Saison 2018/2019 – Semaine européenne #1

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 20 juillet 2018

Nouvelle saison, nouveaux matchs européens. Comme tous les ans, Footballski vous fait vivre les premiers tours préliminaires des deux grandes compétitions européennes. Cependant, cette année, nous avons décidé de changer notre façon de couvrir ces événements. Exit la succession de résumés, nous vous proposons aujourd’hui et dans les prochaines semaines de revenir sur les événements marquants de ces tours qualificatifs, entre les grandes affiches, les surprises, les joueurs à suivre ou encore les plus beaux buts.


Ligue des Champions – Premier tour de qualification [Aller/Retour]

La double rencontre de la semaine

Shkendija vs. The New Saints : 5-4 Agg (5-0 ; 0-4)

Pour la seconde campagne de Ligue des Champions de son histoire, le club de Tetovo, au nord de la Macédoine, a obtenu un tirage plutôt favorable pour le premier tour avec les Gallois de TNS. L’aller à Skopje est une formalité, la puissance offensive du Shkendija laisse les gallois sur la touche. Le buteur Ibraimi qui a réalisé une excellente saison l’an passé claque un quadruplé pour son premier match officiel cette saison. Du très très lourd et du côté des supporters du Shkendija, on se dit que la qualification est dans la poche. Mais le match retour ne va pas du tout se passer comme prévu! Osmani l’entraîneur du champion de Macédoine fait beaucoup tourner, peut être un peu trop. Le TNS met la pression dans sa petite enceinte et le Shkendija, étouffé, est mené déjà 3-0 à la pause. C’est une immense surprise, on est proche d’un somptueux come-back ! Les Rouge et Noir vont alors bétonner derrière et arracher la qualification malgré un nouveau but encaissé en toute fin de match. Score final 4-0, le Shkendija est qualifié, mais cette défaite donne un gros coup au moral. Il faudra se ressaisir avant le prochain tour contre le Sheriff Tiraspol.

En bref…

  • Pourtant l’un des gros noms de ce premier tour préliminaire, Crvena Zvezda s’est montré poussif face aux Lettons du Spartaks Jūrmala. Après un pauvre match nul et vierge en Lettonie, les Serbes ont dû attendre le dernier quart d’heure de jeu pour ouvrir le score grâce à Ben Fardou Mohamed, l’ancien joueur de Vannes et de l’Olympiakos. Nenad Krsticic s’est chargé de faire le break pour une qualification logique, bien que délicate.
  • Mêmes difficultés pour le MOL Vidi FC, nouveau nom de Videoton. Face à Dudelange et un football luxembourgeois en progrès ces dernières années, les Hongrois s’en sortent bien en s’imposant 2 buts à 1 à domicile après un match nul 1-1 au Grand Duché. Scepovic et Lazovic sont les buteurs, mais il faudra faire bien mieux au prochain tour.
  • Le Sheriff Tiraspol a du d’arracher pour passer ce tour. Dominé et logiquement battus 2-1 à Kutaisi, les Transdnistriens ont dû attendre le match retour pour renverser la vapeur et se débarrasser du Torpedo Kutaisi grâce à un but de Badibanga et un doublé de Joalison (3-0).
  • Contrairement à ses voisins baltes Sūduva et FK Spartaks, le Flora Tallinn n’a pas brillé. Malgré le retour de prêt de leur vedette Rauno Sappinen, les Estoniens ont été balayés par l’Hapoël Be’er Sheva (7-2 au total).
  • Dur apprentissage pour Drita. Après avoir remporté pour la première fois de son histoire un match européen en tour préliminaire, le champion du Kosovo héritait d’un gros morceau dès le 1er tour, à savoir les Suédois de Malmö. Au final un score dur mais pas si lourd (défaite 3-0 à domicile, 2-0 en Suède) qui met en perspective le long chemin qui reste à faire pour le football kosovar.

La surprise de la semaine : Sūduva pour l’exploit

Moins en forme en championnat et venant de perdre son élément offensif majeur en la personne de Karolis Laukzemis acheté par Alavés et immédiatement prêté en Croatie, Sūduva ne semblait pas dans les meilleures conditions avant cette périlleuse confrontation avec l’APOEL, équipe habituée des phases de groupe de la C1. Mais répétant son match de la saison passée contre le FC Sion, Sūduva mettait l’APOEL KO debout en quelques minutes. Rigino Cicilia inscrivait trois buts dans une défense de Nicosie complètement amorphe, Sūduva gérait ensuite tranquillement le match, mais encaissait en toute fin de match un but qu’on craignait peut-être décisif pour la qualification. Une semaine plus tard, alors qu’on s’attendait à un siège en règle devant le but d’Ivan Kardum le début de match est équilibré, mais l’APOEL parvient à inscrire un but venu un peu de nulle part. À partir de là l’APOEL prend complètement le dessus et Sūduva se montre particulièrement maladroit en reconversion offensive. Le jeu de l’APOEL consistant à balancer de longs centres imprécis dans la surface de Sūduva est plutôt stéréotypé et quand le danger se présente, Ivan Kardum se montre intraitable, et Sūduva compense ses lacunes par un engagement constant. Le score ne bougera plus. Direction Belgrade et l’Étoile Rouge pour Sūduva au tour suivant.

Le but de la semaine : Đorđe Despotović [FC Astana]

Opposés à Sutjeska, les Kazakhs d’Astana n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer. Preuve en est avec ce premier but de la partie signé du Serbe Despotović sur une action collective rondement menée. Technique, fluidité et adresse devant le but, tout y est. Le tout bien aidé par une défense monténégrine quelque peu apathique.

L’Homme de la semaine : Jakub Świerczok [Ludogorets]

Trois buts à l’aller, un au retour : Jakob Świerczok a parfaitement négocié ses débuts dans la plus grande compétition européenne face aux Crusaders, que ses coéquipiers brésilio bulgares ont tranquillement écartés. Le Ludogorets est une valeur sûre des tours préliminaires et Świerczok tentera de les aider à atteindre les poules une nouvelle fois. Parti très tôt de sa Pologne natale vers l’Allemagne et Kaiserslautern, l’attaquant a dû revenir au pays et patienter pour exploser. Après une première demi-saison exceptionnelle avec le Zaglebie, Świerczok a opté pour le champion de Bulgarie pour viser la Coupe du Monde. Trop court mais, entouré de Brésiliens, Świerczok va continuer de marquer. Et la sélection devrait s’ouvrir à lui.


Ligue Europa –  Premier tour de qualification [Aller/Retour]

Les doubles rencontres de la semaine

 Ferencváros vs. Maccabi Tel-Aviv : 1-2 Agg. (1-1 ; 0-1)

L’heure doit sans doute être aux regrets pour Ferencváros. Tout d’abord parce que Fradi, deuxième d’OTP Bank Liga en 2017-2018, semblait être le club hongrois le mieux armé pour briller sur la scène européenne. Les dirigeants budapestois se sont en effet activés sur le marché des transferts, attirant notamment le virevoltant Davide Lanzafame. Opposés au Maccabi Tel-Aviv, les Aigles verts ont failli remporter la manche aller (1-1). Mis sur de bons rails par Stefan Spirovski (61e), les locaux ont concédé une égalisation franchement évitable dans le temps additionnel, signée Eliran Atar (90e+1). Un but lourd de conséquences pour Ferencváros, qui n’a pas réussi à inverser la tendance en Israël. Pire : Dénes Dibusz et ses coéquipiers se sont même inclinés (1-0) suite à une frappe superbe du même Atar (45e+1). L’aventure continentale est donc déjà terminée pour les hommes de Thomas Doll. Elle continue en revanche pour MOL Vidi (deuxième tour préliminaire de Ligue des Champions), ainsi que pour le Budapest Honvéd et Újpest (deuxième tour préliminaire de Ligue Europa). Tout n’est pas encore fini pour la Hongrie…

Domžale vs. Široki Brijeg : 3-3 Agg.

Affiche est-Européenne par excellence, cette double-rencontre entre Domžale et Široki Brijeg nous a proposé un scénario serré, animée par les esthètes footballistiques que sont Ibričić et Ibraimi. Dès le match aller, le ton est donné, dans une ambiance assez terne, grâce à la grande efficacité des Slovènes devant le but. Deux actions, deux buts et surtout de grandes largesses défensives des locaux. Et si le milieu de terrain de Domžale est techniquement supérieur et fait rapidement la différence, les Slovènes s’effondrent petit à petit au fil de ce match aller, profitant de deux erreurs défensives de l’arrière garde slovène. Le match retour, lui, n’est finalement qu’une pâle copie de ce match aller, avec un nouveau match nul un but partout qui permet à Domžale de se qualifier. Espérons pour le club slovène que sa préparation physique soit optimale tant ce duel fut compliqué à gérer pour les différents organismes.

En bref…

  • Les clubs slovaques assurent ! Déjà largement vainqueur au match aller (2-4), le Slovan Bratislava continue sur sa lancée en enfilant les buts et en s’imposant cinq buts à zéro pour ce match retour face au Viitorul Orhei. Même constat pour les deux autres clubs slovaques, Trencin et le DAC, qui ont su se défaire respectivement de Budućnost (3-1 Agg.) et du Dinamo Tbilissi (3-2 Agg.). Un beau bilan.
  • Si le Dinamo Minsk a joué à se faire peur au match retour (défaite 1-2 face à Derry City), les Biélorusses réalisent néanmoins un sans-faute dans ces qualifications. D’une part, le club de la capitale s’impose 3-2 score cumulé, d’autre part le Shakhtyor a maîtrisé son sujet face à Connah’s Quay (5-1 cumulé.) grâce notamment à son nouveau buteur Elis Bakaj (ex-Dinamo Bucarest).
  • Souvent à la peine durant ces premiers tours européens, les pays baltes peuvent remercier Trakai (Lituanie) pour sa qualification obtenue à l’arraché en terre kazakhe face à un Irtysh en mauvaise passe. Saluons également la prestation du FC Riga qui a emmené le CSKA Sofia jusqu’aux penaltys dans un match un peu fou avec quatre cartons rouges, ainsi que le Zalgiris Vilnius (Lituanie), qui se qualifie face à Klaskvik. Quant à l’Estonie, elle a vu tous ses clubs logiquement éliminés, malgré une victoire de Nõmme Kalju sur son terrain au retour. Le Trans Narva (face à Zeljeznicar) et le FCI Levadia (contre Dundalk) n’ont eux rien pu faire.
  • Les Géorgiens s’améliorent. En comparaison de la campagne dernière qui n’avait vu aucune victoire d’un club géorgien sur les 12 rencontres disputées, cette cuvée 2018-2019 a un peu meilleure mine. Le Torpedo Kutaisi avait ainsi bien entamé sa campagne en dominant 2-1 le Sheriff Tiraspol avant de s’écrouler à l’extérieur (3-0). Beaucoup de regrets en revanche pour le Dinamo Tbilissi qui touche la barre en fin de match aller (1-1 à Dunajska Streda) et mène 1-0 au match retour avant de se faire rejoindre et d’encaisser un but dans les dernières secondes à Tbilissi (2-1). Peu de regrets en revanche pour Samtredia logiquement dominé par le Tobol (0-1 ; 2-0). L’exploit de cette année vient donc du Chikhura Sachkhere qui a su arracher sa qualification sur la pelouse du Beitar Jérusalem en renversant un score de 1-0 à la 75e minute du match retour grâce notamment à un but splendide de Kakubava (victoire 2-1 en Israël après un nul 0-0 à domicile).
  • Premier (et unique) représentant roumain en lice dès ce tour préliminaire, le FC Viitorul n’a pas tremblé, mais pas brillé non plus. Face au Racing FC Union Luxembourg, les jeunes joueurs de Hagi s’imposent 2-0 à l’extérieur avant d’être tenus en échec à domicile (0-0). Une bonne mise en pratique avant le début du championnat.
  • Les Polonais dans le dur. Si le Górnik Zabrze et le Lech Poznan se sont bel et bien qualifiés, les deux mastodontes polonais ont toutefois joué avec le feu face à de modestes adversaires. Longtemps dans le doute face à Gandzasar (3-2 cumulé., malgré une défaite 2-1 au retour), le Lech Poznan a finalement arraché sa qualification à la 95e minute de jeu, en Arménie, grâce à Trałka. De même pour le Górnik qui n’a pas montré son plus beau visage face aux Moldaves de l’Olimpia Balti (2-1 Agg.)
  • Le FC Prishtina pas récompensé. Au bout de la nuit et de l’ennui face aux Luxembourgeois de Fola Esch (0-0 sur les deux matchs), le club de la capitale kosovare doit s’incliner aux tirs au but et ne connaîtra pas sa première qualification pour un deuxième tour européen.
  • Et sinon, pendant ce temps, on suspecte un match truqué de la part de Ventspils. Pas vraiment une surprise si vous avez lu notre article.

La surprise de la semaine : le Vardar et le Levski déjà éliminés

Un petit tour et puis s’en va. Les deux ogres du football macédonien et bulgare n’ont pas su faire mieux face au Pyunik Erevan et au FC Vaduz. Tandis que les Bulgares du Levski s’étaient inclinés à la surprise générale au match aller (1-0), les coéquipiers de Belmonte et Obertan ont raté le coche de se rattraper. Opposés au FC Vaduz de Jodel Dossou, véritable patron sur le terrain, le Levski a bataillé, l’a emporté trois buts à deux, mais prend tout de même la porte. Au même titre que Delio Rossi qui n’a pas su conserver sa place suite à ce fâcheux loupé. Du côté du Vardar, la surprise est moins grande. Opposé au Pyunik, le club macédonien s’était déjà incliné au match aller (1-0) et a remis ça pour le retour (2-0). Il faut dire que le club traverse une crise depuis un long moment, son propriétaire menaçant de se retirer du club et a un effectif totalement chamboulé. Triste spectacle.

Le but de la semaine : Levan Kakubava [Chikhura Sachkhere]

კაკუბავას გოლი

ასეთი გოლი გაუტანა ლევან კაკუბავამ "ბეითარს"!! ბრავო ლევანს! 🔥უყურეეთთ და დატკბითთ! ^_^

Gepostet von ეროვნული ლიგა – Erovnuli Liga Unofficial am Donnerstag, 19. Juli 2018

Le missile sol-air de l’ailier géorgien rentre sans problème dans notre sélection des buts de cette semaine. Le genre de but qui vous fait lever du canapé. On joue alors la 74e minute de ce match retour à Jérusalem. A l’aller, malgré une légère domination les joueurs de Sachkhere n’avaient pas su faire la différence (0-0), et ce match retour était pour le moins mal embarqué lorsque Vered plaçait une belle frappe brossée en lucarne. Vient alors ce coup de canon de l’ancien joueur de l’Omonia Nicosie qui ramenait les Géorgiens à égalité. Ils se permettront même le luxe de marquer un deuxième but quelques minutes plus tard sur pénalty pour un résultat historique pour eux. Cela faisait 3 ans qu’ils n’avaient pas passé un tour en compétition européenne.

L’Homme de la semaine : Marco Rossi [DAC Dunajska Streda]

Après une saison au club, Marco Rossi vivait cette semaine son dernier match sur le banc du DAC. Un match mémorable et historique ponctué par un scénario dantesque. Longtemps dominé et éliminé de la compétition, le club des Hongrois de Slovaquie a trouvé les ressources pour se qualifier face au Dinamo Tbilissi grâce à doublé de son avant-centre Bayo dans les dernières minutes de la rencontre. De quoi mettre un joli point final à cette aventure slovaque pour le technicien italien. Nul doute que ce dernier gardera un oeil attentif à ces ex-joueurs avec son nouveau poste de sélectionneur de l’équipe nationale hongroise.


Image à la une : Foto Olimpik / NurPhoto via AFP Photos

Saison 2018/2019 – Semaine européenne #1
5 (100%) 9 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Cofondateur et rédacteur en chef de Footballski. La marge tient la page.

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Coupe du Monde 2018 – Croatie : On a discuté avec Jérémy Taravel, ancien défenseur du Dinamo Zagreb

Elle est là : la Coupe du Monde 2018. La vôtre… et la nôtre. Pour fêter cette compétition, chez nous, dans...

Fermer