Nouvelle formule pour les matchs du week-end. Footballski vous propose une grande affiche, quelques rencontres à ne pas rater et plusieurs matchs à suivre afin d’organiser votre agenda en fonction de ce programme alléchant.

🇵🇱 Wisła Kraków vs. KS Cracovia, dimanche 17 mars, 18h

La Guerre Sainte. Le derby de Cracovie est, comme vous le savez, certainement l’un des plus chauds et l’un des plus attendus en Pologne, une réputation à la mesure de l’événement cette année. Car cette saison, il revêt une couleur toute particulière. Outre la haine latente entre les deux clubs de l’ancienne capitale polonaise, ce match est d’une importance elle aussi capitale pour les deux clubs. Il n’est pas seulement question de suprématie sur la ville surplombée par le Wawel. Les deux clubs ont cette fois-ci tout à perdre ou tout à gagner.


Lire aussi : On a vécu Wisła Kraków vs. KS Cracovia, la Guerre Sainte


Le Wisła Kraków doit impérativement l’emporter pour faire son retour dans le top 8 synonyme de groupe des champions en playoffs. Une victoire dans un stade comble acquis à sa cause mais avec la menace d’une grève des ultras, échaudés par les décisions de la nouvelle direction restreignant les oriflammes et slogans des Wisła Sharks. De son côté, le KS Cracovia est sur une série de huit victoires en neuf matchs et pourrait, grâce à une victoire, face à son plus grand ennemi se rapprocher de très près du podium et des places européennes. Si l’on ajoute à cela le retour de supporters adverses en parcage, le premier derby de Jakub Błaszczykowski depuis son comeback et le coach du Cracovia ayant déjà allumé la mèche en conférence de presse, on possède les ingrédients d’une rencontre qui s’annonce épique et dramaturgique à souhait. Une rencontre à suivre en direct sur la #FootballskiTV.

🇸🇮 Olimpija vs. Maribor, samedi 16 mars, 20h30

10 points séparent les deux rivaux éternels au classement, depuis la défaite surprise de l’Olimpija à Kranj le week end dernier. De plus, les statistiques sont plutôt avec Maribor qui n’a pas connu la défaite à Stozice depuis 9 matchs. En enchaînant un 10ème match sans défaite, nul doute que Maribor pourrait faire une petite place dans son armoire à trophée, à côté des 14 autres championnats gagnés…

🇷🇺 Spartak Moscou vs. Zénit Saint Pétersbourg, dimanche 17 mars, 17h

L’équipe du peuple face à l’équipe de Leningrad. Telle était la rencontre que tout un peuple attendait au siècle dernier. Toujours aussi populaire, le match entre Spartak et Zenit est surtout l’occasion de voir un leader se déplacer sur la pelouse d’un Spartak Moscou qui dérive un peu cette saison mais qui reste à portée de canon du podium. L’Otkrytie Arena sera bouillante pour cette rencontre qui s’annonce plus que disputée sur le terrain comme dans les tribunes !

🇭🇷 Rijeka vs. Osijek, dimanche 17 mars, 17h30

« Une victoire contre Osijek vaudrait bien plus que 3 points ». C’est par ces mots qu’Igor Biscan (coach de Rijeka) a commencé sa conférence de presse. Effectivement, 2 points séparent ces 2 candidats à la place de dauphin. Sauf que les 2 équipes sont fragilisées : Rijeka qui compte 11 absents et Osijek, qui ne s’est pas encore remis de l’affaire Bockaj (on en parlera bientôt sur Footballski), est sur 2 matchs nuls décevants. Et selon les bruits de couloir, le coach Zekic pourrait jouer sa place sur ce match. Lui qui déclairait après la lourde défaite contre le Dinamo : « Ce n’était pas agréable pour moi d’entrer dans le vestiaire après le match et de voir ces gars de 27, 28 ans pleurer comme si c’était une tragédie. Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de négativité dans le club »…

🇬🇷 Panathinaikos vs. Olympiakos, dimanche 17 mars, 18h

Sauf cas de force majeur, ce derby des Éternels Ennemis n’aura guère d’incidence sur le titre, puisque l’Olympiakos (2e) semble déjà trop loin du PAOK, toujours invaincu. En revanche, ce duel entre voisins piréens et athéniens aura un but : sauver l’honneur d’une saison plutôt moyenne dans un camp comme dans l’autre. Du côté du Panathinaïkos, la bande à Donis tentera de s’offrir le scalp de l’Olympiakos, pour sauver ce qui peut encore l’être dans cet exercice compliqué par un retrait de points et une restriction de recrutement. Mais les hommes de Pedro Martins, eux, veulent à tout prix s’offrir une victoire qui viendrait mettre un peu de baume au cœur et sans doute valider une deuxième place synonyme de tours préliminaires de Ligue des Champions. Le tout, dans un stade Olympique qui devrait être un peu plus garni qu’à son habitude.

🇲🇰 Vardar Skopje vs. FC Shkupi, samedi 16 mars, 14h30

Le derby de Skopje est toujours un match très engagé entre les deux clubs représentant les communautés albanaises et slavo-macédoniennes même si, cette année, le Vardar ne peut même plus jouer dans son stade.

🇦🇲 Alashkert vs. Ararat-Armenia, dimanche 17 mars, 11h00

Choc au sommet dans le championnat arménien. D’un côté, le triple champion en titre, Alashkert, qui domine le classement pour un petit point devant son adversaire du jour. A ne pas confondre avec l’historique Ararat Erevan, l’Ararat-Armenia est une équipe récente. Promu cette saison après une petite année d’existence en deuxième division seulement, le club détenu par le milliardaire russo-arménien Samvel Karapetyan a de grandes ambitions. Et reste sur six victoires consécutives en championnat. De quoi passer devant Alashkert ?

🇪🇪 Paide Linnameeskond vs. Flora Tallinn,
dimanche 17 mars, 12h00

En match d’ouverture de la saison, Paide a réussi l’exploit de s’imposer 2-0 sur le terrain du champion Nõmme Kalju. Alors que le hasard lui a réservé un début de saison tonitruant, avec Kalju, le Flora puis le FCI Levadia à affronter, Paide a déjà réussi son pari de faire tomber un des trois favoris. Une immense surprise que les joueurs de Zahovaiko voudront rééditer, cette fois sur leur terrain.

🇨🇾 Apollon vs. APOEL, dimanche 17 mars, 17h

Pas encore déterminant, mais presque. Ainsi pourrait-on résumer ce déplacement de l’APOEL, deuxième, sur la pelouse de l’Apollon, actuel leader de cette phase de play-offs avec deux points d’avance. Incapables de gagner leurs deux derniers matchs (deux nuls), les joueurs de Nicosie n’ont, de toute manière, plus forcément le temps de calculer, et seule une victoire pourrait inverser la tendance. Mais s’imposer à Limassol n’est vraiment pas tâche facile.

La rédaction de Footballski

2019 – Semaine #11 : Matchs du week-end
5 (100%) 4 vote[s]

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.