En attendant la 9e journée des éliminatoires de l’Euro 2016

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 8 octobre 2015

Encore une semaine et l’on connaîtra tous les qualifiés directs pour l’Euro 2016 ainsi que les barragistes. D’ici là, deux journées auront lieu avec des matchs cruciaux pour les équipes d’Europe de l’est. Qui rejoindra l’Autriche et la République Tchèque, qui se sont brillamment qualifiées dès le mois de septembre ?

Les chocs

Albanie – Serbie | Groupe I | 8 octobre, 20h45 | Elbasan

Difficile d’oublier le match aller, disputé il y a un an. Le survol de la pelouse du stade du Partizan par un drone porteur d’un drapeau de la « Grande Albanie » a entraîné une bagarre entre joueurs puis l’invasion du terrain. La rencontre ne s’est jamais terminée et ce Serbie – Albanie s’est finalement joué devant les tribunaux. La décision de l’UEFA d’attribuer la victoire à la Serbie sans le bénéfice des trois points a été annulée par le TAS qui a donné match gagné à l’Albanie, mettant cette dernière dans une position très favorable en vue de la qualification. Les Albanais pourraient ainsi se qualifier pour l’Euro 2016 en cas de victoire face à la Serbie si dans le même temps le Danemark ne parvient pas à s’imposer au Portugal. Et même en cas de match nul ou de défaite, elle aurait une deuxième chance car elle doit encore disputer deux match contre un seul aux Danois. Ce serait historique pour l’Albanie qui n’a jamais participé à la moindre phase finale dans son histoire.

Slovaquie – Biélorussie | Groupe C | 9 octobre, 20h45 | Zilina

Après une impressionnante série de six victoires en six matchs, la Slovaquie a vécu un mois de septembre difficile d’un point de vue comptable. Battue en Espagne (0-2), elle a ensuite concédé le match nul face à l’Ukraine (0-0). Ce résultat qui peut sembler défavorable a au contraire placé la Slovaquie dans une situation idéale en vue d’une qualification directe pour l’Euro 2016 : les Slovaques possèdent en effet trois points d’avance sur l’Ukraine avec une différence de buts particulière favorable. Ils valideront ainsi leur billet pour la France s’ils battent la Biélorussie et se qualifieraient pour la deuxième phase finale de leur histoire six ans après le Mondial sud-africain. Au match aller, la Slovaquie l’avait brillamment emporté (3-1) à Borisov.

Bosnie-Herzégovine – Pays de Galles | Groupe B | 10 octobre, 20h45 | Zenica

En s’inclinant en Belgique (1-3) le mois dernier, la Bosnie-Herzégovine s’est mise dans une situation délicate. Elle qui était tête de série au moment du tirage au sort devra se contenter, au mieux, des barrages. Pire encore : elle n’a pas son destin en main à deux journées du terme de ces éliminatoires. Pour continuer a espérer, les Bosniens devront battre le Pays de Galles à domicile (en espérant que Chypre réalise l’exploit en Israël). La tâche s’annonce compliquée face à une équipe très défensive, leader de son groupe, invaincue et qui n’aura besoin que d’un match nul pour se qualifier pour l’Euro 2016. Tout autre résultat qu’un succès compromettrait très nettement les chances de qualification bosniennes pour les barrages. Le match aller, à Cardiff, avait accouché d’un match nul (0-0).
(diffusion en France sur Foot+ 24/24)

Les matchs importants… pour l’équipe d’en face

Kazakhstan – Pays-Bas | Groupe A | 10 octobre, 18h00 | Astana
République tchèque – Turquie | Groupe A |10 octobre, 20h45 | Prague

Du côté de nos sélections, la situation est claire. Bien qu’ayant placé l’un de ses clubs en Ligue des Champions, le Kazakhstan est éliminé et terminera sans doute à la dernière place du groupe A. La République Tchèque est quant à elle d’ores et déjà qualifiée pour l’Euro 2016 et participera en France à sa sixième phase finale de rang dans la compétition. L’Islande est l’autre équipe assurée de sa qualification dans ce groupe.
Dans le groupe A, la lutte concerne la place de barragiste entre la Turquie et les Pays-Bas. À deux journées du terme, les Turcs possèdent deux points d’avance sur les Néerlandais et une victoire de leur part en République Tchèque les placerait en position idéale, voire les enverrait en barrages si les Pays-Bas ne l’emportent pas au Kazakhstan. Pourrait-on assister à la sensation de ces éliminatoires ?
(diffusion en France sur Foot+ 24/24 pour les deux matchs)

Ils doivent continuer sur leur lancée

Écosse – Pologne | Groupe D | 8 octobre, 20h45 | Glasgow

En cas de victoire en terre écossaise, la Pologne serait quasiment qualifiée pour l’Euro 2016. Sa qualification sera même effective si dans le même temps l’Allemagne venait à l’emporter en Irlande. En cas de match nul, elle s’assurerait de participer dans le pire des cas aux barrages avec la perspective d’une finale pour la qualification directe face à l’Irlande lors de la dernière journée.

Roumanie – Finlande | Groupe F | 8 octobre, 20h45 | Bucarest

Au ralenti depuis quelques matchs, la Roumanie n’est pas encore assurée de sa qualification pour l’Euro 2016 bien qu’étant toujours invaincue. Un match nul face à la Finlande lui garantirait de participer au moins aux barrages tandis qu’un succès lui permettrait au pire des cas de conserver son avance de trois points sur la Hongrie à une journée du terme avec la perspective d’un déplacement aux Îles Féroé lors de la dernière journée. Le peuple roumain est lui largement derrière sa sélection, et les places pour ce match se sont toutes vendues en quelques heures à peine.
(diffusion en France sur Foot+ 2)

Moldavie – Russie | Groupe G | 9 octobre, 20h45 | Chisinau

Au match aller, la Moldavie avait crée l’exploit en allant chercher le match nul (1-1) à Moscou. Ce résultat, vécu comme une humiliation par les Russes, avait signé le début de la fin de l’ère Capello à la tête de l’équipe de Russie. Mal embarquée en juin, la Russie a su se reprendre et elle se retrouve de manière quasi-miraculeuse deuxième du groupe G à deux journées de la fin avec son destin en main. Quatre points sur les deux derniers matchs suffiront à la Russie pour aller à l’Euro 2016 et une victoire chez une équipe de Moldavie déjà éliminée pourrait grandement l’aider dans ce sens.
(diffusion en France sur Foot+ 2)

Ils doivent l’emporter pour rester dans la course

Hongrie – Îles Féroé | Groupe F | 8 octobre, 20h45 | Budapest

La Hongrie devrait l’emporter face aux Îles Féroé. Ce succès lui permettrait de s’assurer une place en barrages, au pire des cas, et il pourrait lui permettre de prendre la deuxième place à la Roumanie à la différence particulière (but inscrit à l’extérieur) si les Roumains venaient à s’incliner à domicile face à la Finlande.

Macédoine – Ukraine | Groupe C | 9 octobre, 20h45 | Skopje

Comme vu précédemment (cf. Slovaquie – Biélorussie), l’une des deux premières place sera très difficile à aller chercher pour l’Ukraine. Il n’empêche que cette dernière peut toujours se qualifier directement pour l’Euro 2016 puisqu’elle est actuellement meilleur troisième. Pour conserver ce rang, la sélection ukrainienne devra réaliser un parcours sans-faute d’ici la fin des éliminatoires et une victoire en Macédoine, chez la lanterne rouge du groupe, serait le meilleur moyen de préparer la réception de l’Espagne lors de la dernière journée.

Slovénie – Lituanie | Groupe E | 9 octobre, 20h45 | Ljubljana

Dans ce groupe E, l’une des deux places directement qualificative est d’ores et déjà réservée à l’Angleterre. La lutte pour le deuxième ticket concernera la Suisse et la Slovénie. Cette dernière reçoit la Lituanie et elle sera contrainte de s’imposer pour ne pas laisser échapper définitivement la deuxième place. Car dans le même temps, la Suisse, qui compte trois points d’avance sur les Slovènes, recevra Saint-Marin et devrait sauf énorme surprise prendre les trois points.

Angleterre – Estonie | Groupe E | 9 octobre, 20h45 | Londres

Avec deux points de retard sur la Lituanie, troisième, l’Estonie a encore une infime chance d’accrocher les barrages comme lors des éliminatoires de l’Euro 2012. Pour réaliser cet exploit, les Baltes devront espérer que la Lituanie l’emporte en Slovénie et surtout ils devront réaliser l’exploit d’aller l’emporter à Wembley. Les chances de victoire estoniennes sont minces mais l’Angleterre, déjà qualifiée, n’a plus rien à jouer.

Monténégro – Autriche | Groupe G | 9 octobre, 20h45 | Podgorica

Pour croire encore aux barrages voire en une qualification directe, le Monténégro doit absolument l’emporter face à l’Autriche, déjà qualifiée et assurée de la première place du groupe. La mission s’annonce délicate face à une équipe invaincue (7 victoires et 1 nul). Dans le même temps, le Monténégro devra espérer que la Suède et/ou la Russie s’inclinent en déplacement chez les deux équipes les plus faibles du groupe. Un succès face à l’Autriche permettrait en tout cas aux Monténégrins d’aborder de la meilleure des manières le déplacement en Russie prévu lors de la dernière journée.

Croatie – Bulgarie | Groupe H | 10 octobre, 20h45 | Zagreb

Le mois de septembre a été cauchemardesque pour la Croatie : un point en deux matchs éliminatoires de l’Euro 2016 et la confirmation par l’UEFA du point de pénalité qui lui a été infligé après l’affaire de la croix gammée. Leader du groupe en juin, la Croatie n’est aujourd’hui plus que troisième et pour ne pas laisser la Norvège et l’Italie s’échapper elle devra absolument battre la Bulgarie, déjà éliminée. En cas de victoire, la Croatie n’aurait sans doute toujours pas son destin en main (puisque la Norvège devrait l’emporter face à Malte) mais le calendrier de la dernière journée lui sera favorable. À noter que la rencontre se déroulera à huis clos.
(diffusion en France sur Foot+ 2)

Les autres rencontres

Géorgie – Gibraltar | Groupe D | 8 octobre, 18h00 | Tbilissi | Diffusion en France sur Foot+ 24/24
Irlande du Nord – Grèce | Groupe F | 8 octobre, 20h45 | Belfast | Diffusion en France sur Foot+ 3
Islande – Lettonie | Groupe A | 10 octobre, 18h00 | Reykjavík
Azerbaïdjan – Italie | Groupe H | 10 octobre, 18h00 | Bakou | Diffusion en France sur Canal+ Sport

Match amical :
France – Arménie | 8 octobre, 20h45 | Nice | Diffusion en France sur TF1

Karim Hameg

En attendant la 9e journée des éliminatoires de l’Euro 2016
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 11 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Vous pouvez donc commencer...

Fermer