L’épisode 2019/2020 du championnat russe prend fin! Une année particulière avec une interruption pour cause de virus qui aura été fatale pour certains. Nous revenons pour vous sur le parcours des différentes équipes, sur les acteurs clés de cette saison ainsi que sur quelques statistiques. Deuxième partie avec les équipes du bas de classement, ainsi que le XI de l’année et les meilleurs buts.

9ème – Ufa – 38 points

La saison

Après avoir obtenu son maintien de justesse la saison précédente avec une victoire en play-off, le FK Ufa ne voulait pas se refaire peur cette saison. On peut globalement dire que les Bachkirs ont réussi cet épisode 2019/2020 en flirtant même avec la sixième place pendant une bonne partie de la saison. S’appuyant sur une défense de fer (deuxième défense du championnat avec 24 buts encaissés), Ufa pourra regretter ses faiblesses offensives avec seulement 22 buts marqués, le départ de Sly Igboun (meilleur buteur de l’histoire du club) vers le Dinamo Moscou l’été dernier aura pesé lourd sur la puissance offensive.

Ufa poursuit donc son petit bonhomme de chemin mais aurait tout de même pu viser un peu plus haut. Spécialiste du match nul (14 au total), l’équipe dirigée par Evseev aura tout de même battu le Zénit, Rostov, Krasnodar et le Spartak Moscou. Plutôt pas mal pour une équipe qui jouait le maintien la saison précédente!

Le joueur clé

Si Ufa a encaissé si peu de but cette saison c’est notamment à l’aide de son excellent gardien, Belenov. L’ancien joueur du Kuban Krasnodar et de l’Anzhi est une valeur sûre dans les cages et ses nombreuses parades ont rapporté beaucoup de points à son équipe. Parmi les autres satisfactions de la saison on retiendra les bonnes prestations de Daniil Fomin. L’ancien milieu de terrain du Nizhny Novgorod a réalisé une bonne première saison dans l’élite du football russe et est désormais un joueur du Dinamo Moscou.

L’avenir

Désormais stabilisé en RPL, Ufa peut maintenant voir l’avenir sereinement. On se souvient tous du transfert de Zinchenko à Manchester City il y a quelques années. L’équipe anglaise semble apprécier la petite équipe russe et aimerait faire d’Ufa son club satellite comme elle l’a fait avec d’autres écuries européennes. Les discussions sont en cours mais cela peut être fortement bénéfique pour Ufa. Un projet de nouveau stade est également dans les papiers.

La stat’

14 – comme le nombre de matchs nuls concédés par Ufa. Le chiffre le plus élevé cette saison en RPL.

10ème – Rubin Kazan – 35 points

La saison

Un an après une décevante onzième place, le Rubin Kazan a malheureusement récidivé cette saison. L’arrivée de l’entraîneur espagnol Eduardo (en place avec Sharonov) était censée donner un coup de boost à une équipe en perte de vitesse et en difficulté financière. Déplacé dans son ancien stade central (la location de la Kazan Arena étant trop chère), le Rubin a connu un cycle aller catastrophique avec seulement quatre victoires en vingt matchs! Au bord de la zone rouge, la direction du Rubin décide de se retrousser les manches et met les grands moyens pour faire revenir la légende Leonid Slutsky sur le banc des tatars.

Un changement prometteur qui se verra tout de suite au niveau des performances du Rubin. Malgré quelques défaites (notamment contre le Krylia), le Rubin a montré un visage plus séduisant et se maintient finalement assez facilement. La coupe n’a pas été une grande réussite pour le club de Kazan avec une élimination dès le premier tour comme le futur finaliste Khimki (3-0).

Le joueur clé

Deux joueurs sont à l’honneur cette saison au Rubin Kazan. Déjà impressionnant la saison dernière malgré la relégation de son équipe, l’Anzhi, Yuri Dyupin a réalisé une très bonne saison dans les cages du Rubin et a permit à son équipe de gagner de nombreux points. Malgré parfois quelques petites approximations, il a réalisé de très belles parades et a su rassurer une défense parfois en difficulté. Autre joueur excellent cette saison, Khvicha Kvaratshkelia. Pour sa première saison pleine en RPL, le milieu de terrain géorgien a régalé sur le terrain. Nul doute qu’il rejoindra rapidement une grosse équipe s’il poursuit sur sa lancée.

L’avenir

Malgré une nouvelle saison compliquée, le Rubin entrevoit un avenir plus radieux avec l’arrivée de Slutsky sur le banc. L’ancien entraîneur du CSKA Moscou et sélectionneur de la Sbornaya, Slutsky va surtout mettre en application ce qu’il a pu apprendre à l’étranger avec Hull City et le Vitesse. Nul doute qu’il apportera quelque chose de particulier au Rubin Kazan et permettra peut-être au club de retrouver les sommets.

La stat’

18 – comme le nombre de buts marqués par le Rubin cette saison. Les fans du Rubin ont du s’endormir à plusieurs reprises cette saison …

11ème – Oural Iekaterinbourg – 35 points

La saison

Les années se suivent et se ressemblent pour les oranges. Malgré un mercato plutôt séduisant avec notamment l’arrivée de Kucharczyk en provenance du Legia Varsovie et de certains joueurs expérimentés en RPL comme Wilusz, l’Oural Iekaterinbourg termine une nouvelle fois dans le ventre mou du classement. Pourtant le point fort des dernières saisons, la défense a été catastrophique cette année (pire défense du championnat) avec notamment un 7-1 contre le Zénit Saint Pétersbourg. Le problème principal semble surtout l’incapacité de l’équipe à élever son niveau de jeu contre les grosses équipes. C’est bien dommage car l’Oural aura longtemps flirté avec la sixième place mais aura lâché en fin de saison.

Alors que la finale de la Coupe se disputait à domicile, le club d’Iekaterinbourg échouera en demi-finale contre Khimki, pourtant pensionnaire de seconde division. Une défaite qui ne passe pas du tout du côté des supporters des oranges! La démission de Parfyonov n’atténuera certainement par la colère des fans qui voient le même scénario se répéter depuis désormais de nombreuses saisons!

Le joueur clé

Qu’aurait fait l’Oural Iekaterinbourg sans son roumain Eric Bicfalvi? Certainement pas grand chose. Le milieu offensif expérimenté a été une nouvelle fois exceptionnelle et est très clairement le joueur majeur cette saison du côté de l’Oural. Technique, précis et décisif, on se demande pourquoi Bicfalvi n’a pas encore rejoint une équipe jouant l’Europe dans le championnat russe. Avec huit buts à son compteur (dont un somptueux contre l’Arsenal Tula), Bicfalvi aura tout donné pour son équipe.

L’avenir

L’avenir semble plutôt trouble du côté de l’Oural. Parfyonov a été remercié en fin de saison et c’est l’entraîneur de l’équipe réserve, Matveev, qui prendra les reines de l’équipe première la saison prochaine. La colère des fans est très importante depuis l’élimination en coupe et le président Ivanov aura beaucoup de travail pour se racheter. Ce ne sont pas les départs de Boumal et Kucharczyk qui vont l’aider.

La stat’

53 – comme le nombre de buts encaissés par l’Oural cette saison, la pire défense du championnat.

12ème – PFC Sochi – 33 points

La saison

Pour une première saison, on peut dire qu’elle est globalement réussie puisque l’objectif du maintien est validé. Et pourtant, la première partie de saisons ne présageait pas une conclusion réjouissante. En effet, le FK Sochi n’a enregistré que trois victoires lors de la première partie de saison, envisageant grandement un retour en FNL.

Mais les dirigeants ont réagi fort lors du mercato d’hiver en recrutant Aleksander Kokorin pour dynamiser l’attaque ainsi que Fedor Kudryashov pour solidifier la défense. Pari réussi puisqu’en deuxième partie de saison, Sochi a remporté cinq victoires donc quatre d’affilée.

Malheureusement pour Sochi, le match contre les U17 de Rostov lors de la reprise post COVID-19 va marquer négativement la saison et rester coller à l’image du club.

Le joueur clé

Il n’est arrivé qu’en deuxième partie de saison, mais Alexandr Kokorin a permis au FK Sochi d’empocher le maintien. Auteur de sept buts en 10 matchs, le joueur prêté par le Zenit a montré qu’il était loin d’être fini malgré son passage à la case prison pour des actes d’hooliganisme qui lui ont valu quelques mois de détention ferme. Un retour en fanfare qui lui permet de rebondir au Spartak lors de ce mercato, alors que l’Europe, notamment l’OM, se serait fait une joie de le recruter.

L’avenir

Elle sera comme la saison passée, la course au maintien. Le FK Sochi, devra se battre pour réitérer cette saison en réalisant un mercato intelligent. L’absence de Kokorin parti au Spartak devra être comblée si le club de la Mer Noire souhaite exister durablement en RPL.

La stat’

10-1. Un score qui fait froid dans le dos mais qui restera comme l’évènement post COVID-19 du foot russe.  Touché par le coronavirus, Rostov a dû envoyer ses jeunes joueurs pour éviter une défaite sur tapis-vert, Sochi ne souhaitant pas repousser le match. La course au maintien a poussé le club à un geste très critiqué et médiatisé mondialement.

13ème – Akhmat Grozny – 31 points

La saison

Saison plus que difficile pour l’Akhmat Grozny qui est l’équipe qui peut le plus remercier cette interruption suite au COVID en Russie. Bon dernier une bonne partie de la saison, l’Akhmat a eu un sursaut d’orgueil au mois de juin lors de la reprise du championnat et a remporté en un mois quasiment autant de matchs qu’avant l’interruption suite au COVID. La saison a été très décevante pour l’Akhmat avec très peu de victoires mais aussi de grosses défaites (4-0 à domicile contre le CSKA, 4-0 à Krasnodar).

Éliminé en quarts de la Coupe de Russie par le Zénit, l’Akhmat aura passé la quasi-totalité de la saison à se battre pour grappiller des points sur les non-relégables. Il faut croire que les dieux du football étaient avec l’Akhmat car personne ne croyait au maintien du club. Mais l’entraîneur Shalimov a remporté son pari et le club de Grozny sera en RPL la saison prochaine.

Le joueur clé

Meilleur buteur du club avec sept buts, l’attaquant albanais Odise Roshi a tout donné pour tenter de dynamiser comme il a pu l’attaque de l’Akhmat. Présent depuis quelques saisons désormais en Tchétchénie, Roshi a connu des moments difficiles cette saison avec une longue période sans marqué mais a fait taire tout le monde en marquant de précieux buts à la reprise.

L’avenir

Depuis plusieurs saisons, l’Akhmat flirte dangereusement avec la zone de relégation. L’épisode 2020-2021 de la RPL sera t-il celui de trop pour le club de Grozny? En tout cas les dirigeants du club devront se poser les bonnes questions pour viser plus haut en championnat. On est loin du temps où l’Akhmat se battait pour tenter d’accrocher une place européenne, il faudra désormais éviter de descendre.

La stat’

2 – comme le nombre de succès à domicile pour l’Akhmat. Ce n’était pas la joie à l’Akhmat Arena!

14ème – Tambov – 31 points

La saison

Pour sa première saison dans l’élite, Tambov a alterné le chaud et le froid. Empêché de jouer à domicile toute la saison, les Loups ont perdu de précieux points sans le soutien de supporters curieux de découvrir les joutes de l’élite.

La saison se résumé à deux moments importants :

–          La période de fin octobre à début novembre qui a vu Tambov remporter trois matchs consécutivement.

–          La double confrontation contre le Spartak Moscou, seule équipe battue deux fois sur le terrain par les débutants.

D’ailleurs si Tambov a obtenu son maintien au goal-average particulier, il le doit aux point pris contre le Spartak, les seuls sur le terrain post-COVID, car la deuxième victoire, celle décisive a été obtenue sur tapis vert contre Sochi (également défaits à l’aller) car le match a été reporté pour cause de COVID.

Le joueur clé

Mikhaïl Kostyukov, l’ancien ailier de l’Amkar Perm a été le joueur le plus décisif de la partie post-COVID qui a permis aux Loups de se maintenir. Paradoxalement, il a marqué lors de la plupart des défaites et avait été ménagé lors de la victoire sur la pelouse du Spartak. Comme quoi…

L’avenir

Un nouveau logo avec une stylisation du loup, l’emblême de la ville, et Tambov se relance pour ce qui est bien souvent la saison la plus difficile, celle du second maintien. Pas de changements majeurs pour le moment si ce n’est le départ de l’expérimenté Shelia dans les bois remplacé par le « encore plus expérimenté » Sergey Ryzhikov

La stat’

7 – Comme le nombre de buts suffisant pour être meilleur buteur, titre partagé par Mikhaïl Kostyukov, Valery Melkadze et Vladimir Obukhov

15ème – Krylia Sovetov Samara – 31 points

La saison

Une saison en dent de scie pour les hommes de Modrag Bozovic. Le Krylia a été capable de battre les équipes de bas de tableau sans toutefois faire la différence face aux gros poissons de la RPL. La faute à une inconstance dans les matchs, le Krylia Sovetov étant habitué à marquer en premier mais à craquer en deuxième période ou en fin de match. Un problème clairement mental que Bozovic n’a jamais réussi à trouver réponse.

Samara a bataillé jusqu’au bout pour éviter la relégation et pensait même malgré sa place de relégable au classement, conservé sa tête en RPL avec le désistement du FK Khimki. Mais ce dernier a définitivement déclaré vouloir évoluer en RPL la saison prochaine. Une déception de courte durée puisque la saison 2020/21 de FNL a déjà démarré, laissant les joueurs du Krylia avec à peine une semaine d’inter saison…

Le joueur clé

A 30 ans et pour sa première saison en Russie, Dejan Radjonic a terminé meilleur buteur du club avec seulement 4 réalisations. Son adaptation n’a pas été simple dans un contexte de course au maintien perpétuel et de coronavirus qui a forcément tronqué la saison. Il est fort à parier qu’il ne reste pas au club et qu’il cherche une porte de sortie rapidement.

L’avenir

L’avenir du Krylia se dessine en FNL désormais, ce dernier devant se reconstruire. Le club de Samara a d’ailleurs annoncé la couleur en attirant le coach du FK Chertanovo Igor Osinkin. Ce dernier va venir à Samara avec quelques joueurs du centre de formation moscovite qui a fait forte impression la saison passée. Un gros travail avec les jeunes est donc attendu et au final, sur les deux trois prochaines années, une remontée en RPL. Car cette saison, certains prétendants comme le Torpedo ou Chertanovo ont de grosses ambitions de montée.

La stat’

9 – Soit le nombre de cartons rouges pris cette saison. Une stat qui montre les risques et surtout les désagréments auxquels a dû faire face le coach tout au long de la saison.

16ème – FK Orenbourg – 27 points

La saison

Une catastrophe. Après une première partie de saison peu reluisante qui contrastait avec la jolie saison dernière, le FK Orenbourg, qui était barragiste à la trêve hivernale, a pris une véritable gifle de sept défaites consécutives et neuf matchs sans victoire.La pandémie de Covid-19 a empiré la situation du club dont plusieurs joueurs ont été testés positifs, entraînant deux défaites sur tapis vert contre le FK Krasnodar et l’Oural Ekaterinbourg. Le regain de forme de Sotchi et les meilleurs résultats du Krylia Sovietov ont laissé Orenbourg en dernière place. Il n’a pu qu’obtenir une dernière victoire pour l’honneur sur la pelouse du Dinamo Moscou à la dernière journée.

Le joueur clé

Le capitaine Đorđe Despotović a quitté le club lorsque son contrat a expiré début juin. Orenbourg a été obligé de se passer de ses services après l’interruption Covid-19. Cela n’a pas arrangé ses affaires car Despotović permettait à Orenbourg d’avoir tout juste la tête hors de l’eau. Il aura marqué 9 buts au cours de la saison.

L’avenir

Sergei Terekhov, un des meilleurs joueurs de la saison, a été prêté au FK Sotchi non sans susciter un mécontentement important des fans. L’opération est insuffisante pour couvrir les importants problèmes financiers du club et risque d’aboutir au départ définitif du joueur à la fin de la saison prochaine sans qu’Orenbourg ne rentre d’argent. La nouvelle direction suscite le scepticisme sur ses capacités à sortir le club de cette situation.

La stat’

3 – Soit le nombre d’entraîneurs au club cette saison. Vladimir Fedotov, le premier entraîneur, démissionne en décembre et est remplacé par Konstantin Yemelyanov dont le contrat expire sans prolongation en mai. Ilshat Aitkulov s’est occupé de terminer la saison du club. Une situation qui illustre à la fois les mauvais résultats obtenus cette saison et le détresse des dirigeants face à la pandémie de Covid-19 et toutes les perturbations qu’elle a induites.

Le XI de la saison

Les meilleurs buts

On se retrouve très vite pour la saison 2020/2021!

L’équipe Footballski Russie

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.