Le football dans les RSS : #31 la Lituanie – Introduction

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 29 janvier 2018

A moins d’un an de la Coupe du Monde, nous avons décidé de nous replonger dans l’histoire du football soviétique des différentes (quatorze, hors Russie) républiques socialistes soviétiques d’Union Soviétique avec quatorze semaines spéciales, toutes reprenant le même format. Nous poursuivons en ce début d’année avec la septième : la Lituanie et une  introduction (statistiques et faits).

Cet article sera suivi d’un événement important (les Universiades 1987), d’un club ayant marqué l’URSS (le Zalgiris Vilnius), d’un homme (Romualdas Marcinkus) et enfin d’un point sur vingt-six années de football après l’indépendance.

Le programme de la semaine


#31Introduction
#32 – Un événement : Le Zalgiris Vilnius s’offre un titre fort en symboles
#33 – Un club : Le Zalgiris, la fierté d’un peuple
#34 – Un Homme : Romualdas Marcinkus
#35 – Le football en Lituanie depuis l’indépendance


Un peu d’histoire

La République Socialiste Soviétique de Lituanie a été créée suite à l’invasion par l’URSS (conformément aux accords du pacte germano-soviétique sur le partage de l’Europe). La date officielle de sa création est le 21 juin 1940, même si l’Union Soviétique en a perdu le contrôle pendant les quelques années d’occupation allemande. La RSS de Lituanie s’est établie sur le territoire de l’éphémère République de Lituanie à laquelle, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques a rattaché le couloire de Memel (Klaipeda) pris à l’Allemagne et la région de la capitale Vilnius, pris à la Pologne. Il faut noter qu’une partie de la Lituanie historique avait auparavant été rattaché à la Biélorussie par Moscou.

Les débuts de la RSS sont marqués, comme pour les autres républiques baltes, par la répression tant que Staline est au pouvoir. D’autant plus que les Lituaniens pour restaurer leur indépendance ont essayé d’éradiquer les communistes. Une bonne partie des Lituaniens ont été en conséquence déportés par le gouvernement central en Sibérie. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser des Lituaniens nés dans ces régions. Même avant le retour des déportés, la résistance a continué à s’organiser en Lituanie notamment via le clergé catholique et cela a permis au Lituaniens de discrètement conserver et sauvegarder leur culture et leur vie culturelle. Ceci fût aussi facilité par l’absence de grands mouvements de population venus de Russie contrairement aux autres pays baltes. Les dirigeants du parti local (contrairement à l’Estonie) furent d’ailleurs des Lituaniens.

Avec l’affaiblissement et la libéralisation du régime dans les années quatre-vingts, les Lituaniens ont commencé à mener ouvertement des meetings anti-soviétiques qui ont mené à la déclaration de souveraineté de 1989 puis à l’indépendance du pays le 11 mars 1990 qui fût reconnue un an et demi plus tard par Moscou. La Lituanie a d’aillrus connu quelques affrontements au moment de l’indépendance avec notamment les évènements de la tour TV. La RSS de Lituanie fût celle qui a duré le moins longtemps (à l’exception de la Carélie), un peu moins de cinquante ans.

La Lituanie dans le championnat soviétique


Lire aussi : Où sont aujourd’hui les équipes ayant joué en Ligue Supérieure d’URSS ?


Comme vous allez le découvrir dès mercredi, seule une équipe a joué dans la Ligue Supérieure Soviétique : le Zalgiris Vilnius (qui fût auparavant Dinamo et Spartak), qui après un court passage en 1953 a fait partie du paysage footballistique de l’Union Soviétique pendant les années quatre-vingts suite à son titre de champion de « Pervaya Liga » en 1982. En plus d’une troisième place, les Verts peuvent s’enorgueillir d’une demi-finale de Coupe en 1988, battus par le Metallist Kharkov, futu vainqueur de l’épreuve.

Deux autres équipes ont participé aux championnats soviétiques mais au deuxième échelon, le Banga Kaunas dans des temps reculés et l’Atlantas Klaipeda dans les années quatre-vingt pour une petite année. D’autres clubs (pour la plupart créés en Lituanie indépendante) ont continué d’exister durant la période soviétique au niveau régional comme Ekranas (Panevezys), Inkaras (Kaunas), Sirijus (Klaipeda), Sakalas (Šiauliai), Neris (Vilnius), Suduva (Marijampole) et d’autres encore.

Statistiques en Ligue Supérieure :

Clubs ayant participé provenant de Lituanie2%
Saisons jouées par les clubs lituaniens1%
Points glanés par les clubs lituaniens414 (0,6%)
Victoires par matchs joués32%
Buts marqués et Goal-average349 (0,6%) / -114
Titres0
Podiums1 (0,6%)

La RSS de Lituanie en Coupe d’Europe

Le Zalgiris, logiquement seul club lituanien a avoir connu la Coupe d’Europe sous l’URSS, découvre les joutes européennes à la toute fin de l’existence du pays. Suite à sa troisième place en 1987, il dispute son tout premier match de Coupe UEFA en 1988 avec une victoire contre l’Austria Vienne 2-0 à l’aller (grâce à Baranauskas et Fridrikas). Malheureusement, et malgré une ouverture du score rapide de Baltusnikas, les Autrichiens se rebellent au retour et marque cinq buts. Une réduction du score de Fridrikas (encore lui) pour le 5-2 ne suffit pas et les Lituaniens quittent l’Europe. Pour mieux la retrouver l’année suivante, avec une qualification (la seule donc) contre l’IFK Göteborg : une victoire avec 2-0 suivie d’une nouvelle défait mais cette fois sur le score minmal de 1-0 qui leur donne le droit de retrouver la Yougoslavie (pays où les Lituaniens ont brillé récemment) mais cette fois à Belgrade. C’est contre Zvezda que l’histoire européenne du Zalgiris soviétique s’arrête. En effet, une nouvelle fois qualifié en Coupe d’Europe, deux saisons plus tard, le Zalgiris laissa sa place au Chernomorets suite à l’indépendance du pays.

Les Lituaniens en équipe nationale d’URSS

Dans l’histoire du football soviétique, il a fallu attendre très longtemps pour voir des Lituaniens porter le maillot de la sélection nationale. Ils furent trois au total (soit 0,8% de l’ensemble des internationaux soviétiques). Le premier d’entre-eux fût Sigitas Jakubauskas, en 1985 contre la Roumanie pour un seul match. La seule apparition de l’attaquant au niveau international qui rejoint l’Allemagne et le FC Remscheid à l’indépendance. Les deux autres ont porté le maillot soviétique en 1988 après les premiers exploits du Zalgiris : il s’agit de Vyacheslav Sukristovas et Valdas Ivanauskas. Les deux ont disputé quatre matchs avec le maillot de l’URSS durant cette année, mais jamais ensemble. Les deux joueurs ont ensuite porté le maillot lituanien ensemble. Il est intéressant de signaler qu’aucun Lituanien n’a marqué sous le maillot frappé CCCP.

Adrien Laëthier


Image à la une : © Footballski

Le football dans les RSS : #31 la Lituanie – Introduction
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2017/2018 : Six mois de football en Bulgarie

A quelques semaines de la reprise de la saison régulière en Bulgarie, revenons sur les 6 mois de compétition passés....

Fermer