Si la domination du Shakhtar Donetsk est plus que jamais écrasante en haut du classement, tout reste ouvert pour la course à l’Europe qui s’annonce passionnante en Ukraine. Retour sur la première partie de saison avec ses surprises et ses déceptions.

État des lieux

En tête dés la première journée, le Shakhtar n’a jamais lâché sa première place depuis. Avec 50 points pris sur 54 possibles, Donetsk écœure cette saison encore ses adversaires, en particulier le Dynamo. Le club de la capitale qui s’est séparé de son entraineur en début de saison peine toujours, aussi bien dans les résultats que dans le jeu. Avec 14 unités de retard, Kiev n’a plus guère d’illusions à se faire, mais reste encore à assurer sa seconde place face à une meute aux dents assez longues.

Derrière, le Zarya, le Desna ainsi qu’Oleksandriya se tiennent en deux points et se font même menaçant dans le retro du Dynamo. La course aux places européennes devrait être disputé jusqu’à la dernière journée.

La sixième place, et dernière qualificative pour le premier groupe (Europe), reste à portée de tir pour pas mal d’équipes. Le FK Mariupol, actuel sixième, a de quoi faire avec les deux promus que sont le SK Dnipro-1 et le Kolos Kovalivka. Quatre longueurs séparent ces trois clubs qui devront aussi compter avec l’Olimpik Donetsk dans la course à la sixième place.

En revanche l’écart est quelque peu creusé avec les trois derniers. Le FK Lviv déçoit à la 10e place mais que dire du Karpaty Lviv et du Vorskla Poltava condamnés à se battre pour éviter la descente directe sans passer par la case barrages.

La belle surprise : Desna Chernigiv

Promu l’année précédente, le Desna réalise une très belle progression. Après un honorable huitième place en 2019, le club nordiste s’est installé cette saison dans la première partie du classement. Les résultats sont régulier et l’attaque fonctionne très bien. Oleksandr Filippov (11 buts) se classe second au classement des buteurs, sans oublié les deux anciens de la maison Dynamo, Dmytro Khliobas (7 buts) et Vladyslav Kalitvintsev (4 buts).

Intéressante dans le jeu, quatrième du classement à seulement deux points du second, toujours en course en Coupe d’Ukraine, cette équipe de Desna est bien la bonne surprise de cette première partie de saison.

Oleksandr Filippov révélation du Desna ©️ footboom.net

La déception : Vorskla Poltava

Bien qu’ayant craqué lors de la toute dernière journée de saison régulière l’année dernière, le Vorskla avait passé une bonne partie de sa saison au quatrième rang. Une place bien honorable pour le petit club. Rappelons qu’il y a un an, Poltava était un club européen qui accueillait Arsenal et le Sporting Portugal en Ligue Europa. Depuis, les soirées européennes du jeudi ne sont qu’un lointain souvenir. Le Vorskla lutte désormais pour sa survie en première division.

Après un été convenable qui avait mené le club jusqu’à la cinquième place, la dégringolade s’est amorcée. Neuf défaites en dix rencontres et voilà Poltava bon dernier en décembre. Seul sa victoire sur le Karpaty, son adversaire direct, lors de la dernière journée avant la trêve a permis au club de repasser à l’avant dernière place avec 14 points en 18 journées. Les deux derniers matchs de la saison régulière ne laissent entrevoir aucune éclairci puisqu’il faudra se déplacer à Kiev avant de recevoir le Shakhtar.

Le joueur majeur : Junior Moraes

Sa carrière au Dynamo est définitivement derrière lui. Junior Moraes s’est parfaitement fondu dans le moule du Shakhtar. L’attaquant de Donetsk est sur sa lancée de l’an passée (26 buts et 12 passes). Avec 15 réalisations en 16 apparitions, le natif de Santos est plus que jamais en tête du classement des buteurs.

Pièce indispensable au Shakhtar, Moraes brille au sein d’un onze bien huilé qui file vers un nouveau titre.

Moraes meilleur buteur incontesté cette saison encore ©️ upl.ua

La coupe d’Ukraine

La saison bien terne du Dynamo Kiev pourrait légèrement s’éclaircir en mai prochain en cas de succès dans cette coupe d’Ukraine. La voie semble royale pour le Dynamo. Et pour cause, le Shakhtar est déjà sorti de la compétition.

L’entrée en lice des clubs de D1 en 16èmes a marqué la sortie prématurée du Karpaty Lviv battu aux tirs au buts par l’Ingulets Petrove (D2), favori pour la montée en première division. Même sanction en 8èmes de finale avec l’élimination du FK Lviv contre le FC Minaj (D2). Parmi les gros, le Zarya est tombé à Oleksandriya (6 tirs-aux-buts à 5) ainsi que le Shakhtar battu à Kiev 2 à 1 après prolongation. C’est le jeune défenseur Denys Popov qui d’une tête a mi fin aux espoirs de doublé de Donetsk. L’autoroute vers la victoire semble donc ouverte pour Kiev qui affrontera Oleksandriya en mars prochain.

A noter le beau parcours de l’Alians Lypova Dolyna, pensionnaire de la D3 qui se frottera à Mariupol en quarts de finale.

Le chiffre : 14

Le nombre de départs au Karpaty Lviv cet hiver.

En grande difficulté à la dernière place du classement, le club de l’ouest ukrainien n’a guère de choix que d’effectuer un grand nettoyage. Parmi les départs hivernaux, l’on notera les pertes de Jorge Carrascal (River Plate), Christian Ponde, Francisco Di Franco (Dnipro-1), Roman Pidivka, Oleksandr Kucher et Sergiy Vakulenko (Ararat-Armenia) figurant pourtant parmi les révélations de l’an passée. Alors, grand ménage pour mieux repartir ? Ou préparation à la descente en D2 ?

L’équipe type

Rémy Garrel

Image à la Une : © ua.tribuna.com

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.