Kokorin vs. Smolov: qui mérite la place d’avant centre dans la sélection russe?

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 7 mai 2015

Depuis plusieurs semaines une polémique a vue le jour en Russie, Kokorin qui réalise des performances très moyennes depuis de nombreux matchs a t-il toujours sa place en sélection? De nombreux débats ont lieu notamment avec le joueur d’Ural, Fyodor Smolov, qui réalise la meilleure saison de sa carrière. Alors qui de ces deux joueurs mérite sa place en sélection?

Kokorin Smolov

LE TITULAIRE: ALEKSANDR KOKORIN

Aleksandr Kokorin, 24 ans, était il y a encore quelques années considéré comme l’une des futures grandes stars du football russe, celui qui incarnait la nouvelle génération dorée, première titularisation au Dinamo à l’age de 17 ans, capitaine à 23 ans, première sélection à 20 ans.

Juin 2013 pour une vingtaine de millions d’euros, officiellement pour pouvoir jouer la Coupe d’Europe, officieusement parce que l’opération financière était très belle. L’aventure de l’Anzhi ayant été éphémère, il suit bon nombre de ses camarades et retourne au Dinamo. Un retour peu évident a assumer car Kokorin n’est plus considéré comme le jeune espoir du club mais comme un joueur confirmé qui doit maintenant agir en tant que tel. Ce retour au Dinamo ne pèse finalement pas sur la conscience du jeune homme qui va inscrire 10 buts en 23 matchs, et finir la saison à une honorable 4ème place.

Entre temps, pour verrouiller sa « pépite », on apprend que le Dinamo a offert à Kokorin un salaire conséquent de 5 Millions d’Euros, rien que ça, faisant de Kokorin l’un des joueurs les mieux rémunérés du championnat, et par la même occasion la doublette la plus chère du championnat avec les 5,7 Millions d’Euros de salaire de Kevin Kuranyi.

Kokorin est désormais installé au Dinamo en héritant même du brassard de capitaine. Kerzhakov étant en baisse de forme du coté du Zenit, il prend sa place en sélection et devient un titulaire indiscutable, le pays tout entier compte sur lui pour la coupe du monde 2014. Mais cette dernière est un échec, la Russie est éliminée dès la phase de groupe et les critiques s’abattent sur Capello alors que Kokorin et ses camarades passent plus ou moins au travers des critiques.
Cette élimination précoce n’impacte pas tellement le prodige qui voit dans ce fiasco un moyen d’avoir des vacances plus longues et faire honneur a sa réputation de golden boy.
La saison 2014-2015 débute, et si les premiers matchs étaient assez correct pour l’attaquant, les critiques ne tardent pas: moins affûté qu’à l’accoutumée, moins percutant et surtout moins décisif. Kokorin ne marque plus, du moins plus assez souvent, pas assez pour justifier son salaire de «top class player». Un cruel constat est fait de la part des différents observateurs, il ne progresse plus comme si cela ne l’intéressait pas. En difficulté depuis le mois de novembre, le prodige a même perdu sa place de titulaire au profit de Kevin Kuranyi. Les périodes de méforme sont récurrentes dans la vie d’un footballeur, Kokorin est encore jeune et doit gérer cette situation, mais ne l’a t-on pas vu trop haut trop vite ?

En tout cas ce qui est sûr désormais c’est qu’en ayant accepté son salaire astronomique, on ne lui permettra plus aucun faux pas.

Le Kokorin actuel en 4 images

 

LE PRÉTENDANT: FYODOR SMOLOV

Fyodor Smolov, ce nom ne vous dit certainement pas grand chose pourtant l’avant centre d’Ural est en train de réaliser la meilleure saison de sa jeune carrière (25 ans).

Ancien grand espoir du football russe comme Kokorin sa carrière commença à un âge encore précoce. Membre du centre de formation « Master-Saturn Yegoryevsk football academy » il est repéré en 2007 par le Dinamo Moscou âgé à peine de 17 ans. Promis à un bel avenir le grand avant centre d’1m87 brille en équipe nationale dans la section espoirs. Avec 14 buts en 27 matchs, la Russie le voit déjà comme le futur Pavlyuchenko (on aurait bien dit Arshavin mais il fait une tête de plus). Malheureusement il y a le revers de la médaille, Smolov ne s’imposera jamais au Dinamo Moscou. Entre 2007 et 2010 il ne disputera que 36 matchs pour seulement 2 buts ! Trop peu pour un avant centre qui réalise pourtant de bonnes performances en sélection et qui finira la saison 2009-2010 en position d’arrière gauche pour pallier les nombreuses blessures.

 

En manque de confiance le jeune Fyodor sera prêté par le Dinamo, qui continue à croire en son potentiel, au Feyenoord Rotterdam aux Pays Bas. Une expérience en Eredivisie qui ne lui sera pas bénéfique, avec seulement 11 matchs disputés et 0 but marqué. Retour au pays dès la fin de la saison.

Le club moscovite va pourtant le conserver et l’utiliser à de nombreuses reprises en 2011. Malheureusement le déclic n’interviendra jamais et Smolov ne trouvera le fond des filets qu’à 2 reprises en 23 matchs. Devenu indésirable dans la capitale, il tente l’aventure à l’Anzhi Makhachkala où il aura le luxe de disputer une compétition européenne avec l’Europa League. Sa bonne saison malgré son bilan famélique d’un seul petit but lui vaudra sa première sélection en équipe nationale contre les États Unis où il marquera très rapidement son premier but …

De retour à Moscou, sa saison 2013-2014 sera ponctué par de nombreuses blessures et pousse les dirigeants à le prêter une nouvelle fois. Cette fois ci direction Ekaterinbourg, ville de sa charmante épouse, pour jouer avec le FK Ural. On s’attend à une nouvelle saison difficile pour lui, mais, contre toute attente, il est réalise actuellement la meilleure saison de sa carrière. Avec déjà 7 buts (soit autant que lors de ses 8 premières saisons) il porte à lui seul le club d’Ekaterinbourg vers le maintien. Il s’agira maintenant pour le jeune Fyodor de confirmer ce déclic, récompensé peut être par une future sélection par Capello ?

 

LES STATS

SMOLOVKOKORIN
ClubURAL (en prêt)DINAMO MOSCOU
Age25 ans24 ans
Valeur marchande1,5 millions €15 millions €
Nombre de matchs (saison)2336
Buts (saison)710
Passes décisives (saison)27
Nombre de matchs (carrière)124185
Buts (carrière)1246
Nombre de matchs (toutes sélections)5346
Buts (toutes sélections)2515

 

Les statistiques sont sans appel, Kokorin reste un cran au dessus de Smolov mais ce ne sont que des chiffres et les joueurs jouent dans des clubs ayant des destins et ambitions opposés … Kokorin qui réalise de nombreuses performances en demi-teinte et doit réagir sous peine de voir d’autres joueurs comme Smolov (mais encore Ari, Dzyuba …) lui prendre sa place de titulaire !

LE VERDICT FOOTBALLSKI

Kokorin est jeune et subit un coup de moins bien mais on connaît le potentiel du joueur et on ne doute pas qu’il remontera la pente !

SovietXav et Antoine Jarrige

Kokorin vs. Smolov: qui mérite la place d’avant centre dans la sélection russe?
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu trois matchs en Roumanie

Il s'en est passé des choses en Roumanie ces temps-ci. Avec la libération de Gigi Becali, des limogeages à la...

Fermer