Semaine spécial Dnipro: L’avis de la rédaction avant la finale

Lazar Van Parijs
Lazar Van Parijs - Publié le 27 mai 2015

Oyez oyez braves lecteurs, c’est l’heure tant attendue où la rédaction se livre ! Notre semaine spéciale Dnipro prend fin aujourd’hui avec ce dernier article. Il est venu le temps d’évoquer pour chacun d’entre nous une petite réflexion sur le parcours et sur le Dnipro en lui même ainsi qu’esquisser un pronostique pour cette finale entre le Dnipro et Séville. Voici nos avis:

Dnipro Footballski

Mourad Aerts: Pour faire court : je n’aime pas cette équipe, footballistiquement parlant. Mais j’aime profondément l’Ukraine et soutiendrai donc frénétiquement Boyko et les autres. Je n’ai rien contre le Dnipro et appréciais beaucoup l’équipe de Juande Ramos. Celle de Markevytch m’ennuie par contre profondément. Ce mec fait tellement jouer ses équipes en « bloc équipe compact » qu’il pourrait être français. En fait, lui, va en finale de Coupe d’Europe donc oubliez la dernière phrase. La finale va être forcément tendue. Séville joue bien mieux que le Dnipro mais… Les winners ne sont pas toujours les meilleurs surtout lorsqu’ils doivent faire face à ce genre d’adversaire. Si Konoplyanka et ses potes rentrent aux vestiaires à 0-0, je commencerais à être très optimiste. Ils ont les nerfs solides, de bons joueurs et un avant centre qui sera forcément un poison. Ne vous méprenez pas, si Seleznov ne joue pas, le fourbe Kalinic ne sera pas une bonne nouvelle pour la charnière centrale espagnole.

Pronostic : Dnipro 1 – 0 Séville

Rémy Garrel: Ukrainien d’adoption, mon cœur battra à 200% pour le Dnipro qui réalise un parcours à l’image du peuple qu’il représente, fier et combatifL’excellente formation de notre compatriote Kevin Gameiro sera difficile à renverser tant elle est armée et habituée de ces rendez-vous européens. La solidité devra une nouvelle fois être le maître mot des hommes de Markevych. S’ils parviennent à maintenir un score nul une bonne partie de la rencontre, alors tous les espoirs seront permis en fin de match, Konoplyanka et Seleznyov veilleront à donner quelques sueurs froides aux espagnols. Rien n’est impossible quand on joue avec son cœur !

Pronostic : Dnipro 1-0 Séville

Thomas Ghislain: Même en demi-finale, certains pundits francophones avaient du mal à prononcer Dnipropetrovsk, preuve s’il en est du manque de respect que la bande à Markevych a balayé en arrivant méritoirement jusqu’en finale. Avant cette saison, pour moi le Dnipro c’était un bon club ukrainien grâce auquel Anderlecht a réussi à faire une plus-value avec Ondrej Mazuch (!). Cette année, on sent que le club a passé un pallier et à chaque match des Ukrainiens en C3 il est difficile de ne pas tomber amoureux de l’esthète Konoplyanka. Cependant en face c’est du costaud et Séville a désormais l’habitude de soulever cette belle Coupe. Laissons parler le cœur et croire à un nouveau miracle, d’autant plus que la finale se joue sur un terrain #footballski !

Pronostic : Dnipro 1-0 Séville

Damien Goulagovitch: J’ai commencé à suivre cette équipe au nom sympathique il y a quelques années et c’est donc avec un grand plaisir que  j’ai suivi ce parcours fantastique en Europa League, compétition plus intéressante que la Champions League où on est sûr de retrouver à partir des quarts de finale toujours les mêmes puissant dinosaures protégés par l’UEFA. Même sans Zozulya, que j’adore malgré quelques limites techniques, je pense que Dnipro peut embêter Trémoulinas et ses coéquipiers par son jeu qui laisse peu d’espace. D’autant plus que Séville ne rencontre pas souvent ce type d’adversaire en Liga. Devant, Konoplyanka est capable de faire des différences et ses coéquipiers offensifs ne sont pas inintéressants techniquement. Je m’attends à un match serré malgré la qualité évidente des Sévillans.

Pronostic : Dnipro 1-2 Séville (a.p.)

Quentin Gueguen: Évidemment, malgré nos globules qui sont mystérieusement devenus bleus et blancs depuis quelques semaines, il serait mentir de dire que le FC Séville n’est pas favori. Si dans une double confrontation, la surprise est difficile à créer, elle l’est bien plus sur 90 voire 120 minutes. Heureusement, nous, amateurs de football, suivons un sport incertain. Si Une incertitude qui fait vibrer la rédaction de Footballski. Tout le monde croit en les chances du club ukrainien, y compris moi. Séville a été l’équipe la plus complète jusque-là dans cette compétition et il serait logique que le club andalou remporte un deuxième ‘back-to-back’ en Europa League. Séville a l’expérience, des joueurs de qualités à tous les postes et une capacité à mettre en danger l’adversaire très rapidement. Mais on n’arrive pas à ce niveau de la compétition par hasard. Le Dnipro a des arguments. Il faudra faire un match parfait pour que RuslanRotan soulève le trophée dans la nuit de Warsaw. Le FC Séville s’est déjà fait bouger cette saison dans la compétition. Le Borussia Mönchengladbach était à deux doigts de les sortir en seizièmes, le Zenit a eu sa chance en quart. Il ne fait aucun doute que le stade et l’ambiance seront du côté du Dnipro et ce sera un gros avantage pour une telle équipe. On connaît les valeurs du Dnipro de Markevych. Ce sera solide, ça ne lâchera rien dans les duels, ça sera très bien en place et, plus important, ça sera efficace. La lumière viendra de Konoplyanka, encore une fois. Aucun défenseur droit n’a encore réussi à prendre le dessus sur lui. Il sera le meilleur joueur sur le terrain. Au Dnipro d’en profiter. Il faudra couper les côtés, le gros point fort des Sévillans. Heureusement, Markevych peut compter sur des ailiers qui font tous les efforts défensifs et des latéraux, Fedetskiy et Matos, qui jouent à un très haut niveau sur cette campagne. L’exploit est possible. Ce serait une si belle histoire.

Pronostic : Dnipro 2-1 Séville (a.p.)

Karim Hameg: Séville est une équipe qui s’adapte assez bien à son adversaire, capable d’attaquer à outrance comme contre le Zenit ou d’être opportuniste à l’image du match retour face à la Fiorentina (même si le score de l’aller lui permettait de voir venir). Si le Dnipro joue dans son style de jeu habituel alors Séville devrait dominer et se procurer des occasions. La défense n’aura pas d’autre choix que d’être encore plus solide qu’à son habitude et Boyko devra encore être infranchissable. En outre, il faudra espérer que Carlos Bacca (ou Kevin Gameiro) soient au moins aussi maladroits que Gonzalo Higuain sur la double confrontation face à Naples. C’est assez peu probable.

Pronostic : Dnipro 1 – 1 Sévile (victoire du Dnipro aux TAB)

Antoine Jarrige: Il ne faudra pas se le cacher, cette finale va être extrêmement difficile pour les ukrainiens contre des andalous qui ont l’habitude de ce genre de rendez-vous. Tenant du titre, les sévillans sont favoris sur le papier mais je vois le Dnipro créer l’exploit. Dans un stade qui sera acquis à sa cause je vois bien le Dnipro l’emporter après prolongations dans un match âpre et disputé!

Pronostic : Dnipro 1 – 0 Séville (a.p.)

Adrien Laëthier: De matchs arrachés en exploits, le Dnipro en est arrivé là. N’en déplaise aux médias mainstream, il faut maintenant connaître et respecter cette équipe qui n’est pas arrivée là par hasard. L’opposition de style sera là. Myron Markevych ne changera pas de stratégie et s’appuiera sur une équipe solide face aux Sévillans qui ont l’habitude de marquer beaucoup mais qui sont fatigués par leur saison. Rêver ? Oui ! Mais il ne faudra pas trop de buts pour que le rêve devienne réalité.

Pronostic : Dnipro 1 – 0 Séville

Adrien Mathieu: Il est évident que Séville par ses précédentes campagnes européennes, son expérience et la qualité de son effectif aura l’avantage sur le Dnipro. Cependant les ukrianiens ont montré, selon moi, qu’ils possédaient le meilleur bloc défensif de la compétition et qu’ils savaient également bien ressortir le ballon. Avec un Denis Boyko en état de grâce face à Bacca, Vitolo ou Vidal et la malice de Konoplyanka, Seleznyov & cie en contre, tout est possible. Le principal danger pour Dnipropetrovsk consistera à surveiller les latéraux sévillans très offensifs car Trémoulinas et Coke sont d’excellents centreurs. Enfin personnellement comme je serai au stade de Warsaw, j’espère aussi un magnifique spectacle en tribune !

Pronostic : Dnipro 1 – 2 Séville

Pierre-Julien Pera: En tant que roumanophile convaincu, j’avoue m’intéresser un peu au Volyn Lutsk de Bicfalvi et Matei, mais surtout au Shakhtar Donetsk, mené de main de maître par un vieux sorcier au blancs cheveux bouclés. Un Shakhtar qui a justement connu bien des problèmes face au Dnipro cette saison, avec une défaite et un nul en championnat, et une qualification au bout du suspense pour la finale de coupe. Preuve que cette équipe du Dnipro est une excellente équipe, dans le sillage d’un Konoplyanka absolument incontournable. Si leur présence en finale d’Europa League est loin d’être usurpée, cette dernière marche sera la plus haute. Je vois le FC Séville un ton au-dessus, ne serait-ce que par son expérience des grandes soirées.

Pronostic : Dnipro 1 – 3 Séville

Lazar Van Parijs: Quand on me parle du Dnipro, je pense toujours à un ami obnubilé par cette équipe qui jouait TOUJOURS avec elle à Football Manager. Matthias, cette finale est pour toi ! Toi le hipster du foot ukrainien avant l’heure ! L’équipe a été prise de haut, le collectif a toujours répondu présent mais là en face, Séville c’est costaud. Si le coeur me dit Dnipro, la raison vote pour Séville. Ainsi, je donne une victoire de Séville. Si Séville gagne, je pourrai célébrer, si ils perdent, je ferai la fête avec Footballski. Face tu perds, Pile je gagne.

Pronostic : Dnipro 0 – 2 Séville

Pierre Vuillemot: Le Dnipro est fort, le Dnipro est grand, le Dnipro sortira grand vainqueur de ce duel face aux espagnols de Seville. Vous avez surement pu le constater, le club n’a pas forcement le plus beau jeu du monde en Europa League. Contrairement à son système de jeu en championnat, Markovych a eu l’intelligence de ne pas être borné sur ses principes et de parfaitement s’adapter à la situation de la compétition. Cette intelligence est bien évidement un plus, beaucoup aime dire depuis la qualification que le club a eu une chance de cocu. Bien entendu, la part de chance du Dnipro lui a permis d’atteindre ce stade la compétition mais rendons également hommage à son entraineur et à ses joueurs talentueux, car il n’y a pas que Konoplyanka au Dnipro. De nombreux joueurs de devoir comme Kankava, Dougla, Rotan ou l’ancien marseillais Leo Matos n’hésitent pas à mouiller le maillot pendant 90 minutes voir plus. J’ai encore une fois envie de croire à cette formation et à la tactique du Dnipro, juste encore une fois pour remporter cette dernière marche ! À noter également le soutien de taille qu’auront les joueurs ukrainiens à Varsovie entre le peuple polonais mais aussi les 10 000 supporters ukrainiens qui seront au stade, bien plus que les espagnols. Sinon, Douglas marquera de la tête sur corner. Voilà.

Pronostic : Dnipro 3 – 1 Séville

Et toi, c’est quoi ton pronostic ?

La rédaction

Semaine spécial Dnipro: L’avis de la rédaction avant la finale
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Lazar Van Parijs

Lazar Van Parijs

Je me suis réveillé un beau matin à Belgrade à cheval entre Europe de l' Ouest et le bloc soviétique après une nuit sur un Splav à boire de la Rakija. J'ai décidé de prendre le train de nuit suivant, direction Moscou, finir l'aventure devant l' Hotel Ukraina !

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 29 de RPL – Championnat de Russie de football

L'avant-dernière journée s'est terminée en Russian Premier League, le championnat de Russie de football. Mais nous n'y voyons toujours pas clair, et c'est...

Fermer