2016 – 6 mois de football en Bulgarie

Vincent Tanguy
Vincent Tanguy - Publié le 1 mars 2017

Mais où va le football en Bulgarie? La Fédération bulgare continue d’année en année à modifier la structure de son Championnat, soit disant pour en améliorer la compétitivité. Inspirée des Championnats belges et danois, la saison 2016/17 se joue désormais à 14 clubs avec une première phase classique aller retour. S’ensuit une phase de playoffs type yaourt bulgare ! Les 6 premières équipes de la phase aller se rencontrent permettant de déclarer le champion, tandis que les 8 autres, divisés en deux groupes pour départager qui jouera les playoffs européens ou les playoffs de relégation.

En parallèle de ça, la Fédération bulgare a renforcé ses critères financiers destinés à stopper les spirales d’endettement que connaissent les clubs bulgares. En 2015/16 durant l’avant saison, la Fédération avait retiré la licence de deux clubs importants de la capitale, le Lokomotiv et le CSKA Sofia, faute de dettes non-payées, obligeant le Championnat à se jouer à 10 au lieu de 12…

Du côté de la sélection, dans le groupe A avec la France, les Pays-Bas, la Suède, la Biélorussie et le Luxembourg pour les éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 en Russie, la Bulgarie fait de la Bulgarie, elle s’accroche face aux nations abordables, mais prend le bouillon dès que le niveau s’élève. Défaites sèches face à la France (4-1) et la Suède (3-0) les hommes d’Ivalyo Petiev ont remporté leurs matchs à domicile face à la Biélorussie (1-0) et difficilement face au Luxembourg (4-3). Tellement difficile qu’ils furent menés durant le match avant d’arracher la victoire…

Le club des trois

Ludogorets marche sur la Bulgarie. Ce n’est pas nouveau puisque le club de Razagrad cherche cette saison son 6e titre de champion de suite. Une saison qui rime avec victoires puisque hormis la défaite face au Levski Sofia 1-0 lors de la 3e journée de championnat, les hommes de Dermendzhiev n’ont connu aucun accroc majeur. 16 victoires en 19 matchs, 50 buts marqués pour 16 encaissés ainsi que Araujo et Keseru meilleurs buteurs du championnat, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

C’est en Europe que Ludogorets a fait parler d’elle. Une équipe qui a pourtant dû batailler pour atteindre la Ligue des Champions. Se défaisant au 2e tour du club monténégrin du MK Mladost (2-0, 0-3), ils ont eu plus de difficultés face à l’Étoile rouge de Belgrade à cause d’un match aller compliqué (2-2). Il faudra attendre la prolongation du match retour pour faire la différence (2-4). Ils assurent par la suite en barrage contre le Viktoria Plzen (2-0, 2-2) et se retrouvent en phase finale de la Ligue des Champions dans un groupe assez relevé, composé du PSG, d’Arsenal et du FC Bale.

Assurant le match nul par deux fois face au FC Bale, l’adversaire le plus abordable, les Bulgares réussissent l’exploit de ramener un point du Parc des Princes (2-2), empêchant ainsi le PSG de finir 1er de la poule et se qualifiant pour la Ligue Europa. Malheureusement, le parcours en Ligue Europa n’ira pas loin puisqu’ils sont sortis par le FC Copenhague, la faute à un match aller à domicile complètement raté (0-2).

Ludogorets a donc désormais toute son attention portée sur le Championnat et ce 6e titre de suite.

Le duo de tête de l’année dernière identique à la trêve. Le Levski n’a pas démérité en Championnat avec seulement 2 défaites, dont une contre Ludogorets. Ils peuvent même se targuer d’avoir infligé la seule défaite en Championnat au club de Razagrad. Le Levski n’a pas non plus tremblé durant le derby éternel face au CSKA Sofia avec ce nul 1-1.

C’est plutôt dans les autres compétitions que le Levski a déçu, notamment en 2e tour de qualification pour l’Europa League où ils se font sortir par Maribor (0-0, 1-1). Pas plus en Coupe de Bulgarie, battus en huitième par Chorne More dans les prolongations. Le Championnat reste le seul objectif, mais Ludogorets a déjà creusé un écart significatif de 7 points…

Après une année en 3e division bulgare pour cause de dettes financières, le CSKA réapparaît donc en Première Ligue! Le club s’occupa d’abord d’assurer ses arrières financièrement, en signant en septembre un contrat de sponsoring avec Mtel, la plus grande entreprise de télécommunication du pays ainsi qu’avec Winbet.

Lire aussi : Litex Lovetch, 20 ans et puis sen va

Côté terrain, les résultats en dents de scie en championnat et la défaite dès le premier tour de Coupe de Bulgarie (tenant du titre) contre le Lokomotiv (2-1 )ont eu raison fin novembre d’Edward Iordanescu suite au nul face à Vereya (1-1) et fut remplacé par Stamen Belchev, alors entraineur de l’équipe du CSKA Sofia 2. S’ensuivit 4 matchs sans défaites (3 victoires et un nul) permettant de rester au contact de son ennemi de toujours, le Levski Sofia.

Les poursuivants

Habitué au milieu de tableau, le Lokomotiv Plovdiv a posé de nombreux problèmes aux top clubs du Championnat, avec aucune défaite face aux gros voire même une victoire 1-0 contre le CSKA Sofia fin octobre. Le problème, c’est que le Lokomotiv a perdu pas mal de points face à des moins bien classes (défaite contre Pirin, le Lokomotiv Gorna notamment). Ce manque de régularité empêche le Lokomotiv d’espérer mieux…

Contrairement au Lokomotiv Plovdiv, le Cherno More Varna ne réussit pas face aux gros du Championnat. Le passage à vide en septembre avec pas moins de 3 défaites de suite contre le CSKA, Ludogorets et Dunav n’ont pas empêché le club de la Mer noire d’enchainer ensuite 4 victoires.

Bien ancrés dans le milieu de tableau, ils sont toujours en course en Coupe de Bulgarie après avoir éliminé Rozova Dolina Kazanlak et le Levski.

Parmi les cinq promus de la division inférieure en début d’année, Dunav réalise un bon début de saison, ayant passé la trêve à la 6e place malgré les résultats inconstants. Depuis 2011 et la nouvelle entité Dunav 2010 crée par Simeon Simeonov, les “dragons” n’ont cessé de redevenir compétitifs  au point de finir 1er de la Ligue B (2e division) la saison dernière.

Bataille pour les Playoffs européens (places 7 à 11)

Groupe resserré dans la zone de vérité entre 5 équipes même si l’un des cinq fera partie du groupe de relégation, à savoir Botev Plovdiv, Beroe, Pirin, Slavia Sofia et Vereya.

L’inconstance traduit la saison de l’OFC Pirin. Les clubs de Plovdiv réussissent bien aux “Petits aigles” qui ont battu le Lokomotiv et le Botev de belle manière. Hormis ca, Pirin continue son chemin en Coupe de Bulgarie grâce à la clémence des oppositions..

Le Botev Plovdiv a fini la saison dernière dans le ventre mou du classement, à la 7e place bien loin de la relégation. Auteurs d’un début de saison prometteur, ils ont vécu un mois de novembre difficile avec 4 défaites de suite, rentrant ainsi vite dans le rang.

Derrière, le Beroe Stara Zagora auteur d’une belle saison dernière (ils finirent 3e) est retourné dans le rang. Les mauvais résultats ont eu raison de l’entraineur du moment, Aleksandar Dimitrov et fut remplacé par Ferario Spasov. L’équipe a dû faire face à une préparation avancée, participant aux phases de qualification pour l’Europa League. Ils seront sortis dès le 2e tour par l’HJK Helsinki.

Son voisin le Vereya Stara Zagora a eu le même souci en réalisant 6 premiers mois à la hauteur de leur classement, c’est-à-dire en dominant les moins classes et en étant dominé par les grosses écuries, à part la victoire 1-0 contre le CSKA Sofia lors de la deuxième journée. Le club reste toujours en course dans la Coupe de Bulgarie cependant.

Dernier club du groupe, le Slavia Sofia connait une moitié de saison très difficile avec pas moins de 11 défaites, y compris dans les deux derbys face au CSKA et au Levski. 4e du Championnat la saison passée, ils ont été sèchement éliminés dès le premier tour de League Europa par le Zaglebie Lublin (1-0, 3-0) et en Coupe de Bulgarie par Litex dès les seizièmes de finale… Le Slavia a donc évidemment connu un changement d’entraineur en novembre, Vladimir Ivanov prenant la place du russe Aleksandr Takhanov parti pour entrainer l’Ural Sverdlovsk.

Groupe de relégation (places 12 à 14)

Il sera composé de 4 équipes, mais je regroupe les 3 dernières, car elles me semblent décrocher au classement. Il s’agit du Lokomotiv Gorna, de Neftohimik et de Montana. Les deux premières s’accrochent et peuvent espérer avec une série de bons résultats raccrocher le wagon.

Montana, bon dernier, peut déjà préparer la saison suivante en Ligue B. Montana passa la saison dernière par les barrages pour rester en Ligue A, mais cette année, malgré le changement d’entraineur en octobre, le club du nord-ouest de la Bulgarie semble jouer le rôle de souffre-douleur avec seulement 2 victoires contre Botev Plovdiv et Neftohimik. De plus la chance ne leur a pas souri puisqu’ils ont dû affronter Ludogorets en 1/8ème de finale de Coupe… (défaite 4-0).

Vincent Tanguy


Image à la une : Borislav Troshev / ANADOLU AGENCY via AFP Photos

2016 – 6 mois de football en Bulgarie
4 (80%) 4 votes

A propos de l'auteur

Vincent Tanguy

Vincent Tanguy

Supporter du Spartak Moscou vivant en Russie depuis de nombreuses années. Prends plaisir à partager l'histoire du plus grand club de l'histoire du pays à travers ces pages.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#94 Les images de la semaine

Roumanie: 69, le numéro de la semaine   L'image n'en est pas vraiment une. Il s'agit plutôt d'une liste, qui...

Fermer