Quatrième titre à la suite pour le Sheriff Tiraspol, et le moins disputé depuis belle lurette, ce qui lui fait un total de 17 couronnes sur les 19 dernières saisons. Les champions en titre ont simplement survolé ce championnat nouvelle formule, loin devant Milsami et le Petrocub, qui confirment leur statut d’outsiders. Le Zimbru s’est fait (très) peur, tandis que le Zaria a connu une chute similaire à celle d’Icare.

Sheriff Tiraspol – 63 points

Alors que les trois dernières saisons étaient très disputées (matchs d’or en 2016 et 2017, un Milsami coriace lors de la mini-saison 2017), le Sheriff n’a véritablement pas trouvé d’adversaire à sa mesure cette année. Malgré le départ précipité du magicien Roberto Bordin vers le Neftchi Bakou en début de saison, l’intérim de Mihailov puis la prise de rênes du Croate Goran Sablic n’ont pas perturbé plus que ça une équipe taillée pour tout rafler sur le plan national. Avec 63 points, soit 18 de plus que ses deux poursuivants, la meilleure attaque (58 buts en 28 matchs) et la meilleure défense, personne d’autre n’a eu voix au chapitre cette saison.

Le seul point noir sur la fiche de Sablic est cette double élimination européenne, d’abord en C1 face au Shkëndija, au second tour qualificatif, puis contre Qarabag aux portes de la phase de poule de la Ligue Europa. Deux contre-performances alors que le format printemps-automne et la balade tranquille dans le championnat présupposaient un pic de forme dans ces moments cruciaux. En Coupe de Moldavie, le Sheriff affrontera Milsami en demi-finale.

Au niveau des distinctions individuelles, Ziguy Badibanga, auteur de huit buts cette saison, a reçu le prix du meilleur légionnaire lors du traditionnel Gala de fin d’année, devant ses collègues Kendysh et Susic. Kamara est une bonne satisfaction avec neuf buts au compteur, tout comme le Luxembourgeois Gerson Rodrigues (huit buts).


Lire aussi : On a discuté avec Ziguy Badibanga, attaquant du Sheriff Tiraspol


2- Milsami – 45 points / 3- Petrocub – 45 points

Petite surprise – ou en est-ce réellement une (?) – de voir le Petrocub de nouveau accrocher le podium. Alors qu’il avait terminé de justesse à la troisième place la saison dernière, le club d’Hîncești a cette fois-ci démontré une régularité impressionnante et une capacité à élever son niveau de jeu, puisque c’est là que le Sheriff a mordu la poussière pour la première fois cette saison (défaite 1-0 en mai) et qu’ils ont gagné à Orhei en fin de saison (victoire 1-2 en octobre).

Avec le meilleur buteur du championnat dans ses rangs, Vladimir Ambros et ses douze pions, et des transferts réussis tels que les venues d’Artur Patraș, Alexandru Bejan, Maxim Potîrniche, Vladislav Ivanov ou Maxim Cojocaru, le Petrocub réalise là sans doute la meilleure saison de son histoire. Et qui d’autre que Lilian Popescu aux manettes pour ce cocktail réussi ? Preuve de sa science, il a de nouveau remporté le prix du meilleur entraîneur de l’année, un titre qui lui était déjà revenu en tant que coach du défunt Veris.

© Page Facebook FC Petrocub – https://www.facebook.com/FCPetrocub

La patte de Veaceslav Rusnac, l’entraîneur du Milsami, doit également être soulignée. Il a continué à s’appuyer sur une muraille quasiment infranchissable, bâtie autour du gardien Mîțu et des rocs que sont Plătică, Crăciun et Bogdan. Mihail Plătică termine même deuxième meilleur buteur du club, derrière l’inévitable Alex Antoniuc, avec sept buts au compteur.

Tout comme le Sheriff, le Milsami et le Petrocub n’ont pas fait long feu en Europe, balayés par le Slovan pour les premiers, et défaits de justesse par Osijek pour les seconds, dès le premier tour qualificatif de la Ligue Europa. Le Milsami est encore en course pour garder son titre en Coupe de Moldavie, la demi-finale les opposera en avril au Sheriff.

© Page Facebook FC Zimbru – https://www.facebook.com/fczimbru/

4- Speranța Nisporeni – 38 points / 5- Zimbru Chisinau – 36 points

Une nouvelle saison satisfaisante pour le Speranța de Cristian Efros, avec des hauts (deux victoires contre Milsami, un match nul contre le Sheriff) et des bas (aucune victoire contre le Zaria) mais surtout un maintien envisageable assez tôt dans la saison. Le tout en jouant tous ses matchs « à l’extérieur », étant donné que l’équipe loue le stade municipal d’Orhei pour accueillir ses adversaires, en attendant la rénovation du stade à Nisporeni.

Pour sa quatrième saison en Divizia Nationala, le Speranța est donc là où on l’attend, dans le ventre mou, mais on espère toujours qu’un jour ils arriveront à en décoller et faire valoir leur potentiel. A vrai dire, ils ne terminent pas si loin du podium au final (7 points).

© Page Facebook FC Petrocub – https://www.facebook.com/FCPetrocub

Pour le Zimbru, la saison a failli virer au cauchemar après qu’une décision du Comité de compétition de la Fédération, fin septembre, leur a infligé cinq défaites sur tapis vert pour avoir aligné un joueur suspendu, quelques semaines plus tôt. Au final, le Zimbru subit une déduction de sept points au classement et redescend à l’avant-dernière position. On imaginait alors le pire à la strada Butucului, fort heureusement une série de 6 victoires sur les sept derniers matchs – dont une de prestige contre un Sheriff déjà champion (1-0) – ont permis au club historique moldave de terminer à une confortable cinquième place, loin de la zone dangereuse mais trop loin des places européennes.

Le renouveau a un nom, Sorin Colceag. Passé par le Metaloglobus Bucarest, l’ancien gardien et désormais entraîneur roumain est arrivé à Chisinau en provenance des U17 de Roumanie. Il s’agit du troisième technicien du Zimbru cette saison, après les quelques matchs de Vladimir Aga puis de Serghei Secu. Après des débuts difficiles, et surtout le coup dur des sept points perdus, Colceag a réussi à terminer la saison sur une note positive, pleine d’optimisme pour la prochaine saison. Et ce malgré la perte de Nicolaescu (Shaktyor Soligorsk), Tîmbur (Torpedo Zhodino), Starîs (Amvrysseas Distomou), Stîna et la retraite de Golovatenco en cours de saison. Obekop, Joao Teixeira, Zasavițchi et Dan Pîsla sont, de leur côté, des recrues satisfaisantes.

Enfin, signalons qu’après avoir étrillé le Zaria en Coupe de Moldavie (7-1), le Zimbru voit la porte de la finale s’ouvrir puisque le tirage au sort les oppose au Sfântul Gheorghe, quand l’autre demi-finale verra s’affronter le Sheriff et le Milsami.

© Page Facebook FC Zimbru – https://www.facebook.com/fczimbru/

6- Dinamo-Auto – 28 points / 7- Sfântul Gheorghe – 26 points

Autant le Dinamo que le Sfântul Gheorghe ont eu chaud cette saison. Emmené par Igor Dobrovolski, l’ancien joueur de l’OM a mis quelques temps à trouver la bonne formule, dans un effectif renforcé par de nombreuses arrivées du défunt Dacia. Quatre victoires en fin de course ont permis au Dinamo-Auto de se relever définitivement et d’assurer son maintien.

Quant au Sfântul Gheorghe, son salut vient de son duo Sergiu Istrati et Alexandru Suvorov qui ont mené le front de l’attaque, quand la défense prenait souvent l’eau (50 buts encaissés). Tout en se faisant parfois peur, le Sfântul Gheorghe a toujours paru plus en mesure d’assurer son maintien que le Zaria, n’ayant jamais perdu contre son adversaire direct, et s’étant même permis de renverser le Petrocub (1-0) à domicile.

Le SGS obtient, en plus du maintien, deux autres satisfactions pour cette saison. Non seulement ils sont encore en lice en Coupe de Moldavie, avec le Zimbru en ligne de mire en demi-finales, mais aussi le but de Sergiu Istrati contre le Sheriff, lors de la 19e journée (défaite 1-3), a été désigné plus beau but de l’année.

8- Zaria Bălți – 22 points

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas du tout pour le Zaria. Encore européen cet été, grâce au retrait du Dacia Chisinau et à la victoire en Coupe du Milsami, le club de Balti a vécu une saison catastrophique, dont l’élimination contre le Gornik Zabrze au premier tour qualificatif de la Ligue Europa n’est qu’anecdotique. Jamais en mesure de quitter la zone rouge, le Zaria n’a remporté que quatre victoires cette saison. Bien trop peu pour prétendre à autre chose qu’au bonnet d’âne.

Avec un effectif qui manquait de profondeur, où les légionnaires Ruben Gomez, Yermak ou Lucas Silva ont fait ce qu’ils ont pu, tout comme Gulceac en attaque, Vlad Goian a semblé désemparé et a même été licencié quelques journées avant la fin de la saison. L’électro-choc n’a pas pris et c’est sur un triste 1/12 que le Zaria quitte la Divizia Națională.

Le XI de la saison

Un tour en Divizia A

Incroyable Valeriu Andronic, qui parvient à monter en Divizia Națională avec le Codru Lozova, plutôt habitué à la deuxième partie de tableau de l’antichambre. Avec la meilleure attaque et la meilleure défense, la montée s’est acquise assez rapidement face à un peloton d’équipes qu’il faudra suivre les prochaines saisons (comme le promu FC Florești, le FC Sîngerei, le Victoria et le Grănicerul).

Mauvaise nouvelle en revanche du côté de Rîbnița, puisque l’Iskra-Stal redescend au troisième échelon. Les trois promus sont le FC Tighina Bender, le Speranța Drochia et le Spartanii Selemet. La nouvelle saison devrait débuter le 13 avril 2019.

© Page VK FC Tighina – https://vk.com/fc_tighina

Un tour sur le marché des transferts

Le Sheriff Tiraspol a déjà enregistré quatre arrivées, à savoir Leandro Ribeiro (Dila Gori), l’attaquant danois Patrick Pedersen (Valur) et le jeune ailier droit Maxim Cojocaru (Petrocub). Le légendaire Petru Racu a annoncé avoir quitté le club, sans qu’on sache de quoi son avenir sera fait. Kamara et Jo Santos ont également été libérés, tandis que Gerson Rodrigues est parti au Japon (Jubilo Iwata).

Dans les autres mouvements notables de ce début de mercato, notons l’arrivée du buteur du Zaria, Gulceac, au Petrocub, qui voit également son gardien Celeadnic partir au Sheriff. Ilie Damașcan, meilleur buteur du Zimbru cette saison, est quant à lui laissé libre de tout contrat. Le championnat 2019 démarre le 16 mars prochain !

© Page Facebook FC Zimbru – https://www.facebook.com/fczimbru/

Bonus

Pour terminer ce récapitulatif sur une note joyeuse, on vous propose l’hymne de l’équipe de football des artistes de Moldavie. Succulent !

Par Radu Caragiale


Image à la une : © Page Facebook du FC Sheriff – https://www.facebook.com/FootballClubSheriff/

2018 – Un an de football en Moldavie
5 (100%) 7 vote[s]

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.