En attendant la sixième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 9 juin 2017

Un dernier effort avant les vacances. Les 9, 10 et 11 juin prochain aura lieu la sixième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 qui se déroulera en Russie. Cette première journée de la phase retour devrait nous permettre d’y voir plus clair quant aux chances des uns et des autres.

LES CHOCS

Bosnie-Herzégovine – Grèce | Groupe H | 9 juin | 20h45 | Zenica

La Grèce s’accroche : elle a plutôt bien survécu face aux deux favoris du groupe. Après avoir ramené un point face à la Bosnie-Herzégovine en novembre dernier (1-1), elle a manqué d’un rien de réaliser l’exploit en Belgique pour prendre la tête du groupe mais elle a fini par concéder le nul (1-1). Deuxièmes du groupe H, les Hellènes devront se déplacer à Zenica pour y affronter leur plus proche poursuivant, à savoir la Bosnie-Herzégovine. En cas de succès, la Grèce distancerait la Bosnie au classement et resterait en position d’aller chercher la tête du groupe. Les Bosniens devront quant à eux obligatoirement l’emporter pour prendre la deuxième place. Un match nul ferait quant à lui surtout les affaires de la Belgique qui aura dans le même temps à négocier un déplacement à sa portée en Estonie. Il est à noter que le capitaine bosnien Edin Džeko, exclu au match aller de manière rocambolesque, sera bien présent.

Pologne – Roumanie | Groupe E | 10 juin | 20h45 | Varsovie | diffusion sur Multisports 2

Si la lutte pour la deuxième place fait rage dans le groupe E, le nom du vainqueur du groupe semble ne plus faire de doute. Auteur d’un parcours quasi-parfait (quatre victoires pour un match nul), la Pologne est tranquillement installée en tête avec six points d’avance sur le deuxième et a déjà un pied en Russie. Une victoire face à la Roumanie rapprocherait encore un peu plus les Polonais d’une première qualification en Coupe du monde depuis 2006. Pour la Roumanie, la victoire est obligatoire pour ne pas laisser échapper la qualification et ce même si la deuxième place n’est qu’à un point.
Au match aller, la Pologne s’était largement imposée à Bucarest (3-0) dans une ambiance particulière.

Irlande – Autriche | Groupe D | 11 juin | 18h00 | Dublin | diffusion sur Canal + Sport

C’est véritablement le match de la dernière chance pour l’Autriche. Quatrième du groupe à quatre points de son adversaire du jour et de la Serbie, co-leaders, cette dernière sait que son sort sera sans doute scellé en cas de défaite en Irlande. L’Autriche devra impérativement faire mieux qu’au match aller à Vienne où elle s’était inclinée (0-1).

Serbie – Pays de Galles | Groupe D | 11 juin | 20h45 | Belgrade | diffusion sur Multisports 1

La Serbie aura une occasion en or de se rapprocher de la qualification si elle s’impose face au Pays de Galles. Leader du groupe, elle aura en face d’elle un adversaire qui patine depuis sa demi-finale à l’Euro 2016 et qui reste sur quatre matchs nuls consécutifs en éliminatoires. Le Pays de Galles devra donc obligatoirement l’emporter pour survivre tandis que la Serbie pourrait en cas de succès distancer l’Irlande, deuxième, qui se déplacera en Autriche. À l’aller, il n’y avait pas eu de vainqueur (1-1).

DES MATCHS DE PRESTIGE POUR L’HONNEUR

Lettonie – Portugal | Groupe B | 9 juin | 20h45 | Riga | diffusion sur Multisports 2

Face au champion d’Europe en titre, les Baltes n’auront pas grand chose à jouer. Quasiment éliminée avec une victoire pour quatre défaites en cinq matchs, la Lettonie réaliserait un véritable exploit si elle venait à battre voire même à accrocher le Portugal. Au match aller, à Faro, elle avait été largement battue (1-4). Si les Lettons venaient à l’emporter, ils pourraient rendre service à la Hongrie et pénaliser le Portugal, deuxième du groupe B derrière la Suisse, dans sa course à une qualification directe pour le Mondial. Les Hongrois se déplacent en Andorre où ils devraient s’y imposer.

Estonie – Belgique | Groupe H | 9 juin | 20h45 | Tallinn | diffusion sur Multisports 3

Avant-dernière du groupe avec seulement quatre points pris en cinq matchs, l’Estonie est quasiment assurée de ne pas aller chez le voisin russe l’été prochain. Face à la Belgique, leader du groupe, elle tâchera de faire de son mieux pour effacer la correction encaissée à l’aller, en novembre dernier (1-8). En cas d’improbable exploit, l’Estonie pourrait aider la Grèce ou la Bosnie-Herzégovine à prendre la tête du groupe.

Macédoine – Espagne | Groupe G | 11 juin | 20h45 | Skopje | diffusion sur Canal + Sport

La Macédoine s’est un petit peu rassurée en l’emportant au Liechtenstein lors de la cinquième journée après s’être inclinée quatre fois sur ses quatre premiers matchs. Simple éclaircie sans doute dans le ciel macédonien puisque c’est l’Espagne qui se présente à Skopje avec de fortes chances de s’imposer. La Roja n’a de toute façon pas le droit à l’erreur car talonnée par l’Italie qui se déplacera au Liechtenstein. Au match aller, l’Espagne n’avait pas fait dans le détail (victoire 4-0)

DE BONNES OPÉRATIONS À RÉALISER

Biélorussie – Bulgarie | Groupe A | 9 juin | 20h45 | Borisov | diffusion sur Multisports 1

Au match aller, la Bulgarie l’avait emporté (1-0) non sans avoir été dominée. Une victoire lors de ce match face à la Biélorussie ferait les affaires des Bulgares quoi qu’il arrive dans la rencontre entre la Suède et la France. Si les Français l’emportent ou du moins s’ils ne perdent pas, la Bulgarie sera seule deuxième du groupe. Si la Suède gagne, la Bulgarie restera troisième mais à un point seulement de la première place. En cas de défaite, les Bulgares auront de grandes chances de se faire passer devant par les Pays-Bas, qui reçoivent le Luxembourg.

Azerbaïdjan – Irlande du Nord | Groupe C | 10 juin | 18h00 | Bakou | diffusion sur Multisports 1
Norvège – République tchèque | Groupe C | 10 juin | 20h45 | Oslo | diffusion sur Foot +

Promise à une qualification facile dans ce groupe C, l’Allemagne devrait continuer sa série victorieuse (5 victoires en 5 matchs) face à Saint-Marin et se rapprocher encore un peu plus de la qualification. La lutte pour la deuxième place est celle qui est la plus intense dans ce groupe C. En cas de succès face à l’Irlande du Nord, l’Azerbaïdjan égalerait son adversaire (qui l’avait battu 0-4 à l’aller), actuel deuxième du groupe. La République tchèque doit quant à elle l’emporter en Norvège, chez l’avant-dernier du groupe, pour mettre la pression sur l’Irlande du Nord voire éventuellement la devancer à l’issue de cette journée.

Slovénie – Malte | Groupe F | 10 juin | 18h00 | Ljubljana
Lituanie – Slovaquie | Groupe F | 10 juin | 20h45 | Vilnius |diffusion sur Multisports 1

Si la Slovénie et la Slovaquie s’imposent, elles devraient être les deux seules équipes en mesure de s’offrir la deuxième place dans ce groupe F. Une victoire de la Slovénie face à Malte est probable tandis qu’en cas de succès en Lituanie, la Slovaquie écarterait cette dernière de la course aux barrages. Dans le même temps, l’Écosse recevra l’Angleterre, leader du groupe. Si les Anglais l’emportent, les « Slo » pourraient distancer les Écossais, leurs plus proches poursuivants.

Finlande – Ukraine | Groupe I | 11 juin | 18h00 | Tampere | diffusion sur Foot +
Islande – Croatie | Groupe I | 11 juin | 20h45 | Reykjavík

En cas de victoire en Islande, la Croatie prendrait le large en tête du groupe avec au pire des cas cinq points d’avance sur le deuxième. À elle, donc, de tenter de faire au moins aussi bien qu’à l’aller (victoire 2-0). Une défaite de l’Islande pourrait profiter à l’Ukraine. Cette dernière se déplace en Finlande, chez une équipe qu’elle a battu à l’aller (1-0). S’ils l’emportent et que la Croatie s’impose, les Ukrainiens s’empareraient de la deuxième place au détriment de l’Islande. Si l’Islande s’impose, l’Ukraine restera troisième mais à deux points seulement de la première place. En revanche, une défaite ukrainienne la mettrait à la merci du retour de la Turquie, quatrième avec un nombre de points identique. L’Ukraine devra surtout se rassurer et montrer que l’humiliante défaite concédée face à Malte (0-1) n’était qu’un accident.

LE GROUPE E

(tous les matchs auront lieu le 10 juin)
Kazakhstan – Danemark | 18h00 | Almaty | diffusion sur Multisports 2
Monténégro – Arménie | 20h45 | Podgorica

Dans ce groupe promis à la Pologne, la lutte reste intense pour la deuxième place avec quatre équipes qui se tiennent en un point. Ainsi, l’Arménie, quasiment condamnée après ses deux défaites initiales, pourrait se retrouver deuxième du groupe en cas de succès au Monténégro. Ce dernier confortera sa deuxième place s’il s’impose et pourrait réaliser une belle opération si le Danemark ne gagne pas au Kazakhstan. Il est toutefois fort probable que le plus mauvais deuxième, celui qui ne va pas en barrages, se trouve dans ce groupe.

LES AUTRES MATCHS

9 juin – 20h45 :
Andorre – Hongrie
Gibraltar – Chypre

11 juin – 20h45 :
Israël – Albanie
Kosovo – Turquie

Karim Hameg


Image à la une : bolabob.com

En attendant la sixième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018
4 (80%) 1 vote

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 32 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football

La dernière chaotique du Dnipro, le dénouement dans la course à la Ligue Europa ainsi qu'un trophée insolite attribué au...

Fermer