Entre exploits, déceptions ou confirmations, la troisième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa a été riche en enseignements. L’occasion de revenir dessus en faisant un petit bilan noté, pays par pays.

🇷🇸 SERBIE – C

un score fleuve pour Tottenham face à Zvezda (5-0). Score violent illustrant la difference de niveau face à une top équipe europenne. Tout va trop vite, même quand il s’agit de faire des fautes techniques, les joueurs sont dépassés. Le Partizan a également perdu mais à domicile face à Manchester United (0-1). On retiendra que les Grobari y ont cru malgré tout. Loin d’avoir été ridicules, les Noir et Blanc ont tout donné mais ont manqué de réussite.

🇷🇴 ROUMANIE – B

Le CFR Cluj a réussi l’exploit de s’imposer (0-1) sur le terrain du Stade Rennais. Pourquoi alors n’accorder qu’un B ? Parce qu’il a fallu que les Rennais se sabrodent totalement pour que les Roumains obtiennent ce score. Car à 11 contre 10 dès la cinquième minute, puis à 11 contre 9 dès la reprise, le CFR Cluj n’a pas brillé. Après l’ouverture du score de Ciprian Deac, ses coéquipiers ont raté à quatre ou cinq reprises l’occasion d’alourdir le score. Avant de subir le jeu, au point de laisser à leurs hôtes plusieurs occasions d’égaliser (sans compter le penalty raté par Niang en première période). En résumé, le CFR Cluj a été fidèle à lui-même : pas brillant à voir, mais solide et efficace. Le résultat était seul objectif de Dan Petrescu, il l’a obtenu. A confirmer à domicile maintenant lors de la prochaine journée. Le plus difficile ?

🇦🇹 AUTRICHE – C

Toujours des belles promesses pour les clubs autrichiens mais encore une fois, pas de victoire. Salzburg, encore une fois emmené par un immense Erling Braut Haaland, s’est incliné de justesse face au Napoli. En Ligue Europa, le LASK a souffert à Eindhoven mais s’en est bien tiré grâce à une belle performance de son gardien, Alexander Schlager. Les protégés de Valérien Ismaël aurait même pu accrocher la victoire sur un des contres moyennement négociés. Enfin, Wolfsberg s’est incliné à Istanbul, face au Basaksehir. Point positif : les trois équipes restent en position de se qualifier même si ce sera délicat pour le RBS. 

🇷🇺 RUSSIE – C

Encore une semaine à oublier pour le football russe ! En Ligue des Champions, le Zenit Saint-Pétersbourg et le Lokomotiv Moscou ont tous les deux connu la défaite. En déplacement à Turin pour y affronter la Juventus, le Lokomotiv Moscou a longtemps cru à l’exploit en menant 1-0 avec un but de Miranchuk une bonne partie de la rencontre. Mais à l’heure de jeu, les Italiens se sont réveillés et Dybala a planté un doublé. Même sort pour le Zenit qui a également fait la course en tête sur la pelouse du RB Leipzig. La deuxième mi-temps a là aussi été fatale, avec une défaite sur le score de 2-1 et de précieux points qui se sont envolés.

En Ligue Europa, le CSKA est quasiment éliminé ! Dans un groupe pourtant largement à sa portée, le club moscovite a enchaîné une troisième défaite consécutive. Sur sa pelouse, le club de l’Armée a encaissé un but de Ferencváros en fin de match. Dommage, car les coéquipiers d’Akinfeev ont dominé la rencontre. Seul point positif cette semaine, la victoire de Krasnodar en Turquie sur la pelouse de Trabzonspor. Un succès 2-0 qui relance le club du sud de la Russie dans cette phase de groupes !

🇧🇬 BULGARIE – B-

Avec deux larges succès décrochés contre le CSKA Moscou (4-1) et sur le terrain de Ferencváros, le Ludogorets Razgrad semblait tracer sa route vers les seizièmes de finale de la Ligue Europa. A vrai dire, Claudiu Keserü et ses coéquipiers pouvaient même faire un grand pas vers la qualification en cas de victoire contre l’autre équipe de leur groupe, l’Espanyol Barcelone. Sauf que les Bulgares ont été surpris chez eux et se sont inclinés (0-1), relançant de ce fait une course qu’ils dominaient jusqu’alors.

🇭🇺 HONGRIE – A

Solidité retrouvée et efficacité à la finition : voilà le combo qui a permis à Ferencváros de décrocher un succès très important sur le terrain du CSKA Moscou (0-1). Trois semaines après la claque reçue à domicile face au Ludogorets Razgrad (0-3), Fradi s’est donc remis dans le droit chemin et reste en course pour la qualification. Mention spéciale à Roland Varga, buteur deux minutes seulement après son entrée en jeu, et surtout à Oleksandr Zubkov, qui lui a offert un caviar au lieu de tenter sa chance.

🇺🇦 UKRAINE – C

Beau combat à Kharkiv entre le Dinamo Zagreb et le Shakhtar, qui se sont neutralisés (2-2). Konoplyanka avait ouvert le score à la 16e, avant de voir Dani Olmo égaliser. Zagreb a pris l’avantage en seconde période sur penalty après une faute incompréhensible d’Andriy Pyatov. Le brésilien Dodô a finalement permis aux siens d’arracher le nul à la 75e.

Oleksandriya, qui continue de découvrir les soirées européennes, est revenu du Forez avec un bon match nul (1-1). En seconde partie de soirée, le Dynamo Kiev a dû cravacher pour remonter au score face à Copenhague. Surpris dès la seconde minute par Pieros Sotiriu, les Kiéviens, qui ont globalement dominé cette rencontre, ont fini par égaliser à la 53e grâce au défenseur central Artem Shabanov. Le Dynamo reste premier, ex-æquo avec son adversaire du soir.

🇬🇷 GRECE – B

Malgré son petit point au compteur après trois journées, l’Olympiakos n’a clairement pas à rougir de sa présence en Ligue des Champions pour le moment. Après un nul déjà frustrant face à Tottenham (2-2), qui avait montré tout le potentiel du club du Pirée, la bande à Pedro Martins a dû concéder une défaite qui laissera, là encore, des regrets, cette fois face au Bayern (2-3). Pourtant devant au score, les Grecs ont subi la loi de Lewandowski, auteur d’un doublé, mais aussi d’un exploit personnel de Tolisso. Pour le reste, le visage affiché est satisfaisant, et montre qu’il y a la place pour faire mieux. Gageons que ces issues cruelles feront office d’apprentissage accéléré…

🇰🇿 KAZAKHSTAN – Z-

Une équipe très moyenne qui déclare ne plus en avoir rien à faire de la Ligue Europa pour se concentrer sur le championnat, ça donne ça ! Pas un duel remporté, pas un contrôle de réussi, pas un dribble concluant, pas de pressing, pas de marquage, pas une intention de jeu : on a assisté au néant dans toute sa splendeur de la part d’Astana, humilié par l’AZ Alkmaar (6-0). Un naufrage auquel nous avons assisté en direct du stade de La Haye !

https://platform.twitter.com/widgets.js

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.