L’Euro 2016 a déjà commencé pour la Sbornaya

Quentin Guéguen
Quentin Guéguen - Publié le 23 mai 2014

Le football biélorusse progresse. C’est un fait. Mais pour qu’il continue de progresser, il faut que de bons jeunes joueurs sortent des « centres de formation » des clubs du pays. A l’heure où 32 équipes préparent la Coupe du Monde, la Biélorussie a joué deux matchs amicaux (face à l’Iran, 0-0, face au Liechtenstein, victoire 5-1) qui sifflent le début de l’objectif 2016. Dans la sélection de Georgi Kondratiev, quelques têtes peu familières. L’ancien sélectionneur des espoirs étant beaucoup plus ouvert à faire venir de nouveaux jeunes joueurs dans l’équipe que son prédécesseur, Bernd Stange.

Pavel Savitskiy

  • Pavel Savitskiy – 19 ans, milieu offensif – Neman Grodno

L’élu ! Depuis quelques années, il est considéré comme le futur grand joueur du pays. Il a démarré à 16 ans avec les professionnels de son club, le Neman Grodno, et à 19, il compte déjà plus de 100 matchs disputés avec les grands. Outre son statut de perle à Football Manager, Pavel Savitskiy attire également en vrai. Tous les étés, son nom est lié aux plus grands clubs de Russie et au BATE Borisov. Pourtant, tous les étés, Pavel Savitskiy reste à Grodno et progresse lentement, mais sûrement. Capable de jouer à tous les postes de la ligne offensive et capitaine de la sélection espoir, Savitskiy a fêté face à l’Iran sa première sélection puis, il y a deux jours, ses deux premiers buts face au Liechtenstein. Son club jouera cette année la Coupe d’Europe et même s’il ne devrait pas faire un parcours remarquable, c’est toujours bon de jouer ce genre de match.

  • Artyom Bykov – 21 ans, milieu relayeur – Dinamo Minsk

Ah. Un nouveau milieu de terrain formé au Dinamo Minsk. Dans la lignée des Sergey Kislyak et des Anton Putilo, voilà Artyom Bykov qui s’est tranquillement imposé dans le collectif des Bleu et Blanc, malgré les entraîneurs qui se sont succédés durant les années passées. Milieu de terrain relayeur au tempérament très chaud, sans peur du contact ou de prendre sa chance de loin, Artyom Bykov était attaquant jusqu’à ses 14 ans. Malheureusement, ou pas, des problèmes aux genoux l’ont obligé à reculer d’un cran. Peut-être pour son bien. En tout cas, il est international biélorusse à 21 ans et titulaire dans une équipe qui jouera le titre cette année.

  • Sergey Politevich – 24 ans, défenseur central – Dinamo Minsk

Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, le longiligne défenseur du Dinamo Minsk rentre dans la lignée de ses compères Filipenko et Martynovich. Il était titulaire lors de l’Euro U21 2011, lors duquel  la Biélorussie avait terminé 3e, avec le premier nommé en défense centrale. Politevich a grimpé les échelons très rapidement avant de les descendre pour les remonter à nouveau. Parti en Russie, à Samara, très jeune alors que des grands clubs ukrainiens et russes étant sur lui après qu’il ait démarré avec le Naftan Novopolotsk à 17 ans, il a dû revenir au bercail pour redonner un nouvel élan à sa carrière. Après avoir joué les Jeux Olympiques de Londres en 2012, c’est tout logiquement qu’il a reçu sa première convocation la semaine passée. Si la Biélorussie ne manque pas de défenseur central, elle manque en revanche de différents profils.

  • Mikhail Gordeychuk – 24 ans, ailier – BATE Borisov

Elle est là, la révélation du début de saison en Biélorussie. Outre Sergey Krivets qui survole le championnat de sa classe depuis le départ de Hleb, Mikhail Gordeychuk enchaîne les prestations de qualité et c’est logiquement qu’il a été de nouveau appelé par Kondratiev pour ces deux matchs amicaux. Gordeychuk est un homme à tout faire. Si son meilleur poste est ailier, il peut également jouer latéral s’il le faut. Son parcours n’a rien d’un long fleuve tranquille. Né au Kazakhstan, il est arrivé très tôt en Biélorussie avant de repartir au Kazakhstan à ses 17 ans. De retour en Biélorussie en 2e division, il a très vite été repéré par les clubs de première division, puis par le BATE Borisov qui l’a arraché au Naftan. Buteur face au PSG en 16e de finale de la Coupe UEFA, Gordeychuk a eu du mal à confirmer tous les espoirs placés en lui. Il a signé au Belshina après les JO de Londres, mais est désormais de retour au BATE Borisov. Tout marche pour lui en ce moment, puisqu’il a inscrit son premier but en sélection face au Liechtenstein.

Quentin Guéguen

L’Euro 2016 a déjà commencé pour la Sbornaya
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Quentin Guéguen

Quentin Guéguen

J'aime les draniki sans champignon, et accessoirement le football biélorusse et autrichien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2014/2015: 5 espoirs du championnat macédonien

Après l'Autriche et la Bulgarie, on s'attaque au championnat de Macédoine pour vous faire découvrir cinq grands espoirs du championnat....

Fermer