Exploits, déceptions ou confirmations, la première journée des phases de groupes de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa ont été riches en enseignements. L’occasion de revenir dessus en faisant un petit bilan noté, pays par pays.

🇦🇹 Autriche – A+

Que dire de plus à part que la semaine des clubs autrichiens fut parfaite ? Trois matchs, trois victoires, la bagatelle de onze buts marqués pour seulement deux encaissés et, pour ne rien gâcher, trois premières ! Première victoire pour le RB Salzbourg pour son premier match de poule de Ligue des Champions en écrasant le KRC Genk, champion de Belgique en titre (6-2). Le grand monsieur – ou garçon – se nomme évidemment Erling Braut Haaland, auteur d’un triplé pour lui aussi son dépucelage à ce niveau de compétition, mais Dominik Szoboszlai et Hwang Hee-chan y ont eux aussi été de leur petite réalisation. Une simple confirmation du début de saison impressionnant du RBS, qui écrase tout sur son passage malgré le changement d’entraîneur et les quelques départs importants (Dabbur, Samassekou, Schlager).

Premières aussi en Ligue Europa pour le LASK Linz et le RZ Pellets WAC, (peut-être) plus connu sous le nom de Wolfsberger AC. La bande à Valérien Ismaël, fraîchement nommé en remplacement d’Oliver Glasner – qui lui aussi s’est imposé en C3 avec son nouveau club de Wolfsbourg -, jouait son match inaugural en poules de Ligue Europa et s’est défait de Rosenborg au terme d’un match globalement maîtrisé, même si le score reste léger (1-0). Le capitaine James Holland a montré la voie en fin de première période sur un corner mais Peter Michorl, Thomas Goiginger mais surtout Samuel Tetteh et Joao Klauss auraient pu et dû augmenter l’écart. Première victoire également pour Wolfsberg qui, excusez du peu, est allé s’imposer à Mönchengladbach sur le score sans appel de 4-0 (!!!). Tout ça malgré les 31% de possession de balle et surtout les 58% de passes réussies. Décidément, tout a réussi aux clubs autrichiens cette semaine.

🇭🇷 Croatie – A+

On est bien obligé de mettre une note maximale suite à la démonstration du Dinamo Zagreb contre l’Atalanta dans la compétition de clubs la plus relevée. La première mi-temps, notamment, a été incroyable à tous les niveaux : technique, tactique, physique… Déjà, dans les cinq premières minutes, le Dinamo avait eu 2 occasions pour marquer. Ce n’était qu’un avant-goût du tsunami qui allait s’abbatre sur l’Atalanta. A plusieurs moments, on s’est demandé si c’était bien le Dinamo Zagreb qui était sur le terrain du Maksimir… On a aussi vu des joueurs qui ont probablement joué le meilleur match de leur carrière – on pense à Oršić (triplé), Leovac ou Stojanovic… Et Dani Olmo? Il n’existe plus assez de superlatifs pour ce joueur. Même la paire Théophile-Catherine/Perić est intraitable, ne laissant rien passer.

Ce match a fait oublier toutes les défaites honteuses des Bleus en Ligue des Champions et plus globalement sur la scène européenne ces dernières années (la saison précédente avait déjà été un incroyable progrès à ce niveau). On avait juste envie de savourer chaque moment, après tant d’années à suivre un Dinamo qui marchait à l’envers malgré un gros budget. On pensera à la suite plus tard…

🇸🇰 Slovaquie – A

Pour son grand retour sur la scène européenne, le Slovan Bratislava (seul club slovaque qualifié cette saison) a réalisé un énorme coup ! Malgré un match à huis clos et avec seulement des enfants dans le stade, le Slovan a remporté un match pourtant très difficile sur le papier face au Besiktas. L’ogre turc a souffert offensivement et même s’il menait 2-1, il n’a pas réussi à contenir des Slovaques déchaînés. Tout s’est joué en fin de rencontre, le score était alors de 2-2 mais Ljubičić et Moha ont claqué deux buts pour les locaux qui l’ont emporté 4-2. Un beau succès pour le Slovan.

🇧🇬 Bulgarie – A

Unique représentant bulgare en compétition européenne cette saison, le Ludogorets Razgrad a commencé sur les chapeaux de roue ! Même s’il ne partait pas forcément favori contre le CSKA Moscou, le Ludogorets a réalisé un très gros match et s’est imposé sur le large score de 5-1. Pourtant mené à la pause, le champion bulgare a su se ressaisir en seconde période et s’est offert une victoire de prestige pour commencer son parcours européen, en grande partie grâce à un triplé de Claudiu Keserü. Encourageant pour la suite !

🇷🇴 Roumanie – A

Dernière équipe roumaine encore en lice dans ces phases de groupe, le CFR Cluj a réalisé une belle performance pour cette première journée. Face à la Lazio Rome, les hommes de Dan Petrescu ont réussi une belle performance collective (aucun joueur n’apparaît d’ailleurs dans l’équipe-type de cette première journée), sans baisser les bras après l’ouverture du score italienne. Après avoir égalisé sur penalty, les Transylvains ont mis à mal à plusieurs reprises la défense à trois des Romains par leur jeu rapide en profondeur, malgré une possession assez faible (36%). Et c’est sur une remontée de balle admirable, à une touche de balle depuis le gardien Arlauskis, qu’Omrani a marqué le but la victoire, sur un ballon repris de la tête après avoir touché la transversale. Au final, le CFR Cluj est premier de son groupe, et c’est déjà inespéré.

🇭🇺 Hongrie – A

Seul représentant hongrois engagé sur la scène européenne cet automne, Ferencváros est bien entré dans sa phase de groupes de Ligue Europa. Plus petite équipe de la compétition au regard du coefficient UEFA, le club budapestois est allé chercher le point du nul sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone (1-1). Une performance tout à fait notable, dans un groupe qui s’annonce plus indécis que prévu car, au même moment, le CSKA Moscou a sombré chez le Ludogorets Razgrad (5-1). Seul regret pour Fradi : le but catalan, inscrit suite à une faute de main de Dénes Dibusz, était franchement évitable.

🇰🇿 Kazakhstan – B

Difficile de blâmer Astana pour sa courte défaite à Old Trafford. Malgré une équipe B, les Red Devils ont été largement supérieurs sur le terrain et ont plus que mérité leur victoire. Mais Astana n’a pas non plus été ridicule, en tentant à la première occasion d’organiser des contre-attaques rapides, qui se sont parfois révélées tranchantes. A tel point que l’on pensait, au cours de la seconde période, qu’Astana pouvait faire un coup. Greenwood (17 ans) a cependant fini par tromper un excellent Eric. On attend désormais de voir le club kazakh dans des scenarii différents contre le Partizan et Alkmaar.

🇷🇸 Serbie – B-

Semaine compliquée pour le football serbe. Crvena Zvezda a perdu 3-0 à Munich face au Bayern. L’équipe a plutôt bien résisté au début, défendant ensemble et jouant en contre mais la différence physique s’est ressentie au fur et à mesure du match, lors duquel les joueurs ont manqué de flux nerveux et d’expérience du haut niveau. Rien de dramatique mais c’était insuffisant. Les joueurs mis en évidence sont toujours les mêmes : Borjan dans les cages et Marin en attaque. De leurs côtés, Gobeljić, Pavkov et Jovančić ont été insuffisants. De son côté, le Partizan a fait 2-2 à domicile face à l’AZ Alkmaar. Les visiteurs ont rapidement marqué puis ont été réduits à dix. Au final, ce match laisse des regrets tant il y avait la place pour gagner.

🇷🇺 Russie – C

Semaine en demi-teinte pour le football russe en compétition européenne. Les pensionnaires de la C1, le Zenit Saint-Pétersbourg et le Lokomotiv, ont plutôt réussi l’entrée en lice tant redoutée par certains. Pour son grand retour en Ligue des Champions, le Zenit a mené au score sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais suite à un but d’Azmoun mais a craqué rapidement en seconde période. Un bon match nul tout de même pour les hommes de Sergey Semak, qui évoluent dans un groupe ouvert. De son côté, le Lokomotiv Moscou se déplaçait sur la pelouse du Bayer Leverkusern sans les frères Miranchuk, blessés. Un déplacement périlleux mais au final une victoire surprise 2-1 avec Krychowiak et Barinov comme buteurs. Le Lokomotiv est seul leader du groupe D mais aura fort à faire contre la Juventus et l’Atlético Madrid !

De bonnes performances pour les clubs engagés pour la C1 donc, et des matchs catastrophiques pour les deux pensionnaires de C3, Krasnodar et le CSKA Moscou. Les premiers cités étaient en déplacement à Bâle. Le rêve de Ligue des Champions envolé, Krasnodar se devait de réussir son entrée dans la Ligue Europa. Mais la rencontre a été un véritable désastre, avec une défaite 5-0 ! Une défense aux abois et une attaque qui a eu des occasions mais rien n’a fini au fond ! Une prestation aussi catastrophique que celle du CSKA Moscou. Le voyage en Bulgarie commençait bien face au Ludogorets, avec un but de Vlašić. Menant à la pause, les Moscovites se sont effondrés et se sont lourdement inclinés (5-1). Une énorme défaite qui aurait pu être plus lourde sans le gros match d’Igor Akinfeev...

🇺🇦 Ukraine – C-

Seul représentant de l’Ukraine en Ligue des Champions, le Shakhtar Donetsk a retrouvé mercredi soir ses vieux amis de Manchester City, comme l’an passé. Malgré un public enthousiaste au Metalist Stadium de Kharkiv, les Ukrainiens ont reçu une leçon avec un 3-0 net et précis. Dans l’autre coupe, le Dynamo Kiev, en grande difficulté en championnat, a enfin retrouvé le chemin du succès. Maîtrisée de bout en bout, la rencontre face aux Suédois de Malmö s’est finalement débloquée dans les dix dernières minutes avec le but de la délivrance de Vitaliy Buyalskiy. La soirée européenne en Ukraine s’est terminé avec la défaite 3-1 d’Oleksandriya à Wolfsbourg. Le Petit Poucet du groupe s’est logiquement incliné en Allemagne après avoir été nettement dominé. L’on retiendra tout de même le but de Yevhen Banada pour sauver l’honneur.

🇦🇿 Azerbaïdjan – C

Begović et les siens ont tenu une heure aux incessants assauts du FC Séville. C’est un coup-franc de Chicharito qui a débloqué la situation pour les Espagnols, jusque-là ultra dominateurs. Qarabag s’est littéralement fait rouler dessus et ses quelques incursions dans le camp andalou se sont heurtées à une solide défense. Mounir et Torres ont scellé le score à 0-3, mais ça aurait pu être pire. Difficile entrée en matière pour Qarabag face à l’un des ogres de la compétition, alors que les Azerbaïdjanais ont l’habitude de faire déjouer tout le monde à Bakou. Il faudra se reprendre lors d’un déplacement à Dudelange, surprenant vainqueur de l’APOEL. Qarabag avait ramené un match nul (1-1) du Luxembourg en 2016, en tour préliminaire de la Ligue des Champions.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.