Ligue Europa 2014/2015 – Demi-finales: Héroïque, le Dnipro s’envole pour la finale

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 15 mai 2015

Le Stade Olympique était plein, la pluie était battante, la soirée fut magnifique.
On prend les mêmes et on recommence. Le premier tir cadré est pour Konoplyanka sur un coup franc à l’entrée de la surface, sans grand danger pour Andujar. Le scénario du match aller se répète en début de match. Le Napoli met le pied sur le ballon, mais Gonzalo Higuain rate son premier face à face contre Denys Boyko à la 8ème minute. La série noire de l’attaquant se poursuit pour le plus grand bonheur des ukrainiens. Les Napolitains continuent leurs attaques placées, toutes repoussées par la solide défense de Dnipropetrovsk. Nouveau duel remporté par Boyko peu avant la demi heure de jeu: bien servi par Ghoulam, Higuain voit sa tête croisée détournée en corner par le portier ukrainien. Le Dnipro répond avec une superbe frappe de Seleznyov,  obligeant Mariano Andujar à s’employer pour préserver le score nul. La mi-temps est donc sifflée sur un score vierge et une domination du Napoli face à une équipe du Dnipro Dnipropetrovsk pourtant dangereuse en contre attaque.

" Ave Ukraine, ceux qui vont mourir te saluent "

« Ave Ukraine, ceux qui vont mourir te saluent »

Le Dnipro passe tout prés de l’ouverture du score dès l’entame de seconde période. Seleznyov sert Luchkevitch qui manque le cadre de très peu face à un gardien napolitain battu. Nouvelle alerte peu de temps après sur une nouvelle occasion de Seleznyov, bien captée cette fois par Andujar. La bataille du milieu de terrain va s’intensifier avec l’entrée peu avant l’heure de jeu du Slovaque Marek Hamsik. C’est pourtant le moment à ce moment qu’intervient la délivrance. A la 58ème minute, le centre de Konoplyanka est repris de la tête en catastrophe par Seleznyov, qui vient ouvrir le score. Le Stade Olympique explose ! Ce but vient récompenser la bonne entame de seconde période des Ukrainiens, sous l’impulsion d’un Yevhen Konoplyanka à la hauteur de l’événement.

GkMSYrthNvY

Explosion du quart-virage

Pris à la gorge, Naples va accélérer le rythme et intensifier ses efforts offensifs. Le belge Dries Mertens passe tout près de l’égalisation à la 69ème, d’une superbe frappe lointaine qui passe devant un Boyko battu pour une fois. Les assauts napolitains se multiplient mais la défense héroïque de Dnipropetrovsk tient bon. Le Dnipro se procure même trois occasions en fin de rencontre, Matheus touchant la barre transversale sur une tête. Héroïques, les Ukrainiens vont tenir jusqu’au bout et décrocher leur ticket pour la finale à Varsovie face au FC Seville ! Le Stade Olympique peut exulter ! C’est fait !

Le Dnipro rejoint ainsi le club très fermé des finalistes de Coupe d’Europe ukrainiens, avec le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev. Rappelons que le Napoli était la meilleure attaque de cette Europa League, mais aussi que Dnipropetrovsk n’a disputé aucun match de coupe d’Europe cette saison dans son stade et dans sa ville. Ce qui rend leur exploit encore plus grand.

 

2HW6WeuX_O0

Joyeux bazar pour une soirée historique

Joyeux bazar pour une soirée historique

Le Stade Olympique de Kiev en ébulition

Le Stade Olympique de Kiev en ébulition

 

Rémy Garrel

Ligue Europa 2014/2015 – Demi-finales: Héroïque, le Dnipro s’envole pour la finale
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Agent double dans la fonction publique, défends l'intégrité territoriale de l'Ukraine sur Footballski. Vodka, Dynamo & KGB.

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu Gornik Zabrze vs. GKS Belchatow

Arrivé à l'aéroport de Katowice, je savais que j'avais rendez-vous avec l'histoire. L'Histoire même, celle du football polonais. En effet...

Fermer