De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est, c’est ici et nulle part ailleurs.

Ce week-end, c’était « El Klassikov » en Russie ! Le grand classique avec d’un côté le Spartak Moscou et de l’autre le club de l’ancienne Leningrad, le Zenit Saint-Pétersbourg. Une confrontation qui a donné lieu à des affrontements épiques dans l’histoire du football russe et qui est souvent déterminante pour les premières places du classement. Suite à son élimination par Braga en barrages de Ligue Europa, le Spartak se devait de se reprendre à la maison face au champion en titre.

Dans une superbe ambiance et avec un somptueux tifo réalisé par la Fratria, c’est le Zenit qui se montre rapidement dangereux avec Dzyuba qui n’est pas loin d’ouvrir le score d’entrée mais sa frappe enroulée frôle le poteau de Maksimenko. Le Spartak réagit à la demi-heure et croit même ouvrir le score. Le coup-franc de Guliev est mal dégagé par Lunev, Til récupère le ballon et marque sur une grosse erreur de main du portier du Zenit. Mais la VAR intervient et refuse le but sur une main peu évidente de Til. Les visiteurs vont profiter du coup du sort pour marquer avec un but somptueux de Zhirkov. Le vétéran du Zenit est présent au second poteau suite à un corner et adresse une sublime frappe qui termine dans la lucarne de Maksimenko.

K.O., le Spartak a beaucoup de mal à se réveiller. Les timides offensives en seconde période ne sont pas suffisantes et le Zenit gère tranquillement sa fin de match. Score final 1-0, le Zenit est leader du classement tandis que le Spartak tombe à la sixième place.

RPL

La victoire du Zenit Saint-Pétersbourg sur la pelouse du Spartak Moscou obligeait les concurrents dans la course au titre à s’imposer pour ne pas prendre de retard. Et à ce petit jeu-là, c’est le Lokomotiv Moscou qui est le grand perdant ! Les Cheminots se sont inclinés à domicile (1-2) contre Rostov. Une rencontre marquée notamment par la désormais célèbre double parade du défenseur Chernov qui permet à son équipe de repartir avec les trois points. Krasnodar a également fait une bonne opération en s’imposant 4-2 sur la pelouse de l’Oural Ekaterinbourg, tandis que le CSKA Moscou reste dans la course avec un succès compliqué sur le terrain de l’Arsenal Tula, 2-1.

Dans le reste de l’actualité, on notera la surprenante victoire 3-0 de Sochi à Kazan face au Rubin, ainsi que le succès 2-1 d’Orenbourg contre Ufa. C’est la première victoire de la saison pour les deux équipes. On notera également le triste match nul 0-0 entre le Dynamo Moscou et le Krylia ainsi qu’un autre score de parité 1-1 entre l’Akhmat Grozny et Tambov.

FNL

La onzième journée de FNL s’est déroulée ce week-end et en haut de tableau, le duo de tête continue un sans-faute. Le Torpedo a battu le Rotor 2-0 à Volgograd tandis que Khimki a réussi à battre le Spartak 2 (1-0). Les deux équipes ont mis leurs poursuivants à plus de quatre points.

Ces derniers ont laissé passer la chance de rester au contact des leaders.

Trois équipes ont fait une belle affaire ce week-end en s’imposant : Le SKA Khabarovsk – qui s’est imposé dans le derby du far-est contre le Luch Vladivostok (0-2) – Neftekhimik et le FK Chayka. Ce dernier a battu une équipe de Ienisey complètement désabusée (1-3).

Derrière, seul le FK Voronezh a remporté les trois points face au Tekstishtik (1-4). La grande majorité n’a pas avancé beaucoup en faisant un nul. Pour preuve, le Baltika et Kursk se sont séparés sur un nul 0-0…

LE JOUEUR DU WEEK-END

Avec un but et une précision technique diabolique, Wanderson est le joueur du week-end en Russie ! L’ailier brésilien de Krasnodar s’impose comme le véritable patron de la ligne offensive des bykys pour sa troisième saison en Russie. Il a fait beaucoup de mal à la défense de l’Oural Ekaterinbourg et nul doute qu’il récidivera dès la prochaine rencontre !

Statu quo en Géorgie où les trois premiers du championnat l’ont emporté. On notera encore une fois, lors de la démonstration 5-0 du Dinamo Tbilissi face au Dila Gori, la très bonne prestation de Levan Kutalia. Auteur d’un doublé, le jeune attaquant s’arrêtera à 14 buts en championnat, ses excellentes performances lui ayant attiré la convoitise de Konyaspor, qui l’a recruté libre.

En Arménie, c’est encore une fois l’Ararat Erevan qui mène la danse. Quatrième victoire en cinq matchs pour le club historique arménien (1-0 à Gandzasar).

Trois sur trois pour Qarabag. Avec une cinglante victoire 0-4 sur la pelouse du Sabail, qui restait pourtant invaincu, Qarabag conforte sa place de leader. Qäbälä continue son chemin de croix avec une triste défaite 0-4 contre le Keshla, qui monte sur le podium par la même occasion. La saison va être longue pour les Rouge et Noir. Enfin, le duel à suivre était à Bakou, avec le Neftchi qui lance enfin sa saison en l’emportant 2-1 contre Sumqayit dans un match houleux (trois cartons rouges, huit cartons jaunes) et grâce à un but du génial Steven Joseph-Monrose dans les arrêts de jeu.

UPL

Les journées se suivent et se ressemblent pour le Shakhtar Donetsk, vainqueur pour la sixième fois en autant de matchs. C’est le petit voisin l’Olimpik Donetsk qui a fait les frais de la forme du triple champion en titre (0-4). Júnior Moraes s’est notamment distingué par un doublé.
Le Shakhtar a en plus vu ses poursuivants réaliser de mauvaises opérations : le Desna Chernigiv a été tenu en échec par le Karpaty Lviv (0-0) tandis que le Zarya Lugansk et le Dynamo Kiev se sont neutralisés (2-2).

Oleksandriya a également profité de ces résultats : son succès obtenu chez le Vorskla Poltava (1-0) lui permet de grimper à la quatrième place en devançant le Dynamo Kiev.

Pour le reste, Marioupol l’a emporté chez le FK Lviv (1-0) tandis que le duel des promus a vu le SK Dnipro-1 battre le Kolos Kovalivka (2-1).

PERSHA LIGA

L’Agrobiznes continu son ascension en D2 et s’empare du commandement avec sa victoire (2-0) sur le Metalurg grâce à Ruslan Chernenko et Bogdan Semenets. Même topo pour le Metalist 1925 qui semble avoir trouvé son rythme de croisière avec un solide succès 3-0 sur le Cherkashchyna.

La mauvaise opération du week-end est pour pour l’Ingulets, qui laisse échapper de précieux points sur son terrain après un match nul (1-1) face au FC Minay. Le dernier finaliste de la Coupe d’Ukraine plonge de la première à la cinquième place avec cette contre-performance.

Parmi les autres résultats de la sixième journée, le Chornomorets Odessa renoue enfin avec le succès après sa difficile victoire (3-2) sur le Prykarpattia tandis que les deux anciens pensionnaires de D1, l’Obolon et le Volyn, se neutralisent sur un score nul et vierge.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Meilleur buteur du championnat l’an passé, le brésilien Junior Moraes continue sur sa lancée avec deux réalisations ce week-end dans le derby de Donetsk, où le Shakhtar n’a fait qu’une bouchée de son voisin l’Olimpik (0-4). Avec 5 buts en 6 matchs, Moraes est plus que jamais en tête du classement des buteurs en Ukraine.

Les Tricolorii reçoivent une boîte

La Fédération moldave de football a pour le moins joué d’originalité lors des convocations pour l’équipe nationale, en vue des rencontres à venir contre l’Islande et la Turquie. Première action de la campagne qu’elle a initiée, « Soutiens l’équipe du pays », visant à développer l’engouement et la culture footballistique en Moldavie, via un plan comm’ sur mesure, un concours de chants pour soutenir les Tricolorii et d’autres surprises.

Ainsi, la Fédération a envoyé une boîte contenant une invitation pour la sélection et un maillot floqué à chacun des clubs des 24 joueurs sélectionnés. Du Portugal (Pacos de Ferreira) à l’Azerbaïdjan (Sabail), de la Russie (Krylia Sovetov et Ufa) aux Pays-Bas (Fortuna Sittard), de l’Italie (Cagliari) à la Roumanie (Astra Giurgiu et FC Voluntari), sans oublier les clubs moldaves, la remise dudit cadeau par l’entraîneur ou les dirigeants de chaque club et devant l’ensemble des coéquipiers a bien sûr été dûment enregistrée.

Un chouette moment pour les joueurs, qui ont dû sans doute ressentir davantage de fierté de porter le maillot tricolore que lors des habituels appels téléphoniques ou découvertes dans la presse auparavant.

Lituanie

Suduva n’aura pas réussi à passer l’écueil Ferencváros pour accéder aux poules de la Ligue Europa, avec une défaite 4-2 en Hongrie après avoir tenu le 0-0 dans un stade à guichets fermés à l’aller, ce qui est très rare pour du football en Lituanie. Retour à la compétition domestique et au désormais traditionnel duel avec le Zalgiris Vilnius pour le titre. Un Zalgiris en grande forme qui vient d’enchaîner huit victoires consécutives. Le FK Riteriai et le Zalgiris Kaunas se battent pour la troisième place et une qualification assurée en Ligue Europa, la quatrième place étant tributaire du résultat de la coupe pour une qualification. En bas de classement, pas de stress pour Panevezys, Atlantas et Palanga. En raison du forfait général du Stumbras Kaunas, il n’y aura pas de relégué cette année.

Lettonie

Le Riga FC est passé tout près de la qualification contre Copenhague (1-0, 1-3) et peut nourrir d’énorme regrets. Notons que les 7 100 spectateurs présents au Skonto Stadium représentent la quatrième affluence la plus importante de tous les temps pour un club letton en Coupe d’Europe. Le record date de 1997 et la réception de Barcelone par le défunt Skonto Riga devant 11 500 spectateurs, juste après on retrouve deux matchs de Ventspils datant de 2009 avec les réceptions de Zurich (7 300 spectateurs) et du Hertha Berlin (7 200 spectateurs). Des chiffres vieux de dix ans donc.

Au niveau du championnat, le Riga FC est largement leader devant un RFS Riga décevant vu son recrutement et qui devra batailler ferme avec Ventspils et le Spartaks Jurmala pour garder sa seconde place. En bas de classement, Metta, Daugavpils ou Jelgava ne doivent pas nourrir trop d’inquiétudes. Il ne devrait en effet – comme en Lituanie – ne pas y avoir de relégué, la fédération ayant décidé de passer de neuf participants au championnat à dix. Cette place supplémentaire ne devrait théoriquement pas échapper au leader de la D2, le Tukums 2000 qui, outre des statistiques impressionnantes (47 points en 17 matchs avec 68 buts inscrits pour 7 encaissés), a la particularité d’accueillir une petite colonie française (Terrence Muimba, Arnaud Kiedi et Ndualu Pahama).

Estonie

Les temps sont durs pour les leaders de Premium Liiga. Après la défaite du FCI Levadia face au Nõmme Kalju puis son nul sur le terrain du Tammeka Tartu, le Flora Tallinn avait une autoroute devant lui. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Face au même Nõmme Kalju, le Flora mène longtemps au score mais se fait reprendre en fin de rencontre (1-1). S’ensuit un autre match nul sur le même score sur le terrain de Paide, surprenant troisième du classement qui réalise la meilleure saison de son histoire. Quatrième, le champion en titre ne peut qu’espérer une place européenne. Derrière ce quatuor, le néant habituel. Les poursuivants, Paide et Narva, pointent à une vingtaine de points. La lutte pour le maintien tient les quatre derniers du classement en haleine. Avec une mention spéciale au FC Kuressaare, avant-dernier, qui reste sur une série de neuf défaites consécutives, et quinze matchs sans aucune victoire.

Vivement la finale !

Les deux equipes qualifiées pour la finale de Coupe du Kazakhstan continuent leur chemin de croix. Kyzylorda d’abord, qui semble n’avoir aucun respect pour ses fans. Dans le ventre mou, le Kaisar n’affiche plus aucune motivation et vient d’enchaîner sa quatrième défaite consécutive à domicile. Cette fois, c’est la lanterne rouge Aktobe qui s’est régalée en collant trois pions aux locaux.

Atyrau est dans une situation plus préoccupante. Avant-derniers, les Pétroliers ont perdu contre un concurrent direct, Pavlodar. Ces derniers ont mis trois buts, soit autant que sur leurs sept derniers matchs de championnat. Le Français Jérémy Manzorro en a profité pour mettre son premier but sous les couleurs de l’Irtysh. Si Atyrau descend en seconde division et doit défendre les couleurs du Kazakhstan en Europe… Bref, non, on ne préfère pas y penser.

LE BUT DE LA SEMAINE

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Spartak Moscou

L’ACTU EN BREF

  • Kono file au Shakhtar : Alors que l’on attendait sa signature en Turquie, Yevhen Konoplyanka est finalement de retour au pays. L’ancien ailier du Dnipro a paraphé un contrat de trois avec le Shakhtar Donetsk.
  • Abdel Jalil Medioub débarque à Bordeaux. Ils ne sont pas nombreux ceux qui ont fait le trajet Géorgie – top 10 des championnats européens, encore moins pour atterrir dans un club de Ligue 1. C’est ce que va vivre le défenseur central franco-algérien Abdel Jalil Medioub, 22 ans. Prêté au Dinamo par Grenade, le Marseillais aura disputé une vingtaine de matchs de première division et a tapé dans l’oeil des Girondins de Bordeaux, qui l’ont recruté dans l’optique, pour l’instant, de renforcer leur équipe en N3. On avait justement discuté de son parcours il y a quelques semaines.
  • Le Shakhtar s’offre Vitão : Fin de mercato agité pour le leader de l’UPL ,qui enregistre la signature de l’international U20 brésilien Vitor Eduardo da Silva Matos, dit Vitão. Le défenseur central de 19 ans est arrivé en provenance de Palmeiras et s’est engagé pour les cinq prochaines années.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.