#117 Images de la semaine

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 17 octobre 2017

117e épisode de votre série préférée du mardi. Oubliez la C1, ce qui a fait vibrer les foules ce week-end, ça se passait surtout en D4 roumaine. 13 000 spectateurs le vendredi soir, c’est mieux qu’un Louis II le mardi soir. On vous livre aussi quelques nouvelles du Kosovo, d’Ukraine et de Géorgie. Savourez !

Roumanie: le retour du derby Rapid-Steaua!

Le vieux stade Giulești a retrouvé sa ferveur d’antan! Pour le grand derby face au CSA Steaua, l’Academia Rapid des Daniel (Pancu et Niculae) a fait le plein: 13 000 spectateurs (le maximum autorisé, une tribune étant fermée en raison de sa vétusté), dont 1 000 supporters du Steaua. Un record évidemment pour un match de Liga IV, et la quatrième meilleure affluence de la saison en Roumanie, toutes divisions confondues. Car oui, l’affiche que tout le monde attendait en Roumanie est bien un match de 4e division. Et personne n’a été déçu par l’ambiance!

@Emishor

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

© Andrei Otineanu

Quand Giulești illumine Bucarest @Emishor

Pour la petite histoire, les deux équipes se sont séparées sur le score de 1-1. Avec un but de Daniel Niculae pour répondre à la belle Panenka de Predescu, un jeune qui sait garder la tête froide!

Roumanie: Poli-UTA, l’autre derby du week-end

Direction l’ouest du pays et la Liga 2 pour l’autre grande affiche roumaine: Poli Timișoara – UTA Arad. Un derby historique entre Banat et Transylvanie qui a vu les locaux s’imposer 2-1 au terme d’un match assez animé. Une victoire ô combien importante dans ce duel entre voisins. Dans un grand stade Dan Păltinișanu trop vide, les supporters des deux équipes ont donné de la voix, mais aussi des poings, l’après-midi ayant malheureusement été le théâtre de quelques échauffourées. À noter que les visiteurs de l’UTA ont attendu le grand tifo des supporters du Poli pour marquer leur unique but du match!

Roumanie: Veux-tu être ma femme?

Banderole vue lors du match Juventus Bucarest – Dinamo Bucarest. Elle a dit oui!

© Digisport

Ukraine : Règlement de comptes en tribune

La 16e journée de Druga Liga, la D3 ukrainienne, a été marquée mercredi dernier par des affrontements en tribune entre supporters du Dnipro et du Dnipro-1. Depuis la relégation cet été de l’ancien finaliste de la C3 au troisième échelon, la ville de Dnipropetrovsk a vu naitre un second club avec la création du SK Dnipro-1. Un nouveau club en ville, qui plus est rival pour la montée. L’avènement du SK Dnipro-1 n’est toujours pas du gout des ultras du Dnipro qui l’avaient déjà fait savoir lors de la rencontre aller début septembre avec quelques banderoles bien corsées. Cette fois-ci ces mêmes ultras sont allés bien plus loin dans l’offensive et ne se sont pas gênés pour prendre d’assaut la tribune d’en face lors de la mi-temps avec comme cible privilégiée Yuriy Bereza. L’actuel président du club a physiquement fait les frais de la colère des ultras du Dnipro. Lui l’ancien commandant d’un bataillon de volontaires devenu député par la suite. Les images d’un président de club tabassé en tribune ont fait le tour du pays et jeté l’incompréhension sur cette situation. Il aura fallu attendre le lendemain et le communiqué officiel des ultras du Dnipro pour y voir un peu plus clair sur ce lynchage en règle. Ils rappellent entre autres leur attachement au club malgré la cascade de déboires depuis deux ans et la relégation en D3. Pointent du doigt la création d‘un club artificiel, un « jouet dans les mains d’un riche député. Un mal qui ronge le football moderne ». Ils accusent le président du SK Dnipro-1 de bafouer presque cent ans d’histoire commune entre la ville et le club à grands coups de campagnes publicitaires agressives en faveur du nouveau club et parlent même « d’occupation » de leur stade.

Le conflit est désormais plus qu’ouvert entre les ultras du Dnipro et le président du Dnipro-1 avec un message clair, gare à celui qui vient chasser sur leurs terres.

Yuriy Bereza @ ultras.org.ua

Kosovo : L’automne est décidément romantique !

Il semblerait que ce week-end aient inspiré les tourtereaux de nos pays. Au Kosovo, ce sont les Skifterat de Gjilani qui réservaient une belle surprise à un de leurs couples membres. Bague au doigt dans les tribunes et banderole spécialement prévue pour l’occasion monsieur avait vu grand, d’autant plus qu’à la fin du match ce sont les joueurs de Gijlani eux-mêmes qui se sont emparés de la banderole ! À voir les photos, on pense que madame a dit oui.

© Skifterat

© Skifterat

© Skifterat

Roumanie: touche au but

Petit détour pour revenir en Roumanie, où on a découvert que l’on pouvait directement marquer d’une remise en jeu. Oui, une touche.

Géorgie : Joga bonito à Saburtalo

Les quelques spectateurs du stade Davit Petriashvili en ont eu pour leurs laris lors du match opposant le FC Saburtalo, actuellement 4e, et le Kolkheti Poti, avant-dernier. Visiblement les hommes de mer Noire n’étaient pas venus pour garer le bus et ont laissé Saburtalo développer son jeu à loisir, tout en restant menaçant en contre. Résultat un festival offensif ponctué par 9 buts, tous plus beaux les uns que les autres.

🔥"დავით პეტრიაშვილის არენაზე" ეროვნული ლიგის რეკორდული ანგარიში დაფიქსირდა. თბილისის "საბურთალომ" ფოთის "კოლხეთი" 6:3 დაამარცხა! ⚽

Posted by ეროვნული ლიგა on Montag, 16. Oktober 2017

Géorgie : On s’amuse bien à Gagra

On connaissait déjà le morpion grandeur nature aux entrainements du FC Gagra. Cette fois-ci le préparateur physique a visiblement décidé d’innover avec un atelier « cirque ». Résultat une vidéo assez étrange, qui prouve en tout cas que le club des exilés abkhazes sait s’amuser !

ისიანს მიზანმა უმტყუნა 😅💙#გაგრაგვაერთიანებს #ჩვენდავბრუნდებით ⚪️🔵⚪️

Posted by Football Club Gagra on Samstag, 30. September 2017

Pour conclure, quittons nous sur ces deux belles ambiances. La première autrichienne, la seconde polonaise.

Roumanie: patator… à 14 ans!

Vous reprendrez bien un peu de 4e division en Roumanie! A 14 ans seulement, le jeune Nechita est déjà titulaire avec le Juniorul Suceava, ainsi que l’équipe nationale U15. Une belle frappe comme on aime!

La 14 ani, Sebi Nechita de la Juniorul Suceava da goluri d-astea in Liga a 4-a. In meciuri de seniori, desigur.Nu pot sa spun decât WOW. Şi să-i mulţumesc prietenului Daniel Vatamanu că mi l-a trimis. Şi wow încă o dată.

Posted by Emanuel Rosu on Dienstag, 10. Oktober 2017

La rédaction de Footballski


Image à la une : sturmtifo.com

#117 Images de la semaine
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Ecrit envers et contre tous la gloire et la beauté de son football depuis 2006 sur Parlonsfoot et Footballski. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast Footballski #5 : Focus Etoile rouge de Belgrade & Russie 2018 – Les grands chantiers

Nouvelle saison, nouveaux contenus. Pour fêter le retour de la plupart de nos championnats, Footballski vous propose de retrouver aujourd’hui...

Fermer