Saison 2015/2016 : 5 espoirs du championnat moldave

dac-milaout2014
Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 17 juin 2015

Nouvel article de notre série des espoirs des championnats Footballski. Aujourd’hui, on s’en va en Moldavie pour dénicher 5 jeunes joueurs, tous de nationalité moldave, qui ont montré de belles choses en Divizia Naţională. Au milieu d’un championnat qui a perdu trois de ses équipes en quelques mois, les « gros » que sont le Zimbru, le Sheriff et le Dacia sont parvenus à aligner quelques jeunes pousses que l’on suivra attentivement dans les prochains mois. Sans oublier le nouveau champion Milsami !

Eugeniu Cociuc (FC Dacia | 11.05.1993)

Le millieu de terrain au look mi-Modric, mi-David Luiz a été l’un des pions essentiels de la bonne saison du Dacia – qui aurait pu être qualifiée de superbe à quelques détails près. L’on oubliera son raté sur l’auto-goal de Mamah dans la « finale » du championnat pour retenir son omniprésence lors de la finale de Coupe de Moldavie, lorsque le Dacia est parvenu à égaliser face au Sheriff après avoir été mené 0-2. Cociuc, travailleur et omniprésent sur le terrain, a montré la voie en envoyant un centre que Juric n’a pu qu’envoyer dans ses propres filets. Signe de l’importance qu’il a pris cette saison, Kurteyan lui a offert ses premières minutes sous les couleurs Tricolorii lors du match amical au Luxembourg il y a quelques jours. Milieu relayeur capable de passes courtes ou longues, il est l’un des principaux dépositaires du jeu offensif des Loups. Il garde cependant certaines lacunes dans son replacement défensif. Elégant balle au pied et tireur attitré des phases arrêtées, il sera à coup sûr à surveiller dès le 2 juillet lors de l’entrée du FC Dacia en Ligue Europa.

Le but de Cociuc face à l’ennemi juré du Zimbru, c’est à 3’33 »:

Radu Mîţu (FC Milsami Orhei | 04.11.1994)

A seulement 20 ans, Radu Mîţu a déjà empoché le titre le plus important de l’histoire du FC Milsami, le championnat de Moldavie, en étant l’un de ses principaux artisans. Sur le banc lors des deux premiers matchs de la saison, il a vu son pote Negai se vautrer face au Dacia avant de prendre définitivement sa place. Dix mois plus tard, il sauve les siens plusieurs fois lors de la « finale » face au même Dacia, mais prend surtout des points lors des victoires étriquées mais ô combien importantes au final (Zimbru, FC Tiraspol, au Dinamo-Auto). Titulaire de la sélection Espoirs, il sera sans doute le successeur d’Ilie Cebanu dans les bois des Tricolorii. Il découvrira la Ligue des Champions. Et ça, à seulement 20 ans, ça n’a pas de prix. Solide sur sa ligne et dans les airs, il assure le spectacle mais pêche parfois au niveau de la prise de balle.

Mitu_Milsami

Radu Miţu, lui, n’a pas de crottes de nez. Crédit: radioorhei.info

Valerii Macriţchii (Sheriff Tiraspol | 13.02.1996)

Titulaire fin 2014 au sein de l’équipe U19, il est devenu titulaire Espoirs en 2015, grâce à une saison pleine avec le Sheriff. Milieu défensif de formation, il a dépanné la plupart du temps en défense centrale jusqu’à jouer la majeure partie de la saison à cette place. Gratteur de ballon, rapide et souvent bien placé, Valerii a pour qualité d’être propre dans les duels (3 cartons jaunes seulement cette saison). Il ne lui reste plus qu’à confirmer la saison prochaine, mais Valerii a l’âge devant lui. Et si pas, il y a toujours moyen de miser sur son frère jumeau Andrei, du feu FC Tiraspol qu’on verra donc autre part la saison prochaine!

Vadim Paireli (Sheriff Tiraspol | 08.11.1995)

En dehors de ses Brésiliens, le Sheriff a surtout une très bonne académie et Paireli en est un bon exemple. Cela fait maintenant deux saisons qu’il arrive à se faire une place au milieu du joga bonito de Ricardinho and co. Ailier droit précis dans ses retransmissions, il peut se retrouver facilement en pointe et n’hésite pas à tenter sa chance que ce soit au but ou en dribblant ses adversaires. Incontournable lors de la série victorieuse de l’automne dernier, il est par la suite apparu plus épisodiquement dans le onze de base de Zekic. Néanmoins, il reste un poison pour la défense et ne rechigne jamais à effectuer son travail défensif.

Mihai Roșca (FC Dacia | 26.05.1995)

Une titularisation la saison passée où il a le plus souvent joué avec l’équipe réserve, en seconde division, Mihai comptabilise 21 petites chansonnettes de début de match cette saison. A vingt piges, le défenseur du Dacia a clairement passé un palier cette saison. Souvent aligné dans l’axe de la défense avec Posmac, sa taille et sa combativité ont grandement aidé le Dacia à devenir la meilleure défense de la série (13 buts encaissés en 24 matchs). Bon à la récupération et solide aux duels, il s’est même permis de planter des pions importants (face au Milsami, à Tiraspol), sur corner bien entendu, pour un total de quatre buts cette saison. La paire intraitable qu’il compose avec Posmac sera sans doute reconduite l’année prochaine, à moins de mouvements cet été bien entendu.

dac-milaout2014

Cociuc (17) et Roşca (18) fêtent la victoire face au futur champion, en août 2014. Crédit: fcdacia.md

Thomas Ghislain

Saison 2015/2016 : 5 espoirs du championnat moldave
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera l’Euro 2020. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
36-0: la Coupe d’Estonie et ses scores de folie

La Coupe d’Estonie est une compétition habituée aux scores à deux chiffres. Mais le record de la compétition a été...

Fermer