#78 Les images de la semaine

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 27 septembre 2016

Albanie: Derby de Tirana

Pas franchement la folie sur le terrain, Tirana a eu l’occasion de vibrer ce week-end grâce à ses tribunes. Derby de Tirana oblige.

Pologne: 20 ans d’amitié

Match très spécial ce week-end en Pologne dans le duel opposant le Lech à l’Arka. Deux clubs amis qui profitaient du week-end pour fêter 20 ans d’amitiés dans les tribunes. Ainsi, ensemble, ces derniers ont eu l’occasion de partager ce moment dès l’avant match avec une marche commune vers le stade, puis dans les tribunes à travers un tifo mêlant l’imagerie et les couleurs des deux clubs. Notons la présence d’une bannière qui a fait parler. Cette dernière met en scène Jacek Jaśkowiak, maire de Poznan, et fait référence à la marche pour l’égalité ayant eu lieu dans la ville samedi dernier. Autant dire que cette dernière n’était pas franchement du gout de quelques supporters du Lech, qui n’ont pas hésité à sortir cette banderole « Poznań przeprasza za tęczowego Jacka » accompagnée par quelques chants d’insultes.

pol4

© Monika Wantola

pol3

© Monika Wantola

Pologne: Zgadnij kto to?

Opération trollage en règle du coté des ultras du Wisla Krakow avec un tifo à l’effigie du jeu de société « Zgadnij kto to?« , plus connu sous le nom de « Qui est ce? » sur nos terres. Un tifo qui s’amuse à tourner en dérision celui du Legia, une semaine plus tôt, lors du match de Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund.

Roumanie: un stade, 50 places, 2 000 supporters

La Liga IV roumaine est un endroit unique. Celui où des clubs historiques, tombés après avoir fait faillite, revivent une nouvelle jeunesse auprès de leurs indéfectibles supporters. Des clubs qui ont quitté les grandes arènes du monde professionnel pour les stades champêtres des villages de leur région. Une paire d’années après ceux du Poli Timișoara, qui ont lancé le bal, c’est aujourd’hui au tour des supporters de l’U Cluj de (re)découvrir ces petites villes du nord-ouest du pays. Avec parfois des conditions assez spéciales. Comme à Gilău, où ils ont été environ 2 000 à faire le déplacement, alors que le stade du Someşul Gilău ne contient qu’une petite cinquantaine de places assises sur une estrade vétuste.  En résulte une ambiance joyeuse, avec des supporters juchés jusque sur les murs des maisons voisines.

Les craintes liées à ce déplacement étaient pourtant grandes du côté de la mairie de Gilău. Les habitants ont ainsi reçu cette semaine une lettre du maire leur indiquant que toute circulation de véhicule serait interdite dans le quartier du stade, mais surtout d’étranges conseils « pour votre sécurité et celle de vos biens. » La mairie donne quatre recommandations: fermer les portes d’accès aux propriétés, ne pas discuter ou polémiquer avec les supporters, ne pas se mélanger avec les supporters de l’équipe visiteuse, et enfin ne pas offrir de verre de boisson et même d’eau aux supporters! Une inquiétude un peu exagérée.

lettre-gilau

© prosport.ro

Roumanie: the Șumudică show never ends!

Si Marius Șumudică n’avait pas été entraîneur, on se serait un peu ennuyé en Liga 1. Le coach de l’Astra Giurgiu n’en rate en effet jamais une. Après avoir renversé le Steaua en championnat, West Ham deux fois en Europa League, pris trois mois de suspension pour avoir parié sur des matchs, collectionné les doigts d’honneur et autres gestes sur le bord du terrain et annoncé être en contact avec une équipe de Championship, ce qui s’est avéré faux, notre bon Marius s’est fait piéger cette semaine par un supporter de Wigan. Se faisant passer pour le président du club, ce dernier l’appeler pour lui faire part de son intérêt pour Denis Alibec.

762390-print-sumudica

© gsp.ro

c’est là que le spectacle commence. Șumudică se lance: « Laissez-moi vous dire quelque chose. Si vous voulez progresser et que l’équipe fonctionne, prenez Șumudică. C’est le meilleur entraîneur de Roumanie, j’ai gagné le championnat, la SuperCoupe et j’ai battu West Ham deux fois, j’ai éliminé Bilic deux fois, l’an dernier et cette année. Je crois que c’est la meilleure solution pour vous! Pensez-y, et si vous faites un pack Alibec et moi, vous n’aurez aucun problème croyez-moi, parce que je vois que vous êtes en bas de classement. » Voyant qu’il n’a aucune réponse à son message, notre bon Marius tente de rappeler son contact à plusieurs reprises, avant que ce dernier n’envoie le message « Merci, mais nous avons Gary Caldwell. » Comprenant la situation, Șumudică laisse un dernier message: «  »Ok! Je plaisantais, je plaisantais! Bonne chance pour la suite! » Le tout est à entendre ici. 

Roumanie: des journalistes (vraiment) sportifs

Alors que la mairie de Craiova s’équipe d’un tout nouveau stade, le CS U Craiova joue depuis la saison dernière dans le stade Extensiv durant les travaux. Un stade un tantinet vieillot, où tout n’est pas forcément aux dernières normes UEFA. Par exemple, inutile de chercher les escaliers pour rejoindre la cabine des commentateurs, en haut de l’image ci-dessous. Les commentateurs doivent escalader le petit flanc de colline pour y accéder! Bienvenue en Liga 1!

ctcoj_bxeaecq-l

@Emishor

Lituanie: un nouveau trophée pour le Žalgiris Vilnius!

En s’imposant 2-0 face au Sūduva Marijampolė, l’intouchable Žalgiris Vilnius remporte a remporté ce week-end la Coupe de Lituanie pour la sixième fois consécutive.

zalgiris-1

@ZalgirisFC

zalgiris2

@ZalgirisFC

zalgiris3

@ZalgirisFC

Kazakhstan : Sorokin encore coupable, encore épargné !

Nous avons encore tous en mémoire l’ignoble coup de poing du défenseur russe d’Aktobe, Yegor Sorokin, dans le ventre de Zarko Markovic. Pourtant, dans ce match opposant déjà Aktobe au Kairat, Sorokin n’avait pas été suspendu, pas même après la commission de visionnage ! Quand on connaît l’influence de Kozhagapanov (Fédé) et son allié Vasiliev (Aktobe) dans le football kazakh, cela n’est pas surprenant.

Ce week-end, l’intenable Sorokin a remis le couvert, ceinturant Darabaev sur un contre dangereux, lui assénant un coup de pied et le poussant sitôt son adversaire relevé ! Darabaev aura beau ne jamais riposter, il écopera d’un carton jaune… tout comme Sorokin !! Voilà de quoi alimenter un peu plus les plaintes déjà trop nombreuses des fans de football kazakh.

Ci dessous, la vidéo Sorokin lors de sa première incartade, suivie de celle de ce week-end :

Géorgie: le Dinamo accroché

Comme vous l’avez certainement lu durant notre FootballskiTrip en Géorgie, le grand stade du Dinamo Tbilissi sonne désespérément creux lors des matchs d’Umaglesi Liga. Ca a été une fois encore le cas ce week-end pour le match opposant le Dinamo à son rival, le Torpedo Kutaisi. Un match terminé sur le triste score de 0-0 qui laisse le Dinamo seulement troisième de son groupe, derrière le Lokomotiv, l’autre club de la capitale. L’ambiance de feu mise par les quelques supporters du club n’y aura rien fait.

dinamo-tbilissi

© Facebook/Revista Ultra

Estonie: le FC Infonet devient FCI Tallinn

fcitallinn-white-254x320

Actuel leader de Premium Liiga, le FC Infonet, du nom de l’entreprise de son patron-fondateur, s’est vu contraint de changer de nom de manière définitive et irrévocable par l’UEFA. Selon le règlement du forum européen, un nom de club doit respecter les points suivants:

« a) le nom est mentionné dans les statuts du club;
b) si requis par la loi de l’Etat, le nom est enregistré à la Chambre de commerce ou une organisation équivalente;

c) le nom a été enregistré dans l’Union, et est utilisé dans les compétitions nationales;
d) le nom et le logo ne se réfèrent pas à un partenaire d’affaires. Une dérogation à cette règle peut être autorisée par l’Administration de l’UEFA dans des circonstances exceptionnelles (par exemple, le nom existe depuis longtemps, etc.). Le club doit fournir à l’Administration de l’UEFA les preuves nécessaires. »

Le FC Infonet n’étant pas en conformité avec ces dispositions, notamment la dernière, il s’est vu contraint par l’UEFA de modifier son identité dans les meilleurs délais. C’est donc désormais le FCI Tallinn qui brigue son premier titre national.

Croatie : Benkovic, du sang et un but

benkovic

Tout le monde se souvient encore de Vedran Corluka continuant à jouer en sang lors de l’Euro, malgré des bandages peu efficaces. Son successeur est tout trouvé : il s’agit de Filip Benkovic que nous avions classé espoir de la saison dernière. Défenseur lui aussi, il s’est mis à saigner abondamment lors du match du week-end contre le Lokomotiv. Peu gêné, il continua sereinement et marqua l’unique but de la rencontre.

Serbie: Quand le sport est politique

Ce week-end, les Serbes de Bosnie étaient appelés à se prononcer sur un référendum jugé illégal par le pouvoir central sur la date de la fête nationale de la Republika Srpska. Ce référendum a fait couler pas mal d’encre en Europe de l’Ouest mais également dans la région. Cependant, les Grobari ont tenu à apporter leur soutien en réalisant un tifo pour la Republika Srpska qu’il ont étrenné lors de Metalac-Partizan ce week-end. Le message est « Personne ne peut faire quelque chose contre toi.« 

Personne ne peut faire quelque chose contre toi

Autriche: chaud derby de Linz!

Belle ambiance en Eerste Liga, la deuxième division autrichienne, pour le derby de Linz opposant le Blau-Weiss au LASK. Surprise sur le terrain, où le LASK Linz, deuxième, s’est incliné 2-0 sur le terrain de la lanterne rouge. En tribunes en revanche, les supporters visiteurs ont fait une belle démonstration de force, même si les Bleu et Blanc n’ont pas démérité.

linzer-derby-1

© linzer-blauhelme.at

linzerbw

© linzer-blauhelme.at

linzer-bw

© linzer-blauhelme.at

linzer-derby-4

© landstrassler

linzer-derby-6

© landstrassler

linzer-derby-7

© landstrassler

025

© landstrassler

République Tchèque : Derby de Prague

Comme d’habitude, Prague fut animé ce week-end pour le grand derby de Prague opposant le Sparta au Slavia. Au programme : Marche dans les rues de la ville pour les ultras du Slavia avant de rejoindre Letna, multiples tifos du côté du Sparta, craquages de fumigènes pour la TS du Slavia et enfin, et surtout, belle victoire du Slavia sur le terrain qui place le Sparta dans une mini-crise. Un résultat qui a eu le mérite de faire sauter Zdeněk Ščasný du banc de touche.

Hongrie: Derby de Budapest

Comme d’habitude, Budapest n’a pas franchement eu l’occasion de savourer son grand derby. La faute au boycott toujours présent du coté des ultras de Ferencváros. Notons tout de même la présence en masse des ultras d’Újpest qui reviennent garnir les tribunes des stades hongrois pour notre plus grand plaisir.

Chypre: Derby de Limassol

© sportarena.com

© sportarena.com

© sportarena.com

© sportarena.com

On termine en beauté avec le tifo du week-end et un derby de folie à Limassol entre l’AEL et l’Apollon.

Le but du week-end

Direction la quatrième division polonaise et le Górnik Wieliczka pour retrouver notre but du week-end. Si, en soit, le but en lui-même n’a rien de fou, le combo but + cassage de tibia, lui, l’est beaucoup plus.

La rédaction de Footballski


Image à la une : © sportarena.com

#78 Les images de la semaine
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Ecrit envers et contre tous la gloire et la beauté de son football depuis 2006 sur Parlonsfoot et Footballski. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine, de Divizia Nationala moldave, de Premium Liiga estonienne et de la Zone Est de 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #38 – 2016 : Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir ces pays et cherchez...

Fermer