Exploits, déceptions ou confirmations, la sixième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa a été riche en enseignements. L’occasion de revenir dessus en faisant un petit bilan noté, pays par pays.

🇷🇴 Roumanie – A

Ils l’ont fait ! Dernier représentant roumain encore en lice en Europe, le CFR Cluj n’avait besoin que d’un point pour assurer sa qualification. Mieux que ça, les Transylvains se sont imposés à domicile (2-0) face à un Celtic qui leur a décidément bien réussi cette saison. Si la victoire a peut-être été facilitée par le fait que les Ecossais, déjà qualifiés, n’ont pas semblé forcer leur talent dans ce match, cela n’enlève rien au parcours des joueurs de Dan Petrescu. Dans un groupe relevé et homogène, ils ont su s’imposer tour à tour face à la Lazio puis au Celtic, et fait la différence lors de la double confrontation face au Stade Rennais. Pas forcément flamboyant offensivement (six buts marqués durant cette phase de groupes), les Roumains se sont surtout montré intraitables en défense (quatre buts encaissés). La manière est louable, le résultat magnifique. Seule une question demeure, et elle est de taille : Dan Pestrescu sera-t-il encore sur le banc au retour de la trêve ? Espérons que oui.

🇭🇺 Hongrie – B

Frustrant. Voilà comment définir le parcours européen de Ferencváros, qui s’est achevé sur un nul arraché dans les ultimes secondes chez le Ludogorets Razgrad jeudi soir (1-1). Un résultat insuffisant pour Fradi, qui devait à tout prix s’imposer et ne ralliera donc pas les 16es de finale de la Ligue Europa. Néanmoins, les hommes de Serhiy Rebrov ont fait honneur au football hongrois lors de cette campagne. Après tout, ils ont engrangé à eux seuls presque autant de points (7) que Rennes et Saint-Etienne réunis (8). Les Aigles verts ne sont passés au travers qu’une seule fois, à l’occasion de la réception des Bulgares début octobre (0-3). Il s’agit de leur seule défaite de cette phase de poules – pour une victoire et quatre nuls – mais, au moment de faire les comptes, elle est évidemment lourde de conséquences.

🇷🇺 Russie – F

Semaine catastrophique pour la Russie. En Ligue des Champions, le Zenit Saint-Pétersbourg a subi une défaite cuisante face au Benfica (3-0), pendant que Lyon arrivait à égaliser face au RB Leipzig (2-2), envoyant l’équipe de Sergueï Semak à la quatrième place. Le Lokomotiv n’a fait guère mieux, en quittant la compétition par la plus petite des portes suite à une défaite face à l’Atlético en proposant une prestation calamiteuse (2-0). Côté Ligue Europa, le constat n’est guère plus reluisant. Le FK Krasnodar s’est incliné face à Getafe (3-0) et ne s’est donc pas qualifié pour la suite de la compétition. Le CSKA Moscou est arrivé à sauver son honneur en obtenant une victoire sur la plus petite des marges lors de son opposition face à l’Espanyol Barcelone (0-1), mais ce match était malheureusement sans enjeu pour les Moscovites. La semaine européenne des clubs russes a ainsi été d’une tristesse ahurissante : trois défaites, une victoire et aucun club qualifié pour les phases finales des compétitions continentales.

🇬🇷 Grèce – A

Que ce fut long ! Condamnés à la victoire pour espérer poursuivre l’aventure en Ligue Europa, les joueurs de l’Olympiakos ont dû patienter jusqu’à la 87e, et une main hasardeuse de Vander transformée en un but par El-Arabi, pour s’imposer. Pourtant, dans cet affrontement entre clubs amis, les Grecs avaient mis tous les ingrédients pour faire la différence. Mais ils ont frôlé la correctionnelle, puisque Tomané, peu inspiré dans le camp d’en face, envoyait son penalty sur la barre juste avant la pause… L’aventure se poursuivra donc en février prochain, avec une compétition qui correspond peut-être mieux aux qualités du club du Pirée.

🇦🇹 Autriche – B+

Une semaine mitigée – une victoire, un nul, une défaite – mais compte tenu des adversaires, il y a de quoi sourire côté autrichien. D’autant plus quand on voit les qualifications : l’Autriche sera le seul pays à posséder deux clubs en seizièmes de finale de Ligue Europa. Tout en étant déjà qualifié pour la C3, le Red Bull Salzburg s’était offert une finale face à Liverpool. Les joueurs de Jesse Marsch ont eu les occasions pour s’imposer mais se sont finalement inclinés, logiquement (0-2). Cela conclut une excellente première campagne en Ligue des Champions pour le champion d’Autriche, et le voilà désormais avec l’étiquette de favori en Ligue Europa. En tout cas, c’est l’une des équipes qui peut prétendre à soulever le trophée.

De son côté, le LASK Linz a mis un point d’honneur à terminer à la première place de son groupe. Devant le Sporting CP, le PSV et Rosenborg, excusez du peu. Victoire 3-0 face aux Portugais, réduits rapidement à 10, et les joueurs de Valérien Ismaël confirment leur superbe première partie de saison. Ils sont les seuls à suivre le RBS en championnat et se qualifient donc pour les phases finales de la C3 pour leur première participation. A côté, Wolfsberg a résisté à la Roma en allant chercher le nul en Italie (2-2). Là aussi, une belle campagne dans un groupe relevé avec Basaksehir et Mönchengladbach. On retiendra d’ailleurs la victoire en Allemagne pour la première journée du groupe (0-4).

🇺🇦 Ukraine – F

Zéro sur trois cette semaine pour les clubs ukrainiens. Le Shakhtar est lourdement tombé à domicile contre l’Atalanta. Une défaite nette (0-3) qui prive Donetsk d’une qualification. Seule consolation, le Shakhtar retrouvera la C3 en février grâce à sa troisième place. Pas mieux côté Oleksandriya. Le Petit Poucet ukrainien a chuté en Belgique et termine dernier de sa poule avec trois points. Et que dire du Dynamo, qui n’a pu faire mieux qu’un piteux nul face à Lugano (1-1) ? C’est la tête basse que Kiev sort de cette compétition européenne.

🇦🇿 Azerbaïdjan – E

On pouvait s’attendre à mieux pour une équipe qui vise chaque année la Ligue des Champions. La défaite concédée à Chypre a été le tournant de cette campagne. Mais de là à cravacher pour faire match nul contre Dudelange (1-1)… Piètre fin de campagne pour Qarabag (on soulignera la maladresse de Qarayev sur son second carton jaune), qui termine troisième de son groupe et peut se focaliser sur un septième titre de champion d’affilée désormais.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.