AEK Larnaka, un club plein d’ambition

V. Athanasios Koulos
V. Athanasios Koulos - Publié le 29 juillet 2015

Dans le cadre du 3ème tour de qualification de l’UEFA Europa League, nos amis bordelais s’apprêtent à en découdre avec les ambitieux Chypriotes de l’AEK Larnaka. Footballski a mené son enquête pour vous présenter ce sympathique club issu de l’antique cité de Kition à Chypre.

Le Club

Comme bon nombre de clubs à Chypre et en Grèce, l’AEK (mais de Larnaka) est un club omnisports comprenant, outre le football, des sections basketball, volley-ball et futsal. Le club fut fondé à la suite de la fusion de deux équipes de la ville en 1994. Depuis, les seuls faits d’armes des valeureux descendants du Général Kimon se résumaient à une victoire en coupe nationale et deux finales perdues. Abonnés au ventre mou de l’élite chypriote, les Jaunes et Vert apparaissent comme la valeur montante du foot à Chypre. Un président ambitieux, un néo-stratège hispano-danois et un savant mélange de joueurs « hispano-portugaiso-chypriotes » sont passés par là.

Le mercato

Par rapport à l’équipe surprise de la saison passée, le club a perdu leur ailier gauche Vander parti chez l’ogre chypriote qu’est l’APOEL et, dans une moindre mesure, leur milieu a été déforcé par les départs de Skopelitis (Nea Salamina) et Massana. Pour compenser cela, le club s’est sérieusement renforcé en engageant Vincent Laban, le rugueux milieu récupérateur français (mais non moins international chypriote !) en provenance  de l’Astra Giurgiu. Il pourra apporter toute son expérience des matchs européens accumulés à Anorthosis et en Roumanie. Par ailleurs, Emil Ninu, le défenseur central, tentera de se relancer à Chypre après une expérience mitigée en Bulgarie au Levski Sofia. Enfin, le nouveau gardien espagnol, Mikel Saizar (Córdoba CF), est une énigme pour Stelios Markou, observateur avisé du football chypriote sur twitter (@cyprusfooty). On ne sait pas encore qui de lui ou de Toño gardera les cages des « Kitrinoprasini » (Jaune et vert).

Le coach

Thomas Christiansen est un entraineur espagnol d’origine danoise, un mix pour le moins original. Après une enfance au Danemark, il émigrera en Espagne où il ne put jamais percer à Barcelone en tant que joueur. Une carrière qui s’est passée aux quatre coins du monde après des escales en Espagne, Grèce, Danemark ou encore en Allemagne. Un véritable globetrotteur. La saison dernière fut sa première année en tant qu’entraineur principal. On peut dire que pour une première, il se fit remarquer. Homme pointu et minutieux, il a su faire preuve d’un sens tactique aiguisé durant la saison dernière et a démontré qu’il était capable de tirer le meilleur de son groupe grâce à son analyse sans failles des forces et faiblesses de son adversaire. D’ailleurs, l’AEK Lanarca n’était pas plus qu’un outsider en début d’exercice 2014-2015. Pourtant, les Jaunes et Vert ont perdu le titre sur de simples détails au profit d’APOEL.

Thomas Christiansen, certainement un coach plein d'avenir

Thomas Christiansen, certainement un coach pleins d’avenir

Les chances de passer face à Bordeaux

L’AEK Larnaka dispose d’une équipe patiente et bien organisée avec des joueurs relativement techniques et expérimentés capables d’amener rapidement le danger en zone de conclusion. L’AEK est une équipe au style hellène typique, une grosse organisation, un moral et une combativité rompus à toutes épreuves. Mais entre l’AEK et Bordeaux, il y a un gouffre financier et selon Stelios Markou, les Chypriotes ne passeront probablement pas l’écueil bordelais. Cependant, ce sont sont des guerriers prêts au combat, alors qui sait ? Ils ramèneront peut-être un bon résultat à l’aller et, à ce moment-là, il faudra venir les chercher à domicile.

Les ambitions

Le club et son président, Andros Karapatakis, sont pleins d’ambitions. Il y a quelques années, le club était ce qu’on peut qualifier d’ennuyeux et n’était qu’une simple équipe de milieu de tableau. Désormais, les temps ont changé et cette étiquette fait partie du passé. L’objectif, à terme, est de lutter chaque année pour le titre à Chypre. Par ailleurs, ils préparent à grand train la construction d’un nouveau stade moderne et multifonctionnel de 9000 places avec restaurants et magasins.

neo gipedo aek

Le plan du futur stade d’AEK

L’ambiance

Les fans d’AEK sont les Guardians 94. Comme tout groupe ultra qui se respecte dans cette partie du monde, les LG94 (Larnaka Guardians 94) savent mettre une belle ambiance dans un stade. Mais que les supporters bordelais ne s’attendent quand même pas aux mêmes atmosphères surchauffées qu’on peut retrouver à APOEL, Omonia ou Anorthosis…  Ils sont beaucoup moins nombreux que leurs homologues de Nicosie ou Amochostos.

V.Koulos

AEK Larnaka, un club plein d’ambition
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

V. Athanasios Koulos

V. Athanasios Koulos

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
FIFA_World_Cup_2018_Logo
Le point après le tirage au sort des éliminatoires de Russie 2018

Ce samedi 25 juillet, toute la planète football avait les yeux braqués sur le palais Constantin (ou Konstantinovskiy) de Saint-Pétersbourg....

Fermer