Le football dans les RSS : #56 le Tadjikistan – Introduction

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 30 avril 2018

À moins d’un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l’histoire du football soviétique des différentes (quatorze, hors Russie) Républiques socialistes soviétiques d’Union Soviétique avec quatorze semaines spéciales, toutes reprenant le même format. Nous attaquons la dernière ligne droite avec les pays d’Asie Centrale et le Tadjikistan avec une introduction (statistiques et faits).

Cet article sera suivi d’un événement important (les premiers légionnaires en championnat soviétique), d’un club ayant marqué l’histoire (Pamir Douchanbé), d’un homme (Sharif Nazarov) et enfin d’un point sur vingt-sept années de football après l’indépendance.

Le programme de la semaine


#56 – Introduction
#57 – Des Zambiens à Douchanbé
#58 – Pamir Douchanbé, entre hauts-plateaux et rêves de sommets

#59 – Sharif Nazarov, l’Homme tadjik
#60 – Le football au Tadjikistan depuis l’indépendance


Un peu d’histoire

La République socialiste soviétique du Tadjikistan a été créée en 1929 après avoir été séparée de la nouvelle RSS d’Ouzbékistan sur décision de Joseph Staline, afin de donner un territoire à la minorité tadjike. La plus petite république du pays est également la plus pauvre et un système de formation est mis en place pour former certains locaux à devenir des cadres du parti dans une république largement administrée par la minorité russe depuis Douchanbé, ancien village en cours de modernisation.

L’agriculture, principale activité des Tadjiks, fut peu à peu supplantée par l’industrie (légère) et les minerais, et très peu modernisée à l’exception du coton et du tabac. En plus de quelques ressources de gaz et de pétrole, le sol tadjik est riche d’or, de tungstène, de plomb, d’antimoine, de zinc, de bismuth ou encore de mercure ou de molybdène. La situation géographique du pays a fait également que les autorités soviétiques y ont développé des barrages hydroélectriques alors que les industries principales du pays produisaient des câbles, des transistors ou encore des réfrigérateurs.

Comme dans toute la région, les années 1980 ont vu se développer des rivalités ethniques et politiques, ainsi les dernières années du régime soviétique furent marquées par des tensions et cela aboutit dès l’indépendance proclamée en 1991 à une guerre civile qui vit s’affronter différents groupes ethniques et politiques ainsi qu’une montée du radicalisme religieux tandis que la plupart des Russes furent contraints de quitter la nouvelle république.

Le Tadjikistan dans le championnat soviétique


Lire aussi : Où sont aujourd’hui les équipes ayant joué en Ligue Supérieure d’URSS ?


Une seule équipe tadjike a évolué au plus haut-niveau soviétique, il s’agit du Pamir Dushanbe. Créé en 1950, le club de la capitale tadjike s’est d’abord illustré plutôt par ses dernières places et ses changements de nom incessants plutôt que par ses performances sportives. Jugez plutôt : Bolshevik, Kolkhozshi, Urozhai, Khosilot et Energetik. C’est d’ailleurs avec ce nom que le club va petit à petit sortir de l’anonymat footballistique soviétique. Ce changement coïncide également avec le changement de nom de la ville, qui devient Douchanbé après s’être appelée Stalinabad.

Stable au deuxième échelon, c’est à la toute fin de l’existence du pays que l’équipe obtint enfin son ticket pour l’élite en remportant sa division en 1988. Trois saisons donc passées en Ligue Supérieure Soviétique jusqu’à l’effondrement de l’Union, avec deux dixièmes places obtenues en 1990 et en 1991 avant d’intégrer le championnat national tadjik.

Malgré les anciennes tentatives du Spartak Khodjent (Leninabad) ou du Dinamo Stalinabad, aucune autre équipe tadjike n’a évolué ne serait-ce qu’au deuxième niveau soviétique.

Statistiques en Ligue Supérieure :

Clubs ayant participé provenant du Tadjikistan2%
Saisons jouées par les clubs tadjiks0,4%
Points glanés par les clubs tadjiks90 (0,1%)
Victoires par matchs joués25%
Buts marqués et Goal-average74 (0,1%) / -30
Titres0
Podiums0

La RSS du Tadjikistan en Coupe d’Europe

Le Pamir Douchanbé, seul et éphémère représentant tadjik au plus haut niveau, n’est jamais parvenu à se qualifier pour une coupe d’Europe tout au long de son histoire et s’est rabattu sur les compétitions asiatiques par la suite, avec une participation au compteur.

Les Tadjiks en équipe nationale d’URSS

Le premier joueur natif du Tadjikistan à porter le maillot national soviétique fut un Allemand, Edgar Gess, international une fois, contre l’Allemagne de l’Est d’ailleurs, en 1979 dans la foulée de sa saison victorieuse avec le Spartak Moscou. Il a fallu attendre encore quelques années pour voir un Tadjik porter le maillot rouge. Il s’agit d’Oleg Shirinbekov, trois fois international en une semaine en 1988 (contre la Syrie et le Koweït) mais encore une fois, il a dû attendre d’avoir quitté le pays et évoluait à l’époque au Torpedo Moscou. A noter que Shirinbekov a également porté le maillot du Tadjikistan une fois en 1997.

Adrien Laëthier


Image à la une : © Footballski

Le football dans les RSS : #56 le Tadjikistan – Introduction
5 (100%) 7 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #17 – 2018 : Les matchs du week-end

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? . Les...

Fermer