Les journées s’enchaînent vite dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2022. La deuxième journée sera l’occasion pour certaines équipes de confirmer les promesses entrevues lors de la première et pour d’autres d’essayer de rebondir.

Sauf contre indication, les matchs seront diffusés en France sur le site internet de l’Équipe.

Groupe A

Résultats de la première journée

Portugal 1-0 Azerbaïdjan
Serbie 3-2 Irlande

Programme de la deuxième journée

Serbie – Portugal | 27 mars | 20h45 | Belgrade | W9

Sans surprise, il n’y a pas eu d’exploit pour l’Azerbaïdjan qui s’est incliné (0-1) face au Portugal, à Turin. De son coté, la Serbie a remporté une précieuse victoire dans un match accroché face à l’Irlande, son principal concurrent pour une place en barrages (3-2). Ce succès permet à la sélection serbe de prendre la tête du groupe grâce à une meilleure attaque que les champions d’Europe.

Opposée au Portugal favori du groupe dès cette deuxième journée, la Serbie conservera sa place de leader si elle ne s’incline pas. Si elle l’emporte, elle pourra même prendre de l’avance et se positionner en vue de la qualification directe. La mission parait tout de même difficile face à une équipe qui ne réussit pas aux Beli Orlovi : la dernière confrontation entre les deux équipes remonte aux éliminatoires de l’Euro 2020 et si la Serbie avait accroché un nul surprenant au Portugal (1-1), elle s’était inclinée chez elle au match retour (2-4).

L’autre match du groupe mettra aux prises l’Irlande et le Luxembourg.

Exempt, l’Azerbaïdjan se déplacera à Debrecen (Hongrie) pour y affronter le Qatar en match amical. Toutes les équipes de ce groupe seront amenées à affronter le pays hôte du prochain Mondial en vue de sa préparation pour l’événement.

Groupe B

Résultats de la première journée

Espagne 1-1 Grèce
Suède 1-0 Géorgie

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs le 28 mars)
Géorgie – Espagne | 18h00 | Tbilissi
Kosovo – Suède | 20h45 | Pristina

Promises à l’enfer face aux deux favoris du groupe, la Géorgie et la Grèce s’en sont finalement sorties avec les honneurs. La sélection du Caucase a fait quasiment jeu égal avec la Suède et s’est procurée quelques opportunités sans pour autant échapper à la défaite (0-1) tandis que la sélection grecque a crée la sensation en allant, grâce à un plan défensif bien rodé, chercher le nul en Espagne (1-1). Si la Géorgie est dernière du groupe à l’issue de cette journée, la Grèce est deuxième à égalité avec l’Espagne et derrière le leader suédois.

Exempt lors de la deuxième journée, la Grèce devra attendre avant de confirmer son exploit. Elle affrontera le Honduras en match amical.

La Géorgie aura à nouveau fort à faire : après leur déplacement en Suède, les hommes de Willy Sagnol recevront l’Espagne. Les Géorgiens devront faire face à une équipe sans doute revancharde mais qu’ils ont su faire douter par le passé : ils ne s’étaient inclinés que de justesse lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 à domicile face à cette même Roja, alors championne du monde et double championne d’Europe en titre (0-1) avant de s’incliner au retour (0-2). De manière encore plus surprenante, la dernière confrontation entre les deux équipes en match amical avait tourné à l’avantage de la Géorgie (1-0 à Getafe en juin 2016).

Le Kosovo entrera quant à lui en lice dans ces éliminatoires face à la Suède, leader du groupe. La mission s’annonce compliquée pour la sélection des Balkans, encore à la recherche de sa première victoire en éliminatoires de la Coupe du monde (un nul et neuf défaites lors des éliminatoires de l’édition 2018.) Il s’agira de la première confrontation entre ces deux équipes en match officiel mais la Suède et le Kosovo s’étaient déjà rencontrées dans le cadre d’un match amical non reconnu par la FIFA, en janvier 2020 au Qatar (victoire 1-0 de la Suède).

Groupe C

Résultats de la première journée

Bulgarie 1-3 Suisse
Italie 2-0 Irlande du Nord

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs le 28 mars à 20h45)
Bulgarie – Italie | Sofia
Suisse – Lituanie | Saint-Gall

La Bulgarie n’aura pas vraiment fait le poids face à la Suisse : après avoir encaissé trois buts en moins d’un quart d’heure, elle est seulement parvenue à limiter les dégâts sans pour autant éviter un revers à domicile (1-3). L’horizon semble déjà bouché pour les Bulgares, quatrièmes d’un groupe dominé par la Suisse et l’Italie.

L’Italie, c’est justement l’équipe que la Bulgarie recevra lors de la deuxième journée. La Squadra Azzura part nettement favorite, elle dont la dernière défaite remonte à septembre 2018 et qui a remporté ses onze derniers matchs en éliminatoires. Les confrontations entre la Bulgarie et l’Italie ont été nombreuses ces dernières années en éliminatoires et si les confrontations globales ont tourné à l’avantage des Italiens, ces derniers ont été tenus en échec lors de chacun de leurs derniers déplacements à Sofia (0-0 lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010, 2-2 lors de ceux de la Coupe du monde 2014 et de l’Euro 2016.)

Pour son entrée en lice en tant qu’équipe la plus faible du groupe sur le papier, la Lituanie se déplacera en Suisse, chez le leader du groupe. Difficile d’imaginer la sélection balte revenir de Saint-Gall avec autre chose qu’une défaite. Les deux équipes ne s’étaient affrontées jusque là qu’à deux reprises, lors des éliminatoires de l’Euro 2016 pour deux victoires suisses (4-0, 2-1.)

L’Irlande du Nord sera quant à elle exempte lors de cette journée.

Groupe D

Résultats de la première journée

France 1-1 Ukraine
Finlande 2-2 Bosnie-Herzégovine

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs auront lieu le 28 mars)
Kazakhstan – France | 15h00 | Noursoultan | TF1
Ukraine – Finlande | 20h45 | Kiev

Une bonne organisation défensive, quelques contres tranchants et de la réussite : voilà comment l’Ukraine a réussi l’un des exploits de cette première journée à savoir tenir l’équipe de France championne du monde en titre en échec chez elle (1-1). Avec le nul (2-2) entre la Finlande et la Bosnie-Herzégovine, ce groupe reste très indécis à l’issue de la première journée.

Les Bleus seront confrontés à une nouvelle équipe d’Europe de l’est (ou plutôt d’Asie centrale) avec le Kazakhstan. Si la sélection kazakhe ne part pas favorite, elle aura de quoi faire douter les champions du monde entre la distance, le décalage horaire, le froid et la pelouse synthétique. Il s’agira d’une première rencontre historique entre les deux sélections qui ne s’étaient affrontées jusque là que chez les jeunes ou les féminines.

L’Ukraine aura quant à elle l’occasion de confirmer sa bonne performance du Stade de France et de se placer dans la course à la qualification avec la réception de la Finlande, co-leader du groupe. Initialement prévue à Lviv, la rencontre a du être déplacée à Kiev en raison du fort taux de contamination au Covid-19 dans l’ouest du pays. Les deux équipes étaient présentes dans le même groupe de qualification pour la Coupe du monde 2018 et l’Ukraine s’était imposée deux fois (1-0, 2-1.)

Exempt, la Bosnie-Herzégovine leader du groupe jouera face au Costa Rica en match amical.

Groupe E

Résultats de la première journée

Belgique 3-1 Pays de Galles
Estonie 2-6 République tchèque

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs auront lieu le 27 mars)
Biélorussie – Estonie | 18h00 | Minsk
République tchèque – Belgique | 20h45 | Prague | La chaîne l’Équipe

À l’issue de cette première journée, la République tchèque est un surprenant leader du groupe E grâce à son carton (6-2) obtenu en Estonie. Ce large succès lui permet de devancer la Belgique troisième du Mondial 2018 qui a battu le Pays de Galles avec moins de marge (3-1).

C’est donc un duel de leaders qui opposera la Reprezentace aux Diables Rouges. Ces derniers, qui restent sur dix-neuf victoires et un match nul sur leurs vingt derniers matchs éliminatoires, partent évidemment favoris face à une sélection tchèque à qui les éliminatoires de la Coupe du monde ne réussissent pas. Comme un symbole, la dernière confrontation en match officiel entre les deux équipes remonte aux barrages de la Coupe du monde 2002 et la Belgique avait pris le dessus en s’imposant deux fois 1-0. Le dernier match amical entre les deux équipes date de juin 2017 pour une nouvelle victoire belge (2-1.)

Dernière de son groupe lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, la Biélorussie entrera en douceur dans ceux de la Coupe du monde 2022 avec la réception de l’Estonie. Humiliée d’entrée par la République tchèque, la sélection balte devrait jouer les utilités dans ce groupe et tentera surtout d’éviter la dernière place. Biélorussie et Estonie figuraient dans le même groupe qualificatif pour l’Euro 2020 et la confrontation avait plutôt tourné à l’avantage de la Biélorussie (2-1, 0-0.)

Le Pays de Galles est exempt à l’occasion de cette deuxième journée.

Groupe F

Résultats de la première journée

Israël 0-2 Danemark
Écosse 2-2 Autriche
Moldavie 1-1 Îles Féroé

Programma de la deuxième journée

(tous les matchs auront lieu le 28 mars)
Danemark – Moldavie | 18h00 | Herning
Autriche – Îles Féroé | 20h45 | Vienne

Tenue en échec en Écosse après avoir mené deux fois au score (2-2), l’Autriche pourra nourrir quelques regrets de ne pas être rentrée de Glasgow avec les trois points, surtout que dans le même temps le Danemark, favori du groupe, s’est imposé (2-0) en Israël. La Moldavie avait quant à elle l’opportunité de regagner enfin en éliminatoires de la Coupe du monde avec la réception des Îles Féroé mais elle aura déçu en concédant le match nul en fin de rencontre (1-1.)

Avec la réception des Îles Féroé, l’Autriche a l’occasion d’ouvrir son compteur de victoires dans ces éliminatoires. Elle qui court après une qualification en Coupe du monde depuis 1998 a déjà affronté la sélection insulaire de l’Atlantique lors des éliminatoires du Mondial 2014 et elle s’est imposée à deux reprises (6-0, 3-0.)

La Moldavie aura quant à elle fort à faire puisqu’elle se déplacera au Danemark, chez la tête de série du groupe. Il semble peu probable de voir la sélection moldave renverser le huitième de finaliste de la dernière édition de la Coupe du monde et la mauvaise série en éliminatoires du Mondial devrait donc se poursuivre. Il s’agira de la première rencontre dans l’histoire entre ces deux équipes.

Le troisième match du groupe opposera Israël à l’Écosse.

Groupe G

Résultats de la première journée

Turquie 4-2 Pays-Bas
Gibraltar 0-3 Norvège
Lettonie 1-2 Monténégro

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs auront lieu le 27 mars)
Monténégro – Gibraltar | 15h00 | Podgorica
Pays-Bas – Lettonie | 18h00 | Amsterdam | La chaîne l’Équipe

En s’imposant sans surprise (2-1) en Lettonie, le Monténégro a intégré le peloton de tête du groupe G ; un groupe dominé par la Norvège qui l’a facilement emporté à Gibraltar (3-0) et par la Turquie qui a crée la surprise en battant les Pays-Bas (4-2.)

Le Monténégro a l’occasion de se placer comme outsider puisqu’il recevra Gibraltar. Un deuxième succès en deux matchs semble plus que probable pour Stevan Jovetić et ses coéquipiers. Les deux équipes ne se sont jamais affrontées jusque là.

La Lettonie risque de son coté d’avoir plus de mal puisqu’elle se déplacera au Pays-Bas, chez une sélection forcément revancharde après son inattendu revers lors de la première journée. Les deux équipes se sont déjà affrontées à plusieurs reprises, notamment lors de l’Euro 2004 (victoire 3-0 des Oranje) et pour la dernière fois à l’occasion des éliminatoires de l’Euro 2016 : les Pays-Bas l’avaient remporté à deux reprises (6-0, 2-0) sans pour autant se qualifier pour la phase finale.

La troisième rencontre du groupe sera un choc des leaders entre la Norvège et la Turquie qui se déroulera sur terrain neutre, à Malaga.

Groupe H

Résultats de la première journée

Slovénie 1-0 Croatie
Chypre 0-0 Slovaquie
Malte 1-3 Russie

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs le 27 mars)
Russie – Slovénie | 15h00 | Sotchi | La chaîne l’Équipe
Croatie – Chypre | 18h00 | Rijeka
Slovaquie – Malte | 20h45 | Trnava

Le classement du groupe n’est pas celui que l’on attendait à l’issue de la première journée. La Croatie vice-championne du monde en titre a été piégée en Slovénie (0-1), la Slovaquie n’a pas su revenir de Chypre avec mieux qu’un match nul (0-0) et en conséquence c’est la Russie, qui a assuré la victoire à Malte (3-1) qui domine le groupe.

L’éventuel vainqueur du match entre la Russie et la Slovénie a donc l’occasion de prendre seul la tête du groupe en cas de victoire. En convalescence après une fin d’année 2020 catastrophique, la Sbornaya devra se méfier d’une équipe slovène solide et qui lui a crée bien des tourments par le passé. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à novembre 2009 à l’occasion des barrages du Mondial sud-africain et la Slovénie avait crée la surprise en éliminant la Russie, s’imposant 1-0 à Maribor après une défaite 2-1 à Moscou.

La Croatie doit quant à elle immédiatement se relever après son inattendu échec slovène. La réception de Chypre devrait lui permettre d’accrocher ses premiers points et aucun autre résultat qu’une victoire n’est attendu. Les deux équipes n’ont joué l’une contre l’autre qu’à une seule reprise, à l’occasion d’un match amical remporté (2-0) par les Croates en septembre 2014.

Enfin, la Slovaquie avait un calendrier idéal pour débuter mais elle a grillé un premier joker en concédant le match nul à Chypre. Elle devrait profiter de la réception de Malte pour décrocher sa première victoire dans ces éliminatoires. La dernière confrontation entre les deux équipes est plutôt récente : la Slovaquie et Malte figuraient dans le même groupe qualificatif pour le Mondial 2018 et les Slovaques s’étaient imposés à deux reprises (3-1, 3-0) sans pour autant parvenir à se qualifier pour les barrages.

Groupe I

Résultats de la première journée

Angleterre 5-0 Saint-Marin
Hongrie 3-3 Pologne
Andorre 0-1 Albanie

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs le 28 mars)
Albanie – Angleterre | 18h00 | Tirana
Pologne – Andorre | 20h45 | Varsovie
Saint-Marin – Hongrie | 20h45 | Serravalle

Sans surprise, l’Angleterre domine ce groupe après sa victoire (5-0) face à Saint-Marin. Profitant du spectaculaire match nul entre la Hongrie et la Pologne (3-3), l’Albanie a pris la deuxième place en s’imposant (1-0) en Andorre.

L’Albanie n’a donc pas grand chose à perdre à l’occasion de la réception de l’Angleterre. Une victoire, qui semble tout de même assez improbable, pourrait lui permettre de s’emparer seule de la tête du groupe. Une défaite risque en revanche de la faire dégringoler au classement au vu du programme des autres équipes. L’Albanie a affronté l’Angleterre à quatre reprises dans son histoire et elle s’est toujours inclinée. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à il y a près de vingt ans à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2002 (victoires de l’Angleterre 3-1 et 2-0.)

Les deux outsiders du groupe ont un programme plutôt léger à l’occasion de cette deuxième journée. Revenue de Budapest avec un match nul arraché de justesse, la Pologne aura l’occasion d’obtenir face à Andorre sa première victoire. Les Polonais devraient sans doute s’imposer face à la modeste sélection des Pyrénées qu’ils n’ont affronté qu’à une seule reprise dans leur histoire (victoire 4-0 en juin 2012.)

La Hongrie sera quant à elle en déplacement à Saint-Marin, chez l’équipe la plus faible d’Europe. Une victoire des Magyars est logiquement attendue face à une équipe qui a perdu ses 26 derniers matchs de qualification, Euro et Coupe du monde confondus. Les deux sélections se sont affrontées pour la dernière fois lors des éliminatoires de l’Euro 2012 pour deux victoires hongroises (8-0, 3-0.)

Groupe J

Résultats de la première journée

Allemagne 3-0 Islande
Roumanie 3-2 Macédoine du Nord
Liechtenstein 0-1 Arménie

Programme de la deuxième journée

(tous les matchs le 28 mars)
Arménie – Islande | 18h00 | Erevan
Roumanie – Allemagne | 20h45 | Bucarest
Macédoine du Nord – Liechtenstein | 20h45 | Skopje

Le principal rival de la Roumanie pour la deuxième place, à savoir l’Islande, ayant été balayé en Allemagne (0-3), l’occasion était belle pour les Roumains de s’affirmer en vue des barrages. Mission accomplie grâce à un succès (3-2) acquis au terme d’un match spectaculaire face à la Macédoine du Nord. L’Arménie a quant à elle lutté pour s’imposer au Liechtenstein (1-0.)

C’est donc en tant que deuxième du groupe que la Roumanie recevra l’Allemagne, leader, à Bucarest. Une victoire lui permettrait de prendre une option supplémentaire et de rêver pourquoi pas à une éventuelle première place même si la Nationalmannschaft part favorite. La dernière rencontre entre les deux équipes date de septembre 2007 avec une victoire allemande en match amical (2-0) mais le dernier match disputé en terre roumaine, trois ans plus tôt, a vu la sélection roumaine infliger une correction au quadruple champion du monde (5-1.)

La Macédoine du Nord a quant à elle l’occasion de se rattraper de sa défaite initiale avec une rencontre à sa portée face au Liechtenstein, lanterne rouge du groupe. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à 2018 et des matchs disputés dans le cadre de la Ligue des nations : la Macédoine du Nord s’était à chaque fois imposée (4-1, 2-0) pour ce qui était le début d’un parcours qui l’a menée jusqu’à l’Euro 2020.

Enfin, l’Arménie aura l’occasion de confirmer sa victoire au Liechtenstein face à l’Islande. En déclin et bien loin du niveau affiché entre 2014 et 2018, la sélection insulaire semble plus prenable que jamais pour les Arméniens. Ces derniers n’ont toutefois jamais battu les Islandais, s’étant inclinés notamment en 2008 lors du dernier match (amical) entre les deux équipes (0-2.) Les deux équipes figuraient du reste dans le même groupe de qualification pour l’Euro 2000 et la double confrontation avait tourné à l’avantage de l’Islande (0-0, 2-0.)

Karim Hameg


Image à la une : © fmf.md

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.