En attendant la 8e journée des éliminatoires de l’Euro 2016

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 6 septembre 2015

La septième journée des éliminatoires vient de s’achever ce samedi. En attendant le compte-rendu des matchs qui viennent de s’achever et qui seront bientôt disponibles sur ces pages, voici les enjeux de la journée suivante qui va démarrer dès dimanche.

Les chocs

ROUMANIE – GRÈCE | Groupe F | 7 septembre, 20h45 | Bucarest
Ce choc aurait pu être un sommet pour une place directement qualificative voire pour la première place du groupe. Il n’en sera finalement rien : après une nouvelle défaite face à la Finlande, la Grèce est officiellement assurée de ne pas participer à l’Euro 2016. La Grèce se déplacera donc en Roumanie sans pression, en connaissant déjà le sort qui lui est réservée. De la pression, la Roumanie en a en revanche. Après son match nul en Hongrie, elle a vu l’Irlande du Nord lui prendre la place de leader du groupe. Une victoire face aux Grecs pourrait permettre à la Roumanie de se rapprocher de la qualification pour l’Euro 2016 surtout que dans le même temps l’Irlande du Nord recevra la Hongrie, troisième. Au match aller, la Roumanie avait gagné 1-0 et pris sa revanche sur l’équipe qui l’avait éliminée lors des barrages de la Coupe du monde 2014.
(diffusion en France sur Foot+ 4)

ALBANIE – PORTUGAL | Groupe I | 7 septembre, 20h45 | Elbasan
L’Albanie a sans doute réalisé le plus grand exploit de son histoire en allant s’imposer au Portugal il y a un an presque jour pour jour (1-0). Loin de constituer un coup d’éclat isolé, ce match a été le point de départ d’une belle aventure pour les Albanais. Ainsi, à trois journées du terme, ces derniers sont troisièmes du groupe à un point du Portugal, leur prochain adversaire et actuel leader du groupe I. Assurée de participer au moins aux barrages, l’Albanie (qui a grillé un premier joker en concédant le nul au Danemark) pourrait en cas de victoire face aux Lusitaniens se rapprocher d’une qualification directe pour l’Euro 2016, ce qui serait historique. Pour rappel, la dernière venue du Portugal en terre albanaise s’était soldée par une victoire portugaise (2-1) acquise dans les toutes dernières minutes à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2010.
(diffusion en France sur Foot+ 3)

SLOVAQUIE – UKRAINE | Groupe C | 8 septembre, 20h45 | Žilina
Battue en Espagne (0-2), la Slovaquie a vu sa série d’invincibilité prendre fin. Elle a aussi cédé au double tenant du titre européen sa place de leader du groupe C. Désormais deuxième, la Slovaquie jouera très gros face à l’Ukraine. Une victoire lui permettrait de mettre son adversaire à distance et d’assurer sa qualification pour l’Euro 2016 tandis qu’une défaite la reléguerait à la troisième place. Seule certitude pour les deux équipes : l’assurance de disputer au moins les barrages. Si les qualifications s’arrêtaient là, les deux équipes seraient d’ailleurs directement qualifiées en compagnie de l’Espagne puisque l’Ukraine, vainqueur de la Biélorussie (3-1) est le meilleur troisième. À l’aller, la Slovaquie avait crée une petite sensation en allant s’imposer à Kiev (1-0).
(diffusion en France sur Foot+ 4)

SUÈDE – AUTRICHE | Groupe G | 8 septembre, 20h45 | Solna
Malgré sa victoire face à la Moldavie (1-0), l’Autriche n’a pas encore assuré sa qualification pour l’Euro 2016. En cause : la victoire russe face à la Suède (1-0). Les Autrichiens vont donc devoir réaliser une belle performance en Suède pour se qualifier pour l’Euro 2016 dès le mois de septembre. Un match nul lui suffira puisque dans ce cas de figure l’Autriche compterait six points d’avance sur la Russie à deux matchs de la fin mais avec une différence particulière favorable (deux victoires 1-0). La Suède n’aura quant à elle pas d’autre choix que de s’imposer pour ne pas voir la Russie revenir. Le match aller s’était soldé par un match nul (1-1) il y a un an et lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 l’avait emporté à domicile (2-1).
(diffusion en France sur Foot +3)

Aux portes du paradis, la suite

LETTONIE – RÉPUBLIQUE TCHÈQUE | Groupe A | 6 septembre, 18h00 | Riga
L’incroyable défaite des Pays-Bas face à l’Islande pourrait aussi profiter à la République tchèque. Difficile vainqueure du Kazakhstan (2-1), la sélection tchèque pourrait assurer dès dimanche sa qualification pour l’Euro 2016. Pour cela, il lui faudra s’imposer en Lettonie et espérer que dans le même temps les Pays-Bas ne l’emportent pas en Turquie. Ce scénario est loin d’être invraisemblable mais les Tchèques devront se méfier de Lettons passés tout près de la victoire à l’aller (1-1).

NORVÈGE – CROATIE | Groupe H | 7 septembre, 18h00 | Oslo
En cas de victoire face à la Norvège, la Croatie (qui reste sur un match nul gênant en Azerbaïdjan (0-0) compterait six points d’avance sur les Scandinaves, troisièmes du groupe, avec une différence particulière favorable (victoire croate 5-1 à l’aller). Elle serait donc officiellement qualifiée pour l’Euro 2016. Néanmoins, la Croatie n’est pas encore fixée sur son nombre de points : condamnée à un point de pénalité après l’affaire de la croix gammée ayant marqué le match face à l’Italie, elle a fait appel de la décision et cet appel est suspensif. Le verdict sera connu le 17 septembre.

Pour le prestige

ITALIE – BULGARIE | Groupe H | 7 septembre, 20h45 |Palerme
Battue par la Norvège (0-1), la Bulgarie n’a quasiment plus la moindre chance de se qualifier pour l’Euro 2016, même en passant par les barrages. Son déplacement en Italie ne sera pas réellement décisif mais la Bulgarie pourrait être tentée de faire chuter une équipe invincible en éliminatoires (Euro et Coupe du monde confondus) depuis septembre 2006 et qui reste donc sur une série de 47 matchs sans défaite. À l’aller, la Bulgarie avait concédé le nul (2-2) face aux Italiens, ne cédant que dans les dernières minutes.
(diffusion en France sur Foot+ 24/24)

MACÉDOINE – ESPAGNE | Groupe C | 8 septembre, 20h45 | Skopje
La Macédoine le sait : elle ne participera pas à l’Euro 2016. Ce samedi, sa campagne a pris une tournure tragique avec une défaite concédée au Luxembourg (0-1) dans les toutes dernières minutes. Lanterne rouge du groupe B, la Macédoine n’est évidemment pas au mieux au moment d’affronter l’Espagne, double championne d’Europe en titre. Balayée (1-5) au match aller, elle tentera de faire mieux. Une improbable grosse performance macédonienne pourrait faire le bonheur de la Slovaquie ou de l’Ukraine, voire des deux.
(diffusion en France sur Foot+ 24/24)

À quitte ou double

IRLANDE DU NORD – HONGRIE | Groupe F | 7 septembre, 20h45 | Belfast
C’est le match de la dernière chance pour la Hongrie. En cas de victoire en Irlande du Nord, les Magyars reprendraient espoir dans la lutte pour une qualification directe. Mieux, ils pourraient même s’emparer de la deuxième place en cas de succès et de défaite roumaine en Grèce. La Hongrie voudra également laver l’affront du match aller où, après avoir ouvert le score, elle s’est inclinée (1-2) en encaissant deux buts dans les dix dernières minutes.

SLOVÉNIE – ESTONIE | Groupe E | 8 septembre, 20h45 | Maribor
Alors qu’elle semblait se diriger vers une victoire tranquille en Suisse et qu’elle semblait en mesure de se mêler à la lutte pour la deuxième place, la Slovénie s’est finalement inclinée à Bâle (2-3) au terme d’une rencontre incroyable. Dans le même temps, l’Estonie a battu la Lituanie (1-0) et en a profité pour prendre la place de barragiste aux Slovènes. Ce Slovénie – Estonie sonne comme une finale avant l’heure pour les barrages. Le passif récent est favorable aux Baltes : les Estoniens l’avaient emporté à l’aller (1-0) et ils s’étaient également imposés en terre slovène (2-1) lors des éliminatoires de l’Euro 2012.

Ils doivent l’emporter pour rester dans la course

BOSNIE-HERZÉGOVINE – ANDORRE | Groupe B | 7 septembre, 20h45 | Zenica
Battue en Belgique (1-3), la Bosnie-Herzégovine a diminué ses chances de participer à l’Euro 2016. Heureusement, les Bosniens auront l’occasion de faire le plein de confiance avec la réception d’Andorre. Un succès est attendu face aux Catalans, facilement battus à l’aller (3-0, triplé de Džeko). Dans le même temps, Israël et Chypre (qui devancent la Bosnie-Herzégovine au classement) affronteront respectivement le Pays de Galles et la Belgique. Tout n’est donc pas encore perdu.

LIECHTENSTEIN – RUSSIE | Groupe G | 8 septembre, 20h45 | Vaduz
Le premier match de Leonid Slutskiy à la tête de la Sbornaya a été une vraie réussite, la Russie parvenant à battre la Suède (1-0) en ayant en plus convaincu dans le jeu, notamment en première période. Les Russes peuvent croire à nouveau en une qualification directe et ils pourraient ainsi s’emparer de la deuxième place dès la prochaine journée. Il leur faudrait pour cela l’emporter au Liechtenstein tout en espérant que la Suède ne batte pas l’Autriche. Un scénario loin d’être fantaisiste.

Les autres rencontres

MALTE – AZERBAÏDJAN | Groupe H | 6 septembre, 18h00 | Ta’ Qali
ARMÉNIE- DANEMARK  | Groupe I | 7 septembre, 18h00 | Erevan | Diffusion en France sur Canal+ Sport
POLOGNE – GIBRALTAR | Groupe D | 7 septembre, 20h45 | Varsovie
IRLANDE – GÉORGIE | Groupe D | 7 septembre, 20h45 | Dublin
LITUANIE – SAINT-MARIN | Groupe E | 8 septembre, 20h45 | Vilnius
MOLDAVIE – MONTÉNÉGRO | Groupe G | 8 septembre, 20h45 | Chisinau

En attendant la 8e journée des éliminatoires de l’Euro 2016
4 (80%) 1 vote

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd’hui dans l’informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Fakel Voronej, vers la FNL et au-delà !

A première vue, rien ne distingue le Fakel Voronej des autres clubs de province russe : fondation au lendemain de...

Fermer