De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’Est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

La saison 2020 est lancée au Kazakhstan ! Pour le match d’ouverture, on a eu droit à la traditionnelle Supercoupe entre Astana et Kaisar Kyzylorda dans le stade de foot indoor de Kostanay. 

On se languissait de voir la recrue phare du mercato, Pieros Sotiriou. Il a fallu patienter, après 20 minutes d’un ennui terrible, pour que le Chypriote place une tête magnifique à la réception d’un centre de la star de 2019, Marin Tomasov. On attend beaucoup de la relation technique entre ces deux joueurs, on a eu un premier extrait avec cette action. Pas de quoi non plus dérider le nouveau coach Michal Bilek, qui ne va pas s’ennuyer cette année puisqu’il est aussi coach de la sélection nationale. Ses joueurs appliquent en tout cas les consignes avec un pressing très haut empêchant Kyzylorda d’avancer par manque de technique et de sens tactique. Assister au naufrage du Kaisar en Ligue Europa cet été va être un vrai calvaire…

Astana se crée occasion sur occasion jusqu’à la 39e minute et un coup-franc excentré tiré par Tomasov… Sur la tête de Sotiriou qui finit dans le but ! En deuxième mi-temps, le Kaisar a beau essayer d’apporter du danger, il n’y arrive pas vraiment hormis avec des tirs lointains. Astana se montre bien plus dangereux avec le trio Tomasov-Barsegyan-Sotiriou. Deux d’entre eux étant des recrues, cela s’annonce plutôt bien. Le score en reste là malgré deux occasions chaudes de chaque côté pour terminer. L’ère 2020 commence plutôt bien pour le club de la capitale, qui va être délocalisé à Almaty une bonne partie de la saison.

Zenit Saint-Pétersbourg – Lokomotiv Moscou : 0-0

C’était LA rencontre de la reprise en Russie entre deux équipes ayant l’habitude de se battre pour le titre de champion. Malheureusement, on a bien vu que c’était un match de reprise avec un Lokomotiv Moscou qui a eu beaucoup de mal notamment sur le plan physique. Bousculés dans les duels, les Cheminots ont eu de la peine à se créer des occasions et cela a mis Yuri Semin en colère. Le coach moscovite a d’ailleurs été expulsé au bout de trente minutes !

Il faudra attendre également une demi-heure pour voir la première véritable action du Zenit, avec un poteau signé Erokhin. Le Loko a du mal et n’est pas favorisé par un arbitrage plus que limite. Un penalty oublié suite à une main d’un défenseur du Zenit, des jaunes à répétition … Mais de son côté, le club de Saint-Pétersbourg est loin d’être bon à la finition. Malgré l’impulsion du revenant Malcom, le leader du championnat ne parvient pas à faire la différence. Il est donc toutefois logique de voir la rencontre se terminer sur un score nul et vierge.

Le coach de Mordovia Saransk impliqué dans l’organisation de jeux d’argent clandestins !

Au cours d’une opération coup de poing en février, les forces de l’ordre ont arrêté 30 suspects et saisi un montant de trois millions de roubles pour organisation clandestine de jeux d’argent à Saransk. Pas de chance, la signature des bails des locaux était celle de Ruslan Mukhametshin, ex-gloire du club (93 buts en 195 matchs) désormais entraîneur du Mordovia Saransk. De plus, son frère Rustem, lui et d’autres « partenaires commerciaux » sont accusés de participation directe à des matches truqués impliquant le club du Mordovia. En saisissant des ordinateurs portables, des téléphones et des cartes bancaires, les enquêteurs ont découvert des paris sur les matches de l’équipe de Saransk pris régulièrement chez des bookmakers.

Réaction de l’interessé ? « Je n’ai rien à déclarer pour le moment. Je suis chez moi, à la maison … malade. J’ai de la température ! » Effectivement, d’après son président, Mukhametshin est en congé maladie depuis le 21 janvier, sans pour autant avoir fourni de certificat médical. Quelques jours avant, il se plaignait des retards de salaire… Affaire à suivre.

RPL

Le match nul entre le Zenit Saint-Pétersbourg et le Lokomotiv Moscou était l’occasion idéale pour les adversaires dans la course au titre de revenir un petit peu sur le club de Sergei Semak, qui bénéficie toutefois d’une avance considérable. Et le seul club qui a su faire la différence, c’est le FK Krasnodar ! Victorieux 2-0 à domicile contre Ufa, les Bykys grimpent sur la deuxième place du podium malgré l’absence de Rémy Cabella, toujours en rééducation suite à sa blessure au genou en début de saison.

Les autres poursuivants majeurs n’ont pas fait la bonne opération. C’est le cas du CSKA Moscou qui n’a pu faire mieux qu’un match nul 1-1 à domicile contre l’Oural Ekaterinbourg avec en plus une égalisation à la toute dernière seconde par Mario Fernandes. De son côté, Rostov a eu du mal sur la pelouse de l’Akhmat Grozny mais repart tout de même avec le point du nul (1-1).

Dans les autres rencontres du week-end, on notera la bonne performance du Spartak Moscou et son succès 2-0 contre le Dinamo lors du derby. Une belle victoire permettant peut-être de lancer enfin la saison des Gladiateurs. Sochi n’avance toujours pas avec une défaite 2-1 à domicile contre l’Arsenal Tula (mais sans ses nouvelles recrues françaises), Tambov et Kazan se séparent sur un score nul et vierge tandis qu’Orenbourg et le Krylia Sovetov font 1-1.

FNL

La FNL est toujours en hibernation mais sera bientôt de retour !

LE JOUEUR DU WEEK-END

Auteur d’un but et d’une passe décisive, Zelimkhan Bakaev a grandement contribué au succès de son équipe lors du derby contre le Dinamo Moscou. Avec quatre buts au compteur cette saison et déjà huit passes décisives, il est un joueur clé du Spartak Moscou.

C’est la reprise en Géorgie ,et c’est le championnat 2020 qui débute ! Avec une contre-performance d’entrée du champion le Dinamo Tbilissi, incapable de se débarrasser du modeste FC Telavi (0-0), alors que son dauphin le Dinamo Batumi ne faisait pas mieux face au Merani Martvili, promu comme Telavi (0-0 également). Pour voir du spectacle il fallait donc se tourner vers l’annexe du stade Mikheil Meskhi et le Locomotive Tbilissi, large vainqueur du FC Samtredia (3-1) grâce à doublé de son avant-centre Sikharulidze notamment. Les Cheminots en profitent donc pour prendre la première place à l’issue de cette première journée alors que Dinamo Tbilissi et Batumi se retrouveront dès le week-end prochain.

Reprise également en Arménie. Et la dégringolade continue pour l’Ararat Erevan, battu sèchement à domicile par l’Ararat Armenia, qui prend seul la tête du classement.

En Azerbaïdjan, Qarabag cale encore. Le leader concède cette fois-ci le nul à domicile face à la modeste formation de Sebah (0-0). Le leader conserve toutefois la place de leader avec 8 points d’avance sur Neftçi et 12 sur l’Inter Bakou, tous tenus en échec.

UPL

En Ukraine comme en Angleterre, l’avant-dernier du classement a fait tomber un leader invaincu depuis plus de 40 matchs. Invaincu en championnat depuis le 3 août 2018, le Shakhtar Donetsk a, avec une équipe très remaniée, subi la loi du Vorskla Poltava (0-1) et a donc vu sa série de 48 matchs sans défaite en UPL prendre fin. Ruslan Stepanyuk a inscrit l’unique but de la rencontre à la demi-heure de jeu.

Le Shakhtar reste tout de même un confortable leader du championnat puisque son dauphin le Dynamo Kiev s’est lui aussi incliné, sur le terrain du SK Dnipro-1 (1-3). Le club de la capitale menait au score jusqu’à vingt minutes du terme de la rencontre avant de subir la loi de Vladyslav Supriaha, auteur d’un triplé. Ce dernier, champion du monde U20 avec l’Ukraine, est prêté au SK Dnipro-1 par… le Dynamo Kiev.

Cette défaite du Dynamo Kiev profite au Zarya Lugansk, nouveau dauphin du Shakhtar grâce à sa victoire (1-0) face à l’Olimpik Donetsk. L’écart avec le leader reste conséquent (treize points).

Pendant que le FK Lviv et Oleksandriya se neutralisaient (1-1), un tournant a sans doute eu lieu dans la course à la sixième place. Écrasé par le Desna Chernigiv (0-4), Mariupol a vu le Kolos Kovalivka, vainqueur (2-1) du Karpaty Lviv creuser l’écart devant lui : le promu compte en effet quatre points d’avance sur Mariupol à deux journées du terme de la saison régulière. Le Desna revient quant à lui à quatre points de la deuxième place et à trois du Dynamo Kiev, troisième. Le Vorskla Poltava et le Karpaty Lviv ferment la marche.

PERSHA LIGA

Reprise de la D2 le 22 mars.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Prêté par le Dynamo, le jeune Vladyslav Supriaga n’a fait qu’une bouchée de son employeur. Un magnifique triplé pour donner la victoire (3-1) au SK Dnipro-1 face à une formation de Kiev martyrisée en défense.

Lituanie

Le 26 février, Valdas Murauskas président de la Ligue et de Suduva devait admettre qu’il n’y avait pas d’autres options qu’un championnat 2020 à six équipes en Lituanie, soit le plus petit championnat d’Europe. Championnat qui commence le 6 mars, c’est dire si une solution a été cherchée jusqu’à la dernière minute. C’est en grande partie le résultat d’une saison 2019 émaillée de problèmes extra sportifs concentrés principalement par les clubs du Stumbras Kaunas, Palanga et Atlantas Klaipeda.

Fin juillet 2019, le Stumbras Kaunas, exsangue financièrement, mettait la clé sous la porte. Le club appartenait à des propriétaires irlandais-portugais qui comptaient se faire de l’argent via la revente de joueurs, cela n’a pas fonctionné. Atlantas et Palanga ont eu été relégués en D3, dès la saison finie, suite à des matchs truqués. Atlantas et ses 500 000 € de dettes reprit en début de saison, à la surprise générale par un avocat de Kaunas à du composer avec un budget étriqué tout au long de la saison.

A lire aussi : Atlantas Klaipeda, le système Vacys

Palanga, petit club sans argent, était également repris par d’obscurs investisseurs russes qui ont multiplié les transferts exotiques. Tout au long de la saison a plané sur ces deux clubs des suspicions de matchs truqués, la décision de la fédération ne fut donc pas une grande surprise. Il fallait donc rapidement trouver en D2 trois nouveaux participants à la A Lyga 2020. Mais seul Banga a accepté de faire le grand saut. Dainava Alytus (intéressant pas son potentiel public et son stade récent), Dziugas Telsiai et Helgmann Kaunas ont tenté de trouver des sponsors permettant d’atteindre le budget requis de 300 000 € pour obtenir la licence, mais en vain. Restaient deux demandeurs, le Vytis Vilnius mais qui au final n’a même pas obtenu la licence pour évoluer en D2 et de façon très opportuniste l’Atlantas Klaipeda (qui n’avait même pas fait de demande de licence) et qui n’avait aucun joueur sous contrat à deux semaines de la reprise.

Le message était cette fois-ci clair, plus de licence accordées avec des dérogations pour au final se retrouver avec des clubs impliqués dans de sombres histoires de matchs truqués ou de faillite en cours de saison…Un mal pour un bien, espérons-le. L’objectif est maintenant de repasser à dix en 2021, les clubs intéressés ayant une année pour s’y préparer.

LE BUT DE LA SEMAINE

https://www.instagram.com/p/B9NHQqHg6l3/?igshid=147v2yu8rrlr1

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Zenit Saint-Pétersbourg

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.