouvé son efficacité à maintes reprises ? Pourquoi ne pas avoir mis à son poste le meilleur attaquant du championnat Sotiriou ? Nous n’avons pas compris ce qu’a voulu faire Bilek, ses joueurs non plus visiblement. C’est une énorme claque que vient de recevoir Astana.

🇷🇸 Crvena Zvezda – A

Cela devient une bonne habitude, commencer les qualificatifs pour la Ligue des Champions tout en bas de l’échelle. Après que les deux dernières campagnes ont débouché sur une participation à la phase de groupes, le coach Stankovic avait la pression mais a entamé le parcours européen de la plus belle des manières, avec une victoire 5-0 à la maison. Deki a changé ses projets pour passer sur un 4-2-3-1 qui fait la part belle aux nouvelles arrivées de l’été. Le front de l’attaque est dorénavant animé par Ben, repositionné en pointe. Le club serbe se déplacera en Albanie au prochain tour.

🇦🇲 Ararat Armenia – C

L’Ararat Armenia pensait bien revivre sa folle épopée de l’année dernière en Ligue Europa (sorti en barrage par Dudelange). Avec un Yoann Gouffran capitaine au coup d’envoi, les Arméniens ont fait longtemps jeu égal avec l’Omonia, mais c’est un autre ancien de Ligue 1, Eric Bauthéac, qui a forcé la décision pendant la prolongation en envoyant Thiago Santos au but. Deuxième chance à saisir en C3 pour l’Ararat.

🇨🇾 Omonia – B

Opposé à Yoann Gouffran et ses coéquipiers, l’Omonia a dû patienter jusqu’au début des prolongations pour décrocher son ticket pour la suite des éliminatoires. Pourtant, les Chypriotes sortaient d’une saison plutôt aboutie dans leur championnat, qui a finalement été définitivement arrêté au moment de l’épidémie de COVID-19. Mais la remise en route a nécessité un peu de temps, et il a fallu une passe décisive d’Éric Bauthéac, pour servir parfaitement Thiago Santos au cœur de la défense arménienne, afin de réussir à forcer le verrou. La suite du parcours sera sans doute un poil plus délicate, puisqu’il faudra aller chercher la qualification sur la pelouse du Legia Varsovie. Mais le format de match sec sera, peut-être, plus propice à la belle performance…

🇪🇪 Flora – C

Quelle cruelle déception ! Face au champion de Lituanie, les Estoniens avaient, à domicile, une très belle carte à jouer. Au bout d’un match enlevé, ils sont passés par tous les états. Après avoir ouvert le score par l’inévitable Sappinen, le Flora manque à plusieurs reprises l’occasion de doubler la mise. Mais Suduva n’est pas en reste. Et sur une faute du jeune Pürg, Topcagic a marqué sur penalty. En prolongation, les Estoniens ont encore raté des occasions, tandis que les Lituaniens touchent une fois les montants.

« En Europe, on n’a aucun droit à l’erreur. » Vassiljev ne pouvait pas voir plus juste. Après être passé tout près de la victoire, le Flora échoue lors de la séance de tirs au but… avec un raté du capitaine d’entrée de jeu! Après Vassiljev, Soomets raté à son tour, tandis que seul Josip Trafic manque sa tentative côté Suduva. Suffisant pour voir le champion de Lituanie passer au tour suivant, où il aura fort à faire face au Maccabi Tel-Aviv.

🇱🇹 Suduva – B

Dans le derby balte le club lituanien a su tirer son épingle du jeu et obtient sa qualification pour le tour suivant. Barragiste de la C3 il y a peu, Suduva tentera de réaliser un nouveau beau parcours européen. Il faudra tout de même augmenter le niveau face au Macabi Tel Aviv qui part logiquement favori sur le papier.

🇬🇪 Dinamo Tbilissi – D

D comme décevant. Les années se suivent et le Dinamo Tbilissi a toujours autant de mal dans ses campagnes européennes. Opposé au KF Tirana, les dinamoélis concèdent un but en toute fin de première mi-temps, puis un deuxième en fin de match. Malgré la présence de l’ancien joueur d’Epinal et Béziers Simon Gbegnon, le Dinamo reste scotché au 1er tour de qualification et rate l’occasion de s’offrir une confrontation avec Crvena Zvezda au tour suivant.

🇦🇱 KF Tirana – A

Belle prestation pour le champion albanais qui obtient sa qualification suite à son succès en Géorgie contre le Dinamo Tbilissi. Sans son buteur anglais Ngoo, le club de Tirana a tout de même dominé la rencontre offensivement  avec notamment un but de l’ancien joueur du Tigre, Agustin Torassa. Le prochain tour sera forcément particulier puisque le club albanais recevra Zvezda à domicile. Il ne devrait néanmoins pas y avoir d’incident particulier puisque le match se déroulera sans spectateurs.

🇭🇺 Ferencvaros

La tâche n’était pas forcément aisée pour Ferencváros, opposé au champion de Suède en titre pour son entrée en lice dans cette phase préliminaire. Mais Fradi s’est appliqué et a fait ce qu’il fallait pour se débarrasser de Djurgården (2-0) grâce à un doublé d’un Tokmac Nguen déjà affûté. La marche suivante sera toutefois encore plus difficile à gravir, puisqu’il faudra affronter le Celtic Glasgow.

🇱🇻 Riga FC – D

Riga n’était clairement pas favori pour ce déplacement en Israël et le match s’est résumé à un siège constant du but de Riga de la part du Maccabi. La décision est tombée en seconde période, le joueur de la Barbade, Nick Blackman, ayant transformé deux penalties qui ont sonné le glas des espoirs des Lettons.

🇲🇪 Buducnost Podgorica – C

Bis repetita pour le Monténégro, qui voit une nouvelle fois son représentant se faire sortir très rapidement des qualifications de la C1. Le petit parcours de Sutjeska la saison dernière n’a pas inspiré le Buducnost, qui n’a pas réussi l’exploit à domicile. Il faut dire que jouer le Ludogorets d’entrée n’est pas un cadeau. Mais les Monténégrins ont résisté et ont même fait peur à Ludogorets en revenant à 2-1. Insuffisant toutefois pour se qualifier, il faudra désormais se tourner vers la C3.

🇧🇬 Ludogorets – A

Pas de difficulté pour un habitué des compétitions européennes. Le Ludogorets a pu tranquillement lancer sa saison européenne au Monténégro. On notera le premier but d’Higinio, arrivé cet été en provenance de Numancia. Ancien joueur de Guingamp, Jordan Ikoko n’est pas entré en jeu.

🇧🇦 FK Sarajevo – A

Alors que le FK Sarajevo avait été éliminé dès le premier tour des qualifications pour ses deux dernières participations, le tirage d’un adversaire plus abordable devait permettre au club champion de Bosnie-Herzégovine de s’en sortir. Et dès le coup d’envoi, la différence de niveau s’est ressentie. Connah’s Quay Nomads était trop approximatif et se faisait punir à la 16e par Benjamin Tatar, parti à la limite du hors-jeu. La messe était dite. Le même attaquant doublait la mise en seconde période, profitant d’une nouvelle largesse de la défense galloise. Il faudra se montrer cependant plus appliqué face au Dynamo Brest mercredi prochain pour continuer l’aventure.

🇸🇰 Slovan Bratislava – Reporté

Drôle d’histoire pour le Slovan Bratislava, qui partait plutôt confiant face à Klavsik, le champion des Iles Féroé. Mais voilà, le kiné de l’équipe est positif au Covid-19 et l’équipe est interdite de séjour sur l’île. Par conséquent, le match est reporté et aura lieu vendredi avec des joueurs de l’équipe réserve du Slovan et des U19.

🇲🇩 Sheriff Tiraspol – A

Le Directeur financier du Fola Esch, Mr François Dele, avait annoncé la couleur avant le match: « Nous allons essayer de démontrer que ce sont les hommes et non l’argent qui jouent au football. » Plutôt gonflé pour un luxembourgeois, dont le système bancaire permet justement à des Etats fantoches et des oligarques, telles que la Transnistrie et Gusan (président du Sheriff), de prospérer à travers l’Europe et le monde.

Mais passons. Sur le terrain, le Sheriff et sa pléiade cosmopolite n’ont pas tremblé pour se qualifier pour le prochain tour. Un premier but d’Abang suite à un assist lumineux de Boban permet au champion de Moldavie de se mettre à l’abri avant la pause, avant de clore les débats sur une tête de Lukic à dix minutes du terme.

Le prochain adversaire se nomme Qarabag, une vieille connaissance puisque cela fera la troisième fois que les multiples champions de leur pays respectif se rencontrent en quatre ans. Avantage Qarabag qui s’en est chaque fois sorti et qui jouera à domicile.

🇷🇴 CFR Cluj – C

Le strict nécessaire. Face aux Maltais de Floriana, le champion de Roumanie est venu avec Dan Petrescu, remis du Covid-19, mais aussi avec une équipe tronquée. Les nombreux départs de l’intersaison n’ont pas tous été remplacés, et quelques blessés ont considérablement dégarni le front de l’attaque. C’est donc une équipe affaiblie offensivement qui s’est déplacée à Malte, et cela s’est ressenti. Face à une équipe de Floriana assez faible se contenant de rester regroupée en défense, le CFR Cluj domine le match mais ne marque pas. Il faut attendre la 53e minute pour voir l’ouverture du score. Le second but, marqué à la 97e minute, est anecdotique.

Face à une équipe incapable de tenter le moindre tir cadré du match, cette entrée en lice s’est avérée relativement aisée. Il n’en sera rien autour suivant. Face au Dinamo Zagreb, le CFR Cluj devra se montrer bien meilleur pour se qualifier. Avec, pourquoi pas, quelques recrues.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.