2015 – Un an de football en Lituanie

Damien F - Publié le 25 janvier 2016

Après l’Estonie et la Lettonie, nous revenons sur la saison passée dans le dernier des pays Baltes : la Lituanie. Retour rapide sur cette saison qui a vu le club de la capitale, le Zalgiris Vilnius, remporter le titre à la suite d’une saison mouvementée. Nous vous parlerons également des perspectives futures pour la A Lyga avec une nouvelle équipe aux commandes.

Le top 2

Il n’y a guère eu plus de deux équipes compétitives en Lituanie en 2015. Deux clubs qui ont survolé le championnat, faute de concurrence.

1 – Zalgiris Vilnius

Les meilleurs joueurs du pays jouent dans le tout puissant Zalgiris qui s’est promené cette saison. On attend mieux en Europe. Nous étions d’ailleurs déjà revenu sur leur titre.

2 – Trakaï

Ce club créé en 2005 dans la petite ville du même nom (6000 habitants, principalement connue pour son château et son histoire) ne joue en A lyga que depuis 2014. Pour leur première saison, ils ont fini à la quatrième place, accédant à l’Europa League. La deuxième, en 2015, est encore meilleure avec une seconde place. Un hasard ? Certainement pas. Le richissime propriétaire du club est influent et bénéficie de passe-droits de la part de la fédération, notamment au niveau des installations.

Une nouvelle ère à venir pour le football lituanien ?

Un changement majeur a eu lieu dans la ligue de football lituanienne, notamment avec l’intronisation de l’ancien joueur de l’équipe nationale lituanienne (82 capes) en lieu et place de l’ancien directeur de Futbolo.TV, Rimvydas Čekavičius. Parmi les joueurs lituaniens connus, Deividas Sembaras est probablement le plus fier représentant du pays de la pluie. En 2014, à 35 ans et après une glorieuse carrière au CSKA Moscou, l’idole est revenu au club qui l’a fait connaître : le Zalgiris. Avec succès, puisqu’en deux ans, il a connu deux titres de champion. Mais toute bonne chose a une fin. A la fin de la saison 2015, Semberas a annoncé sa retraite, au grand dam des fans de football au pays. Lors du dernier match de la saison contre le dauphin Trakai, l’idole sort à la 77e minute sous un tonnerre d’applaudissement. Dans un moment rempli d’émotion, la foule entonne « Merci ! Merci ! » à un joueur exemplaire de bout en bout. Mais que les fans du football lituanien se rassurent, Semberas n’avait pas la volonté de quitter définitivement la sphère du football de son pays. A peine les crampons raccrochés, il devient président de la ligue, avec la lourde charge de développer et pérenniser une institution qui connaît d’importants problèmes structurels…

Parfaitement conscient des difficultés, Semberas a déclaré lors de sa présentation : « Jusqu’à présent, la plupart des clubs manquent de confiance dans l’avenir, de propreté, de respect. Nous voulons que ces valeurs soient fondamentales dans toute la A Lyga« . Pour commencer, le championnat 2016 devrait être différent de l’édition passée. Une première décision a été prise : le championnat va passer de dix à huit équipes dès cette année. Le calendrier devrait changer et quelques innovations pourraient voir le jour. Un des plus gros problèmes de ces dernières années étaient la redistribution des richesses par la ligue. Alors qu’elle centralise tous les revenus (droits TV par exemple), elle se charge seule de les redistribuer à sa guise, ce qui ne plaît pas du tout aux présidents de club qui se plaignent d’un manque de transparence. Pour améliorer le système, une commission devrait voir le jouer à la manière du fonctionnement de la ligue écossaise. Une autre grande innovation devrait être le changement des horaires de matchs. Alors que jusqu’à présent, les matchs étaient disputés le week-end, il se pourrait qu’ils soient désormais disputés en semaine, notamment l’été, quand les Lituaniens préfèrent passer leurs week-ends à la campagne plutôt que dans les stades de football. Une autre mesure à l’étude avec Futbolo.TV, qui a les droits de diffusion, est la possibilité de diffuser les matchs avec deux options : gratuitement, avec une seule caméra ou de façon payante avec plusieurs angles de vue.

Semberas et la nouvelle équipe ont maintenant l’hiver pour plancher sur toutes les nouvelles règles qu’ils souhaitent mettre en place. Tout ceci présage une nouvelle ère pour le football lituanien, qui en a bien besoin.

Le top buts

Le top joueurs

foto: Valdas Knyzelis / LFF.lt

Les lauréats en image. | ©Valdas Knyzelis / LFF.lt

Footballeur lituanien de l’année : Lukas Spalvis (Aalborg, Danemark)

Troisième l’an dernier, Spalvis a pris la première place cette saison grâce notamment à une série de buts spectaculaires en deuxième partie de saison. Très gravement blessé d’août 2014 à mai 2015, il est revenu en force pour marquer 14 buts en 16 matchs sur l’année 2015. En sélection nationale, il a marqué le but de la victoire contre San Marin. Il a répété cette performance contre l’Irlande avec la sélection espoirs. L’attaquant est l’un des plus jeunes à gagner ce trophée de Joueur de l’Année, à seulement 21 ans.

Joueur de l’année du championnat lituanien : Tomas Radzinevičius (Sūduva)

34 ans, 28 buts, 12 assists. Tomas Radzinevičius a réalisé une saison 2015 convaincante. Meilleur buteur du championnat, le vétéran de Sūduva a tout raflé individuellement en 2015 puisqu’il a aussi été élu meilleur joueur du championnat. Certes, sa contribution n’a pas suffi à ce que son club finisse sur le podium (battu au finish) mais il a permis à son équipe d’exister et de faire un peu d’ombre au duo Zalgiris – Trakai.

Entraîneur de l’année du championnat lituanien : Valdas Urbonas (Trakai)

Il y aurait pu avoir deux vainqueurs. Valdas Dambrauskas, bien sûr, pour sa belle saison avec le Zalgiris qui a largement remporté le championnat en dépassant la barre des 100 buts marqués, mais aussi Valdas Urbonas qui a su constituer une équipe très cohérente et séduisante avec Trakai, malgré tous les changements de joueurs par rapport à 2014. De plus, sous ses ordres, des joueurs ont énormément progressé individuellement. Urbonas a remporté la distinction mais Dambrauskas, à seulement 38 ans, aura bien d’autres occasions.

Joueur le plus prometteur de l’année : David Arshakyan (Trakai)

C’est un international espoirs arménien de 21 ans qui devient le lauréat cette saison. C’est d’ailleurs la première fois qu’un étranger remporte cette récompense. L’ancien joueur de MIKA Aschtarak a marqué 25 buts en championnat (et trois en Europa League). Il lui faudra au moins une deuxième saison à Trakai pour confirmer les promesses entrevues.

Le Onze Type

lituanie, vilnius

Le onze-type. | ©futbolo.tv

Bien entendu, dans le XI type figurent le meilleur buteur, Radzinevičius, mais aussi le meilleur passeur, Juri Mamaev de Trakaï (27 passes décisives, 7 buts). Tous les autres jouent soit au Zalgiris, soit à Trakaï, ce qui est logique au vu de la domination sur le championnat des deux leaders. A noter une petite surprise : l’absence de Darvydas Sernas (Zalgiris), à un moment considéré comme le Rooney lituanien avant que son talent ne se perde aux oubliettes. Depuis son retour en Lituanie en juillet, il a marqué 16 buts en autant de matchs.

Le suspense de la saison

La troisième place, qualificative pour l’Europe, s’est jouée dans les dernières minutes du dernier match de la saison.

Et un petit bonus sympa..

Les joueurs du Zalgiris aiment bien se lancer des petits défis filmés sur Youtube. Il y en a cinq au total et vous pouvez les retrouver sur la page YouTube du club.

Damien Goulagovitch


Image à la une © 15min.lt

2015 – Un an de football en Lituanie
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Damien F

De contrées en contrées, où le vent du #footballskitrip me mène.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
2015 – Six mois de football en Géorgie

მოგესალმებით საქართველოში ! Comment ça ? C’est mieux en français ? Bienvenue en Géorgie ! Terre natale du grand Kakha Kaladze et du...

Fermer